Pour faire des faces avant propres et précises

  • Auteur de la discussion j.f.
  • Date de début
D
Diafan
Nouveau
  • #31
j.f. a dit:
Diafan, ton pseudo me fait penser aux bombe d'un produit KF qui servait à rendre transparentes les feuilles des magazines pour en faire des typons...

Oui, ça me rappelle de vieux souvenirs.
Mais mon pseudo date de plus de 10 ans (le début des sites perso), il se réfère à ma passion pour la projection de diapos argentiques en multivision (fan de dias!).

Bon, ceci dit, pour coller ces feuilles d'alu, il devrait être possible d'utiliser la bonne vieille méthode de l'eau savonneuse. Quelques gouttes de liquide vaisselle dans un litre d'eau. Humecter le support, puis poser la feuille. Elle est alors repositionnable, et avec une raclette caoutchouc on peut chasser l'eau et l'air.

L'adhésif au dos de ces feuilles d'alu est extrêmement fort et l'alu très fin. Je ne suis pas sûr que le film liquide soit suffisant pour permettre le lissage et l'ajustement de position.
A essayer...


Ce sont les contraintes de la réalisation des CI qui m'ont fait abandonner l'électronique. Mais la semaine dernière j'ai racheté une plaque d'essai "à pinces"... ca me titille de nouveau.

Dommage!
Moi, ça fait 35 ans que je continue à tirer moi-même mes CI simple ou double face.
Une insoleuse UV et une petite graveuse à perchlo, et vogue la galère.
J'utilise un vieux soft de CAO sous DOS (Cadstar) que je connais par coeur pour dessiner les circuits et je sors les typons à l'imprimante laser sur du film A4 pour rétro-projection. Nickel!
Le plus pénible est encore le perçage.

Patrice
 
J
j.f.
Compagnon
  • #32
je visais, à la louche :

0 - 15 V 30 à 40 ampères
15 - 30 V avec 15 à 20 ampères (la moitié)

très ambitieux donc...

en effet, pour de la galvanoplastie, on a besoin de très forts courants avec une tension relativement faible.

Voir mes expériences en bas de cette page, et les suivantes :
http://www.cambouis.com/bloc-notes/2006 ... -06-12.htm

et le très bon résultat obtenu sur une "grosse pièce".

http://www.cambouis.com/bloc-notes/2006 ... -07-18.htm
Il faut beaucoup de courant, mais aussi le régler finement en fonction de la surface à traiter, sinon les résultats sont catastrophiques : granulosité de surface, cristaux anarchiques, à mon avis par effet de pointe sur le champ éléctrique, effet se faisant avec une sorte de réaction en chaine.

je place les schémas ce soir ; RIEN n'a été NI réalisé NI testé.

Mais les amateurs d'électronique présents ici verront d'un seul coup d'oeil si c'est viable...
 
W
warthog
Apprenti
  • #33
tranquille a dit:
Pour les Sub D ou les trous des inters Telemeca, on faisait avec un emporte pièce (Greenlee) directement à la forme
Un trou de 10, une clé de 12 et zou, rapide

Salut!

C'est juste pour info, alors pour les SUB D à l'emporte piéce dans des boitiers plastique, ça ne marche pas!!!!! Les bords s'affaissent!

C'est juste pour info!
 
P
pc07
Apprenti
  • #34
Cher Phil 916, permets que je te baise les mains! Ayant lu tes trois lignes concernant les faces avant , je me suis dit: cc'est possible? Le temps de dégotter mon fer à repasser, je saisis la premiére page qui sort de ma laser, un bout de plastique beige plat qui traine au pied de mon bureau, trente secondes aprés, coup de fer sur le dos de la feuille et là, MIRACLE! ça marche super bien, mieux que le coup de la feuille A4 autocolante que j'utilisais d'habitude !
je vais pouvoir reporter tout un tas de trucs sur plastique ou alu !( faire un disque diviseur ou des index pour une régle etc...)
Une idée tout de suite: les circuits imprimés que j'ai l'habitude de faire en gravure anglaise , je le faisait avec la dao que je reportais sur le cuivre avec du papier carbonne (pas trés pratique et pas trés précis),ensuite je rayais le cuivre avec un outil taillé ent "v"dans une lame de scie et une planchette spéciale comportant une butée en bas et une régle d'équerre semi fixe qui guidait l'outil, une fois tous les traits faits, on tourne le ci de 90 degrés et on finit les autres tracés, reste à pointer les trous et à les faire.Résultat: pas de chimie, pas de solarisation, materiel minimum et rapidité imbatable pour les piéces uniques.Maintenant je pense pouvoir me passer de l'épisode carbonne! Y :youpii! Merci encore! :lol: :lol: :lol:
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
  • #36
phil916 a dit:
Ça c'est pour le tissu rien à voir même si on utilise la même méthode de transfert (fer à repasser)

On imprime laser l'image en miroir sur une feuille de simple papier couché (c'est mieux que le 80gr classique mais seulement si vous voulez des détails très très fin)
Ensuite on règle le fer à repasser sur la position coton (presque à fond voir à fond)
Appliquer la feuille sur la plaque mise parfaitement à plat sur une table qui ne craint pas la chaleur et on appuie fortement le fer dessus pendant 1 à 3mn (çà dépend du papier, de la plaque, de la température du fer il faut faire des essais) sans bouger pour que le toner fonde et se dépose sur la plaque.
Si c'est plus grand que le fer on recommence à coté en débordant un peu sur la partie qu'on vient de faire etc.

Ensuite on trempe dans une bassine d'eau froide légèrement savonneuse pendant 15 à 30mn et si le papier est bien choisi il se détache tout seul, un nettoyage léger à la brosse à dent pour enlever le papier qui reste et c'est fini.
Même sans façade à faire faite un essai rien que pour voir le résultat, c'est bluffant la qualité de l'impression qu'on obtient :wink:

Bonjour,
Je pratique aussi pour mes loisirs l'encadrement et je trouvais intéressant de pouvoir imprimer un texte sur la face interne du verre.
Ayant un "brouillon" sur du papier ordinaire, j'ai tenté l'essai. Mais, déception :
absolument RIEN n'ai apparu sur la vitre, même avec une copie qui venait juste de "sortir" de l'imprimante !
Ai-je oublié quelque chose ou faut-il inhiber le séchage du toner dans l'imprimante ?
Puisque chez toi cela fonctionne, peux-tu me dire ce qui cloche chez moi ?
Merci,
cordialement,
PUSSY
 
F
f6tem
Compagnon
  • #38
Bsr c'est une trés bonne voire excellente remarque sauf que ce n'est pas le genre de la maison :-D
non, simplement l'aspect historique et la bétise de certains OMs quand j'ai passé la cw...je n'ai pas pu garder mon ancien call et l'administration avait proposé une série F6Txx. J'ai à regret pris f6tem mais maintenant les labels ne m'impressionnent (presque) plus et je me suis habitué :wink:
si autres commentaires, en MP privés peut-être car ce n'est pas le sujet.
 
phil916
phil916
Compagnon
  • #39
Pussy,

je n'ai jamais dit que ça fonctionnait sur du verre !
... et pour cause on ne l'utilise pas pour faire des façades de boitier électronique :wink:
 
J
j.f.
Compagnon
  • #40
ouh que si ! ouh que si ! ouh que si ! ouh que si !

C'était très prisé en hifi d'exception dans les années 80, en tous cas, les façades en verre. Avec ça devant les yeux, l'audiophile averti gagnait au moins 2 dB à 22 kHz sur son audiogramme, et la distorsion de croisement baissait de de 56% (minimum).

sinon, y'a du papelard sépcial pour ça...
 
Haut