Tour Sieg SC4

olivierdumaine
Apprenti
17 Mars 2018
121
Sud Lyon
Bonjour Synapsis, je viens de voir le systeme d’arrêt du chariot que tu as monté (p53) mais il n'y a plus les plans sur le forum, est ce que tu pourrais les remettre ? Merci
Pour le mandrin, j'ai noté pour le 125.
Autrement, est ce qu'il serait possible de rajouter un systeme pour utiliser des pinces W20 sur ce tour ??
 
synapsis
Compagnon
3 Septembre 2011
1 439
Tarn
Bonjour Olivier,

Si, il y a les plans et schéma électrique à la page 53. A moins que tu veuilles savoir quelque chose de bien particulier ?
Il faut savoir que j'ai fait évolué ce système depuis. Je ferai un sujet à mes heures perdues...
A+
 
olivierdumaine
Apprenti
17 Mars 2018
121
Sud Lyon
synapsis
Compagnon
3 Septembre 2011
1 439
Tarn
Bonjour Olivier,

Je regarderai ça et le cas échéant je ferai un plan SW, mais je pense qu'il y a déjà tout sur le Forun. Je vois ça... :wink:
A+
Syn.
 
synapsis
Compagnon
3 Septembre 2011
1 439
Tarn
J'ai réalisé il y a quelques jours une butée pour ma fraiseuse (SIEG SX3). Je me suis inspiré de celle de CNCEVER. Tout a été entièrement conçu et réalisé sur le SC4 et la SX3 sauf la petite vis CHC M6.

- Regardez bien le socle (photo 2 - ci-dessous) et surtout sa qualité de finition. Là on touche à la perfection, état de surface égale à celle d'un miroir, aucune marque d'outil. Cette partie, est celle qui repose sur la table, les trous pour fixer l'axe vertical ne sont pas traversants et c'est là, où j'ai le plus galéré (filetage).
Bien entendu cette matière (le socle) est du titane et pas des moindres, c'est de la matière pour l’aérospatial.

- Cette matière à une particularité c'est qu'elle déteste le contre-perçage. Une fois percé en 6 ou 8,... impossible de passer un autre foret la matière se met à serrer jusqu'à casser l'outil. Donc, quand on doit la percer il faut immédiatement attaquer avec le foret au bon diamètre même si c'est du 12.
Par contre pour l'alésage aucun problème particulier, juste qu'il faut faire des passes assez petites ; le 10mm impossible !

- J'ai essayé de scier la galette avec ma scie électrique, impossible ! Même en changeant de lame, ça ne voulait rien savoir, il m'aurait fallu la nuit et encore... J'ai dû faire ça au tour avec mon outil à tronçonner et les plaquettes A2. Là aussi plus j'avançais plus ma matière serrée l'outil. J'ai donc dû m'y prendre en tronçonnant 2 fois la largeur de l'outil et aller de droite à gauche jusqu'à la fin.

- J'ai fini la pièce au mors doux pour avoir une planéité parfaite. Et je pense que le résultat est au rendez-vous. Il faut dire que cette qualité ne peut être obtenue qu'avec ce type de matière on ne trouve pas ça chez le ferrailleur du coin.


(Photo 1) - Usinage des molettes avec mon plateau diviseur numérisé (pour ceux qui ont vu mon sujet sur le bridage de l'étau, on peut voir sur la photo que je m'en sers également pour le diviseur, donc mise en place très rapide)

IMG_20181103_103501.jpg



(Photo 2) - Les différentes pièces et c'est ici qu'on peut voir la qualité de l'état de surface du socle)

IMG_20181103_155910.jpg



(Photo 3) - La butée est montée et est opérationnelle.

IMG_20181103_161537.jpg


A+
Syn.
 
CNCEVER
Compagnon
15 Juin 2011
715
Yvelines 78
Bonjour Synapsis,
beau travail super bien fini, ta butée ! Bravo pour les molettes également !
Mais dommage d'utiliser du titane pour ça ! Tu t'embêtes à l'usiner, tu uses tes outils, et techniquement, ça n'apporte rien à la butée ...
A+
CNCEVER
 
synapsis
Compagnon
3 Septembre 2011
1 439
Tarn
Bonjour Synapsis,
beau travail super bien fini, ta butée ! Bravo pour les molettes également !
Mais dommage d'utiliser du titane pour ça ! Tu t'embêtes à l'usiner, tu uses tes outils, et techniquement, ça n'apporte rien à la butée ...
A+
CNCEVER
Merci CNCEVER,

Oui, tu as raison que d'utiliser du titane... :god:
Il faut dire que j'ai quelques ronds de titane et je ne m'en sers rarement, j'ai profité de l'occasion.
Quand je vois le temps que j'y ai passé, c'est certain qu'en acier ça aurait été plus simple. Maintenant que c'est fait, finalement, je ne regrette pas.
Par contre la finition est spectaculaire.

A+
Syn.
 
CNCEVER
Compagnon
15 Juin 2011
715
Yvelines 78
Fabrication d'un jeu de rondelles entretoises clavetées en acier

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai un porte-fraise, arbre diamètre 22 mm, queue R8, pour ma fraiseuse, destiné à monter des fraises diverses : fraises à tailler les engrenages, fraises scie, fraises 3 tailles …
L'épaisseur de la fraise est compensée par un jeu d'entretoises de diverses épaisseurs, livrées avec le porte-outil.

Malheureusement, il reste environ 5 mm de libre entre la rondelle de serrage à gauche, et les bagues noires à droite, quand toutes les entretoises sont montées. Cela ne me permet pas de monter des fraises-scies minces, par exemple de 0.5 à 3 mm, ou d'ailleurs toute fraise d'épaisseur inférieure à 5 mm.

Le porte-fraise avec toutes ses entretoises montées :
Porte-fraise FMB22 assemble.jpg

Les bagues d'origine démontées :
Porte-fraise FMB22 demonte.jpg

J'ai donc entrepris de fabriquer quelques entretoises supplémentaires, pour permettre l'utilisation de fraises-scies minces.
Ces pièces, en apparence simples, ont tout de même nécessité un peu de travail, pour tailler la rainure de clavetage, et parce qu'elles sont trop minces pour être serrées directement dans le mandrin.

J'ai commencé par fabriquer un outil pour brocher au tour la rainure de clavetage de 6mm (taille de la clavette).
J'en avais déjà fabriqué un pour des rainures de 3mm, il y a quelques temps.

Le grain a été taillé dans un carré d'acier rapide HSS de 6 x 6 mm, et affûté au touret à meuler.
J'ai meulé les différentes dépouilles, et une cuillère a été meulée à la Dremel sur le dessus.

Le corps d'outil est en rond en acier XC48 de 15 mm de diamètre. 2 plats sont fraisés sur le corps cylindrique pour l'assise et le serrage dans le porte-outil du QCTP.
Le trou carré pour loger le grain a été préalablement percé à 6 mm, un peu dégrossi à la lime, puis broché avec des morceaux de carré en HSS de 5 x 5 puis 6 x 6 mm, forcés à rentrer dans le trou ébauché en serrant dans un étau. C'est long, mais le résultat est correct. Il faut dégager souvent pour enlever le copeau.
Je n'ai pas réalisé d'affûtage particulier sur les barreaux (ça aurait sûrement été plus facile …).
Vis sans tête M5 à empreinte hexagonale.

Détail du grain monté au bout de l'outil :
Detail du grain.jpg

L'outil démonté :
Outil a rainure de clavetage de 6mm demonte.jpg

Pour le brochage, il faut bloquer solidement la rotation du mandrin, puis régler la hauteur de l'outil, et faire des va-et-vient avec le chariot longitudinal, avec de toutes petites prises de passe transversales de 0.01 à 0.02 mm.

J'ai dû ébaucher au préalable la rainure en fraisage, avec une fraise de 5 mm (avec le cylindre ci-dessous en position verticale dans l'étau de la fraiseuse), car sinon, les efforts de coupe sont trop importants, et ça ne marche pas.

Même avec l'ébauche, les flexions du porte-outil et de la tourelle font très souvent "engager" le tranchant de l'outil, et le copeau bloque tout au bout d'un cm environ. Il faut reculer longitudinalement, dégager le transversal de 0.2 à 0.3 mm, et repartir pour raboter le copeau en quelques allers-retours supplémentaires, reprendre une passe et recommencer.
C'est fastidieux, mais le résultat est très correct.

La pièce dans le mandrin bloqué et l'outil en position de coupe :
Usinage rainure de clavetage 6 mm au tour 2.jpg

Ci-dessous, la rainure est presque totalement usinée, mais on voit encore, au fond à droite, l'arrondi de l'ébauche fraisée. Il disparaitra une fois la rainure complètement taillée.
Usinage rainure de clavetage 6 mm au tour 1.jpg

La rainure terminée. L'alésage intérieur fait 22 mm de diamètre, et l'extérieur 38 mm :
Brut avec rainure de clavetage.jpg

Tronçonnage des bagues, et dressage de la face restant en mandrin avant un nouveau tronçonnage :
Tronçonnage des bagues 1.jpg

Tronconnage des bagues 2.jpg

Les 4 bagues tronçonnées. Une face usinée, et une face encore brute de tronçonnage :
Nouvelles bagues avant reprise de la 2eme face.jpg

Comme les entretoises sont de faible épaisseur, j'ai utilisé un petit montage pour pouvoir les tenir précisément d'équerre et en sécurité, et reprendre la face brute de tronçonnage.

Montage d'usinage de reprise. Bague en alu ébauchée, avec sa cale enlevée :
Bague de reprise initiale.jpg

La bague d'alu est montée en mandrin avec sa cale insérée, en appui arrière, serrée, et alésée pile au diamètre extérieur des entretoises à reprendre :
Bague de reprise reusinee 1.jpg

On enlève délicatement la cale et on place l'entretoise à reprendre, en appui au fond de l'alésage, et on serre le mandrin. Le serrage refermera la bague qui serrera l'entretoise. L'arrière du montage est en appui sur les mors extérieurs, pour assurer qu'il ne reculera pas sous les efforts de coupe :
Reprise de l'entretoise.jpg

On reprend les faces avant des entretoises, une à une, pour reprendre les faces non usinées et les mettre à l'épaisseur.

Voilà les bagues terminées, noircies à l'hématite, comme à mon habitude, pour les protéger et leur donner un look sympa :
Bagues noircies.jpg


Une fraise-scie Ø 80 mm montée avec une des nouvelles bagues :
Porte-fraise scie.jpg


A+
CNCEVER
 
synapsis
Compagnon
3 Septembre 2011
1 439
Tarn
Bonjour CNCEVER,

Joli travail et le résultat, effectivement, est remarquable ; Bravo !
Pour la reprise des bagues, personnellement, j'utilise les mors doux c'est tellement plus pratique et précis, mais je dois dire que c'est du beau boulot !

J'ai déjà utilisé la scie sur la fraiseuse, il faut y aller très doucement, mais on fait du travail très correct avec ; d'ailleurs plus haut, dans ce sujet, pour la fabrication de ma butée, j'ai scié (fendu) le carré d'acier avec ce type de scie.

A+
Syn.
 
CNCEVER
Compagnon
15 Juin 2011
715
Yvelines 78
Chanfreineuse électroportative. Partie 2. Suite et fin.

Setup d'usinage du Vé à 90° sur le corps :

chanf1.jpg


chanf2.jpg


Usinage du Vé :

chanf3.jpg


chanf4.jpg

L'usinage du Vé est terminé, plus les 4 perçages de fixation des plaques de guidage :
chanf5.jpg

Usinage des fentes de serrage à la fraise scie :

chanf6.jpg


Les usinages du corps sont tous réalisés :

chanf7.jpg


chanf8.jpg


Détail de la fente de serrage du moteur :

chanf9.jpg

Ensemble des pièces de la chanfreineuse avant assemblage :

chanf10.jpg

La chanfreineuse assemblée et fixée à l'établi :

Chanfreinuse en position 1.jpg


Chanfreinuse en position 2.jpg


1er essai de chanfreinage. Ça marche !
Danke schön zu Stefan Gotteswinter !

Sans chanfrein :

Chanfrein Sans.jpg


Avec chanfrein (La ligne blanche n'est qu'un reflet) :

Chanfrein avec.jpg


A+
CNCEVER
 
Dernière édition:

Dernières discussions

Haut