Différence entre soudure et collage.

  • Auteur de la discussion the_bodyguard1
  • Date de début
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Je vais tenter par le biai de ce post de faire comprendre la différence entre soudure et collage de manière très simple et par des photos (je ne suis pas un grand théoricien). Ayant travaillé en ferronnerie bâtiments et depuis plusieurs années dans le ferroviaire, j'ai appris pas mal de chose différenciant bien les deux....

Tout d'abord si il existe des postes de puissances différentes, ce n'est pas uniquement pour un but de rendement ou de facteur de marche, cela a bien entendu son utilité. Bien entendu, le type de joint, d'assemblage, la préparation, les épaisseurs, tout cela jouera sur la puissance nécessaire au soudage.

Pour définir le terme soudure, le métal est mordu à la racine.
Pour définir le collage, le métal est seulement fondu sur les bords voir uniquement déposé.

Soudure.jpg


Sur la photo inférieure, on aperçoit bien la zat en plus foncé (zone affectée thermiquement) ainsi que la soudure en plus clair. Celle-ci est bien mordue jusque la racine (si on trace une perpendiculaire, la pointe est complètement mordue). D'ou la nécessité d'avoir des postes suffisamment puissant pour attaquer le métal. Le fait de faire du multi-passes ne changera rien si elle ne savent pas se remarier entre elles par manque d'intensité.

Soudure (2).jpg


On aperçoit encore très bien le métal d'apport qui pénètre le métal de base. En surface, lorsque tout est bien fondu (mouillé), on a l'impression que soudure et pièce ne font qu'un.

Collage.jpg


Collage (4).jpg


Collage (5).jpg


Image représentative du collage, le métal est juste déposé sur la pièce, pas d'attaque à la racine.

Collage (2).jpg


Sur la gauche, on aperçoit le métal légèrement mordu en deux points et pas du tout à la racine (il présente même un espace creux entre les deux pièces tandis qu'à droite, il est simplement déposé.

Collage (3).jpg


Préparation en demi vé, le cordon devrait ressortir à gauche pour représenter une réelle soudure, il y a également des inclusions et un collage entre les passes (un cordon bombé sauf dans certains cas ou il est tiré est très représentatif du collage). Ceci est représentatif d'un manque de courant (poste trop faible utilisé en multi-passes).

Pour montrer aussi l'importance de l'ampérage, quelques photos avec des positions différentes :

Montante corniche.jpg


Tôle de 6mm, montante bout à bout avec chanfrein, environ 110 ampères. Corniche bout à bout, environ 170 ampères....

Plafond bout à bout (2).jpg

Plafond bout à bout.jpg


Tôle de 6mm, plafond bout à bout, entre 100 et 110 ampères.

Montante 50mm.jpg

Montante 50mm (2).jpg


Montante sur tôle de 50mm en bout à bout et en angle, environ 145 ampères (fil fourré avec gaz d'ou l'aspect du cordon). Il est donc possible d'avoir des inclusions de laitier à la semi automatique contrairement à ce que l'on croit!

71271977_2382627088670796_2957258229391818752_n.jpg


Corniche, montante et angle à plat ( environ 200 ampères) sur de la tôle de 6mm.


Si vous avez des questions concernant un type de joint de soudure, une préparation ou autre, n'hésitez pas! En espérant que ce post aura permis de bien faire la différence tant au niveau collage/soudure que l'importance de l'ampérage.
 
Dernière édition:
R
rabotnuc
Compagnon
16 Avr 2008
5 153
fr-50cherbourg
pour mon information, je souhaiterai savoir quel réglage et quelle baguette tu préconiserais pour souder en angle (à la baguette rutile par exemple) une tole de 2 posée à plat à l'équerre sur une ame de 10mm? indépendamment de la qualité du soudeur tenant le manche.
la 2eme question de l'autre post a, je pense, sa place ici.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #4
la 2eme question de l'autre post a, je pense, sa place ici.
Soudant très très peu à l'électrode mais en me référant à mon expérience à la semi automatique, il faut voir si tu les positionnes en bord à bord ou superposée.....
Mais je dirais une électrode de 3,15 ou 3,25 en tournant aux alentours de 150-160 ampères en dirigeant le bain plus vers la forte épaisseur.
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 296
Il me semble ressortir une règle de ta démonstration, en prenant tes exemples avec des baguettes 6mm :
- En montante ou au plafond on réduit l'intensité (ex : 100-110 A)
- A plat ou en corniche on augmente l'intensité (ex : 160-170 A)
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #6
Il me semble ressortir une règle de ta démonstration, en prenant tes exemples avec des baguettes 6mm :
- En montante ou au plafond on réduit l'intensité (ex : 100-110 A)
- A plat ou en corniche on augmente l'intensité (ex : 160-170 A)
De quelle baguette parles-tu???
L'intensité varie également si c'est une soudure d'angle ou en bout à bout (préparation avec chanfrein). Une soudure en angle suivant comment elle est préparée peut également devenir une bout à bout.
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 296
A rien d'autre que ce que j'ai cru comprendre :wink:
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 296
Ben oui , vraisemblablement je n'ai pas compris ! Merci de me remettre dans le droit chemin.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #10
Ben oui , vraisemblablement je n'ai pas compris ! Merci de me remettre dans le droit chemin.
Et moi je ne comprends pas ce que tu veux dire.... Où ai-je parlé de baguette de 6???
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 296
Pour montrer aussi l'importance de l'ampérage, quelques photos avec des positions différentes :

6mm, montante bout à bout avec chanfrein, environ 110 ampères. Corniche bout à bout, environ 170 ampères....




6mm, plafond bout à bout, entre 100 et 110 ampères.
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 309
je suppose qu"il a confondue eps tole et diamétre baguette
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #13
je suppose qu"il a confondue eps tole et diamétre baguette
Je suppose aussi car c'est du semi automatique donc je ne fais nullement référence à des baguettes (électrodes) mais ce n'est pas en citant des messages et en ne disant pas ce que l'on a pas compris que ça va aider à avancer....Je ne suis pas devin au point de lire dans la tête des gens!
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 296
Je pensais qu'on parlais de soudure à l'électrode. Comme je n'ai que peu d'expérience sur le sujet et que le contexte n'était pas précisé j'en ai fait des déductions hasardeuses...
Merci pour les précisions.
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
398
Champigny sur Marne
Bonjour,
Vraiment très très intéressant. Les photos sont géniales, on voit très bien la différence entre collage et soudure. Moi je me pose des questions car souvent je pense que c'est soudé, mais ......pas si certain car quand je vois ta photo !!!!!!!
Sur la gauche, on aperçoit le métal légèrement mordu en deux points et pas du tout à la racine
Après plus de 15 ans de soudure il me semblait souder à peu près correctement (pas comme un pro hein !!!!!) maintenant j'en doute.
En tous cas merci pour ce reportage.....extra !!
Calculate
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonjour,
Vraiment très très intéressant. Les photos sont géniales, on voit très bien la différence entre collage et soudure. Moi je me pose des questions car souvent je pense que c'est soudé, mais ......pas si certain car quand je vois ta photo !!!!!!!

Après plus de 15 ans de soudure il me semblait souder à peu près correctement (pas comme un pro hein !!!!!) maintenant j'en doute.
En tous cas merci pour ce reportage.....extra !!
Calculate
Merci pour ton commentaire, j'ai souvent tenté de l'expliquer mais hélas certains ne veulent pas le comprendre. Les photos parlent d'elles même !
Il ne faut pas croire qu'un pro même agréé ne rate jamais une soudure, au mig/mag qui paraît pourtant si simple, c'est justement la plus facile pour coller...
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #19
Bonjour à tous, voici en images la preuve qu'une belle soudure n'est pas toujours bonne.
Pièce alu en pleine pénétration, bonne en visuel, lors du meulage on aperçoit des porosité tout le long (pièce refusée) mais test de pliage pour se rendre compte de ce que ça engendre.... Fissuration tout le long.

IMG_20191002_082952.jpg

IMG_20191002_082959.jpg

IMG_20191002_110116.jpg

IMG_20191002_110139.jpg

IMG_20191002_110156.jpg
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
398
Champigny sur Marne
bonjour,
Extra ces photos, vraiment extra !!!!! De quoi me faire douter d'autant plus car sans meulage on ne voyait rien du tout. Et souvent il n'y a pas de meulage alors.....????? au vu de la "beauté" de la soudure j'étais persuadé que tout était bon.....et pourtant non !!!!
Dis moi Seb y a t il un truc pour être " presque sûr" que c'est bon sans meulage ni test, car là tu me sapes le moral ?
Calculate
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 309
si tu doute pour effectué un test rapide non destructif tu peut déja commencé par les révélateur rouge . blanc qui sont souvent trés parlant
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #22
bonjour,
Extra ces photos, vraiment extra !!!!! De quoi me faire douter d'autant plus car sans meulage on ne voyait rien du tout. Et souvent il n'y a pas de meulage alors.....????? au vu de la "beauté" de la soudure j'étais persuadé que tout était bon.....et pourtant non !!!!
Dis moi Seb y a t il un truc pour être " presque sûr" que c'est bon sans meulage ni test, car là tu me sapes le moral ?
Calculate
Bonsoir Calculate et les autres,

Pour mettre toutes les chances de ton côté, il faut déjà commencer par :

- Blanchir le métal (ça permet une meilleure pénétration, réduit le risque d'impuretés dans le bain de fusion,....)
- Dans le cas de tôles bout à bout avec chanfreins, ne pas hésiter à mettre un angle de 60° et laisser un écart d' 1,5mm et blanchir entre les passes.
- Dans le cas d'une seule pièce chanfreinée, ne pas hésiter à mettre un angle de minimum 50° et laisser un écart également.

Pour être sur de faire une soudure correcte, un indicateur est déjà le mouillage (uniformité entre le cordon et la pièce), dans le cas d'une soudure d'angle on peut facilement faire un test de cassure sur une éprouvette (une petite saignée à la disqueuse dans le cordon favorisera le pliage).
Dans le cadre de mon boulot, nous sommes soumis à des classes de performance suivant le travail à exécuter ce qui correspond à des dmos (ce sont des plages minimum et maximum en dehors desquels nous ne pouvons pas sortir, ces dmos sont faites à partir de test bcp plus poussé qu'un simple ultrason ou test à la rupture).

Ici je mets un exemple de test en vue d'une réparation dans un espace restreint (11mm) pour passer la torche et faire un cordon mordu à cœur.
La solution de départ était une soudure d'angle mais qui n'atteint pas le cœur du fait de la position de la torche, 2ème solution l'électrode mais l'arc ne se réparti pas sur les deux pièces à souder. 3ème essai, un chanfrein périphérique sur la pièce, toujours torche droite et là ça mord partout. Pour info l' épaisseur du tube et de la collerette sont de 5mm, je tourne à 180 Ampères en fil de 1.

1.jpg

Pièce finie, on aperçoit les cordons qui se superposent.

2.jpg


3.jpg

A gauche en soudure d'angle et à droite avec chanfrein.

4.jpg

La même pièce en éprouvette pour l'espace réduit, à gauche sur la pièce chanfreinée, on remarque bien que le cœur est mordu tandis qu'à droite on remarque qu'il y a un gros creux dans le cœur (amorce de rupture).

71389287_499167210864046_6552635452350791680_n.jpg

Un exemple de soudure à l'électrode (celle-ci était humide d'où la porosité du début). Électrode de 3,2 à 125 Ampère sur du 8mm d'épais, on constate bien le mouillage entre la soudure et les 2 pièces.

J'espère que mes explications sont claires car ce n'est pas toujours facile de s'expliquer devant un écran et si vous avez d'autres questions, il ne faut pas hésiter.
 
Le Prolls
Le Prolls
Compagnon
31 Déc 2012
1 799
FR-35 Rennes BZH
Bonsoir,

Post très instructif, merci pour l'effort de vulgarisation.

Quand je pense qu'à mes débuts professionnels j'ai soudé collé (sans aucune formation il va de soit) quantité de pièces qui supportaient les efforts de vérins hydrauliques. Soudures au plafond avec accès très restreint, des "soudures" moches mais moches.

A ce jour rien n'a lâché et je me demande comment c'est possible.

Cdt.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #24
Post très instructif, merci pour l'effort de vulgarisation.
J'essaie que ce soit compréhensif mais ce n'est pas toujours facile de s'expliquer....
Je pense que des photos parlent mieux que des longs discours !
A force de lire certaines choses pas toujours très catholique, j'ai voulu apporter des explications car même si nous ne sommes que des bricoleurs (bien plus pour certains), le risque de casse est réel. Maintenant il y aura toujours des fortes têtes et ce ne sera pas faute d'avoir été mis en garde. Il m'avait déjà été demandé par un modérateur de créer un Post sur la manière de souder avec un ingénieur qui était sur se forum mais je ne me sentais pas de le faire et ce gars était bcp trop théorique pour moi.....
 
Dernière édition:
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
398
Champigny sur Marne
Bonjour à tous,
Merci Seb pour ces explications et surtout ces photos. bon j'ai relu deux fois toutes tes recommandations mais je vais encore les relire dix fois s'il le faut. Tu parles d'un post sur la manière de souder, bien entendu c'est un sacré boulot mais ce serait extra pour des amateurs qui essayent de progresser. A mon avis on n'a pas du tout besoin de la théorie dans notre cas, ce que l'on veut (je devrais dire ce que je veux) c'est des explications claires avec des photos comme ce que tu fais. Bon je ne veux pas te forcer car je devine le temps qu'il faut pour faire cela, mais tu en es parfaitement capable, et "j'écoute à chaque fois tes conseils" en essayant de faire mieux.
A + et merci

Calculate
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 821
belgique (namur)
  • Auteur de la discussion
  • #26
Bonjour à tous,
Merci Seb pour ces explications et surtout ces photos. bon j'ai relu deux fois toutes tes recommandations mais je vais encore les relire dix fois s'il le faut. Tu parles d'un post sur la manière de souder, bien entendu c'est un sacré boulot mais ce serait extra pour des amateurs qui essayent de progresser. A mon avis on n'a pas du tout besoin de la théorie dans notre cas, ce que l'on veut (je devrais dire ce que je veux) c'est des explications claires avec des photos comme ce que tu fais. Bon je ne veux pas te forcer car je devine le temps qu'il faut pour faire cela, mais tu en es parfaitement capable, et "j'écoute à chaque fois tes conseils" en essayant de faire mieux.
A + et merci

Calculate
Le soucis c'est que seul ce n'est pas tjr facile de se prendre en photo et pour la théorie je suis loin d'être un as mais niveau pratique je ne me prends pas pour le meilleur mais je pense avoir un bon niveau dans ce que je fais (je dis ce que je fais car il y a bcp de domaines différents en soudure).
Peut-être qu'un jour je m'y mettrai......Bien qu'au final le sujet est lu par bcp de monde mais il y a très peu de réaction donc j'imagine bcp de curieux tout simplement ou que tout le monde sait déjà tout :roll: :roll: !
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 309
pas évident la soudure

beaucoup de paramètre entre en compte de la
préparation des phases de soudure
du matériel
du gaz

du pocess de soudure suivant les normes demandée
de la préparation des pièces
du métal d'apport
du soudeur
du lieu
des conditions météo

et la liste et encore longue


ont peut faire une ébauche sur la formation de soudeur

mais cela et un vraie métier ou l'expérience et aussi importante que la technique il faut pratiqué beaucoup de cas pour obtenir une certaine facilité dans le travail simple


ensuite ce sont des spécialisations en fonction de chaque cas d’ailleurs les certification soudeur ne sont pas à vie




faire un topic sur les process de soudure sera par chapitres .........ca demande un gros investissement personnel
beaucoup lise en travers.............et vue comment certain cherche toujours comment contourné le sujet ça va pas être simple
pour certain travaux ça peut passé mais pas pour de la soudure

ils faut commencé par le début rien de plus difficile que de changé les mauvaises habitude prise ils faut le vouloir .......................

la soudure chalumeaux j'ai appris en soudant des bidon huile ou il avait pris plaisir a faire une déchirure ou ds trou au débit avec métal apport acier puis sans métal apport puis brasure le prof nous avait bien fait comprendre que l'ont aurais de la tôle et des pièces que lorsque que l'ont maitriserai au moins la base comme il le souhaité

pour le mma il faut grillé beaucoup de baguette tous comme pour le mig ou mag idem pour le tig cela permet de corrigé les défaut au fur et a mesure ils et plus facile de comprendre l'erreur commise les ont dit les youtube et autres ne font parfois que tous compliqué
trop d'infos tue l'infos
 
Haut