Electro-érosion et découpe de pignons taille droite

19 Novembre 2007
895
POMMEUSE (77)
- Electro-érosion et découpe de pignons taille droite
#3
En fait, le principe de la découpe par électroérosion est simple:

ta pièce est relié à la masse
le courant passe dans le fil (diamètre 0,25mm sur ma machine) qui avance à bonne vitesse (entre 100 et 190 mm/s

Quand du courant s'approche d'une masse, il se produit une étincelle, et donc un arrachement de matière (sur la pièce et sur le fil qui lui est aussitôt remplacé, on consière alors qu'il a un diamètre constant) Le fil ne touche jamais la pièce, l'usinage se produit donc sans aucun contact, il y a un gap (dimension de l'étincelle) qui est à peu près constant pour un même diamètre de fil.

Pour nettoyer l'ensemble, et retirer les copeaux (microscopiques il faut le dire) l'ensemble est arrosé (ou immergé suivant les machines) dans de l'eau déionisée.

Les possibilités de forme sont quasi infinies, et donc, un pignon à denture droite ne pose absolument aucun problème (il convient tout de même d'usiner avec la machine l'axe central pour avoir une concentricité sans faille)
J'ai pour ma part déjà découpé par ce procédé des pignons avec des modules non standard pour remplacer sur des machines anciennes d'origine britaniques, ou simplement des segments de pignons.

Si tu as d'autres questions, je m'efforcerais de te répondre au plus vite

bigeye a dit:
Quelle est le nécessaire pour se fabriquer ce type de machine ?
Là, la question est très technique, je dirais : la capacité à manier l'électronique, et savoir mesurer/lire/interpréter l'intensité qui passe dans le fil (si c'est de trop, le fil casse) contrôler l'avance des déplacements en fonction de la valeur de l'intensité.
Etre capable de créer une alimentation en courant donnant une fréquence, une intensité, une courbe de courant de type carré, avec réglage différent entre la partie haute et la partie de pause.
Gérer le circuit d'eau, la filtration et la déionisation de l'eau et tout le circuit hydraulique permettant l'arrosage des pièces.

En bref, si tu n'as que quelques pièces à faire de temps en temps, l'intérêt n'en vaut pas la chandelle, car sur ma machine, les déplacements de table sont gérés au dizième de micron, autant dire que pour avoir un état de surface correct, il va te falloir galérer pendant très longtemps.

Si par contre, ton besoin est important, il va te falloir casser la tirelire car c'est le genre de machine, qui même quand elles ont 20 ans d'age, on les trouve encore entre 15000 à 20000 euros.

Autant, je pense qu'on peut arriver à créer soi-même son tour ou sa fraiseuse, autant, pour l'électro-érosion, c'est bien plus compliqué.
 
21 Septembre 2007
240
- Electro-érosion et découpe de pignons taille droite
#4
Lé découpe électro-érosion c'est pas seulement au fil!
Il y a aussi des machines comme celles utilisées pour fabriquer les moules d'injection, tu as une électrode en cuivre ou en graphite, plongée dans un bain de pétrole diélectrique, ta pièce représente la masse, et l'enlevement de matière se fait par une descente assistée de l'électrode en dégageant tout les 0.05mm par exemple.
Le principe étant le même qu'au fil, sauf que tu tailles de que tu veux et que tu n'est pas limité.
 
- Electro-érosion et découpe de pignons taille droite
#6
Gratte-tout a dit:
Lé découpe électro-érosion c'est pas seulement au fil!
Il y a aussi des machines comme celles utilisées pour fabriquer les moules d'injection, tu as une électrode en cuivre ou en graphite, plongée dans un bain de pétrole diélectrique, ta pièce représente la masse, et l'enlevement de matière se fait par une descente assistée de l'électrode en dégageant tout les 0.05mm par exemple.
Le principe étant le même qu'au fil, sauf que tu tailles de que tu veux et que tu n'est pas limité.
Dans ce cas là, c'est plutôt de l'enfonçage, non?
 
19 Novembre 2007
895
POMMEUSE (77)
- Electro-érosion et découpe de pignons taille droite
#7
Fred8 a dit:
Gratte-tout a dit:
Lé découpe électro-érosion c'est pas seulement au fil!
Il y a aussi des machines comme celles utilisées pour fabriquer les moules d'injection, tu as une électrode en cuivre ou en graphite, plongée dans un bain de pétrole diélectrique, ta pièce représente la masse, et l'enlevement de matière se fait par une descente assistée de l'électrode en dégageant tout les 0.05mm par exemple.
Le principe étant le même qu'au fil, sauf que tu tailles de que tu veux et que tu n'est pas limité.
Dans ce cas là, c'est plutôt de l'enfonçage, non?
Exact, mais pour créer un pignon, c'est pas forcément le meilleur moyen... à moins de ne vouloir une roue dentée plus petite jumelée à une autre roue plus grande,tout en désirant que ce soir une pièce monobloc.

En électro-érosion d'enfonçage, les pièces de forme s'usent en cours d'usinage, et il est alors recommandé de posséder des jeux de rechange...
 
21 Septembre 2007
240
- Electro-érosion et découpe de pignons taille droite
#8
Les formes sont bien entendues ébauchées par fraisage avant.
C'est surtout utilisé dans l'usinage des moules d'injection, quand les pièces on de grandes nervures par exemple, ça fait des cavités profondes et fines (genre 100*3) qu'on ne peut pas usiner en fraisage. On usine l'électrode en cuivre en positif, puis celle ci taille la forme en négatif.
Les électrode s'usent, mais assez peu dans l'acier courant (du 110kg). Dans les moules en acier traités ou inox, il y a une électrode d'ébauche, et une de finition, celle d'ébauche est utilisée avec beaucoup d'ampérage pour un gros enlèvement de matière, faible et enlèvement infime en finition.
Personne ne parle d'enfoncage, je vous assure.. En tout cas pas dans idans les sociétés dans lesquelles j'ai pu travailler. :lol:
 
10 Mai 2014
104
04250 NIBLES
- Electro-érosion et découpe de pignons taille droite
#9
Bonjour à tous,
J' ai une pièce monobloc à fabriquer, constituée d' une roue petite dentée jumelée à une plus grande, espacées d' environ 8mm, denture obliques pour les deux, la pièce monobloc
coulissant sur un arbre cannelé hélicoïdal : qui peux le réaliser techniquement .
Dans ce cas , je fournirai toutes les côtes et nous parlerons ensuite de coup : bien entendu, il y aurait un traitement, car c' est un pignon de boite à vitesse de tour, soumis à un gros couple .
Dans l' attente de vous lire .
Cdt
a+ georges