"Pliage" de metaux au tour

  • Auteur de la discussion Yanniv
  • Date de début
Y
Yanniv
Apprenti
5 Nov 2008
120
Val-d'oise (95), -> Paris
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut a tous,
je me demandais apres avoir vu quelque videos avec quel materiaux(quel metal plutot) et quels outils peut-on plier un disque circulaire au tour ,
ca doit pas etre tres clair je m'explique, par exemple on decoupe dans une feuille de metal(assez fine) un disque, ensuite on monte ce disque sur son tour de maniere a avoir de l'espace des 2 coté du disque, ensuite on commence a tourner mais au lieu de decouper on va plutot pousser avec un outils a bout arrondi pour plier et par consequent former ce disque en coupole par exemple(il me semble que le metal utilisé etait chauffé a rouge juste avant et etait encore chaud lors de l'usinage... mais DAMNED je ne retrouve plus la video...

donc voila, si vous avez de plus ample information n'hesitez pas...
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
Bonsoir,

C'est la technique du repoussage, et c'est effectué sur un tour à repousser.
 
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 059
Vienne Isére 38
C'est du repoussage , en principe on utilise un tour a repoussé mais il doit y avoir moyen de faire ça sur un tour classique en bricolant un système pour tenir la tôle et l'outil

Grillé par jajalv...

Quelques vidéo ici

Utilise le mot "metal spinning" pour trouver des vidéos

Il ne doit pas être utile de travailler avec une tôle chaude pour des petites épaisseurs et surtout en utilisant une forme en bois , par contre pour de forte épaisseurs il me semble avoir vue une vidéo ou ils chauffait la tôle tout en travaillant
 
J
Jebri
Ouvrier
1 Nov 2007
443
Loiret 45
Merci jajalv pour les liens vers les vidéos, je ne connaissais pas non plus.
 
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 059
Vienne Isére 38
Mais c'est pas possible,il poste plus vite que son ombre! :smt003
 
Y
Yanniv
Apprenti
5 Nov 2008
120
Val-d'oise (95), -> Paris
  • Auteur de la discussion
  • #9
Ok merci beaucoup pour la rapidité et les video, et sinon apparement pour le tour, il a pas l'air tres different d'un tour classique a part en accessoire, et vous croyer que ca peut se bricoler ce genre de montage, parce d'apres moi ca m'a pas l'air si difficile que ca a faire si???
le plus dur a mon avis serai le systeme sur le chariot et encore pour vous j'imagine que c'est assez sommaire vu vos creations!!

Genre pour prendre un exemple precis sur un tour du genre :ICI
on usine au tour un long rond avec si on veux une petite partie en bout reduite de diametre pour pouvoir mettre des moules, ensuite le meme genre mais pour l'autre coté , que l'on fixerai par exemple sur un mandrin(pour une question de centrage) ,
ensuite bah le disque on le met entre, on ressert, on place soit un outils a bout arrondi soit un outils avec(comme sur la videon°2) une "rondelle libre" a l'extremité pour le cas de reproduction de forme avec un "moule", ensuite on le place, par contre la je voi pas trop comment on pourrai faire pour le systeme de chariot...(vous trouverez surement??)

ca irai ce genre de systeme vous croyez???(la puissance est elle suffisante ect???)
et sinon quel sont les materiaux que l'on peu "repousser" et les procedure utilisé pour la preparation des materiaux(chauffage, lubrification, ect)???
encore merci ++
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
ça peut toujours se bricoler, mais je ne te conseillerai pas le tour donné en exemple.
Trop petit, et ce serait dommage !!!

Il serait préférable de trouver un vieu tour, mais plus gros, sur lequel tu adaptes une plaque à trous.
Sur cette plaque, tu fixe les goupilles qui te servent à buter ton outil.

Attention: c'est relativement pénible, et c'est dangereux. Des tourneurs se sont fait entrainer.

Et le repoussage, c'est aussi un métier !
 
Y
Yanniv
Apprenti
5 Nov 2008
120
Val-d'oise (95), -> Paris
  • Auteur de la discussion
  • #11
Ah oui??
ah premiere vu ca ne paraissait pas dangeureux???
quels serait les dangers?

(ps: pour le tour , si je prend celui la cela serai deja bien(ce n'est pas encre sur que je puisse avoir ce tour), car je n'ai pas du tout la place pour du gros outilage...(ni le budget, je depasse deja mon budget rien qu'avec 700€, alors +...))

yanniv
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
jajalv a dit:
Travail très pénible !
Le tourneur est généralement attaché à la machine !!!
Quand j'ai lu ça, j'ai pensé en moi-même : "pour qu'il ne sauve pas vu la pénibilité du travail" :smt003 :smt003
jajalv a dit:
Sur celle-ci, on voit très bien l'opérateur attaché (pour pouvoir forcer)
Mais là, j'ai été un petit plus rassuré :whistle: :whistle:
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
Quand ça se passe bien, ça ne semble pas dangereux.

Si tu en discutes avec des repousseurs (ils ne courent pas les rues actuellement), ils te diront qu'ils leur arrivent de se faire soulever !!!

C'est pour ça qu'il faut des outils longs, pour avoir un bon bras de levier.

Si tu n'as jamais fait ce genre de travail, je te conseillerais de faire un peu de tournage sur bois, ça te donnera une idée.
Ce sont des travaux similaires, mais en repoussage, l'effort est plus important.
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
karim80 a dit:
jajalv a dit:
Voilà peut-être la vidéo:
http://www.youtube.com/watch?v=5Zcj7_14lQs
Travail très pénible !
Le tourneur est généralement attaché à la machine !!!
sur cette vidéo, le tourneur met quoi en permanence ?
c'est pas du suif quand meme ?
Merci
Je ne sais pas du tout.
Il faut dire que je ne connais le repoussage qu'au travers des longues discussions que j'ai eues avec des repousseurs sur des salons d'exposition.
Je fabriquait des étains (de la timballe à la grosse soupière), et je voulais savoir comment, eux faisaient, pour réaliser des pièces sensiblement les mêmes.

Pour l'étain, on évite le gras, car c'est un élément fort genant pour la suite des opérations: oxydation et patine.
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Le métier de repousseur a évolué car j'avais vu un documentaire là dessus, ça se fait en commande numérique maintenant. Comme pour le grattage et autres joyeusetés, derrière la simplicité apparente se cache un vrai savoir-faire. En effet il faut opérer un déplacement de matière pour avoir une épaisseur constante et comme le travail écrouit le métal il faut régulièrement faire un recuit.
 
F
fanzy4
Ouvrier
18 Jan 2008
347
Grenoble
Sauf erreur, il y a un chapitre la dessus, dans "The Amateur's Lathe" de L. Sparey, avec un montage effectue sur un Myford.
 
C
CBMat
Apprenti
13 Nov 2008
228
Toulouse
Hello

J'étais allé voir une entreprise de repoussage (et je les avais d'ailleurs fait travailler) lorsque j'étais en section Design à l'école. les tours utilisés étaient pour beaucoup conventionnels et d'un age fort avancé, les formes utilisées pour repousser les métaux étant en alu ou en bois durci selon le nombre d'exemplaires à réaliser et la précision recherchée. l'acier, l'inox, l'alu se repoussent bien, l'alu étant bien sur assez facile à repousser (pour eux bien sur!) car plutôt malléable. ils utilisaient du suif pour l'alu de mémoire.

Il leur arrivait aussi de repousser du titane pour des applications aéronautiques, qui lui est très difficile à repousser, car on ne peut pas le chauffer à forte température sous peine de créer des criques dans la matière. ils utilisaient donc du savon de Marseille, qui indiquait en brunissant la température maximum de chauffe pour arriver à faire des nez d'hélicos militaires, des radars, etc, etc.

sur les anciens tours de repoussage, les protections corporelles sont quasi inexistantes, et pour cause.

la sangle qui relie les repousseurs au tour, au delà de les maintenir, sert à soulager l'effort à fournir sur les jambes, et leur permet d'avoir un mouvement très régulier de l'outil sur le métal sans bouger les bras, en fait c'est tout le corps qui entraine l'outil de repoussage, qui ressemble à une barre à mine, ni plus ni moins.

si ça vous intéresse je pourrai mettre une photo de ce que nous avions réalisé en repoussage, la forme de la pièce était un peu une tête d'ogive, 180mm de haut et 150mm de diametre à la base, sachant que la partie plane en bout qui leur a été nécessaire pour pincer la feuille d'alu à former était de 10mm de diametre à peine.

j'avais à l'époque (il a 4ans) étonné du tarif pour deux exemplaires en alu, y compris la forme réalisée dans un lopin d'alu de 180mm de long pour 150mm de diametre environ.

sinon les applications du repoussages sont diverses et variées, on trouve au delà des application militaires, navales et aéronautiques des cerclages de poubelles, de boucliers de Brennus, en règle générale toutes les pièces de révolutions circulaires trop profondes pour être réalisées par emboutissage.
 
M
manu de mimizan
Apprenti
29 Avr 2008
103
Landes
Bonjour

J'ai fait du repoussage pendant quelques années. Cela parait facile mais en réalité c'est plus dur que l'on croit. Le repoussage manuel est tres dangereux lorsque la piece s'echappe du tour on la reçois en peine figure avec les conséquences que cela peut avoir...
D'ailleurs j'ai abandonné ce métier quand j'ai assisté a un accident du travail... le disque s'est planté sur le front du tourneur... Pas beau a voir!!!

Alors prudence.

pour le tour il faut qu'il soit le plus lourd possible pour éviter les vibrations et la vitesse de tournage se fait autour de 1500 TM moi je metais de la bougie pour que cela glisse mieux...

Manu
 
Y
Yanniv
Apprenti
5 Nov 2008
120
Val-d'oise (95), -> Paris
  • Auteur de la discussion
  • #20
le disque s'est planté sur le front du tourneur
Ah ouai, quand meme, ...ca calme ca....
ok bon bah je retient a ne pas faire sans protection!!!
je pense que je ne commencerai pas tout de suite avec ca si je recoit mon tour...

merci
 
T
tarquin
Apprenti
5 Oct 2008
178
Couthuin, belgique
salut,
je ne vois pas vraiment qu'elle genre de protection ont pourrais mettre... a 1500trs... l'inertie de l'objet a cette vitesse est effroyable! rien ne l'arête...
 
Y
Yanniv
Apprenti
5 Nov 2008
120
Val-d'oise (95), -> Paris
  • Auteur de la discussion
  • #22
un cache, genre plaque de plexis???
quand je parle d'en faire, moi, ca ne sera pas a cette echelle^^ c'est du genre 15cm maxi de diam 8-) c'est deja suffisant pour trancher du muscle :o mais avec des precaution je pense que ca peut se faire...
il faudra bien envisager toutes les possibilité... (Et puis au pire , on vous collera une mort sur le dos ^^ :lol: :lol: :lol: )

de toute facon, on verra bien :p , pour l'instant on vois avec le tour :), et ensuite on verra ce qu'on fait avec , parce que la, j'imagine mais ca se trouve je ne l'aurai meme pas :cry: :???: :roll:
 
C
CBMat
Apprenti
13 Nov 2008
228
Toulouse
difficile d'envisager des protections dans le cas du repoussage des métaux... peut être une sorte d'acran plexi très épais laissant passage à l'outil mais protégeant le buste et la tête du repousseur???
 
B
Bazz
Nouveau
10 Jan 2009
28
Quebec
Bonjour

J aimerais dire quelque mots sur le repoussage au tour Je crois que tous les grand maître du repoussage sont ou on été en Europe et le reste de la planète ont appris d'eux ,ils ne travaillait pas des métaux comme l' acier ou d'autre métaux que l'on retrouve dans l industrie ,alors une habitude profonde se sont enraciné donc l'utilisation des outils court ,tout a fait acceptable pour des métaux mous ,le port du plastron et de la ceinture et surtout le travail au centre de l'axe du tour et je n'oserais jamais dire que cette technique nais pas bonne je ne l'est jamais utilisé

En Amérique la plupart n'utilise pas de ceinture nos outil sont plus long et porté sous le bras ,on travail le matériel sous la pièce (a 6 heure) juste avec notre poids ont arrivent a repoussé sans effort .

Le Danger
Oui il peut y en avoir ,si ont utilise un attachement pour centré le risque tombe de beaucoup,c'est une fausse croyance qu'il faut tourner a des vitesse folle a 500 de révolution par minute ont peut y repousser un tas de chose ,

Je garde la vitesse recommandé pied minute pour outil de coupe (carbure) car il faut usiner le rebord fréquemment pour le gardé rond.

Voici quelque photos ,j'espaire que vous allez aimer

IMG_0636.JPG


IMG_0640.JPG


IMG_0639.JPG


IMG_0638.JPG


IMG_0637.JPG
 
ikuriña
ikuriña
Ouvrier
8 Déc 2008
366
Pays basque
très beau reportage photo..
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 284
Comines Belgique près du 59 (Fr)
CBMat a dit:
difficile d'envisager des protections dans le cas du repoussage des métaux... peut être une sorte d'acran plexi très épais laissant passage à l'outil mais protégeant le buste et la tête du repousseur???
j'ai une solus :lol: :jesors23: , il va m'en vouloir :P

Capture.jpg
 
B
Bazz
Nouveau
10 Jan 2009
28
Quebec
Bonjour

La pièce en acier que j'ai repoussé est pour tenir le globe dans la lampe sur la dernière photo .

L'abajour a été repoussé sur un autre tour avec une capacité de 1 mètre de diamètre avec un autre genre outil a rouleaux

les plus veilles pièces repousser retrouvé en Égypte il y a 4000 ans ,le repoussage est un des plus vieux métier du métal
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 080
FR-54560 Lorraine
Bonjour à tous,
Surprenant cette technique :shock:
Je connaissais pas du tout ... :roll: Encore une journée enrichissante... :wink:
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Oct 2008
2 224
Monterégie , Québec
Pour C. Phili ,

Mais non , je ne t'en veux pas , j'avais utilisé cette photo pour
amuser la galerie , ( je crois ne pas être le seul )

Mais comme on tape parfois dans le mille sans le savoir ,
to idée est , en principe très bonne. Ce casque est conservé dans un musée maritime ,
http://www.lcmm.org/

(On y trouve un très joli petit moteur a vapeur pour petite embarquaction.)

Il est fixé sur support articulé avec un contrepoid et un amortisseur pour contrer l'inertie d'une telle masse . L'observateur attentif remarque que ce
support a probablement été fabriqué a tailles d'enfants et ensuite modifié pour
être utilisé par des adultes. .

Sa version pour atelier serait une plaque attachée au plafond avec poulie et contrepoid . En Amérique du nord certaines protections de lame de bancs de scie sont fixées au plafond .
 
Haut