Traitement de surface anti corrosion

  • Auteur de la discussion Seblafrite
  • Date de début
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour a tous,

Je suis nouveau sur ce forum et j'ai une quelque petites questions a vous demander concernant un traitement de surface anti corrosion. Ne faisant pas spécialement mes études dans cette branche, je suis quelque peu limité dans ce domaine.

Pour la réalisation d'un projet, je souhaite remplacer le traitement initial anti corrosion (jusqu'alors une peinture époxy) par un traitement de surface soit par :
  • voie "humide" (galvanisation à chaud, dépôt électrolytique...)
  • voie "sèche" (projection thermique, dépôt chimique en vapeur...)
Première question : est ce que le dépôt électrolytique et la même chose que l'électrozingage ?

Concernant les dimensions, la pièce mesure 15 cm sur 5 cm environ.
Ensuite certaines surfaces de la pièce sont destinées à recevoir un roulement (donc une surface parfaite est nécessaire).
Je sais que la galvanisation a chaud n'est pas vraiment adéquat pour ce type de problème.

Deuxième question : Y a t il un procédé qui permet de cacher les surfaces qui seront par la suite utilisées par les roulements ?

Pour finir, mon cahier des charges m'impose que le traitement appliqué doit respecter la norme ISO 9227 hors apres un bon nombre de recherches, je n'arrive pas a savoir si tel ou tel procédé respecte cette norme.

Troisième question (et vous vous en doutez) : y a t il un procédé qui respecte cette norme ?

Merci d'avance pour vos réponses.
 
Dxmax
Dxmax
Compagnon
30 Juil 2010
1 327
FR-63 Clermont-ferrand
Bonjour à toi et bienvenue parmis nous :wink: ,

je vais tenter de répondre à tes questions:

  • à priori ta pièce est en acier (non inoxydable).
  1. Non, l'électrozingage est seulement un des traitements par voie électrolytique,
  2. En tout état de cause, à ma connaissance, non pas de masquage possible.
    1. à partir de là plusieurs cas de figure:
      1. soit tu veux traiter toute ta pièce => dans ce cas j'ai tendance à conseiller un zingage blanc par exemple (sous réserves à voir plus loin), mais quel que soit le traitement son épaisseur devra être prise en compte avant usinage pour s'assurer que la pièce finie soit bonne.
      2. La galva à chaud à pour moi un inconvénient majeur c'est que les pièces bougent pas mal par effet thermique (impressionnant sur certaines pièces de tolerie mecano-soudées) quans la galva n'est pas maitrisée.
      3. Soit tu ne veux pas que ta pièce soit traitée à certains endroits et à ce moment le plus simple est de faire ta pièce sauf ces faces, la faire traiter et seulement après traitement tu usines les faces qui ne doivent pas être traitées.
  3. L'iso 9217 porte sur les matériels et réactifs utilisés pour les essais au brouillard salin,
    1. la specification de ton client n'a pas de sens pour moi s'il n'a pas précisé à minima une durée d'exposition minimale au brouillard salin et les types et dimensions des défauts maximaux acceptables.
En espérant t'avoir apporté quelques éléments, à dispo si besoin.

Florian.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 640
59000
Bonjour,
A priori, la norme ISO 9227 définit la méthodologie du test de corrosion en atmosphère artificielle.
Pas le niveau de résistance proprement dit de l'objet
 
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #4
Ok d'accord, deux choses differentes alors
Merci pour ta reponse gaston
 
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci pour ta reponse Florian.
Donc selon toi aucun traitement ne permet un "masquage" total sur certaine surface ?
Mise a part le reusinage des faces pas vraiment de solution en faisant un traitement ?
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

Le depot de zingage electro est des plus faible , il est d'environ 5 à 10 microns , et pour la resistance à l'oxydation , la meilleure finition est le bichromatage ( couleur jaune marron irisée )
La pratique des reserves ( zone non traitée sur une même pièce ) est peut etre possible , je n'ai jamais vu le faire .
Reste le re usinage de l'alesage du roulement , c'est ce que l'on fait dans ce cas ! .

La galvanisation consiste en un depot de zinc à chaud , beaucoup plus epais , pas toujours tres regulier , de l'ordre de 50 à 70 microns , il n'est pas possible de faire des reserves et ce n'est pas precis .
C'est un traitement qui convient pour des pièces en exterieur , ferrure , portail etc ...

La peinture poudre c'est le même pb , l'epaisseur est importante , de l'ordre de 50 à 100 microns , par contre il est possible de faire des reserves .
 
Dernière édition:
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 640
59000
aucun traitement ne permet un "masquage" total sur certaine surface
En galvanoplastie électrolytique , donc à froid, c'est toujours possible, on le fait pour le chromage dur par exemple, mais
il faut un outillage spécifique presque pour chaque pièce avec une mains d'oeuvre à comptabiliser.
En revanche tu peux peut être prévoir des tolérances plus large pour l'alésage du roulement et assembler celui-ci
par collage loctite
 
Dernière édition:
E
Guest
Bonjour

Aucun problème pour faire des resserves en dépôt électrolytique : scotch spécial, vernis d’épargne, ou même des caches solides (du moment que la matière résiste aux produits chimiques et ait une certaine souplesse : PP, PVC).
On maitrise le dépôt à quelques µ près en industriel (série) sans aucun soucis. A voir avec les contraintes mécaniques si le dépôt est ok pour un logement de roulement (après tout on fait bien des logement de roulement dans du plastique ou du zamak). Le cas échéant prévoir le logement avec des tolérances adaptées a cette sur-épaisseur (régulière).

Attention avec le brouillard salin, tu ne peux pas comparer la résistance d'un revêtement organique avec un revêtement métallique (difficile de faire la blessure sur chromage par exemple)
 
Dernière édition par un modérateur:
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
RE ,

Pour un alesage de roulement à bille dans une pièce ,
le plus simple est d'ebaucher l'alesage et de faire la phase de finition apres le traitement de surface
 
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #10
Ok, merci beaucoup pour toute vos réponses, le dépôt électrolytique me semble donc la solution la plus adéquat pour mon probleme compte tenu de toute vos informations.
 
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #11
Re,

Une nouvelle information vient de m'être donnée : la pièce est soumise à de grande contrainte.

Cependant, d'après mes recherches, le dépôt électrolytique fragilise la pièce compte tenu de l'hydrogène après traitement.

Y a t il une autre solution ?
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 447
Maisons Alfort
bonjour
et question bête : pourquoi pas en inox ??
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Cependant, d'après mes recherches, le dépôt électrolytique fragilise la pièce compte tenu de l'hydrogène après traitement.
Il faudrait deja presenter les pièces et les sollicitations pour que l'on puisse en juger .

C'est un phenomene exact , mais c'est une consequence extreme ,
industriellement de nombreuses pièces sont zinguées electro et ne presentent pas de fragilite particulière .
 
E
Guest
Bonjour

Ca devient un peu n'importe quoi ...
Il faudrait que tu dise qu'elle est la fonction de la pièce, ses traitements thermiques éventuels avant traitement de surface ... (la fragilisation par l’hydrogène ne concerne qu'une pièce ayant subie une trempe/revenu)
Et pourquoi abandonner la peinture (et d’ailleurs quel type de peinture) au profit d'un autre TS ?
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

Et puis on peu faire un dégazage .
 
L
ludo14
Nouveau
7 Nov 2017
16
basse normandie
Bonjour,

Un nouveau procédé très peut connu (sans faire de pub) : l'oxyblack , il répond a tes besoins , sachant qu'il n'y a pas besoin d’épargner tes zones , mais il y a possibilité si vraiment tu le souhaite de le faire avec une peinture a base de cuivre spécifiquement adapté pour ce traitement, et répond également a la norme iso 9227.

http://www.bodycote.com/~/media/Files/B/Bodycote-Plc-V2/pdf/FICHE_oxy_black.pdf
 
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonjour a tous,

Merci pour vos reponses.

Nous souhaitons changer de procédé (peinture) car nous n'avons plus la capacité à les traiter.
Si j'ai bien compris, la fragilisation par hydrogène n'a pas une grande importance car le gaz peut être retiré et ce sont des cas extrêmes ?
Je vais essayer d'obtenir des informations sur les sollicitations exacts de la pièce de mon côté.

Avez un ordre d'idée du prix d'un traitement de surface thermochimique tel que le CORR-I-DUR ?
J'ai pu voir que la galvanisation à chaud était de l'ordre de 1.50€/kg.

Désolé si mes propos vous paraisse quelque peu incohérent, mais je n'y connais pas grand chose dans ce domaine.

Merci a vous
 
jeandupont
jeandupont
Compagnon
6 Déc 2015
1 434
Haute-saône
Bonjour ,

Un nouveau procédé très peut connu
Je vient de regarder vite fait parce-que très intéressant mais le " Corr-i-dur " et le " Oxyblack " ne serait-ils pas similaires (pour pas dire identiques ) ? :smt017

édit , de fait c'est la même boutique ( Bodycote)

En tout-cas le " Oxyblack " donne un superbe rendu , c'est vraiment beau :smt023
 
L
ludo14
Nouveau
7 Nov 2017
16
basse normandie
le Cor-i-dur est plus orienté pour améliorer la résistance a l'usure , et l'Oxyblack pour la tenue a la corrosion et en remplacement du Cor-i-dur il y a le Nitralox.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
J'ai pu voir que la galvanisation à chaud était de l'ordre de 1.50€/kg.
La galvanisation c'est autre chose ! , de nombreuses pièces peuvent etre galvanisées , mais on est plus dans la mecanique de precision , mais dans la "grosse cavalerie" ...
les ferrures de poteau EDF ou PTT , les installations de porcherie , les portails etc ...
 
Dernière édition:
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #22
Ok d'accord j'enlève donc définitivement cette solution.
Cependant avez vous un ordre de prix d'un traitement thermochimique ?
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,


Il faut contacter les entreprises de traitement de surface dans votre region , en IDF ça ne manque pas .
 
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #25
Salut a tous,

Merci pour tte vos informations, elles m'ont bien aidées !
J'aurai une dernière question, enfin j'espère :
  • Après un traitement électro zingage d'un acier S355JO (EN 10025-2) et d'épaisseur 20mm, peut il y avoir une réaction au contact d'un autre acier ?
Je vous remercie d'avance
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Salut a tous,

Après un traitement électro zingage d'un acier S355JO (EN 10025-2) et d'épaisseur 20mm, peut il y avoir une réaction au contact d'un autre acier ?

Bsr ,

En théorie oui et le milieu est important !
ce serait bien de traiter également l'autre pièce .
 
Dernière édition:
S
Seblafrite
Nouveau
10 Nov 2017
10
  • Auteur de la discussion
  • #27
Ok d'accord, merci pour tout
 
Haut