Système de pré-armage du barillet

f6exb
f6exb
Compagnon
13 Juin 2013
1 657
Il me semble qu'il y a des analogies avec les monuments historiques. En ce qui concerne les temples d'Angkor par exemple, les pierres qui ont dues être refabriquées sont d'une teinte différente pour bien montrer ce qui est authentique et ce qui est contemporain.
J'ai trouvé un résumé des Chartes Internationales concernant la restauration-conservation des monuments historiques :
Principes de la restauration architecturale

Une grande partie a déjà été énoncé dans l’examen de Chartes internationales, mais il s’agit ici d’en faire la synthèse en s’appuyant également sur la participation déjà citée de J.-P. Adam à l’ouvrage de Marie Berducou.


  1. Importance du travail d’archive préalable à toute restauration.
  2. Importance de la collaboration entre archéologues, architectes et techniciens pour une restauration à la fois efficace et la plus authentique possible.
  3. Principe de l’intervention minimum.
  4. Principe de réversibilité, dans la mesure du possible de la restauration.
  5. Lisibilité des interventions contemporaines qui doivent pouvoir être distinguées des phases précédentes du bâtiment.
  6. Respecter les différentes phases de la vie d’un monument.
  7. Tester très rigoureusement tout matériau ou technique moderne avant leur utilisation sur un bâtiment antique, et suivre par la suite les résultats qu’ils donnent.
  8. Préférer la consolidation au remontage, et toujours commencer par une consolidation et un assainissement des structures en place, avant de remonter éventuellement des éléments.
  9. Bannir toute restauration faisant appel à l’imagination créatrice, afin de respecter le document antique. Cependant il est possible :
    de proposer une reconstruction imaginaire indépendante du monument et présentée comme telle,
    de protéger un vestige trop ruiné pour pouvoir être reconstruit par une architecture contemporaine témoignant de l’époque de cette mesure
  10. Importance du travail de documentation de la restauration.
  11. Importance de l’entretien et du suivi après restauration.
  12. Permettre la plus grande accessibilité possible au public tout en ayant conscience des dommages que peut provoquer “ l’érosion touristique ”.
  13. Encourager une réutilisation respectueuse du monument, ce qui est le meilleur moyen de le conserver.
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 561
Cher
Je vais peut-être changer mon regard sur les choses. Avant, lorsque je voyais un écrou 6 pans ou une vis parker sur une pendule ancienne, je sortais de mes gonds et pensais que le sagouin irrespectueux qui avait fait un tel bidouillage méritait que l'on l'amputasse !

Maintenant je vais me dire que j'ai le grand privilège de succéder à un grand artiste, respectueux de l'histoire de l'art, qui a subtilement marqué l'époque de son intervention !

En tous cas, généralement après l'intervention d'un tel artiste, le garde temps ne donne l'heure juste que deux fois par jour !

@+
JC
 
Haut