Projet de réalisation d'un plateau porte-pinces ER32

  • Auteur de la discussion Xerxias
  • Date de début
T
tekilachat
Compagnon
23 Nov 2014
526
50km au sud de Toulouse
Tout comme les er40 qui montent, en oversize, à 30mm. :7hus5:
C'est pas un tres gros tour, l'er32 sera bien adapté.
Si ça peut aider:
bonsoir, il existe même maintenant des oversize jusqu'a 32mm
 
J
JPDB 15
Ouvrier
3 Fev 2009
381
FR-15000 Aurillac
Je ne suis pas sûr de bien comprendre, j'ai l'impression qu'il peut y avoir un pb de précision. Comment s'assurer que le point de contact de la tôle avec la pièce est bien le même pour la pièce de référence et la pièce à contrôler?
Pour présenter le calibre en tôle sur les bons points de mesure, il faudra simplement faire un empilage de cales en partant du chariot pour atteindre le diamètre de la pièce moins la demi épaisseur de la tôle. L'empilage peut être remplacé par un corps d'outil de tour fixé dans un porte outil et réglé en hauteur comme précédemment .
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #33
Pour présenter le calibre en tôle sur les bons points de mesure, il faudra simplement faire un empilage de cales en partant du chariot pour atteindre le diamètre de la pièce moins la demi épaisseur de la tôle. L'empilage peut être remplacé par un corps d'outil de tour fixé dans un porte outil et réglé en hauteur comme précédemment .
Ok, je vois pour que la tôle arrive pile au diamètre et pas au dessus où en dessous. Mais concernant l'ouverture découpée dans la tôle, comment peut-on s'assurer qu'elle soit au diamètre au centième près?
 
J
JPDB 15
Ouvrier
3 Fev 2009
381
FR-15000 Aurillac
Ok, je vois pour que la tôle arrive pile au diamètre et pas au dessus où en dessous. Mais concernant l'ouverture découpée dans la tôle, comment peut-on s'assurer qu'elle soit au diamètre au centième près?
Tout dépendra de vos qualité d'ajusteur. Le travail à la lime est très précis et plus facile que l'on peut croire. Pour la vérification de la côte, selon les instruments de métrologie disponibles se fera aisément. Le calibre pour tester l'alésage sera un calibre mâle. Donc un simple palmer ayant une ouverture suffisante fera l'affaire. Si, pas de palmer, il faudra se rabattre sur une mesure par comparaison.
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 834
Chartres
Pour 25 €, c'est effectivement une excellente solution, qui est d'ailleurs celle suggérée précédemment par @Bbr (#25). Et puis, comme tu le dis si bien, il pourra toujours resservir, le jour où tu te lanceras dans la fabrication de pignons :wink:.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 263
FR-17800 Charente maritime
Ce ne va pas être facile de mesurer avec précision l'épaulement du nez de broche (le maniement de ce micromètre est plus délicat qu'un micromètre "classique", mais un micromètre à plateau remplacera avantageusement un micromètre classique, l'inverse ne l'est pas !
Comme tu n'as pas l'instrument de mesure pour vérifier l'alésage de ton plateau porte-pince, je te conseille vivement de réaliser un faux nez de broche à la même cote (pile poil) que ton "vrai" nez de broche.
Cela te fera un bon entraînement pour réaliser des cotes "au centième".
Prévois un brut assez long pour pouvoir recommencer si le premier usinage est "raté".

Cordialement,
PUSSY.
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #38
Yep, je vais partir là dessus: mesure précise du D70 sur le nez de broche, réalisation d'un tampon mâle pile à la côte, puis usinage du plateau porte pinces, que je testerai directement sur le tampon afin d'éviter moult démontages de mon (pour l'instant) unique mandrin 3 mors.

Pour info, j'ai également commandé la matière aujourd'hui, en faisant confiance à ce guide d'un distributeur d'aciers: http://www.guide-aciers.fr

Je suis donc parti sur du E36
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #39
Maintenant que le tour a une assise digne de ce nom, je me lance dans le projet:

Réalisation d'un cylindre tampon de 70mm:
20201120_200253.jpg
20201120_200320.jpg

Bon, comme me prévenait Pussy, ce micromètre à plateau est un peu relou à utiliser, difficile d'être sûr de sa mesure, les touches sont difficiles à rendre parallèles. Enfin j'ai considéré comme juste la plus petite mesure obtenue.


Traçage et perçage (diamètre 12.5) et chanfreinage du centre du disque de 110mm:
20201120_231645.jpg
20201120_233530.jpg


Mise en place sur le tour avec un tirant de 12, centrage grossier:
20201120_235058.jpg
20201120_235108.jpg


Et un ptit coup de propre.

20201121_001018.jpg


Je publierai la suite au fur et à mesure. Je vais avoir quelques petits "défis techniques", il faudra notamment que je trouve un autre système de fixation pour pouvoir aléser à 45 sur quelques millimètres et souder le cylindre qui sera fileté et alésé en cône.
Je réaliserai peut être un petit insert diamètre exter 12.5 et fileté inter en M10, avec un épaulement de 15-16, je mettrais un tirant M10 du coup et je devrais avoir assez de place pour faire l'usinage.

A suivre...
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #40
Alors, aujourd'hui:

Cylindrage rapide et dressage des faces du bloc diamètre 45 (enfin plutôt 44 maintenant :p). Premier perçage diamètre 12.5
20201121_174147.jpg
20201121_174824.jpg


Mise en place du disque D110 directement sur le nez de broche, avec tirant, centrage approximatif (j'ai de la marge avant d'arriver à D100), puis marquage des trous de fixation du nez de broche avec la méthode Vieulapin (j'ai mis un coup de blanco à l'aide du dos du pointeau avant chaque pointage pour mieux les voir):
20201121_184218.jpg
20201121_184241.jpg
20201121_185247.jpg


Après un gros coup de forêt à pointer, Perçage et Taraudage M8 (ce taraud Garant est vraiment top, type machine gun, un seul taraud avale tout le taraudage en un seul passage, je faisait des retours arrière pour "casser le copeau" au début mais en fait ça n'aide pas, au contraire, et ça n'est absolument pas nécessaire):
20201121_190454.jpg
20201121_194638.jpg


Ouf, les trous sont en bien en face. bridage par 3 vis M8 sur le nez de broche, je vais pouvoir entamer l'usinage de l'alésage qui recevra le bloc D45, et après, faudra faire chauffer le poste TIG (en espérant que je réussisse un cordon pas trop dégueu...):
20201122_000632.jpg
20201122_000619.jpg


C'est tout, pour le moment.

Question bête: pensez vous que le fait de brider le disque directement sur le nez de broche puisse l’abîmer (j'ai pris la peine de mettre une feuille de papier entre les deux, m'enfin c'est peut être insignifiant)?

Sinon, que pensez vous des états de surface? Je les trouve très moyen et j'ai beau essayer différentes profondeurs de passe, vitesse de coupe et outils (plaquettes, HSS, différentes formes), je n'arrive pas à avoir un aspect bien lisse. Mais peut être que je cherche la lune...
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 079
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour

En surfaçage, pour finir l'état de surface, j'aime bien enlever une petite '' lipette'' avec l'outil couteau arête quasi parallèle à la face.

Autrement, tu peux aussi essayer la coupe cisaillante, avec l' arête quasi verticale cette fois-ci :

Screenshot_20201108_154840.jpg
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 834
Chartres
Bonjour,

Je fais comme @yvon29 avec la petite "lipette" et, pour avoir encore un plus bel état de surface, je fais cette dernière petite passe à grande vitesse (2200 t/min).
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 079
FR-77250 Fontainebleau
Ré bonjour

dernière petite passe à grande vitesse (2200 t/min).
????? :eek:

Et ça fait combien en m/mn ?
Je trouve 700 m/mn.. :shock:
ah oui, tu parles de carbure...
Mais du bon alors.
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 834
Chartres
Oui, inserts carbure que je brase moi-même après les avoir taillés dans des plaquettes qu'on m'avait données et dont j'ignore totalement la nuance. À cette vitesse dans l'acier, ça fait quelques étincelles et les copeaux sont bien bleus. Bien sûr, j'adapte les vitesses selon les diamètres,
2200 t/min c'est pour les petits diamètres jusqu'à 50 mm environ, au-dessus je tourne moins vite. Et puis ce sont des toutes petites passes.
 
D
didier73
Ouvrier
24 Août 2017
487
Chambéry
Bonsoir
Je vais surement devoir en faire un (faux plateau) pour mon tour Précis type E. J'ai de l'aluminium en rond (acheté ici) et je me demandais si cette matière était appropriée?
Didier :partyman:
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #46
j'aime bien enlever une petite '' lipette'' avec l'outil couteau arête quasi parallèle à la face.
Tu parles dans le cas d'un dressage? Laquelle des deux arêtes est parallèle à la face dans ce cas (un outil couteau peut couper sur deux arêtes non?)
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #47
Bonjour,

Je fais comme @yvon29 avec la petite "lipette" et, pour avoir encore un plus bel état de surface, je fais cette dernière petite passe à grande vitesse (2200 t/min).
Ahah oui, même réaction qu'Yvon, les 2200t/min sur 110 de diamètre ça fait une sacré vitesse de coupe :p
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #48
Oui, inserts carbure que je brase moi-même après les avoir taillés dans des plaquettes qu'on m'avait données et dont j'ignore totalement la nuance. À cette vitesse dans l'acier, ça fait quelques étincelles et les copeaux sont bien bleus. Bien sûr, j'adapte les vitesses selon les diamètres,
2200 t/min c'est pour les petits diamètres jusqu'à 50 mm environ, au-dessus je tourne moins vite. Et puis ce sont des toutes petites passes.
Ok pour le carbure.
Est ce que je dois en conclure que pour avoir un bel état de surface il faut tourner vite et que, de fait, c'est compliqué avec des outils HSS car ils ne supportent pas les mêmes vitesses de coupe?
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #49
Bonsoir
Je vais surement devoir en faire un (faux plateau) pour mon tour Précis type E. J'ai de l'aluminium en rond (acheté ici) et je me demandais si cette matière était appropriée?
Didier :partyman:
Je ne suis surement pas le mieux placé pour répondre mais je dirais que la pièce étant assez massive, ça ne devrait pas poser problème en terme de rigidité, et l'usinage sera plus simple. Sauf pour le filetage peut être qui risque de prendre cher à la longue avec un écrou en acier. A moins que tu ne fabriques toi même l'écrou en alu...
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #50
L'avancée du jour:

Alésage à 44 et des poussières
20201122_141447.jpg

Mon cylindre avait une moitié qui faisait un centième de plus que l'autre, ça me donnait une seconde chance^^. Et j'ai pu constater à quel point un ajustement, ça ne pardonne pas. Donc j'ai été un peu trop généreux pour le côté le plus étroit, qui passait sans serrer, tandis que le second ne rentrait pas à la main. Bon, cet ajustement n'était pas nécessaire en soi mais je voulais quand même tenter le "serré". Du coup j'ai mis le cylindre au congel, 1 heure après ça rentrait pile poil, et une fois réchauffé, impossible de séparer les pièces.
20201122_151729.jpg
20201122_153437.jpg
20201122_153417.jpg


Bon celà dit, il fallait bien que je me colle au soudage quand même:
20201122_181038.jpg
20201122_181608.jpg
20201122_181655.jpg


Bizarrement l'acier est devenu particulièrement dur à usiner au voisinage de la soudure, comme si il était trempé, ou un alliage très résistant, quasi impossible à couper avec de l'HSS et état de surface très brillant et copeaux plus chauds avec plaquettes carbure.
J'ai essayé y aller molo sur le cordon de toute façon, même s'il est un peu disgracieux parce que si je vire tout ça sert à rien de souder :mrgreen:

Et j'ai ébauché le diamètre de 70, j'ai pris 3.3mm de profondeur et je suis à 69.15mm en diamètre. Reste le plus délicat...

20201122_201635.jpg
20201122_201705.jpg
 
D
didier73
Ouvrier
24 Août 2017
487
Chambéry
Quel procédé de soudure as tu utilisé?
Didier :partyman:
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 834
Chartres
C'est cette crainte qui m'a fait préférer la fabrication en un seul bloc, j'avais peur que souder du XC48 m'apporte ce problème. Cela avait d'ailleurs suscité un échange (amical) avec d'autres sympathiques membres qui m'avaient suggéré la même technique que la tienne. Ce phénomène doit apparaître ou non selon nuance d'acier utilisée.
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #54
Oui, le XC 48 est réputé moins soudable, mais j avais pris soin de commander du E36, qui contient moins de carbone. Cela dit j avais commandé un autre disque en XC48 cette fois, pour faire un faux plateau pour adapter un mandrin de 160 4 mors (pas de soudage cette fois ci) et il est écrit E36 desus donc je me demande s ils ne se sont pas gourés en préparant ma commande...
Enfin ça ne devrait pas avoir de conséquences car les zones soudées ne devront pas être usinées plus que ça désormais :)
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #55
Je vais surement pouvoir avancer un peu ce WE. Je commence à réfléchir aux étapes suivantes:
@Vieulapin, pourrais tu détailler un peu la méthode que tu as utilisée pour réaliser le cône dans lequel viennent se loger les pinces?
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 834
Chartres
L'usinage du cône doit être la dernière étape, le filetage extérieur pour l'écrou doit avoir été l'étape précédente et réalisé sur le plateau porte-pinces fixé à sa position définitive.

J'ai été avantagé par le fait que je possédais déjà un mandrin porte-pinces CM4/ER32 qui m'a permis, après avoir réglé le chariot supérieur à 8°, d'affiner le réglage de l'angle au Pupitas en me servant du cône de ce mandrin mis en place dans la broche.
Si tu ne possèdes pas de mandrin porte-pinces pour affiner ta pente, tu peux te servir d'une pince dans laquelle tu auras enfilé une pige au diamètre très légèrement supérieur au diamètre maxi de la pince (par exemple 18,1 pour la pince de 17/18) et tu serres la pige dans ton mandrin 3 mors. Tu peux ainsi affiner ta pente au Pupitas en te basant sur le cône de ta pince.

Ensuite j'ai refixé en place le plateau porte-pinces et j'ai alésé le trou central à 22 mm. Enfin, j'ai réalisé le cône en tournant la manivelle du chariot supérieur et en contrôlant souvent, vers la fin, la pénétration et la portée avec une pince dont j'avais passé le cône au bleu. J'ai eu du pot, ma pente était nickel du premier coup, je n'ai pas eu à y retoucher.

Fais gaffe à ne pas aléser ton cône trop large, il est bon lorsque ta pince-test dépasse de 13,5-14 mm.
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #57
Merci!
Je dispose d un porte pince CM2/Er32 maisn qui ne peut aller que sur la contre poupée, mon nez de broche étant en CM3.
Je vais donc utiliser la technique de la pige et de la pince pour trouver l angle, c est aussi la méthode qu a utilisé midodiy il me semble.

Concernant les limites à le pas dépasser, connais tu le diamètre de l ouverture du cône et le diamètre mini du cône.
Je pensais débuter par un forage à 23 car je n ai pas de forêt de 22, c est trop?
 
midodiy
midodiy
Compagnon
24 Sept 2009
7 732
Reims
c est aussi la méthode qu a utilisé midodiy il me semble.
Oui.
Concernant le diamètre maxi du cone, il faut pouvoir rentrer une pince et serrer au diamatre mini de la pince sans que l'ecrou touche à l'interieur comme à l'exterieur.
Prends modele sur ton er32/cm2
 
Vieulapin
Vieulapin
Compagnon
24 Nov 2008
2 834
Chartres
L'ouverture du cône fait à peu près 31,5 (à peu près parce que ce n'est pas facile de mesurer précisément un cône), c'est la cote que tu dois retrouver sur ton mandrin porte-pinces. Le diamètre mini du cône n'a pas grande importance puisque tu alèses jusqu'à déboucher dans ton trou.
23 mm n'est pas trop, ça n'a pas une grande importance.
 
X
Xerxias
Apprenti
27 Mar 2018
127
Nantes
  • Auteur de la discussion
  • #60
Voici l'avancée de l'après-midi (oui je sais, ça avance pas très vite :p)

Gros travail sur l'obtention du diamètre de centrage de 70: j'y suis allé petit à petit, c'était vraiment trop serrant au début et difficile de jauger avec le tampon car si je le tapotais un peu pour qu'il rentre très difficile de le retirer ensuite, obligé de donner de petits coups de marteau sur les côtés, ce qui faisait glisser la pièce dans les mors, bref la cata, heureusement j'en étais au toilage donc moins grave si perte d'un chouilla de concentricité. J'ai donc démonté à deux reprises le mandrin, avec ma pièce dedans, pour le retourner et tester l’accouplement pièce-nez de broche, il a fallu être délicat parce qu'avec les 3 vis on a de la force et ont peut assez facilement plaquer la pièce sur le nez de broche, mais après, ça peut devenir la grosse galère pour désassembler. Au final j'ai obtenu un assemblage bien serrant, un poil plus que le mandrin mais je pense que ça devrait le faire, si besoin je chaufferai pour le démontage et repasserait un pti coup de toilage:

20201128_173312.jpg
20201128_173318.jpg


Réalisation d'un petit pion de centrage pour le 4ème trou, puis fixation de la pièce à son emplacement définitif (le temps qu'elle soit terminée en tous cas). Forage à 23 puis nettoyage des surfaces et chanfrein:
20201128_191654.jpg
20201128_193310.jpg
20201128_193315.jpg


Prochaine étape, le filetage. C'est bien un diamètre de 40 et un pas d'1.5?

Merci pour vos réponses, concernant le cône, si je rate je peux toujours faire un dressage sur 1 ou 2mm et le reprendre, tant que j'ai de la marge en longueur, je me trompe?
 
Dernière édition:
Haut