Mandrin diviseur indexé Vachette (fin)

PJS92
PJS92
Compagnon
30 Nov 2015
574
FR-92140
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

Comme promis à la fin de mon "reportage" sur le plateau circulaire je vous présente ici le démontage (partiel pour l'instant) d'un mandrin diviseur indexé de marque Vachette (tout au moins pour la partie mandrin).

Mandrin de 125 mm (Ref Vachette 100), diamètre de passage 30 mm
Indexation 30°, pas de blocage mais verrouillage musclé

Le mécanisme d'indexation est "armé" en entrainant la couronne située sous le mandrin dans le sens horaire jusqu'à la butée (la petite tige est placée sur le multiple de 30° souhaité). Cette rotation n'intéresse que la couronne, le mandrin n'est pas entrainé dans cette phase.
La rotation antihoraire entraine à la fois le mandrin et la couronne jusqu'à la butée.

Les mors ne semblent pas être d'origine car ils serrent un peu dans les coulisses et, bien que centrés en position totalement fermée, leur positionnement n'est pas en cohérence avec la numérotation sur le mandrin.

Pour l'instant le démontage est arrêté à la tentative de séparation entre le mandrin proprement dit et son embase.
De manière naturelle, les 2 pièces s'écartent de 1,5 à 2 mm puis sont arrêtées net. Il subsiste entre ces 2 pièces un des 2 cliquets de la mécanique.

Si un gentil membre du forum connait cet accessoire ou équivalent, je suis intéressé par toute information.

A bientôt
PJ

01 mandrin indexe.JPG


02 mors.JPG


03 arriere.JPG


04 arriere extraction.JPG



05 ouverture.JPG


06 socle.JPG


09 cliquet socle.JPG


08 verouillage.JPG


07 mandrin.JPG
 
Dernière édition:
PJS92
PJS92
Compagnon
30 Nov 2015
574
FR-92140
  • Auteur de la discussion
  • #2
Bonsoir

en cherchant on finit souvent par trouver :) (proverbe d'usineur)

En fait la couronne est très ajustée sur le cylindre qui porte les encoches d'indexation.
Dans sa zone de rotation un léger jeu fonctionnel existe. Au delà pour extraire la couronne il faut utiliser la méthode du "rebond compensé" ie; quelques petits coups de marteau léger sur la tige et à l'opposé un tournevis que l'on pousse légèrement à chaque rebond de la pièce.

La suite en images jusqu'au démontage du mandrin. Tout cela a besoin d'un bon nettoyage et trempe pour la nuit.

A bientôt
PJ

11 couronne embase mandrin.JPG


12 couronne.JPG


13 couronne cliquet.JPG


16 mandrin demontage fond.JPG


18 mandrin ouvert.JPG


19 mandrin fond spirale.JPG


20 mandrin vide.JPG
 
KITE
KITE
Compagnon
25 Déc 2008
3 429
Pas de Calais
Maintenant que la couronne (escargot) de ton mandrin est déposée.
Profites-en pour essayer tes mors et faire un léger pierrage si nécessaire. Ils doivent coulisser sans « dur » dans leur logement respectif.
Beau nettoyage et remise en état.
Kite
 
PJS92
PJS92
Compagnon
30 Nov 2015
574
FR-92140
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour Kite
effectivement c'est l'occasion de vérifier comment cela se passe "à vide" et d'essayer de comprendre où ça coince.
Il se peut que les mors en place ne soient pas de la marque Vachette.
A bientôt
PJ
 
KITE
KITE
Compagnon
25 Déc 2008
3 429
Pas de Calais
Ce serait surprenant, il y a beaucoup de paramètres à réunir pour que des mors soient adaptables!
Déjà, quand les glissières et faces d’appui sont nettoyées et pierrées, ça va déjà mieux.
Regarde sur les mors s’ils sont estampillés « Vachette », j’en ai déjà rencontré, de cette marque, qui le soient.
Kite
 
PJS92
PJS92
Compagnon
30 Nov 2015
574
FR-92140
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour

démontage des 2 dernières pièces.
Le moyeu central est une très belle pièce, à la fois massive et finement rectifiée.

A bientôt
PJ


21 moyeu plaque.JPG
 
Dernière édition:
PJS92
PJS92
Compagnon
30 Nov 2015
574
FR-92140
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonjour

Après nettoyage complet, le remontage a été effectué à l'inverse du démontage, à part le mandrin pas de point particulier à signaler.

Dans l'état initial, les mors étaient en forte interférence avec les glissières du mandrin au point que la manœuvre de la clé était difficile même à vide.

Les mors portent la référence Vachette - REF 100 - 107 sur la tranche et 0021 en extrémité pour le N°1 et N°2.
Le N°3 porte la référence Vachette - REF 100 sur la tranche et K038 en extrémité. Il comporte une réalisation des griffes inférieures légèrement différente des 2 autres mors.
Tout ceci est assez surprenant car bien que de référence 100 ce mandrin a un diamètre de 125 et les dimensions des mors correspondent à celles d'un mandrin de 125 bien que portant la référence 100 également :???:
Tout ceci n'est pas bloquant mais un peu bizarre quand même.

Dans l'état, les mors N°1 et 2 ne dépassaient pas la moitié de leur course sous un effort manuel normal quelque soit la glissière considérée.
J'ai donc décidé de remettre tout ça dans l'ordre et de positionner chaque mors selon son marquage.
J'ai passé du feutre noir sur les zones de contact potentielles des mors et inséré ceux-ci en force jusqu'au centre. Les points d'interférence sont devenus clairement visibles.
En fait les glissières supérieures du mandrin étaient resserrées vers le centre en particulier sur un côté.
J'ai donc joué du ciseau à bois et de la pierre pour gagner les quelques centièmes nécessaires. Après quelques opérations feutre / insertion / grattage / polissage tout est devenu correct.
C'est en quelque sorte ma première opération de grattage :)

Pour finir une photo de l'accessoire remonté et testé.
La tige de manœuvre initiale n'a pas survécu au transport car le vendeur l'avait laissée en place, quel boulet :sad: !
Ce sera l'occasion de travaux pratiques quand le tour sera opérationnel. Je vois bien une opération du type dressage, perçage, taraudage et assemblage au loctite d'un morceau de tige filetée de 8 mm.

Je vais me mettre à la recherche d'une équerre de fraisage et d'une contre pointe réglable de manière à pouvoir l'utiliser verticalement si besoin.
Avant tout je vais mesurer le faux rond car cette histoire de mors différents m'inquiète un peu :???:

Très bonne fin d’année à toutes (eh oui toujours le WAF) et tous, à bientôt
PJ

22 remonte.JPG
 
Dernière édition:
PJS92
PJS92
Compagnon
30 Nov 2015
574
FR-92140
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonsoir

l'évaluation de la concentricité donne des résultats assez décevants, même si j'ai compris qu'une "bonne" concentricité en mors durs n'est pas largement répandue.

Mesure effectuée au comparateur à levier sur une queue de fraise rectifiée de 10 mm, base magnétique posée sur l'embase du diviseur.
La périphérie du mandrin tient dans +/- 1/100, la planéité de la face supérieure également.
Le résultat brut est de +/- 20/100 avec les mors a leur emplacement respectif, +/- 22/100 en les décalant d'une position, et +/- 25/100 en les décalant de 2 positions.

Dans tous les cas, les max et min sont constatés du coté ou face au mors N°3 (celui qui n'est pas de la même famille que les 2 autres).
Une cale de 30/100 en extrémité de ce mors permet de descendre à mieux que +/- 5/100 de concentricité.
Dans un premier temps je calerai de cette manière.

Restera à voir ce que donne la concentricité pour un diamètre supérieur qui définit un autre emplacement sur la spirale. Pour l'instant je n'ai pas de pièce adaptée à cette mesure.

A bientôt
PJ
 
Dernière édition:
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 314
F-69400 villefranche sur saone
Bonjour

démontage des 2 dernières pièces.
Le moyeu central est une très belle pièce, à la fois massive et finement rectifiée.


Voir la pièce jointe 444077

J'ai commencé par ce problème de mors en forte interférence avec les glissières du mandrin.

Les mors portent la référence Vachette - REF 100 - 107 sur la tranche et 0021 en extrémité pour le N°1 et N°2.
Le N°3 porte la référence Vachette - REF 100 sur la tranche et K038 en extrémité. Il comporte une réalisation des griffes inférieures légèrement différente des 2 autres mors.
Tout ceci est assez surprenant car bien que de référence 100 ce mandrin a un diamètre de 125 et les dimensions des mors correspondent à celles d'un mandrin de 125 bien que portant la référence 100 également.
Tout ceci n'est pas bloquant mais un peu bizarre quand même.

Dans l'état, les mors N°1 et 2 ne dépassaient pas la moitié de leur course sous un effort manuel normal quelque soit la glissière considérée.
J'ai donc décidé de remettre tout ça dans l'ordre et de positionner chaque mors selon son marquage.
J'ai passé du feutre noir sur les zones de contact potentielles et inséré les mors à force jusqu'au centre. Les points d'interférence sont devenus clairement visibles.
En fait les glissières supérieures sont resserrées vers le centre du mandrin en particulier sur un côté.
J'ai donc joué du ciseau à bois et de la pierre pour gagner les quelques centièmes nécessaires. Après quelques opérations feutre / insertion / grattage / polissage tout est devenu correct.
C'est en quelque sorte ma première opération de grattage :)

Le remontage a été effectué à l'inverse du démontage, pas de point particulier à signaler.
tes remarques font penser que les mors ne sont pas un jeu complet , il y a certainement un mors qui ne fait pas partie d'un ensemble
en général les mors portent les numéros 1 ; 2 ; 3 ; et un autre numéro qui est commun , pour bien montrer que c,est le même jeu
il te reste 3 solutions
soit tu reste comme ça
soit tu retouches tes mors par meulage (il y a plusieurs discutions qui expliquent comment faire )
soit tu achètes d'autre mors
 
PJS92
PJS92
Compagnon
30 Nov 2015
574
FR-92140
  • Auteur de la discussion
  • #10
Effectivement, ce sont les 3 solutions que j'ai identifié.
Ne sachant pas trop comment la spirale est usée, je vais rester dans cette configuration et je calerai si besoin en fonction des diamètres et des tolérances de la pièce à réaliser.

A bientôt
PJ
 
Haut