faire le guide lame d'une scie à ruban à bois

  • Auteur de la discussion confit
  • Date de début
C
confit
Apprenti
6 Jan 2008
199
bussiere galant 87
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour
je viens de récupérer une scie à ruban à bois avec des volants de 350 mm de diamètre, par contre il manque le guide lame supérieur et je cherche des photos ou plans pour en refaire un , je souhaite faire un modèle avec 2 roulements latéraux et un roulement arrière. Je possède tour fraiseuse etc pour l'usinage
merci de votre aide
cordialement
bg
 
J
jungo1
Compagnon
14 Jan 2008
2 110
06140 Vence
Salut confit ,

J'ai une petite scie à ruban dont le diamètre des roues et de 320 mm

j'essaye de te mettre une photo du guide lame ci dessous :

004.JPG


003.JPG


002.JPG


001.JPG
 
M
maitrefred
Ouvrier
8 Mai 2008
447
VENDEE
pas mal ! , je n'avais pas vu de montage avec roulement sue le chant
 
C
confit
Apprenti
6 Jan 2008
199
bussiere galant 87
  • Auteur de la discussion
  • #5
bonjour
merci je vais essayer de refaire la même chose, les roulements doivent faire à peu près 25 mm de diamètre ?
cordialement
bg
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Oct 2008
2 224
Monterégie , Québec
Les scies a ruban pour le bois n'ont pas besoin d'un guide
avec roulement sur toutes les faces . Seul le roulement arrière
est vraiment nécessaire , sur la majorité des scies utilisées
en Amérique du Nord , pratiquements toutes des clones de la Delta 14"
les guides latéraux sont remplacée par des " Cool Block "

http://toolmonger.com/2006/09/12/finds- ... de-guides/


Les Cool Blocs peuvent être ajustés plus près des dents que les roulements
et offrent un meilleur guidage ( le point faible des scies a ruban ) en outre ils ne se bloquent jamais . La loi de l'emmerdement maximal dit que les guides a roulement vont coincer quand on coupera le bois le plus rare
et le plus cher .
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Bonsoir,
Ça a l'air bête de le souligner, mais il ne faut pas oublier de mettre aussi un guide-lame sous la table !

Le système montré par Tourblanche est le plus simple et fonctionne à merveille. Les toucheaux peuvent être en bois (hêtre), en Céloron, plastiques insensibles à la chaleur et suffisament durs (je n'ai pas essayé le téflon qui doit bien glisser mais me semble un peu mou), etc.
On peut faciliter le réglage en intercalant un petit bout de clinquant entre le bout de la vis et le bois. Ainsi, le toucheau ne garde pas la mémoire du marquage fait par la vis lors d'un réglage précédent et se règle mieux.

Le roulement arrière doit pouvoir se régler de manière que le dos de la lame vienne assez près du bord du roulement. Généralement, l'axe du roulement est prolongé par la vis de serrage qui est d'un plus petit Ø et surtout, qui est excentrée. Ainsi, en tournant légèrement l'axe, on rapproche ou on écarte le bord du roulement de la lame. Bien sûr, il doit aussi pouvoir avancer et reculer.

Quand tout est bien réglé, on doit avoir 2 ou 3 dixièmes entre les toucheaux et la lame et 0,5 mm entre le roulement et le dos de la lame. D'où l'importance d'avoir des lame soudées proprement qui ne vont pas venir frotter à chaque tour.
Même réglage pour les deux guide-lames, au-dessus et au-dessous de la table.

Pendant que tu y seras, installe des petites brosses qui enlèveront la sciure qui colle à la lame et qui va se coincer entre celle-ci et le bandage des volants.
 
R
Roll
Compagnon
7 Déc 2008
663
89
Dans la même veine, il y a un matériau très intéressant en guidage par friction, c'est du ferodo imbibé d'huile. Je ne l'ai jamais utilisé sur une scie à ruban, mais comme guidage latéral d'un tamis alternatif, c'était parfait.
Une fois huilé, le frottement est très faible (ceux qui ont eu un frein ou un embrayage victime d'une fuite me comprendront!), de plus, c'est inusable.
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
985
dans mon atelier
Bonsoir,

Voila une photo des guidages sup et inf de la lame sur ma scie à ruban Syderic, si cela peux t'aider

scie01.jpg


A+
noirvodka
 
C
confit
Apprenti
6 Jan 2008
199
bussiere galant 87
  • Auteur de la discussion
  • #10
bonjour
merci à tous,
il y a plus qu'à se mettre au travail, mais pas tout de suite il fait trop froid
cordialement
bg
 
A
Altab
Nouveau
3 Fev 2008
6
Vienne 86
Bonjour confit,

Je suis, moi-aussi, en train de remettre en état une scie à ruban pour le bois. C'est une machine en fonte des années 50 avec des volants de 70 cm.
J'envisage de remplacer les toucheaux en bois par des guides à roulements à bille, pouvant guider des lames de 15 mm à 40 mm de large.
As-tu essayé de taper "guide blade bandsaw" sur ton moteur de recherche préféré ?
J'y ai trouvé des idées :
http://homepage3.nifty.com/manasan/engl ... andsaw.htm
voir bearing guide.
et aussi :
http://www.woodworking.org/WC/GArchive9 ... tband.html

Je pense que je vais monter simplement des roulements diam interne 12mm sur des axes excentriques pour pouvoir régler au plus près de la lame.
Quelle solution as-tu choisie ?

AT
 
C
confit
Apprenti
6 Jan 2008
199
bussiere galant 87
  • Auteur de la discussion
  • #12
bonjour altab
je pense fabriquer un modèle à 3 roulements un guide dessus et un dessous, un réglage par excentriques me parait être la bonne solution
cordialement
bg
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
[align=center]
Altab a dit:
...J'envisage de remplacer les toucheaux en bois par des guides à roulements à bille, pouvant guider des lames de 15 mm à 40
Bonjour Altab,

Le système à roulements fonctionne bien mais sera
un peu plus bruyant que des toucheaux en bois ou
synthétiques qui ont un frottement plus doux.
Pour une machine de bonne taille (volants de 700) il faut
doubler les roulements en les empilant, comme sur
l'image ci-dessous (photo 2).

Aussi : il vaut mieux prendre des roulements étanches
à la poussière à caches métalliques, mais pas à caches
en caoutchouc, car ces derniers tournent moins librement
à cause du caotchouc qui freine et la lame peut frotter
sur la cage des roulements au lieu de les entraîner.
Ce n'est pas gravissime, mais cela provoque des bruits
supplémentaires, toujours énervants. Il y en a déjà assez
comme cela dans les ateliers !
Pour pouvoir être réglés de façon précise, tous les
roulements doivent être montés sur des axes excentriques
et on doit pouvoir les bloquer fermement dans la position
choisie.

On peut placer le roulement arrière de deux manières,
mais celle-ci, selon mon expérience personnelle, me
semble la meilleure (photo 1).
(images de ce site : http://www.woodworking.org/WC/GArchive9 ... tband.html )


Sur cette dernière photo (2), les roulements semblent
réglés trop en avant, mais... on ne voit pas très bien.
Le bord avant des guides (ou roulements) doit se trouver
légèrement en arrière du fond du creux des dents,
uniquement sur la partie plane de la lame, et ne pas
empiéter du tout sur l'avoyage.

Attention ! Sur le guide-lme inférieur, sous la table,
le roulement placé à droite ne doit pas gêner le basculement
de la table, si celle-ci est inclinable. Voir ci-dessus, la
photo de la machine de noirvodka : le toucheau de droite est incliné à 45° pour
éviter la table.

Ce système de guide-lames est différent de celui présenté
plus haut en photos, par jungo1. Dans son cas, seul le
galet arrière est monté avec un roulement, les guides
latéraux étant des sortes de coquilles en acier dur dont
le bord frotte à plat sur la lame.
J'ai eu ce système sur une ruban de 700. Il est efficace
à condition d'avoir des lames dont la soudure est parfaite
et n'est pas très silencieux.
 
Dernière édition par un modérateur:
A
Altab
Nouveau
3 Fev 2008
6
Vienne 86
Bonsoir,
Je ne suis pas très outillé pour le travail du métal, je vais m'inspirer de ce modèle qui me parait le plus simple a réaliser avec les moyens dont je dispose :
http://www.alonovo.com/item/B0000223KP? ... ank&page=2

Il doit être plus facile de percer un trou de 8 excentré dans un rondin de 12 que de le percer pile poil au centre ?

AT
 
A
Altab
Nouveau
3 Fev 2008
6
Vienne 86
Bonsoir Bois-debout

et merci de ta réponse et de tes conseils.
Pour le roulement d'appui arrière de la lame, je pense qu'il travaille mieux dans le sens radial plutôt qu'avec un appui sur le flanc.
Que pense tu du montage Hitachi de mon mail précédent ? Le meccano-soudé est plus à ma portée que l'usinage de blocs.
AT
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Altab a dit:
Bonsoir,
Je ne suis pas très outillé pour le travail du métal, je vais m'inspirer de ce modèle qui me parait le plus simple a réaliser avec les moyens dont je dispose :
http://www.alonovo.com/item/B0000223KP? ... ank&page=2
Il doit être plus facile de percer un trou de 8 excentré dans un rondin de 12 que de le percer pile poil au centre ?AT
Bonsoir Altab,

Attention, ce guide-lame est sûrement fait pour des petites machines sur lesquelles on ne monte que des lames étroites.

En effet, même monté dans ce sens, la course d'avant en arrière du roulement arrière, sera limitée au débattement de l'excentrique qui ne sera pas bien grand, et sera très insuffisante pour des lames plus larges.
Effectivement, surtout sur une bonne vieille machine en fonte avec des volants de 700, on utilise couramment des lames de 35 ou 40 mm de largeur, qui sont parfaites. Ne pas oublier que pour toutes les coupes droites, on a toujours intérêt à utiliser des lames les plus larges possibles. Autant profiter au maximum des qualités d'une machine lourde et rigide, quand on a la chance d'en avoir une.

Pour chantourner, tu utiliseras des lames de 10 à 12 mm de large et pour les autres travaux, des lames de 30, 35 ou 40 mm. Théoriquement, la différence maximale serait donc de 30 mm. En fait, on peut compter un peu moins car les lames à chantourner se placent un peu plus en arrière sur les volants que les lames larges dont on fait dépasser les dents des volants.
Il faut donc que le réglage de ce roulement arrière lui permette une course d'au moins 25 mm, en fonction de la largeur des lames employées, la course de l'excentrique servant au réglage fin.
Quel que soit le mode de fabrication (blocs usinés ou pièces soudées) cela ne change pas grand chose, il faudra bien que le support du roulement puisse être déplacé d'avant en arrière.

Altab a dit:
...Pour le roulement d'appui arrière de la lame, je pense qu'il travaille mieux dans le sens radial plutôt qu'avec un appui sur le flanc...
Pour les lames larges qui ont une certaine rigidité, bof... ça ira sûrement. En revanche, je ne suis pas d'accord pour les lames à chantourner, beaucoup plus souples et plus difficile à guider. Avec ton système, le dos de la lame ne porte que sur un seul point de la circonférence. En revanche, avec le roulement perpendiculaire à la lame, le dos de la lame prend appui sur une plus grande longueur, ce qui n'est pas inutile, surtout lorsqu'on chantourne des pièces assez épaisses.
Sur ces lames étroites, les guides n'ont déjà pas une grande surface d'appui, inutile de diminuer le maintien arrière, surtout qu'il n'y a rien a y gagner, pas même en facilité de fabrication.

Altab a dit:
...Que pense tu du montage Hitachi de mon mail précédent ? Le meccano-soudé est plus à ma portée que l'usinage de blocs... AT
Ce que j'en pense, c'est qu'il est ultra-léger pour ta machine, fait en tôle mince, pour des petites machines du genre Delta 14" ou ses clones (Ø 355 mm)...
Pour une machine lourde de 700, il faut du plus costaud. Ceci dit, la conception, hormis la fixation du roulement arrière, est correcte. Rien n'empêche d'augmenter l'échantillonnage (fer plat ou cornière de 4 à 5 mm d'épaisseur) et de le faire en mécano-soudé.

Ceci dit, pour ta machine, j'adopterais le plus simple, comme celui-ci, mais en plus robuste, avec un roulement arrière de Ø 30 à 40 mm et des toucheaux d'environ 30 x 30 mm de section qui offrent un appui de plus grande surface que des roulements.
Pour un copain tourneur, j'ai restauré l'année dernière une machine de ce genre (bâti fonte, volants Ø 800 m) avec ce système et la coupe est d'une douceur exceptionnelle.

http://www.axminster.co.uk/product-Axmi ... -21586.htm

http://cgi.ebay.fr/Machine-%E0-bois-gui ... 1001r37238

Règle importante pour le choix des lames :
L'épaisseur de la lame ne doit pas dépasser le 1/1000 ème du diamètre des volants. Donc pour des volants de Ø 700 mm, l'épaisseur des lames doit être de 7/10ème de mm.
 
Dernière édition par un modérateur:
A
Altab
Nouveau
3 Fev 2008
6
Vienne 86
Bonsoir bois.debout.

Merci pour ces précisions. Tes arguments sont convaincants, d'autant plus que j'ai démonté cet après-midi les supports en fonte des toucheaux en bois et leur section d'appui sur la lame est impressionnante : environ 41 x 56 mm !
J'abandonne le montage Hitachi et je vais prendre modèle sur le montage "cool-blocks". Il me suffit de garder les supports de toucheaux et de rajouter le roulement d'appui arrière.
Cela me semble plus difficile pour le guide sous-table (a cause du manque de place) que pour le guide supérieur.

Alain T.
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Altab a dit:
...j'ai démonté cet après-midi les supports en fonte des toucheaux en bois et leur section d'appui sur la lame est impressionnante : environ 41 x 56 mm !
J'abandonne le montage Hitachi et je vais prendre modèle sur le montage "cool-blocks". Il me suffit de garder les supports de toucheaux et de rajouter le roulement d'appui arrière.
Cela me semble plus difficile pour le guide sous-table (a cause du manque de place) que pour le guide supérieur. Alain T.
Bonsoir Altab,

41 x 56... Là , ça ne rigole pas !

Mais si les supports de guides latéraux sont encore sur la machine, les supports arrières y sont peut-être encore aussi. Si c'est le cas, pourquoi ne pas les ré-utiliser ? C'est vrai, autrefois, c'était un simple morceau de bois qui calait l'arrière de la lame. Il avait tendance à se cisailler au frottement et il fallait le changer assez souvent, mais, bien réglé ça marchait bien. Tout dépend de l'usage de la scie, si elle travaille beaucoup ou pas, l'usure sera différente.

C'est vrai que ce n'est pas toujours facile de bricoler le guide-lame inférieur, faute de place...

En tous cas, bon courage pour ta restauration et tiens-nous au courant !

À propos, de quelle marque est la machine ? As-tu des photos ?
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Re-Bonsoir Altab,

Pour la nostalgie, une petite photo d'une ancêtre :
Une scie à ruban GUILLIET de 1924 !​


Là, le guide-lame est réduit à sa plus simple expression : un bout de bois fendu d'un trait de scie et... Basta ! Il n'y en a même pas sous la table. En revanche, il y en a un supplémentaire, à gauche, sur le brin montant.

Et, bonjour la sécurité ! Si la lame casse ou saute d'un des volants, je ne voudrais pas être devant la machine.

Malgré tout, beaucoup de machines de cet âge tournent encore très bien. On rénove les paliers tous les trente ans et ça repart... À condition quand même d'ajouter une porte qui couvre entièrement les volants, en remplacement des deux planchettes symboliques...

Ceci dit, si j'avais la place, c'est ce genre de machine toute en fonte que j'essaierais de trouver. Pour l'absence de vibrations, la hauteur de coupe, la taille de la table...

Le rêve, quoi.
 
Dernière édition par un modérateur:
J
jmic90
Nouveau
3 Mar 2008
19
Est
Bonjour,

Attention si tu montes les roulements latéraux avec un réglage par exentriques, il faut impérativement que le mouvement de la lame ne puisse pas serrer l'entrefer des deux roulement mais qu'au contraire il les écarte... comme ça en cas de mauvais serrage, la lame ne pourra se bloquer toute seule ! Sinon tu as un super système de coinceur automatique !

Moi j'utilise roulement à l'arrière et deux cales latérales en multiplis... ça marche très bien et c'est plus silencieux....

A l'arrière une cale en bois dur fonctionne aussi, faut juste la rafraichir régulièrement

:wavey:
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
jmic90 a dit:
...Attention si tu montes les roulements latéraux avec un réglage par exentriques, il faut impérativement que le mouvement de la lame ne puisse pas serrer l'entrefer des deux roulement mais qu'au contraire il les écarte... comme ça en cas de mauvais serrage, la lame ne pourra se bloquer toute seule ! Sinon tu as un super système de coinceur automatique !

Moi j'utilise roulement à l'arrière et deux cales latérales en multiplis... ça marche très bien et c'est plus silencieux....

A l'arrière une cale en bois dur fonctionne aussi, faut juste la rafraichir régulièrement...:wavey:
Bonjour,
Entièrement d'accord avec toi.

Pour le réglage des roulements, effectivement, il faut le faire de manière qu'une force exercée vers le bas tende à les écarter et non à les resserrer. C'est une bonne précaution mais je n'ai jamais assisté à ce genre d'incident. De toute façon, il faut un bon serrage du support de l'excentrique pour bien maintenir le réglage effectué.
 
A
Altab
Nouveau
3 Fev 2008
6
Vienne 86
Bonsoir,

Ma machine est une CHL. Quelqu'un connait-il cette marque ?
Voila son état de départ : l'étrier et la roue supérieure ont été déposés pour faciliter le transport.

J'ai prévu de la relooker : nouveaux roulements, nouvelle peinture, caches sur toutes les parties mobiles, moteur 3 kW avec démarrage étoile-triangle.

Vu la température extérieure, j'en ai profité aujourd'hui pour câbler les relais du coffret électrique. La peinture attendra des jours meilleurs.

AT.
 
Dernière édition par un modérateur:
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Altab a dit:
...Ma machine est une CHL. Quelqu'un connait-il cette marque ?
Voila son état de départ : l'étrier et la roue supérieure ont été déposés pour faciliter le transport.
J'ai prévu de la relooker : nouveaux roulements, nouvelle peinture, caches sur toutes les parties mobiles, moteur 3 kW avec démarrage étoile-triangle.
Vu la température extérieure, j'en ai profité aujourd'hui pour câbler les relais du coffret électrique. La peinture attendra des jours meilleurs. AT
Bonjour,
Belle machine,même si on ne voit pas tout. Elle a l'air de respirer la santé et elle n'est pas rouillée, c'est déjà bien et cela laisse supposer qu'elle a été entretenue. :-D
CHL, oui il me semble avoir déjà vu ce sigle, mais je ne me souviens pas où...
Cette photo me donne envie de te poser des tas de questions mais tu n'as peut-être pas que ça à faire !

En effet, les guide-lames ne sont pas maigrichons :eek: et ce serait dommage de s'en priver.
- À gauche les deux pièces sont bien des gonds pour la porte ? Si oui, c'est formidable car lorsqu'il n'y a rien, il faut percer et tarauder la fonte pour pouvoir monter une protection qui tienne la route.
- À l'arrière, on aperçoit une sorte de tringlerie. Ça ne serait pas un baladeur pour débrayer "à l'ancienne", en déplaçant la courroie de la poulie d'entraînement sur une poulie folle ?
- Les paliers sont à roulements, c'est très bien aussi car plus faciles à remplacer. Sur les vieilles scies, il y a souvent des paliers en bronze avec des graisseurs très folklo...
- Les bandages des volants sont-ils encore bons ? C'est important. Et en liège ou en caoutchouc ?

Bon, j'arrête de t'embêter, tu as du boulot... Mais j'espère que tu nous feras le feuilleton des étapes de la restauration !
Bon courage
 
A
Altab
Nouveau
3 Fev 2008
6
Vienne 86
Bonjour,

Cette machine a une histoire. Je l'ai trouvée chez un menuisier à la retraite. Elle était au fond de l'atelier dans un triste état :

La charpente de son atelier brûle en 1974. Suite à ce sinistre, il décide de remettre la machine en état. Après l'avoir démontée, il repeint toutes les pièces au minium et met la visserie dans du pétrole. Mais entre-temps il a l'opportunité de racheter tout l'équipement d'un autre menuisier, et la machine reste en épave pendant 34 ans, étrier et roue supérieure déposés.
Grâce à ça, je n'ai eu aucune difficulté au démontage, aucune vis de bloquée, aucun filet foiré, les roulements sortis facilement !
L'incendie n'a pas du être trop violent car seul un cache de roue en fonte est fissuré et aucune pièce n'est déformée.
Comme tu as remarqué, elle est munie de gonds qui vont me servir de support de protection des volants. La tringle sous la table sert à déplacer la courroie sur une poulie folle ce qui permettait de débrayer la scie et de laisser tourner le moteur.
Les bandages d'origine n'existent plus, mais un revendeur de machines à bois d'occasion près de chez moi peut me fournir des bandages en liège.
Merci pour tes encouragements, mais le plus difficile ce n'est pas la mécanique, mais c'est de trouver un moteur (pas cher !) de 4 CV de 400V / 650V pour le démarrage étoile-triangle.

AT.
 
Dernière édition par un modérateur:
W
Willys
Nouveau
4 Fev 2010
11
Pays de Loire 49
Bonjour,

Je parcoure ce sujet qui me concerne car à temps perdu je rénove une GUILLET , je lui ai adapté un moteur 4 / 6 /10 CV avec commutateur de changement de puissance en cour de marche , et je suis entrain de lui adapter un guide lame suppèrieur à partir d' un guide incomplet et grippé qui trainait dans les boites fourni avec mon acquisition.
J' ai cru comprendre que les roues ont un bandage . je suis persuadé que les miennes n' en n' on pas.
Je dois lui faire un guide de lame infèrieur ainsi que des protections de roues.
Si je peux le faire , j' essais de faire suivre quelques photos, je suis pas doué.

Roger
 
W
Willys
Nouveau
4 Fev 2010
11
Pays de Loire 49
Bonjour à tous ,

je n' arrive pas à passer une image
Quelqu' un peut il me donner quelques conseils,

Par avance , Merci
 
C
confit
Apprenti
6 Jan 2008
199
bussiere galant 87
  • Auteur de la discussion
  • #28
bonjour
pardon de prendre ce post en route, mais j'ai une simple question: je rénove en ce moment une scie à ruban "ERPHI" avec des volant de 340 mm. J'ai refais le guide-lame supérieur avec rajout d'un roulement arrière mais à priori il n'y a pas de guide-lame sous la table, dois-je en faire un car il n'y a pas beaucoup de place.
Merci de vos conseils
cordialement
bg
 
A
amatour 29
Ouvrier
14 Juil 2010
423
plouneventer
bonsoir à tous j'ai une scie identique a celle guillet mais avec un moteur à vitesse variable les guides lames sont en bois dur(chene) de section 30x40 et elle tourne bien et je me pose aussi la question de fabriquer moi meme des guides lames.
 
Haut