HBX360 de douardda

  • Auteur de la discussion douardda
  • Date de début
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,
comme je l'ai évoqué par là j'ai eu l'occasion de récupérer récemment un tour HBX360 BC. Il date de 1984 et n'a a priori pas servi à faire de la prod... mais n'a plus été utilisé depuis un bon moment non plus, et va y avoir un peu de boulot pour le remettre en état. Je n'ai pas l'intention de faire une rénovation de malade façon msieuryoyo ou d'autre fadas du genre :) tellement il est évident que j'en aurai pas les moyens (i.e. le temps).

[edit] Toutes (ou presque) les photos du tour sont là si amuse/intéresse des gens

Bref, l'animal est arrivé depuis la région parisienne vers la campagne mayennaise sur une remorque un peu plus adaptée que ma petite Erdé, comme il se doit :
482996


A l'arrivée, difficile de faire rentrer cette remorque bien loin dans mon hangaratelier:
482995


Mais enfin on a pu le poser au sol, ce qui a été un soulagement : j'avais pas tellement anticipé la largeur de la remorque, et mon portique maison est passé, mais ras la casquette ; les 2 jambes étaient au contact des ridelles !

Par contre, le sol a cet endroit de la grange, c'est plus de terre battue que du béton... Bref j'en ai bavé comme pas permis pour le déplacer et le mettre à la place du Star 300, avec 2 transpals, un tire fort et une barre a mine, j'y ai passé pas loin de 2j ! Ça m'a tellement énervé que j'ai acheté un chariot élévateur (à réparer bien sûr) depuis :D
482997


Mais bon, à force, centimètre par centimètre, il a fini par bien vouloir aller à sa place
482998


Maintenant, y'a un peu de boulot avant de le faire tourner (sinon c'est pas rigolo). Première déconvenue, si la visu est bien là, les règles n'y sont plus elles, ce qui est fort triste. Ensuite j'ai pas les clefs de l'armoire électrique (mais ça c'est vraiment un détail). Enfin, il est assez sale et les manettes du tablier sont pas bien douces...

Quelques photos en vrac avant la suite:
482999

483000

483001

483002

483003
 
Dernière édition:
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #2
Première étape, vérifier comment est câblé l'engin. Comme j'ai pas les clefs de l'armoire, j'ai percé les 2 canons. Du coup à l'intérieur ça donne ça :

483048


où l'on constate que celui-ci a été refait a neuf assez récemment, ce qui est à la fois une bonne chose et une moins bonne. La bonne est évidente, l'autre, c'est que du coup le schéma électrique du manuel du tour n'est plus exactement le même...

Première constatation : il est cablé en tri 220v ! j'ai bien fait de ne pas me précipiter à le brancher !

Donc j'ai commencé par recâbler les 2 transfos auxiliaires ainsi que monter le moteur en étoile. Et je l'ai branché. Mais si je suis arrivé à faire marcher la JLD, impossible d'activer le moteur. Du coup j'ai commencé à essayer de faire le schéma électrique, et à force de fouiller un peu partout, j'ai fini par trouver le coupable : deux switchs de sécurité un peu touchy (celui de la porte du compartiment variateur et celui du capot de protection du mandrin).
483049

Donc j'ai pu le faire un peu tourner, pour voir. Malgré la courroie bien fatiguée, le variateur a fonctionné. Et j'ai pu commencer a constater quelques problèmes :

- le levier du variateur de vitesse a tendance a descendre tout seul,
- le frein est vraiment faiblard,
- j'ai pas pu enclencher l'avance auto du transversal,
- j'ai pu enclencher le mecanisme de filetage (au tablier)

Bref il va falloir ouvrir le chariot pour le nettoyer (en espérant ne pas découvrir trop de cadavre dans ce petit placard).

Au bout de quelques minutes a jouer ainsi, j'ai trouvé que ca sentait le chaud, j'ai donc tout arrêté. Et j'ai trouvé le coupable ; cette grosse bobine (comme un gros loquet électrique, la tige descend quand la bobine est alimentée), manifestement normalement alimentée en 220v s'est retrouvée ici entre 2 phases, donc 380v. Elle est pas morte mais elle a eu un peu chaud :)

483050


Est-ce que quelqu'un a déjà vu ce montage (il est situé en bas a droite de l'armoire du variateur) ? À qui sert ce loquet ? Je n'en ai pas trouvé trace dans les docs de HBX que j'ai trouvées en ligne, ni sur des photos (ici ou sur le net). On notera (sur la photo en dessous) la patte manifestement cassée juste au dessus... J'ai du mal à croire a un hasard...

483051

Bref soit elle sert pas a grand chose (sécurité quelconque) et le problème est vite réglé, soit il faut que je change mon câble d'alim par un 5G (j'ai pas de neutre dans l'armoire du tour actuellement).

La suite, j'espère la semaine prochaine...

David
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
3 029
FR-91 - RER B
Bonsoir,

Jolie machine... Si j'en crois le fil des fadas :) que tu as cité, il te manque la loupe :)
Si si, c'est ici
Pour la partie en 220, vérifie bien les fils et ce qu'il y a au bout. j'ai eu des surprises sur une machine bien plus simple (un touret Mape) soit disant en 380, branché comme tel, mais avec des bobines et un transfo en 220. ils n'ont pas aimé.
Vu la machine, je pense qu'il y en a d'autre un peu cachés... Un peu plus compliqué que Lada :)
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #4
Ah oui la loupe du clapet, oui elle manque. Mais bon faudrait déjà que les micromètres tournent avant, parce que là ils sont bien bloqués par la vieille graisse crasseuse et figée :wink:

Pour les trucs au bout des fils, j'ai déjà eu l'occasion d'en trouver un avec ce grosse bobine/loquet électrique dont je ne sais pas encore à quoi il peut bien servir...

Comme il est désactivé par le capteur de fin de course de la pédale de frein, je me demande s'il était pas impliqué dans le freinage justement. J'ai 2 capteurs sur la pédale : le premier est actionné dès qu'on pose le pied sur la pédale et coupe l'alim du moteur, le second, activé en fin de course de la pédale, coupe l'alim de cette bobine.

483083
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
3 029
FR-91 - RER B
Bonsoir,

Comme tu indiques que l'armoire est assez récente, elle concerne peut-être que les commandes principales. Pourtant, sur les machines un peu anciennes on a souvent du 110 pour la partie commande, c'est peut-être logique, vu le 220 tri.
Pour le frein, entre autres, il semble plus sage de sonder et vérifier avant...
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #6
Il y a bien du 110v, et c'est l'un des 2 transfos qui le fourni. J'ai bien recâblé son entrée en 380v et vérifié au multimètre la tension de sortie.
De même, pour le second transfo, qui génère le 24v (pour la JLD, je ne sais pas s'il alimente autre chose).

Enfin, le transfo 220/380 > 110 avait un second câble branché en parallèle sur la cosse 220v et je l'ai laissé là ; le transfo fournit donc aussi du 220v (en autotransfo du coup, sans isolation galvanique), mais je ne sais pas encore ce que ce bus 220v alimente.

La bobine/loquet qui m'interroge est alimentée via un contacteur dédié (dont 2 des entrées sont directement sur 2 phases juste après les fusibles principaux).

Bref va me falloir finir de relever le schéma électrique complet pour bien faire. Heureusement les fils sont semble-t-il correctement tagués. Ce sont les divers câbles qui se promènent un peu partout dans la machine qui sont plus pénibles à tracer.
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
3 029
FR-91 - RER B
Bonjour,

A voir avec les connaisseurs de ces machines, il sont plusieurs ici.
Pour les câbles qui se promènent, je cherche avec deux longs fils, une alim (ou une pile),des pinces croco et une ampoule. Une sonnette quoi.
Je serais bien venu t'aider à Paris, mais la Mayenne, c'est un peu loin :)
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonjour tout le monde.
Comme je suis un peu coincé en ce moment avec le chariot élévateur je me suis (enfin) lancé, avant hier, dans la remise en route du HBX.

Comme je le disais, j'ai pas l'intention de me lancer dans une restauration en bonne et due forme, je veux juste le nettoyer et le remettre en état. Les problèmes qui sautent aux yeux, en dehors du câblage électrique à corriger (bobine de frein en 110V en particulier), sont :

- l'ensemble tablier/chariot qui est collant, voire dur, avec des commandes qui marchent pas du tout (on n'arrive pas a craboter le transversal par exemple), et quand on regarde de près, il est très sale et plein de vielle graisse figée,
- la manette du variateur qui "tient pas" ; quand on monte la vitesse, elle redescend tout seule (plus ou moins vite),
- courroie de variateur à changer (je ne sais pas si ça peut causer le problème précédant),
- frein qui freine plus tellement,
- le copieur qui est sûrement a nettoyer lui aussi (je ne l'ai pas encore branché ni testé),
- la visu sans ses règles (!),
- l'absence de la barre de commande pour démarrage au tablier (il ne reste que la barre du variateur), ce que je trouve fort triste.

Je me suis donc attaqué au premier problème, le tablier et le chariot.

Première étape, démontage du copieur :
IMG_20200328_190034.jpg
IMG_20200328_190050.jpg
IMG_20200328_190649.jpg
IMG_20200328_190831.jpg


Puis la tourelle :
IMG_20200328_191319.jpg

Et le petit chariot :
IMG_20200328_191841.jpg
IMG_20200328_192007.jpg
IMG_20200328_192154.jpg


On commence a sortir de la bonne boue graisseuse bien degueue, mais bonne nouvelle, la vis et la noix semblent en bon état.

Ensuite, le transversal. La gros coup de bol, j'ai vu tout de suite la vis permettant d'extraire la butée, et sans même chercher 2 heures, j'ai trouvé une vis en M5 dans mon merdier. Par contre pas d’écrou M5 ! Du coup j'ai soudé une vis M6 en bout de l'écrou M5 dont j'avais coupé la tête, un bon tas de rondelles et c'est sorti tout seul :

IMG_20200328_200820.jpg
IMG_20200328_200828.jpg
IMG_20200328_201112.jpg


Voici le résultat de cette première soirée de démontage :

IMG_20200328_201117.jpg


David
 
Pépé Eugéne
Pépé Eugéne
Apprenti
26 Mai 2010
230
Dans mon atelier
Bravo !
Un grand voyage commence toujours par un premier pas.

Un petit conseil si je peux me permettre: Prends un maximum de photos au démontage car, de surprise en surprise, tu ne sais pas combien de temps tu mettras avant de le remonter. Et là tu n'auras qu'à te féliciter d'avoir suivi ce conseil.

Et je te parle d'expérience !!! >>>> Restauration complète d'un de mes tours

Bon courage pour la suite.
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #10
Bravo !
Un grand voyage commence toujours par un premier pas.

Un petit conseil si je peux me permettre: Prends un maximum de photos au démontage car, de surprise en surprise, tu ne sais pas combien de temps tu mettras avant de le remonter. Et là tu n'auras qu'à te féliciter d'avoir suivi ce conseil.

Et je te parle d'expérience !!! >>>> Restauration complète d'un de mes tours

Bon courage pour la suite.
J'essaie, mais d'expérience aussi, je sais aussi que je n'en prends jamais assez ! Et comme il faut enlever un gant à chaque prise de vue, c'est moins "automatique" que ça devrait.
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #11
Donc après un nettoyage rapide de toutes les pièces du petit chariot et du transversal, je me suis attaqué au tablier en lui même.

J'ai commencé par démonter l'ensemble de manivelle du transversal :
IMG_20200329_151353.jpg
IMG_20200329_153443.jpg


Ce qui a permis de commencer à se faire une idée :
IMG_20200329_154248.jpg


yummy!

Ensuite j'ai sorti la vis-mère (à noter que j'ai un niveau, en plastique transparent, comme bouchon en bout de vis-mère) :
IMG_20200329_160116.jpg


IMG_20200329_160428.jpg


Bref après l'avoir sortie, j'ai pu désolidariser le tablier du chariot :

IMG_20200329_172729.jpg
IMG_20200329_172734.jpg


Et si on commence a regarde de plus près ce corps de tablier, c'est vraiment bien sale :

IMG_20200329_172839.jpg
IMG_20200329_172835.jpg
IMG_20200329_172825.jpg


Les roues de butée longitudinales sont venues sans difficultés, avec un circlip et un ressort entre chaque roue :
IMG_20200329_172821.jpg
IMG_20200329_175101.jpg
IMG_20200329_175521.jpg


J'ai poursuivi en démontant ce qui semblait facile :
IMG_20200330_201530.jpg


Pour le capot de protection à l'arrière du pignon de la vis-mère, il y a 2 petites vis très courtes : en fait elles servent juste à boucher 2 pas de vis permettant simplement d'extraire le bouchon en question à l'aide de vis plus longues. De même, le pignon juste derrière dispose de 2 trous filetés utilisables comme extracteurs :

IMG_20200330_222040.jpg
IMG_20200330_222530.jpg


J'ai continué comme ça a sortir les arbres et roulements. Pour être honnête, j'en ai un peu bavé pour certains arbres et roulement. Je ne suis pas certain d'avoir fait les choses dans le bon ordre.

Celui-ci m'a bien embêté par exemple :

IMG_20200330_234811.jpg
IMG_20200331_193627.jpg
IMG_20200331_193636.jpg


J'ai pu sortir le roulement facilement grâce a sa gorge pour le circlip, mais ensuite, il ne voulait pas sortir à cause du grand pignon.

Mais bon j'ai pu sortir presque tout.
IMG_20200331_221007.jpg

Depuis cette photo, j'ai en plus démonté le tube blanc (à quoi sert-il d'ailleurs ? ventilation ?), le niveau d'huile, et la pièce longue qui vient faire levier pour l'embrayage.

Évidemment, la goupille du grand pignon ne veut pas sortir, et j'ai trouvé comment démonter le tube coulissant (choix de position KLMNOP et le crabot de retombée dans le pas). Pour ce dernier, je vois bien sur le plan un ce qui ressemble a une goupille, mais le trou semble borgne.

Bref, le fond du tablier est donc assez peu ragoutant :

IMG_20200331_220917.jpg
IMG_20200331_220943.jpg


J'en suis à peu près là ce soir.

Assez peu de mauvaises surprises au final, sauf les roulements. Le Timken 05185-B à l'avant de l'arbre du pignon de vis-mère est complètement mort. Le grand à l'arrière (13838-B) est en meilleurs état, pas sur encore a quel point. Il y a aussi la roulement standard de l'arbre de manivelle du transversal qui est complètement mort, ainsi que le roulement à bille a contact oblique (à l'avant de l'arbre à pignons de la "boite de vitesse").

Mauvaise nouvelle car ces roulements à rouleau (Timken) coutent un bras !

Mais sinon, rien ne semble cassé ou fortement détérioré.

David
 
  • Réagir
Reactions: mvt
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #12
Une question me chaffouine : pourquoi cet arbre "central" (celui avec le pignon de la vis-mère, et donc avec ses 2 roulements coniques Timken) est-il monté "aussi précis" ? Pourquoi avoir mis des roulements à rouleau aussi chers à cet endroit ?

Quelqu'un a déjà essayé de modifier un peu cette partie pour pouvoir y mettre des roulements, à rouleau certes, mais moins "haut de gamme" ?

Par exemple pour le 05185-B, le roulement complet est affiché à quelque chose comme 150 ou 180€, alors que la version "lisse" (sans épaulement sur le cône) est a environ 50€...
 
Dernière édition:
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #13
Et pour ma goupille "à la msieuryoyo" j'hésite encore entre la laisser comme ça et nettoyer autour ou la sortir (en essayant la méthode de la mise en tension de la goupille pendant une nuit + chauffe au chalumeau en + au réveil si besoin, mais ca fait du travail en plus :) ).
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 468
belle machine dommage pour le peut d'entretien
apparemment rien de définitif pas de pièces essentiel endomagé

de l'huile de coude..... roulement ...... nettoyage

un câblage révisé l'armoire et propre juste les composant externe à révisé et du soin au remontage

bon courage pour la suite

le pétrole chauffage et bien adapté pour nettoyage évite la rouille de surface
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
Bonjour,
j'ai pas pu enclencher l'avance auto du transversal,
Encore un ravage des émulsions de coupe !

Je crains que pour le longitudinal, les dents de loup de l'accouplement soient corrodées :sad:
ça c'est la m...de
bon courage en tout cas

ScreenShot147.jpg
 
L
La bidouille
Compagnon
11 Déc 2014
729
FR-80 ou ailleurs
Belle machine à remettre en route, beaucoup de temps de nettoyage, quelques roulements et le trainard aura retrouvé sa jeunesse.
Si le prix est en rapport, même dans cet état j'aurai pris aussi :smt023
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #17
@gaston48 exact, le crabot est bien bouffé de ce côté. Je viens de finir un premier nettoyage de cet arbre et ben c'est en effet pas jojo :

IMG_20200402_220457.jpg


Et l'autre côté est pire :

IMG_20200402_220428.jpg

C'est rattrapable à la lime vous pensez ? Ou faut vraiment prévoir un fraisage ou meulage (monté sur un diviseur) ?

Le petit pignon est pas en parfait état, mais ça ira comme ça pour celui-là :

IMG_20200402_221259.jpg


Un bel exemple de l'effet de cette boue de liquide de coupe restée trop longtemps :

IMG_20200402_220527.jpg


IMG_20200402_220546.jpg


Bon sinon la bonne nouvelle c'est que le grand Timken semble en effet en bon état. Le petit, j'arrive pas encore a savoir avec certitude si c'est l'acier des rouleaux et des surfaces de roulement qui ont morflés ou si c'est juste de la merde durcie... J'ai pas mal d'endroits ou une croute hyper dure s'est formée et a attaché. En général ca n'a pas spécialement bouffé l'acier en dessous. Donc j'essaie de dissoudre cette couche pour voir s'il reste un roulement sous cette façade de cochonceté !

A+
David
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #18
Belle machine à remettre en route, beaucoup de temps de nettoyage, quelques roulements et le trainard aura retrouvé sa jeunesse.
Si le prix est en rapport, même dans cet état j'aurai pris aussi :smt023
(Au risque de faire des jaloux) je l'ai payé un plein de gazole et 2 bouteilles de (bon) whisky... donc ça va en effet :wink:
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
Ces pièces sont traitées thermiquement (pour rester vague :oops: )
Si tu arrives à éliminer par tournage ces anciennes dentures, on pourrait
envisager de rapporter ensuite de nouvelles couronnes de dents usinées et trempées à part
Ensuite, pour l'assemblage ? il faut que ça tienne aux couples ...
j'ai peur que des points de Tig cassent,
un brasure argent, ça tiendrait, mais on recuit tout .
A moins de recuire les zones avant tournage pour pouvoir percer et goupiller là
une brasure tendre suffirait
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #20
Alors je suis allé voir vite fait, et une lime mord dans le crabot ainsi que le la partie dentée de l'arbre. L'acier est un peu dur, mais pas au point de ne pas pouvoir le travailler, j'ai l'impression.

J'avais dans l'idée de recharger ces couronnes (au TIG) et de retailler les dents là-dedans (probablement à la lime). Je ne sais pas si c'est raisonnable comme approche.

David
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 468
les crabot il faut plutôt fraisage avec diviseur afin que les dent coïncide bien pour évité les ripage

le reste recharge et lime pour ajusté au mieux
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #22
Alors pour ces dents, celles du crabot mobile sont effectivement traitées et ne prennent pas beaucoup les coups de lime.
Cependant celles de l'arbre cannelé prennent bien la lime. J'ai donc travaillées celles-ci à la lime, ce qui donne ça :

IMG_20200406_190627.jpg

On est loin du compte, mais c'est déjà nettement mieux qu'avant. Si je le mets en face du bon côté du crabot mobile, ça crabote relativement bien :

IMG_20200406_190649.jpg


Donc je vais essayer comme ça. Le mauvais côté du crabot engrenant assez bien avec le petit pignon. On verra à l'usage si c'est pratiquable. Sinon, je ressortirait ce crabot pour passer à la rectifieuse (mais j'ai pas de diviseur assez petit pour être monté sur la rectif).

Pour la petit histoire, pour limer les dents, je me suis servi de ce système de haute précision : une lime prise dans l'étau et un "gabarit" pour tenir à l'œil le 45° :

IMG_20200406_190634.jpg


Dans un autre registre "bonnes nouvelles", les 2 Timken en bout de vis-mère sont à jeter (et c'est vraiment cher ces petites bêtes) :

IMG_20200406_203338.jpg
IMG_20200406_203333.jpg


Ah une autre petite blague. En voulant démonter la vis du transversal, je vois sur le pignon un jonc qui retient une goupille. Je l'enlève, mais derrière, la goupille semble assez "profond" dans l'alésage. Je mets quand même un chasse pour voir, et celui-ci, eu lieu de rester droit a tendance à pencher. Bizarre. En regardant de plus près, et en jouant un peu avec, le pignon vient sans avoir besoin de retirer cette goupille. Et pour cause :

IMG_20200405_162316.jpg


Quelqu'un a "un peu" forcé sur cet axe !

J'ai du un peu batailler pour la sortir (à cause du montage sur ressort de la tige dans laquelle cette goupille est insérée). J'avais pas fait gaffe à ce montage sur ressort (dont la raison d'être est pas complètement claire pour moi). Mais elle est sortie et pas de dégât.

Sinon, j'ai pas réussi à désolidariser les disques de retombée dans le pas et les pignons de leur arbre (j'ai pas de presse hydraulique), donc j'ai nettoyé comme j'ai pu (dans la photo ci-dessous, j'ai juste dégrossi le travail) :

IMG_20200404_133517.jpg


Bref j'ai passé une bonne partie de mon week-end à nettoyer les pièces du chariot et du tablier, y compris le corps, qui a meilleure mine :
IMG_20200404_161130.jpg
IMG_20200404_161135.jpg


Après en avoir enlevé ça :

IMG_20200404_161615.jpg


Donc j'en suis là. J'ai commandé des roulements ; presque tous, sauf le 13890-13836-B qui me semble OK, du coup, la facture... d'autant que j'ai ajouté la courroie dans le panier (144€ rien que pour elle), mais bon, c'est pas comme si c'était pas nécessaire (ah tiens j'ai pas de photo de la courroie, je mets ça demain, ça mérite :) )

Il me reste le bloc manivelle du transversal à nettoyer (mais ça n'empêche pas de commencer à remonter le tablier), et la chariot lui-même qui est encore sur les glissières. On avance.

David
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #23
Voici donc ma courroie actuelle, pour faire suite à mon post d'hier (ah et j'ai reçu ma commande de roulements, on va pouvoir s'y mettre !).

IMG_20200407_133909.jpg


IMG_20200407_133904.jpg
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #24
Quelques nouvelles.

Je me suis lancé dans le remontage du tablier. Comme disait @msieuryoyo, faut faire les choses dans l'ordre ! J'avais beau avoir essayé d'anticiper les choses, j'y ai passé une bonne partie de la journée de samedi, et j'ai du défaire et refaire le montage 3 ou 4 fois je pense en tout.

Donc, j'ai commencé par reprendre le bout du levier de l'embrayage du système à retomber dans le pas, car il était assez bouffé et je craignais que cela gène le bon fonctionnement du mécanisme :
IMG_20200411_125048.jpg


Je l'ai donc repris au touret (lapidaire) et lime :

IMG_20200411_130803.jpg


Il reste des marques de la corrosion, mais au doigt on les sent à peine, et j'ai préféré ne pas trop enlever de matière. De toute façon il va falloir refaire le réglage du ressort du doigt, alors bon.

Ensuite, à force de tenter toutes les combinaisons possibles, j'ai fini par réussir à tout refaire rentrer (j'exagère à peine :) )
IMG_20200412_115518.jpg


Au début, j'étais parti sur l'idée que l'arbre de la vis sans fin étant le plus "bas", il fallait le monter en premier. En fait si on fait ça, l'ensemble de pignons du sélecteur de vitesse ne rentre pas.

Bref, donc pour le remontage, il faut (je pense):

1. installer le levier, au fond, du mécanisme de retombée dans le pas (les 2 liviers si on a sorti les 2, mois j'avais pas sortie le levier de commande de position KLMNOP, j'avais pas réussi à le sortir et j'ai pas voulu forcer de trop),

2. remonter l'arbre du sélecteur de vitesse (roulement conique à l'arrière, roulement à contact oblique à l'avant),

3. remonter l'arbre central avec ses 2 Timken coniques,

4. remonter enfin l'arbre avec le crabot (commande pour le mouvement transversal/longitudinal). C'est un petit casse-tête aussi à lui tout seul, cet ensemble.

Vu comme ça, ça parait simple, en fait :)

Ah et j'ai aussi démonté la plaque des filetages pour la nettoyer et enlever la crasse accumulée derrière :
IMG_20200412_121238.jpg


Bref après ça je me suis attaqué au bloc manivelle du transversal. Là encore, j'ai pas trop forcé. Par exemple j'ai pas démonter le "bouchon" du petit vernier, du coup je l'ai laissé en place pour le nettoyage.

Sortir la plaque qui ferme le compartiment du grand pignon double n'a pas été simple non plus : la partie centrale (autour de l'arbre de la manivelle du transversal) a été endommagée (écrasement) et il m'a fallu la limer pour permettre à la plaque de sortir:
IMG_20200412_164740.jpg

IMG_20200412_165656.jpg


Les roulements à aiguille m'ont l'air OK du coup je les ai laissés (en plus c'est facile à reprendre à postériori cette partie, pas besoin de tout redémonter, si besoin).
Tiens j'ai pas de photo du résultat du nettoyage. Tant pis.

Et enfin aujourd'hui de me suis attaqué au chariot :
IMG_20200412_220840.jpg


IMG_20200412_223047.jpg


où l'on constate que c'est du luxe que ce petit toilettage de printemps. On voit même plus le tube en laiton de graissage de la glissière arrière !

Voici donc ce qui est sorti juste avec une spatule (on se rend pas compte sur la photo, mais le tas de copeaux/graisse fait au moins 3cm d'épaisseur) :

IMG_20200412_224535.jpg


Bref après un premier nettoyage, ça commence à aller mieux :
IMG_20200412_234349.jpg


Ensuite, après avoir bien lutté (encore), j'ai fini par sortir la pompe de graissage :

IMG_20200413_115907.jpg


Petite blague, pour la démonter, c'est que la goupille qui fixe la manivelle est toute petite (2mm de diamètre je dirais), mais surtout elle est montée aveugle ! Pas moyen de la déloger. J'ai fini par commencer à la percer (en 1.2mm), casser comme il se doit le foret :) et donc y aller en mode bourrin : j'ai simplement cisaillé la goupille en forçant sur la manivelle. Quelle de pas pas monter ça en trou traversant !

Ah et j'ai aussi sorti le joint spi de la vis sans fin du transversal. Elle avait pas l'air en super état, mais maintenant elle est morte. Elle était bien coincée au fond de son alésage, du coup il a fallu forcer un peu. Mais bon ça c'est facile à remplacer. Par contre, ces fameux joints de pompe de graissage (le spi "inversé" en 15x28x6), je sais toujours pas par quoi les remplacer.

Dans le topic de @msieuryoyo il y a des gens qui proposent différentes sources possibles, mais j'ai rien trouvé qui corresponde.
J'ai cherché avec les côtes, dans les joints de piston, chez les vendeurs de 2 roues 2T (mobylette) et que sais-je encore, impossible de trouver une référence.

Si quelqu'un sait quoi mettre, je suis preneur. En attendant, je pense que je vais remonter les joints actuels qui ne sont pas trop moches.

Donc il va falloir que j'attende d'avoir au moins le spi de la vis de transversal pour pouvoir (enfin) remonter tout l'ensemble.

Ah j'ai une question : quelqu'un a une vague idée de procédure pour le réglage des différents jeux ? Je pense en particulier à l'arbre principal et ses 2 Timken. Mais aussi celui d'à côté avec son réglage un peu bizarre (les 3 vis qui viennent appuyer sur la bague du roulement à contact oblique ; d'ailleurs je trouve ce montage louche, avec le roulement à rouleau, à l'arrière, dont le cône, lisse, n'est pas monté en appui sur une surface de référence, il est assez serré et en appui sur le cache en plastique à l'arrière).

Bref comme je suis un peu bloqué avec le HBX, je me suis occupé du chariot élévateur en attendant (je lui ai remonté ses roues :) ).

David

IMG_20200413_171111.jpg
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #25
Tiens en relisant le manuel de conduite, je vois un passage que je ne comprends pas (p. 21):

De l'autre côté du sélecteur, une dent commande un levier maintenu en position par un doigt de poussée lorsque le sélecteur est dans le cran d'un disque. Ce doigt de poussée est taré par un ressort. Le levier est scié sur une certaine longueur. Deux vis, l'une poussant, l'autre tirant, permettent de faire varier la position de l'arête de déclenchement par rapport à l'axe du doigt de poussée.
Je ne comprends pas de quelles vis il est question ici pour ajuster la position du levier (celui que j'ai retouché) par rapport à l'arête du doigt.

Quelqu'un a une idée ?
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #26
Bon en attendant j'ai avancé dans le nettoyage de la zone poupée fixe / compartiment variateur.

J'ai commencé par la plaque des avances/filetages
IMG_20200414_193059.jpg
IMG_20200414_193055.jpg


Je vais nettoyer et surement repeindre vite-fait les différents indicateurs du panneau pour le rendre plus lisible. Comme chez @msieuryoyo le fond "blanc" ne l'est plus tellement.

Le cache pour les manettes de la poupée fixe :
IMG_20200414_194129.jpg


J'ai gratté et passé la brosse métallique sur cette zone "sous" la poupée :

IMG_20200414_193107.jpg


Rigolo, d'ailleurs, la cavité de fonderie à gauche dans le prolongement de la glissière avant est un véritable nid à copeaux, et pas si facile à vider, du coup, elle engrange :)

IMG_20200415_114112.jpg


J'ai viré ensuite la plaque d'indicateur de variateur (et autres) :

IMG_20200415_113407.jpg
IMG_20200415_113420.jpg


Ensuite j'ai commencé à vider les tas de copeaux/graisse/huile séchée du compartiment du variateur. Pour ça j'ai d'abord viré le capot supérieur

IMG_20200415_120458.jpg
IMG_20200415_120516.jpg


Et là, long travail à la spatule + brosse métallique (+ autres outils) pour déloger un maximum de m***e.

J'en ai profité pour virer la courroie. Chose amusante, il faut virer le tube pour pouvoir sortir la courroie (et en relisant le manuel, c'est bien indiqué).

IMG_20200415_200836.jpg


Puis je me suis attaqué aux freins. Pour ça, j'ai commencé par sortir électro-aimant actionneur du frein de broche.
IMG_20200415_154035.jpg
IMG_20200415_154117.jpg


Chose fort curieuse, elle est bien en 380V, cette bobine.
IMG_20200415_154127.jpg


Pourtant, j'avais eu un problème quand je l'avais essayé : ca avait bien chauffé dans ce coin là, et comme j'avais modifié le cablage pour passer en 380 (le moteur était cablé en tri-220), j'avais conclu que cette bobine devait être en 220 (puisque branchée entre 2 phases). Et ben non, c'est bien une bobine 380V.

Par contre le câblage de ladite bobine est pour le moins fatigué en fait :

IMG_20200415_154102.jpg


Donc le coup de chaud, c'était peut-être juste un court-circuit (partiel, sinon ça aurait disjoncté) en train de fumer. Bref, il va falloir revoir tout ça (et refaire ce câblage).

Le frein du variateur :

IMG_20200415_150650.jpg


Légèrement usé ! Puis j'ai sorti le frein de broche (ici après un premier nettoyage) :

IMG_20200415_200822.jpg


Voilà où j'en suis ce soir, après avoir dégrossi le travail de nettoyage :

IMG_20200415_200803.jpg
IMG_20200415_200806.jpg
IMG_20200415_200751.jpg


On se rend pas forcément bien compte sur les photos, mais c'est beaucoup mieux qu'avant :)

Question : pour les freins, quelle genre de garniture faut-il mettre ? Et où ça se trouve ?

David
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #27
Dernière édition:
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #28
J'ai un peu avancé aujourd'hui.

J'ai poursuivi le nettoyage du compartiment variateur :
IMG_20200416_124727.jpg
IMG_20200416_124710.jpg


Du coup comme j'ai trouvé que ça va bien comme ça, j'ai installé la courroie et le frein de broche avec sa bobine

IMG_20200416_193822.jpg
IMG_20200416_190308.jpg


Pour la bobine, je l'ai testée en 220, elle consomme 500mA et ne semble pas chauffer. Du coup je l'ai rebranchée telle quelle dans le tour, ben elle s'est remise à chauffer anormalement. Donc c'est pas juste les câbles électriques qui étaient en CC. Bref va vraiment falloir revoir ce montage. D'ailleurs, j'ai remonté cette bobine comme elle était à l'arrivée du tour, mais plus je regarde ce montage, moins il fait sens. Quand elle est alimentée, la bobine rentrer l'axe mobile dans l'entrefer au centre, or avec ce montage, ça ne va en rien aider au freinage (pour ça il faudrait pousser, pas tirer). Donc soit cette bobine est montée à l’envers, soit elle ne sert pas du tout à actionner le frein, mais à le débrayer quand on met le moteur en route (et donc à l'actionner, par ressort, dès qu'on coupe l'alimentation de la bobine). Mais ce mode de fonctionnement ne me semble pas possible non plus, car dans ce cas on ne pourrait pas avoir le mandrin en roue libre, ce qui n'est pas possible.

Il va falloir que je regarde comment et câblée la commande de cette bobine (dont je ne trouve pas de mention dans le manuel de 1973).

Toujours est-il que le frein, tel qu'il est monté, freine toujours aussi mal (plusieurs tours de mandrins pour stopper la rotation). J'ai nettoyé et dégraissé (au nettoyant à frein) la garniture (dont il reste 4mm) et le tambour, et j'ai très légèrement passé le garniture à l'émeri (et renettoyé bien sûr).

Mais au final, peut-être que je n'ai tout simplement pas réglé ce frein comme il convient.

Sinon, donc j'ai monté la courroie. Dans la manuel il est indiqué qu'il faut la "roder" pendant 2h. On fera ça demain. J'ai testé rapidement et ça fonctionne (pas si simple a monter tout de même, quand elle est neuve, c'est très juste pour lui faire passer le flasque de la polio folle).

sinon, j'ai 2 soucis :
- quand je monte la vitesse au variateur, ça devient assez bruyant. Mais peut-être est-ce du au manque d'étirement/rodage de la courroie. De plus j'ai pas vérifié les réglages préconisés dans le manuel après un changement de courroie, car ça ne faisait pas ça avec l'ancienne courroie.
- le variateur a encore tendance à ne pas tenir la vitesse choisie, mais maintenant, il a tendance a accélérer tout seul. C'est peut-être en raison de l'absence du levier de commande du variateur (vu que j'ai pas encore remonté le tablier). On verra à ce moment là. D'ailleurs, avec la courroie d'origine et la manette de commande du variateur, il avait tendance, si je me souviens bien, à ralentir. Je ne sais pas s'il est prévu un système permettant d'ajuster cela (entre le poid de la manette de commande vs. le poid des leviers).

David
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
3 029
FR-91 - RER B
Bonsoir,

Pour ton frein, as-tu vérifié la tension sur ta bobine (débranchée) dans la partie variateur ? Entre 2 les deux "fils d'alimentation", (bobine débranchée) quelle tension trouves-tu ?
Fais tes branchements du voltmètre sur la machine hors tension (débranchée).
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #30
De mémoire elle est branchée entre 2 phases, donc 380-400v. Et elle est bien marquée comme 380v sur sa plaque signalétique, donc c'est censé être bon. En même temps, en arrivant, le tour était câblé en tri 220, donc dans sa vie antérieure, cette bobine fonctionnait en 220v. Enfin si je ne me suis pas emmêlé les pinceaux... Je vais refaire une passe sur tout ça, et essayer de comprendre vraiment comment est censé fonctionner ce mécanisme de frein (avec sa bobine), parce que ça commence à m'agacer de pas vraiment comprendre :)
 
Haut