Branchement simplifié d'un moteur pilote

Vilozorro
Apprenti
21 Mai 2018
226
Bonjour
J'ai une petite question :
Pour démarrer mon moteur pilote, je voudrais utiliser un commutateur 0-étoile-triangle, forcément situé en aval des condensateurs ; donc en position coupé ça veut dire que les condensateurs sont reliés au secteur sans aucune charge derrière.
Est-ce que ça présente un risque ?
J'aurais tendance à penser que non (logiquement ça doit appeler moins de courant qu'avec un moteur ajouté en parallèle...), mais je préférerais avoir l'avis des experts.
Merci
 
midodiy
Compagnon
24 Septembre 2009
5 933
Reims
On est ici dans "branchement simplifié ", on ne met donc que un condensateur de run, le seul qui soit vraiment utile. Lorsque tu seras sur 0 de ton etoile/triangle. Le condensateur aura une patte dans le vide, il sera donc déconnecté et Labobine te propose une resistance en // pour qu'il se décharge.
 
Vilozorro
Apprenti
21 Mai 2018
226
Je ne sais pas si ça été dit dans ce post, mais le déphasage d'une alimentation tri "normale" est de 120° entre phases,
dans le cas d'un moteur pilote quel est le déphasage entre chaque phases ???
Il n'y a pas de valeur unique. D'un côté les condensateurs imposent un déphasage de 90°, de l'autre le moteur pilote agissant en génératrice impose 120° :roll:.

La valeur du déphasage est donc comprise entre 90° et 120°, plus proche de 120° que de 90° par rapport aux constations sur le terrain. Le déphasage dépend de l'équilibre du montage en fonction des condensateurs utilisés et des caractéristiques du moteur. De plus cet angle varie avec la charge. Si quelqu'un a des résultats de mesures ce serait intéressant à verser au dossier :-D ...

Il s'agit donc d'une approximation imparfaite d'un réseau triphasé, mais qui cependant améliore considérablement la situation par rapport à des condensateurs simples :).

Cordialement,
FB29
Bonjour
Attention. Sur du vrai triphasé, les 3 phases sont déphasées de 120° et de même amplitude, et donc les tensions entre phases sont également déphasées de 120°, c'est simple.
Avec un moteur pilote, l'une des phases (le neutre) a une amplitude nulle.
Pour que les tensions entre phases (tensions vues par le moteur) soient déphasées de 120°, il faut alors que la pseudo-phase soit déphasée de 60° par rapport à la phase.

Tensions moteur pilote.png


Ce qui est bien avec une phase qui reste à 0 volt, c'est qu'il n'y a pas 36 possibilités pour faire des tensions entre phase identiques : quand les voltmètres indiquent tous les 3 la même valeur, on est sûr qu'elles sont déphasées de 120°.

Une autre remarque :
Les 90° de déphasage tension-courant aux bornes d'un condo sont un peu hors sujet ici. C'est ce qu'on observe en oscillation libre d'un circuit R-C.
Ici on n'est pas en oscillation libre, c'est les 50 Hz du secteur qui donnent le tempo. Si le condo a une très forte capacité, il va donner un fort déphasage (jusqu'à 180° ou plus...) ; s'il est de faible capacité, il va donner un déphasage faible.
 
FB29
Compagnon
1 Novembre 2013
7 591
FR-29 Brest
Bonjour,

Avec un moteur pilote, l'une des phases (le neutre) a une amplitude nulle
Tout est relatif, mais phase et neutre, ce n'est pas la même chose ... ici on parle de tensions entre les 3 phases qui vont au moteur prises deux à deux ... et des courants qui vont à chaque borne du moteur ...

c'est les 50 Hz du secteur qui donnent le tempo. Si le condo a une très forte capacité, il va donner un fort déphasage (jusqu'à 180° ou plus...) ; s'il est de faible capacité, il va donner un déphasage faible
Dans un condensateur alimenté en alternatif, le courant le traversant est toujours déphasé de 90° par rapport à la tension à ses bornes.

Cordialement,
FB29
 
Vilozorro
Apprenti
21 Mai 2018
226
Tout est relatif, mais phase et neutre, ce n'est pas la même chose ...
Oui, c'est un abus de langage, je parle des 3 fils. En vrai triphasé, ce serait 3 phases (il y a un potentiel alternatif dans les 3).
Avec un moteur pilote, l'un des fils garde un potentiel nul.

Quand on représente du triphasé, on ne montre jamais les tensions entre phases, mais les tensions entre phase et neutre (3 sinusoïdes de 220V eff). Ce qui correspond aux potentiels alternatifs de chaque phase.

Alors ici, je parlais moi aussi des potentiels de chaque fil. Pour la phase c'est 220V eff, pour la pseudo-phase c'est 220V eff en retard de 60°, et pour le 3è fil (qui se trouve être le neutre secteur), c'est 0.

Ensuite, la tension, je suppose, se considère sur un conducteur par rapport à un autre. Il en va de même avec la phase.
Ah non. Une phase est une phase dans l'absolu.

Bien sûr, la tension c'est une grandeur relative, et si on crée un neutre artificiel (avec un pilote couplé en étoile), on mesurera les 3 mêmes tensions (autour de 125 V je crois) entre les 3 fils du pilote et le neutre artificiel.
Mais le potentiel alternatif, c'est une grandeur absolue.
Dans une phase secteur, il y a un potentiel alternatif de 220V. Dans le neutre secteur il y a 0 V. Dans le neutre artificiel d'un pilote couplé en étoile, il y aura (125 ?) V.

Pour résumer, le pilote nous place dans une situation où le vrai neutre est utilisé comme une phase, et où ce qui s'apparente au neutre sur le réseau créé possède un potentiel alternatif :7grat: Pas facile de s'exprimer clairement dans ces conditions !

ici on parle de tensions entre les 3 phases qui vont au moteur prises deux à deux ... et des courants qui vont à chaque borne du moteur ...
Vélobois demandait quel était le déphasage entre les phases, pour moi ça veut dire le déphasage des tensions entre chaque fil et le (vrai) neutre, donc le déphasage des potentiels de chaque fil.
Je joue peut-être sur les mots, mais en tout cas il est intéressant de savoir que les potentiels de la phase et de la pseudo-phase sont idéalement déphasés de 60°, pas de 120.

Dans un condensateur alimenté en alternatif, le courant le traversant est toujours déphasé de 90° par rapport à la tension à ses bornes.
Mmh oui exact, en fait.
Et quand on considère l'ensemble condo+bobine du moteur, les deux se compensent puisque dans la bobine c'est la tension qui précède le courant.
Donc comme tu le disais, en jouant sur l'un et l'autre, on fait varier le déphasage.
 
Dernière édition:
midodiy
Compagnon
24 Septembre 2009
5 933
Reims
Ce sujet est "branchement simplifié d'un moteur pilote"...pauvre chabercha...on lui a bien pourri son post...bon d'accord, c'est pas nous qui avons commencé! mais que font les modos?
Ces dernières conversations sont intéressantes mais elles serait mieux sur mes posts:
Actuellement je recherche sur les forums US comment les americains font leurs moteurs pilote. C'est étonnant, faudra que je fasse un sujet...
 
Dernière édition:
chabercha
Compagnon
9 Janvier 2009
9 363
FR-84 Cavaillon
Bonsoir
on lui a bien pourri son post..
Midodiy, rappelle toi qu'au début j'ai bien demandé l'aide des pro car si j'ai fait au plus simple il fallait quand même développé un peu.
L'avantage de vos discussions c'est aussi quelles permettent de faire voir à de nouveaux utilisateurs le procédé du moteur pilote.
A+Bernard
 
midodiy
Compagnon
24 Septembre 2009
5 933
Reims
le moteur pilote peut etre inférieur au moteur de la machine ??
NON, le pilote doit etre superieur (voir egal)
mais quelle est la consommation totale ??
Un peu plus que si la machine etait alimenté par un vrai tri (les pertes dans le pilote)
Il faut voir le pilote comme un transformateur
et le pilote il tourne en permanence ???
oui, on demarre d'abord le pilote ensuite on demarre la machine
et le mieux c'est d'avoir un volant d'inertie sur le pilote ???
En general on en met pas!
 

Dernières discussions

Haut