réglage scie à bois

  • Auteur de la discussion olivier976
  • Date de début
C
chuck
Apprenti
16 Déc 2009
87
je viens d'essayer de débiter la même pièce, en épicéa ordinaire, ruban presque neuf et sur une scie comme celle-ci:


mes conclusions:
-je ne pense pas que tu puisses faire mieux que 2 à 3 dixièmes de variation dans l'épaisseur de ton débit (avec un minimum de soin, j'oscille entre 1.46 et 1.85 en brut de sciage)
la scie à ruban n'est pas un outil de finition :wink:
- il faut impérativement redresser la face à scier après chaque coupe, pour limiter les défauts à 1 seule face.
-l'état de surface n'est pas terrible, et si tu colles à l'époxy, c'est la colle qui va combler les vides. dans ce cas, l'intérêt d'utiliser un bois certifié aéro en prend un coup.
-donc il vaut mieux débiter ton bois plus épais et le calibrer ensuite à l'épaisseur voulue.
si tu n'a pas de calibreuse, un bon rabot à bois 1/2 varlope bien affûté fera l'affaire.
si tu n'a pas le coup de main, utilise des intercalaires en bois dur de 1.5mm collés sous ta semelle de rabot de part et d'autre du fer. en travaillant sur une table bien plane aussi.
si tu n'a pas de rabot, tu peux le faire avec une cale à poncer bien plane, un abrasif grain 80 collé dessus et les mêmes intercalaires de chaque côté de la pièce à calibrer.

à mon humble avis, vu la courbe que tu prépares, en épaisseur 1.5 tu peux te passer de l'étuvage du bois.
il suffit de l'appliquer contre un moule percé de trous qui serviront à placer des serre joints.

un peu comme sur cette étrave de canoë:

 
O
olivier976
Apprenti
7 Nov 2009
200
sennecey
  • Auteur de la discussion
  • #32
en fait, j'ai essayé avec du 2mm d'épaisseur, avec étuvage, et le bois a craqué... en 1.5, c'est limite.... il faut vraiment y aller "molo".... j'imagine pas me passer de l'étuvage.
ce que tu me dis ne m'enchante guère.... ça va faire plein de manipulations/ boulot en plus...
mais si je n'ai pas le choix....

concernant la scie a ruban, sur les liens de bois.debout, les gens qui fond du placage ont l'air de bosser avec ça, et avec des état de surface relativement bons....
c'est peut être différent avec de l'épicéa...
mais j'y connais rien en bois!
 
C
chuck
Apprenti
16 Déc 2009
87
olivier976 a dit:
concernant la scie a ruban, sur les liens de bois.debout, les gens qui fond du placage ont l'air de bosser avec ça, et avec des état de surface relativement bons....
c'est peut être différent avec de l'épicéa...
mais j'y connais rien en bois!
http://www.timothycoleman.com/publicati ... rticle.pdf
sur ce lien, il scie un bois dur, de l'érable mais il le rabote avant de le coller.
voici l'état de surface que j'obtiens:


c'est relativement propre, mais pas suffisant pour coller à mon avis. en plus les traits de scie agissent comme autant d'amorces de rupture lors du pliage.
tu as donc tout à gagner à raboter tes pièces avant.
 
O
olivier976
Apprenti
7 Nov 2009
200
sennecey
  • Auteur de la discussion
  • #34
il me semblait avoir lu qu'il fallait bretter pour préparer les surfaces de collages...
donc d'abord rabotage/ponçage pour enlever les amorces de rupture puis brettage?
 
C
chuck
Apprenti
16 Déc 2009
87
je ne connais pas ce terme, mais si j'en crois ce document, le brettage se fait dans le sens des fibres, pas dans le travers. et plutôt sur les bois durs.

http://d18jodel.free.fr/images/Qualite/colles.pdf

l'épicéa est un bois plutôt tendre et poreux, qui prend bien la colle. donc j'aurais tendance à le coller raboté.
mais bon, j'ai jamais construit d'avion...
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
chuck a dit:
je ne connais pas ce terme, mais si j'en crois ce document, le brettage se fait dans le sens des fibres, pas dans le travers. et plutôt sur les bois durs...
...l'épicéa est un bois plutôt tendre et poreux, qui prend bien la colle. donc j'aurais tendance à le coller raboté.
mais bon, j'ai jamais construit d'avion...
Bonjour,

Dans le sens du fil, en construction d'avions, c'est pour éviter de rompre la moindre fibre de bois en surface et toujours conserver la totalité de la résistance de la pièce. Mais c'est un luxe de sécurité poussé à l'extrême, qui a sa raison d'être... Même pour les avions métalliques, on tient compte du sens de la fibre du métal afin d'éviter les criques...
En ébénisterie, heureusement, on n'en est pas là.

En revanche, le truc de la lame de scie à métaux est très bon si on n'a pas de rabot à dents. Ne pas utiliser de denture trop fine : 10 à 12 dents/cm, et améliorer la coupe en passant, à plat, les deux côtés de la lame à la ponceuse à bande ou lapidaire ou mieux, un côté à plat et l'autre incliné pour créer un angle de coupe. On peut aussi fixer un morceau de lame (50 ou 80 mm) par collage dans une pièce de bois dans laquelle on aura fait un trait de scie à ruban de 8 ou 10 mm de prof. La prise en main sera facilitée.

Sinon, l'outil classique est le rabot à dents. Le fer est strié et, une fois affûté, l'extrémité présente de petites dents triangulaires. Il est maintenu à un angle de 70 à 80° dans le fût du rabot.

Extrait de " L'Ébénisterie" de François Germond, éd. Vial.
(Excellent livre d'un vrai professionnel, pour ceux qui aiment le concret :-D )​
t_rd_germond_194.jpg

Fer de rabot à dents
(photo Gaignard & Millon)​
t_fer_r__dents_924.jpg

Rabot à dents
(photo Gaignard & Millon)​
t_r__dents_177.png

Ce rabot un peu particulier a deux fonctions :
- Rectifier une surface qui n'est pas parfaitement plane. Par ex., l'âme d'un panneau avant de le plaquer ou de le marqueter : En poussant le rabot à traits croisés à 45° (comme à la lime, sur le métal !), les dents aplanissent les parties convexes en laissant des stries sur le bois et rendent plus visibles les parties creuses qui ne sont pas striées. On continue à raboter jusqu'à ce que toute la surface soit plane.
Dans les ateliers traditionnels d'ébénisterie, chacun devait passer le rabot à dents, à traits croisés, chaque semaine sur le plateau de son établi, pour le nettoyer et lui conserver une parfaite planéité... Il sert de référence pour les collages !

- De manière générale, rendre plus rugueuse la surface de tous les bois devant être collés, afin que les stries retiennent la colle. Des bois parfaitement rabotés et trop lisses, en particulier les bois durs, retiennent mal la colle, glissent au moment de les mettre sous presse et le collage n'est pas homogène. :mad:

Les marqueteurs utilisent aussi le fer du rabot en le tenant à la main, seul sans son fût, pour gratter les fonds à restaurer ou enlever des sur-épaisseurs de colle durcie.

Quant au terme "bretter", je ne l'ai jamais entendu dans ce contexte, :eek: mais seulement en sculpture sur bois où il désigne l'action de creuser des gorges parallèles et peu profondes, avec la gouge à bretter (creuse et étroite).

J'ai toujours entendu dire : "Passer le rabot à dents" ou "Passer un coup de rabot à dents"...

Un truc utile :
Lorsqu'on débite des épaisseur très faibles (placage ou autre) à la ruban ou à la circulaire, on a tout intérêt entre chaque sciage, à passer le bloc de bois à la dégau, avant de scier la "tranche" suivante. On obtient ainsi des planchettes qui ont déjà chacune au moins une face plane et nette.
 
C
chuck
Apprenti
16 Déc 2009
87
j'ai un rabot à dents hérité de mon grand père, dont je ne me sers pas beaucoup. je vais peut être le ressortir...

pour la préparation des pièces à coller, j'ai toujours entendu parler de "griffer les surfaces"
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
chuck a dit:
j'ai un rabot à dents hérité de mon grand père, dont je ne me sers pas beaucoup. je vais peut être le ressortir...

pour la préparation des pièces à coller, j'ai toujours entendu parler de "griffer les surfaces"
Bonjour,

C'est vrai que, pendant un temps, il y a une vingtaine d'années, on ne trouvait plus de rabots à dents, dans le commerce en France, les fabricants français d'outillage ayant disparu (Peugeot, Goldenberg, etc). Il fallait essayer d'aller en trouver en Allemagne ou ailleurs... !

Alors, avec la quasi-disparition de l'outil, chacun se débrouillait avec ce qu'il avait sous la main. Griffes, pointes diverses, bout du ciseau... Seuls, les anciens avaient encore leurs outils.
J'ai trouvé mon premier rabot à dents aux puces. Puis, avec le retour progressif du goût pour le travail du bois et le développement des importations, il y en a eu à nouveau, Ulmia, entre autres.

Il y a peu, j'ai même entendu un petit jeune, pourtant titulaire de son C.A.P. d'ébéniste (!) affirmer avec assurance : "Le rabot à dents, ça sert à rien"...
 
O
olivier976
Apprenti
7 Nov 2009
200
sennecey
  • Auteur de la discussion
  • #39
un bon rabot à bois 1/2 varlope bien affûté fera l'affaire
vous pourriez m'aider pour choisir un truc pas trop mal, sans prendre le "top du top"!
merci beaucoup

par contre, combien faut-il que "je prévois en plus" lors de mon débit?
si l'épaisseur finale doit être 1.5, je compte 2 ou 2.5? (plus le trais de scie etc...)
 
C
chuck
Apprenti
16 Déc 2009
87
à la réflexion et vu la dimension de ta pièce, un stanley 9 1/2 c'est très bien. et un petit rabot à recaler c'est très utile à l'atelier.
c'est plus petit et moins cher qu'une 1/2 varlope

mais si tu veux du pas cher efficace, tu prend une pièce de médium de 200x70x30mm, tu colles sur une grande face un abrasif grain 80 bien à plat. tu ajoutes deux petites cales de 1.5mm de part et d'autre de la cale collées à la cyano. et tu ponces ta pièce sur une table bien plate.
tu obtiendra (presque) le même résultat sans galérer à affûter et régler ton fer.
dépoussiérage soigneux à la soufflette avant collage.

pour le débit, essaye de rester entre 1.5 et 2 mm maxi
 
O
olivier976
Apprenti
7 Nov 2009
200
sennecey
  • Auteur de la discussion
  • #41
keskeuj'ferèh'ssantoâ...........
réponse précise, ultra rapide....
sincèrement : milles merci....
 
C
chuck
Apprenti
16 Déc 2009
87
bah, de rien :wink:

comme je suis une quiche en usinage du métal, j'aurais sûrement plein de questions le jour où je réussirais à m'équiper...
 
Haut