Comment retirer un cone d'adaptation ?

M4vrick
M4vrick
Compagnon
12 Août 2015
1 143
  • Auteur de la discussion
  • #62
C'est une petite perceuse chinoise à pas cher réformée de notre chère éducation nationale.
Il n'y a pas de cone, le B16 est directement sur l'arbre coulissant.
Et les surfaces sont en parfait état, le premier proprio a du le coller à la loctite en se disant que comme ca il était sur que ca ne bougerait pas. D'ailleurs je crois bien que quelqu'un m'a suggéré de faire ca plus haut dans ce topic ou sur un autre je ne sais plus, preuve que "ca se fait".

En tout cas tout fonctionne bien pour moi maintenant.
 
M
Moi37
Compagnon
9 Nov 2007
670
Tours
Bonsoir,

Tu as résolu ton souci, tant mieux. Je développe tout de même ce que j'avais fait en pareilles circonstances.

Il y a déjà un moment, j'avais cru bon d'emballer soigneusement dans un chiffon gras un mandrin de récup' un peu oxydé et monté sur un arbre CM3 dans l'idée de le remplacer par un arbre CM2 afin de lui redonner vie sur ma BF20. Mauvaise idée.... La rouille s'est propagée, uniquement sur l'arbre, coup de chance. Foutu pour foutu, j'ai essayé la prise en étau sans succès au point que je me suis demandé si c'était bien un arbre démontable et pas un ensemble monobloc.

Donc j'ai vite fait ce genre de cales fendues un peu dans le style des extracteurs à fourches de rotules. On en glisse une de chaque côté, l'une en appui sur une surface dure et bon coup sec sur l'autre.

Plus facile à comprendre, un petit schéma à .... l'arrache.
On doit pouvoir optimiser le principe avec des vis pour permettre d'extraire un mandrin monté directement sur B16 monobloc avec la broche.
1709091008528238115262563.jpg
 
M4vrick
M4vrick
Compagnon
12 Août 2015
1 143
  • Auteur de la discussion
  • #65
C'est une excellente idée en effet.
Mais je ne suis pas équipé pour fabriquer deux pièces avec le même angle.

Cela dit ca donnera peut etre des idées à d'autres personnes, merci de l'avoir partagé :wink:
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 672
F-69400 villefranche sur saone
Tu sais en fabriquer une ?
Et bien tu fabriques une pièce deux fois plus large et tu scies au milieu
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 263
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

Je retiens la solution.

On doit pouvoir optimiser le principe avec des vis pour permettre d'extraire un mandrin monté directement sur B16 monobloc avec la broche.
pour rapprocher les deux cales, peut-on envisager un serre-joint ?

Mais je ne suis pas équipé pour fabriquer deux pièces avec le même angle.
Autre solution :
tu te sers de la première cale pour mettre le brut en appui pour usiner la deuxième cale !

Cordialement,
PUSSY.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 672
F-69400 villefranche sur saone
Bonjour,
Autre solution :
tu te sers de la première cale pour mettre le brut en appui pour usiner la deuxième cale !

Cordialement,
PUSSY.
Oui c'est une bonne solution mais attention de faire la deuxième pièce un peu plus grande 2 ou 3/10 pour être sûr que c'est bien celle ci qui sera bloquée dans l'étau
 
M
Moi37
Compagnon
9 Nov 2007
670
Tours
Bonsoir,
J'avais fait au plus simple en coupant en sifflet un petit bloc, percé la fin des lumières et ouvert celles-ci à la scie à métaux, après j'ai juste inversé les blocs afin que les surfaces en contact ne soient pas celles sciées. C'est beaucoup plus petit en vrai que sur mon dessin à l'arrache et pas à l'échelle. Si je retrouve dans mon "cirque", je mets une photo.
Oui, en effet serre-joint ou prise en étau sont possibles.
1709100955338238115264105.jpg
 
M4vrick
M4vrick
Compagnon
12 Août 2015
1 143
  • Auteur de la discussion
  • #70
C'est intéressant pour ceux qui en ont besoin.
Cela dit de mon coté je m'en sort très bien avec ma fourche :)
 
M
Moi37
Compagnon
9 Nov 2007
670
Tours
C'est intéressant pour ceux qui en ont besoin.
Cela dit de mon coté je m'en sort très bien avec ma fourche :)
Sûr, que si ça bien bien, pas la peine de s'embêter. Mais..... j'ai pas de fourche et aujourd'hui tous mes mandrins sont montés sur arbres. Il y a donc que peu de chance que j'ai à nouveau besoin de ma bidouille faite au plus rapide. A moins que..... j'ai bien une vraie daube de petite perceuse à colonne de LIDL sous l'établi dont je ne mes sers pas à couse de son piètre mandrin à clé, car j'ai justement perdu cette clé. Du coup, comme elle est avec broche en B16 monobloc, je vais extraire ça et lui monter un tout aussi médiocre mandrin à serrage manuel sans emploi.
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 263
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

J'avais fait au plus simple en coupant en sifflet un petit bloc, percé la fin des lumières et ouvert celles-ci à la scie à métaux, après j'ai juste inversé les blocs afin que les surfaces en contact ne soient pas celles sciées.
Cela me fait penser à une troisième solution (
Mais je ne suis pas équipé pour fabriquer deux pièces avec le même angle.
) :
Une fois le bloc scié, placer les deux pièces cote à cote, bien alignées et les usiner ensemble coté sciage.
De cette façon, l'angle est le même et on a deux bouts parallèles pour exercer l'effort et rapprocher les fourches.

Cordialement,
PUSSY.
 
DA l'Auvergnat
DA l'Auvergnat
Apprenti
10 Déc 2016
191
Bonjour

C’est tout à fait par hasard que je viens de découvrir cette discussion or il y a une semaine j’ai été confronté exactement au même problème démonter le cône d’adaptation J6 CM1 sur un mandrin auto serrant

upload_2017-10-8_13-42-31.png


Pas question de percer la vis qui pousse les mords elle est trempée

Le cône étant un CM1 pas d’épaulement pour pouvoir utiliser une fourche conique

La seul solution qui reste c’est de maintenir le cône dans l’étau au niveau du tenon les faces étant parallèles on a un bon serrage et l’on ne détruit pas le cône et de taper sur le mandrin par l’intermédiaire d’un jet cuivre ou alu
upload_2017-10-8_13-45-22.png



J’ai d’abord tapé sur le mandrin avec une cale en chêne sans résultat
upload_2017-10-8_13-47-9.png


J’ai alors envisagé de chauffer mais même si en chauffant modérément (200°)on ne risque pas le revenu je n’étais pas très enthousiaste aussi à la place du bois j’ai utilisé un jet en dural et au premier coup de masse il y a eu séparation

Voici les instruments de torture
upload_2017-10-8_13-48-48.png


Attention pour faire cette manipe il est préférable de prévoir la réception du mandrin, d’autre part il faut maintenir autant que possible le jet parallèle à l’axe du cône afin de minimiser les risques de déformation et de maximaliser l’efficacité du choc

Si le cône avait été collé (à condition de le savoir) j’aurais envisagé une chauffe
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
si le mandrin a une valeur suffisante il faut sacrifier l'arbre porte mandrin

couper l'arbre a raz du mandrin

monter une barre dans le mandrin du tour et la tourner au diametre maxi que peut prendre le mandrin ... serrer le mandrin sur cette barre , et percer le bout d'arbre porte mandrin qui reste dedans , tarauder et utiliser une bonne vis comme extracteur , en general ça se demonte , vu que ce qui reste de l'arbre est completement afaibli par le trou

si ça ne bouge pas remettre le mandrin sur le tour et faire un alesage conique , jusqu'a ne laisser que 0.5mm de l'arbre porte mandrin ... et la ça doit se demonter en enfilant il tournevis entre le mandrin et ce qui reste de l'arbre
 
DA l'Auvergnat
DA l'Auvergnat
Apprenti
10 Déc 2016
191
Oui tout à fait d'accord à condition que l'arbre ne soit pas trempé
A partir du moment ou l'on sacrifie l'arbre on peut imaginer d'autres solutions
 
jeandupont
jeandupont
Compagnon
6 Déc 2015
1 435
Haute-saône
Bonjour ,

Je vais peut-être dire une connerie mais étonament personne ne pratique le " Chaud et Froid " :smt017

Tout le montage au congel , sortie , ensemble posé cône en bas sur un morceau de bois percé le tout sur l'étau , chauffage du mandrin seul au décapeur et normalement " Tac " ou l'aider en le laissant retomber de sa hauteur :mrgreen:

Cordialement
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 263
FR-17800 Charente maritime
.......Surtout que dans ton cas, et contrairement à moi, tu n'as pas d'épaulement entre arbre et mandrin pour y glisser un genre de fourche, forcément c'est pas la meilleure situation et peu d'autres solutions s'ouvraient à toi........
Si, cette solution existe :
- Serrer le cône par le tenon comme il l'a fait, mais en ajoutant un morceau de tube autour du cône.
- Placer les cales biaises entre le mandrin et l'extrémité du tube (qui viendra s'appuyer sur les mors e l'étau).
On peux même envisager que le tube soit en deux parties vissées l'une dans l'autre et dès lors, plus besoin de cales !

Cordialement,
PUSSY
 
M
Moi37
Compagnon
9 Nov 2007
670
Tours
Bonjour

C’est tout à fait par hasard que je viens de découvrir cette discussion or il y a une semaine j’ai été confronté exactement au même problème démonter le cône d’adaptation J6 CM1 sur un mandrin auto serrant

Voir la pièce jointe 358881

Pas question de percer la vis qui pousse les mords elle est trempée

Le cône étant un CM1 pas d’épaulement pour pouvoir utiliser une fourche conique

La seul solution qui reste c’est de maintenir le cône dans l’étau au niveau du tenon les faces étant parallèles on a un bon serrage et l’on ne détruit pas le cône et de taper sur le mandrin par l’intermédiaire d’un jet cuivre ou alu
Voir la pièce jointe 358882


J’ai d’abord tapé sur le mandrin avec une cale en chêne sans résultat
Voir la pièce jointe 358883

J’ai alors envisagé de chauffer mais même si en chauffant modérément (200°)on ne risque pas le revenu je n’étais pas très enthousiaste aussi à la place du bois j’ai utilisé un jet en dural et au premier coup de masse il y a eu séparation

Voici les instruments de torture
Voir la pièce jointe 358885

Attention pour faire cette manipe il est préférable de prévoir la réception du mandrin, d’autre part il faut maintenir autant que possible le jet parallèle à l’axe du cône afin de minimiser les risques de déformation et de maximaliser l’efficacité du choc

Si le cône avait été collé (à condition de le savoir) j’aurais envisagé une chauffe
Bonjour,
Sûr, c'est tout de même une solution un peu "extrême".
Personnellement, je ne suis pas fan sauf à prendre un risque pour la concentricité finale de l'arbre, de plus dans ce cas un "chétif" CM1. en effet l'impact n'est pas bien dans l'axe.
Maintenant, faut bien réussir à le sortir.......Surtout que dans ton cas, et contrairement à moi, tu n'as pas d'épaulement entre arbre et mandrin pour y glisser un genre de fourche, forcément c'est pas la meilleur situation et peu d'autres solutions s'ouvraient à toi........
Est-il envisageable pour l'avenir de percer/tarauder le fond du mandrin là où vient en butée la queue du foret pour réaliser une possibilité d'extraction par vis?????

On peut aussi tenter d'enfiler le cône dans un tube un peu plus long que lui de scotcher tube et mandrin pour que ça reste uni le temps de frapper verticalement l'ensemble en tapant l'extrémité du tube là où il y a la queue CM contre une surface bien dure à la mode d'un extracteur à choc. Après, c'est vrai, quand ça veut pas, ben ça veut pas...... Et là, peu d'autres options que les méthodes extrêmes et/ou destructrices
 
M
Moi37
Compagnon
9 Nov 2007
670
Tours
De mon côté, message en semi-doublon, trompé de bouton, je voulais visualiser....
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
pour un mandrin simple a clé il est possible de percer le mandrin pour extraire l'arbre porte mandrin : il n'y a rien de fonctionnel au centre du mandrin ... j'en ai percé , rien que pour donner plus de place a des foret trop long

mais pour un mandrin autoserrant , pour ceux que j'ai il ne faudrait surtout pas les percer ça risquerait de les massacrer
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 248
Belgique Quiévrain
sur la photo https://www.usinages.com/attachments/20170831_114105-jpg.353153/
On voit que tu n'utilises pas un bon acier dur.
C'est ton outil qui se matte de plus, il faut que la rainure soit au plus juste ( même un peu serrante sur l'axe) .

Mon extracteur, semblable au tien, je l'ai usiné dans un morceau d'acier à ressort .
En fait j'ai utilisé un pied de fauteuil en U, c'est un bon acier de récupération , j'ai également refait les mords de deux étaux avec le reste.

C'est la bonne méthode pour extraire ton mandrin, mais il faut que ce soit la tige conique soit bien fixée dans un étau muni de mordache en cuivre ou en bois dur coupé en V de la conicité de ton cône afin ne pas le bousiller .

Tu peux faciliter le décollement
1- Tremper durant quelques jour l'ensemble dans du bon mazout rouge qui sens bien !!
2- puis chauffer ton mandrin avec une lampe à souder.
3- utiliser ta calle pentue en acier avec le cône morse bien soutenu.

Je rejoint moissan
Tu peux aussi combiner le perçage du mandrin et le frapper à la fois sur la cale pentue puis sur un bout d'acier passant par le tour centra pour tout "décoller", fait le avant le tremper dans le mazout il pénétra mieux.

Certains corps de mandrin sont en acier trempé alors il faut une mèche en carbure .

Bonne extraction et si tu n'en sorts pas va voir ton dentiste !!!!!:lol:
 
Dernière édition:
M4vrick
M4vrick
Compagnon
12 Août 2015
1 143
  • Auteur de la discussion
  • #82
sur la photo https://www.usinages.com/attachments/20170831_114105-jpg.353153/
On voit que tu n'utilise pas un bon acier dur.
C'est ton outil qui se matte de plus, il faut que la rainure soit au plus juste ( même un peu serrante sur l'axe) .

Mon extracteur, semblable au tien, je l'ai usiné dans un morceau d'acier à ressort .
En fait j'ai utilisé un pied de fauteuil en U, c'est un bon acier de récupération , j'ai également refait les mords de deux étaux avec le reste.

C'est la bonne méthode pour extraire ton mandrin, mais il faut que ce soit la tige conique soit bien fixée dans un étau muni de mordache en cuivre ou en bois dur coupé en V de la conicité de ton cône afin ne pas le bousiller .

Tu peux faciliter le décollement
1- Tremper durant quelques jour l'ensemble dans du bon mazout rouge qui sens bien !!
2- puis chauffer ton mandrin avec une lampe à souder.
3- utiliser ta calle pentue en acier avec le cône morse bien soutenu.

Je rejoint moissan
Tu peux aussi combiner le perçage du mandrin et le frapper à la fois sur la cale pentue puis sur un bout d'acier passant par le tour centra pour tout "décoller", fait le avant le tremper dans le mazout il pénétra mieux.

Certains corps de mandrin sont en acier trempé alors li faut une mèche en carbure .

Bonne extraction et si tu n'en sorts pas va voir ton dentiste !!!!!:lol:
Je vais répondre puisque c'est mon image que tu cite :D

Le problème est résolu depuis un bout de temps et était du à un précédent propriétaire qui avait collé le cone à la loctite :wink:
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 248
Belgique Quiévrain
je suis bien content pour toi.
Qui va penser au collage à la loctite ?
Un filetage, une poulie ou un roulement (pas conseillé mais cela se pratique) la loctite est d'un usage courant , mais pour un cône je n'y avais pas pensé .

A plus
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
il n'y a pas de limite a la resistance d'un cone B ou jacob ... si on l'enfonce a la force maximum , a la limite de la resistance des materiaux , il est presque indemontable ... la force pour le demonter etant du même ordre que la force qui l'a enfoncé

donc pour moi il est normal qu'un cone B ou jacob doive etre demonté en sacrifiant l'arbre pour sauver le mandrin
 
Haut