un minuscule moteur 2 temps

  • Auteur de la discussion Gedeon Spilett
  • Date de début
yves 26
yves 26
Compagnon
24 Mar 2013
1 143
26=07
Bonjour
Beau travail de fonderie.
Je suis
Amicalement Yves..
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #33
Je viens de voir qu'un modèle avec Fusion360 du petit moteur que je suis en train de construire a été modélisé avec Fusion 360 et est visible sur le site Autodesk. toutes les pièces y sont, et s'assemblent bien, c'est déjà ça !


Je n'ai pas de machines numérisées...
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 333
FR-57330 Moselle
il me semble que c'est le taux de compression insuffisant à cause du déflecteur qui est coupable, à moins que le circuit des gaz soit mauvais, bref je repars sur d'autres bases...
Pour essayer, ajoute quelques % d'ether dans ton carburant. Cela devrait l'aider à démarrer.
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #35
Merci pour cette bonne suggestion, je n'ai pas essayé avec du "start pilot ", mais malheureusement ce moteur est en morceaux, le segment que j'avais installé s'est finalement coincé dans les lumières, j'ai du couper le haut moteur pour sortir le piston...
je montrerais tout ça, (j'ai des photos et des vidéos, que je dois trier), car finalement des expériences négatives amènent aussi beaucoup de discussions instructives!!!
Mais je sens que déjà c'est compliqué de discuter de 2 moteurs dans le meme fil...

Je continue donc avec le tournage du cylindre dans un morceau de fonte, un vieux Vé de perçage, un bloc martyr plutôt, qui traînait dans mon garage, pas top comme métal mais il ne me restait plus assez du jet de fonte qui me sert pour les segments de mes 4 temps.
cylindre fonte (4)R.JPG

l’usinage au tour et à la fraiseuse est sans histoire ; il y a sur le plan un petit vé d’étanchéité en haut du cylindre qui correspond avec une empreinte vé femelle sur la culasse ; je l’ai mis, juste pour m’amuser, car je pense que c’est une complication inutile.

L’alésage de 12mm est ensuite rodé à la pâte grossière, puis fine et ultrafine, en resserrant un poil le rodoir entre chaque, la surface a l’air bien lisse, et j’ai même la petite surcote de 0.01mm sur le dia en bas du cylindre, comme espéré.
cylindre fonte (8)R.JPG

Je me suis planté dans la base carré du cylindre, je suis obligé de changer la position et le nombre de vis de fixation, je dois veiller à ce que les trous de vis ne débouchent pas dans le carter !

cylindre fonte (13)R.JPG

Mais hélas, le cylindre est tombé par terre, et une ailette est cassée, c’est très très moche.

Après réflexion, comme le cylindre était presque fini, je pense continuer ainsi, et je referai un autre cylindre si tout marche bien...
Je n’ai pas encore percé les lumières, j’attends d’avoir fini le piston et la bielle pour vérifier les hauteurs avec les angles du maneton.
 
Dernière édition:
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 822
belgique (namur)
Bonjour,

Si ton segment s'est coincé, les lumières ne sont elles pas trop large ???
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #37
Bien sûr, c'est ce qui est arrivé, mais c'était pour sauver un moteur que ne tournait pas...
les photos et une petite vidéo sur ce plan de moteur "Sablier" 1.35cc, qui n'a jamais tourné entre mes mains...
sont dans cet album Google.
https://photos.app.goo.gl/ekeHG6DdoUH5d8ELA

J'espère vivement que celui que je fais maintenant tournera....même si c'est du même genre et taille !
 
peps
peps
Ouvrier
5 Nov 2016
390
FR- 34
Ca me plait ce petit moteur. Je m'inscris.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 822
belgique (namur)
Bien sûr, c'est ce qui est arrivé, mais c'était pour sauver un moteur que ne tournait pas...
les photos et une petite vidéo sur ce plan de moteur "Sablier" 1.35cc, qui n'a jamais tourné entre mes mains...
sont dans cet album Google.
https://photos.app.goo.gl/ekeHG6DdoUH5d8ELA

J'espère vivement que celui que je fais maintenant tournera....même si c'est du même genre et taille !
De ma souvenance, l'angle ne doit pas dépasser 60° pour éviter tout accrochage du segment!
 
krupinsky
krupinsky
Nouveau
31 Juil 2014
16
07 Vernoux
Hello. Au passage a propos de 2tps et de casse de segments dans les transferts, je voudrais rappeler de bien vérifier, au retour de chez le réaléseur, que les lumières aient bien été rechamfreinés. Si besoin y revenir. On y arrive avec un grattoir. Les rodoirs à boules, eux le font automatiquement.
Pour avoir fait réaleser chez un Charlot, ça m'avait coûté un cylindre de Flandria..
Et retour chez Chave Valence pour un piston de côte supèrieure..
 
krupinsky
krupinsky
Nouveau
31 Juil 2014
16
07 Vernoux
Salut. Je n'utilise pratiquement que le suif pour mes travaux d'ajustage. Je joue sur la consistance avec de l'huile de colza usagée. Défaut de l'avantage, ça pue.. Surtout pour faire fondre la graisse des abats laissés faisander au moins trois jours.. Mais j'ai depuis longtemps renoncé à l'ambition d'être mieux considéré par mes voisins.. En forant, la pression nécessaire sur le levier de la perceuse donne une bonne indication sur l'efficacité du fluide lubrifiant. Pour tarauder et aléser, à l'alesoir, j'ai rajouté de la fleur de souffre, utilisée pour ajuster les pièces d'armes anciennes. Ça accroit la filmo-résistance. Par contre il faut bien nettoyer les pièces ensuite car le souffre et l'eau sont corrosifs.
J'ai lu dans un Sport Aviation que l'americain, qui voulait embouttir les tôles de dural nécessaires à la réalisation de la dog house des P51 Mustang, à partir de formes en béton (!) , avec une presse de 500 tonnes trouvée à la casse, avait rencontré les traditionnels problèmes de criques sur ses pièces. Il avait d'abord essayé à peu prés tout ce que l'industrie pouvait lui fournir en matière de lubrifiants spéciaux. Sans succès. Jusqu'à ce qu'un vieux choumac retraité de l'armée lui conseille d'utiliser simplement du suif. Le mec en a trouvé à 50 m de chez lui chez son boucher.. Et après premiers essais, sceptique, miracle ! Les pièces sortent impeccable. Du coup le mec a continué ses réalisations de formes en béton, pour fabriquer carrément des fuselages de P51.. Et il y a aux states une sacrée demande..
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #42
fabrication des bielles
plutôt difficile, très petit ne pas dépasser les cotes du plan d’1/10 ! aucune place pour la tête de bielle ! j’ai du reprendre un carter un peu juste, pour agrandir de 25.0 à 25.5 le passage de la bielle !
reprendre les vis, car les têtes sont trop grandes, et touchent le carter !
tout tourne bien…ouf.
bielle (3).JPG
bielle & vilo (3)R.JPG




entre temps je me suis replié sur mon atelier d'hiver, car mon garage était glacial...j'ai un petit bureau à côté de la chaudière dans ma buanderie, avec un petit tour miniatureToyo.
IMG_0247R.JPG


le fraisage est vite interminable, il faut garder une main sur la clé de blocage du chariot en tournant les volants à cause du broutage, pas commode !
et les graduations des volants ne sont pas facile à voir; mais je suis douillettement installé.
Ensuite c'est au tour du perçage et fraisage des lumières...
j'ai fraisé les lumières des cylindres sur ce petit tour fraiseuse, le plan qui repose sur le carter est la base de référence, les hauteurs des lumières ont l'air juste.
la fonte est vraiment dure et cassante, ce n'est pas le bon choix pour ce boulot, les surfaces ne sont pas belles.
côté admission et échappement
lumières cylindre 1 Adm Echap.JPG
lumières cylindre 1 Transfert.JPG

côté transfert

lumières cylindre  (5).JPG

lumières cylindre  (6).JPG
 
C
cacajou
Ouvrier
26 Juil 2018
460
Beau travail François .
Et oui , j'en sais quelque chose , il faut ouvrir et fermer les carters de nombreuses fois car il y a toujours un petit coincement
Si j'ai bien compris , tu en fabrique 2 ?
Saurais-tu me dire la marque de ton outil à saigner ?
Je vois qu'il fait du bon travail , pas comme le mien qui broute et siffle maugréés tut les affûtages et réglages divers
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #45
Oui Patrick, 2 moteurs en parallèle, je pensais faire le second avec la version monopalier, bien plus simple, mais j'ai du oublié entre temps...
Je fais même un troisième, de la même taille en gros mais sur mon propre plan !
c'est plus sympa de faire la conception aussi je trouve.
les prochains seront des 4 temps, la conception et la réalisation me paraissent bien plus contrôlables pour un amateur.

Il n'y a pas beaucoup de pièces, mais elle prennent un temps infini à faire, moi aussi j'ai envie de voir la suite !

L'outil à tronçonner est une simple fabrication maison, juste pour serrer par le haut sur une rainure un bout de lame de scie mécanique, épaisse de 1.25mm. Je retrempe généralement la lame après meulage. La vis de serrage et sa clé doivent être de top qualité, pas des vis IKEA recyclées, la tête s'abime vite, car il faut serrer fort pour que la lame ne recule pas.
J'en suis très satisfait tel que, simple et rapide plutôt que de passer des plombes à chercher et commander les bonnes plaquettes sur l'internet...
Ca marche aussi avec une lame de scie "normale", de 0.7mm d'épaisseur (avec la peinture!) mais bien sûr la flexion est énorme, et il faut meuler les ondulations de la voie, bref pas si pratique.
il y a un système très similaire sur le post du moteur Corliss de JPA.

outils porte lame à tronçonner (3).png
outils porte lame à tronçonner (2).png
outils porte lame à tronçonner (4).png
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 639
31
Vraiment sympa comme petits moteurs, en plus ils paraissent d'époque, j'aime bien ce coté vintage :smt007

Denis
 
C
cacajou
Ouvrier
26 Juil 2018
460
OK Merci François , je prends note
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #48
Ca n'avance pas trop vite, pourtant il n'y pas beaucoup de pièces sur un 2 temps !
j'ai fait les pistons, 12mm alésage, un premier en acier pour faire très léger, l'intérieur d'abord, sur une ébauche +0.5mm dia, tour et fraisage des paliers du maneton et fraisage du déflecteur; l'ébauche est enquillée un peu dur sur un mandrin, et l'extérieur est fini pour entrer juste dans le bas du cylindre, un peu plus large que le haut, 1 à 2 /100 ème de plus, la finition est alors faite par rodage.

Un gros pépin vient des perçages et taraudages des vis dans le cylindre qui s'arrête bien sûr avant de déboucher dans le cylindre, mais trop juste, et il y a du refoulement de matière dans l’alésage en créant 2 points hauts, ça suffit pour bloquer net le piston, j'ai passé des plombes à les éliminer au grattoir, pas facile d'accès, et le grattoir ne mord pas sur cette fonte ultra dure.
du coup, j'ai peut-être rodé un peu trop, la compression ne me semble pas super, aie, j'ai peur d'avoir à refaire un piston...
piston acier  (2)R.JPG
piston acier  (1)R.JPG
 
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
810
Un gros pépin vient des perçages et taraudages des vis dans le cylindre qui s'arrête bien sûr avant de déboucher dans le cylindre, mais trop juste,
Tu n'aurais pas dû t'embêter, et les faire débouchants.
Pour prendre à nouveau l'exemple du solex, les 2 trous taraudés pour la fixation du capot de transfert débouchent dans le cylindre. Ça ne pose pas de problème.
(D'ailleurs il y avait même des petits malins qui en profitaient pour augmenter la quantité d'air admis en perçant les vis)

Enfin de toute façon, la rectif du cylindre est à faire en tout dernier :???:
 
peps
peps
Ouvrier
5 Nov 2016
390
FR- 34
A l'époque sur le solex on appelait ça des turbo. Amusant il y a un an ou deux j'achète un solex 330, et justement il avait un "turbo".
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 898
Récupére des vieux pistons, tu en mets des morceaux dans ton creuset.
Pleins de silicium, sa te fait des pièces un peut plus dure.

Le suif, sa se trouve chez tous les magasins pro qui fournissent les plombiers zingueur.
7 € le pain de 250 grammes.
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #52
Les difficultés viennent simplement de la fonte de récup utilisée pour mes cylindres, un gros bloc en vé d'atelier, massacré par des perçages...la fonte est bien usinable mais super dure et cassante, j'ai donc commencé par l'alésage "pour voir" , puis les fraisages, et comme tout s'est très bien passé, j'ai continué...le rodage, qui m'a paru au poil, inespéré même, surface et dimensions, pourquoi je n'ai pas fait les perçages dans la foulée, avant le rodage, c'est sans doute un effet de l'âge !
ce n'est qu'en rentrant le piston fini ou presque que je me suis aperçu du blocage à mi-course ...
J'ai pensé (mais pas osé ) reprendre les perçages pour les faire déboucher plutôt que refaire le rodage du cylindre : des vissages débouchant dans le cylindre, je ne savais pas que c'était "permis" !
Je ne suis pas trop loin des essais maintenant, il ne me reste plus que le volant, le rupteur et le carbu à usiner.

pour la fonderie, j'ai bien suivi ces conseils, je n'utilise que de l'alu de pièces fondues, mais hélas je n'ai pas de vieux pistons...
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 986
Harnes (Pas de Calais)
encouragements....! :smt023
 
J
joumpy
Compagnon
8 Oct 2009
1 519
38: Grenoble
Si la puissance n'est pas le critère numéro un, une bonne bistouille avec un mélange un poil plus riche en ricin que d'habitude (genre 30%) et la compression remonte immédiatement. Et pour la suite, le ricin qui reste du dernier run suffit à enrichir la bistouille et assurer la compression du démarrage.
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #55
ha ha, bien sûr des encouragements sont toujours bien reçus, mais bon, je m'amuse bien à enlever 1/100 ou moins sur un bout de métal...et surtout à essayer de mesurer ce que j'enlève ! il y a un vernier sur mon palmer, on peu en théorie estimer le micron, mais les frottements des piges requièrent un doigté d'un sensibilité extrême, peu compatible avec l'arthrose...

vivement les essais pour dire si je touche au but !
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #57
J'ai fait un petit contrôle des angles d'ouverture et de fermeture des lumières.
les angles relevés correspondent plutôt bien avec les cotes du plan, l'usinage est assez précis, je suis étonné, par le calcul les angles changent vite avec quelques fractions de mm dans la hauteur des lumières, ce qui d'ailleurs
IMG_0006R.JPG
IMG_0007R.JPG
pose un problème pour la hauteur des joints !
Avec une lampe, la raie de lumière est bien visible lors de l'ouverture et de la fermeture des lumières.
Le gros point d'incertitude réside dans la détermination rigoureuse du point mort haut, il y a dans les 15° d'absence de mouvements visibles du piston...
Mais en introduisant une butée, tout s'arrange...
j'ai vissé le taraud dans le trou de bougie de la culasse pour que le piston le touche en montant : le point mort est alors la moitié de l'angle de butée relevé dans les 2 sens de rotation du vilebrequin, il suffit de mettre le repère sur cette position.
 
Bruno26
Bruno26
Compagnon
25 Fev 2015
1 204
FR-26 Drôme
Il est bien mignon ce petit moteur!
Question bête, avec quoi tu fais le rodage entre le piston et le cylindre?
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #59
je rode avec un rodoir fait maison et de la pâte à roder...
le cylindre d'abord, le rodoir peut être un simple bout de tube, qui s'ouvre un peu en le fendant en long, et serre un poil en rentrant dans le cylindre, après 0.5 à 5 minutes de rotation lente, 300 rpm env, avec de la pâte à roder "fine", (une vieille boite à 2 compartiments gros et fin sans autres indication que pate à roder les soupapes!) on sent bien que la pâte n'agit plus, les frottements sont devenus très libres, c'est fini en principe, plus de trace d'outils...sinon il faut refaire un passage avec de la pâte fraiche, mais avec le risque de perdre le parallélisme.

Pour ce moteur j'ai fabriqué un rodoir expansible avec un cône long, comme pour les alésoirs expansibles, et pas comme celui qui est dessiné sur le plan en pdf au début du fil. je mettrais une photo.
il faut bien nettoyer au white spirit, ou à l'essence plus brosse à dents, et même brossette laiton, des particules abrasives coincées dans les trous de vis ou qui restent scellées dans la fonte vont ruiner les essais de piston.
lorsque le cylindre est réussi, avec un 1/100 de plus en bas du cylindre, le rodage du piston est à peine nécessaire.
j'ai déjà essayé des rodoirs piston comme celui du plan, avec un collier serflex à la place de la vis, mais c'est long à faire pour qq secondes de rodage !
le piston est usiné à la cote exacte du bas du cylindre, et je termine par un passage avec un bout de "Norton microfinishing film 30 micron Q151" appuyé sur un réglet : quelques secondes suffisent à enlever 0.5/100 sur de la fonte fine, c'est parfaitement visible au palmer...et dès qu'il commence à entrer dans le bas du cylindre, je teste 5 secondes par 5 secondes (et sans doute moins ! ) jusqu'à ce que le piston rentre entièrement "dur" , c'est très pifométrique à ce stade hélas puis je passe au rodage à l'huile.
Le film Norton perd très vite son abrasivité, je suppose que là aussi, de l'abrasif se retrouve dans le métal.
qq secondes d'abrasif en trop et c'est un piston à refaire... .
et je préfère de loin les pistons alu à segments fonte de mes 4 temps, bien moins de stress pour de si petites pièces !!
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
623
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #60
Bon, je ne fais pas que regarder la télé, j’ai avancé, quelques pièces encore !


Usinage du volant suivant le plan, pas si commode avec le voile incliné, surtout la mesure de l’épaisseur du voile.
volant (5).JPG
volant (1).JPG
volant (8).JPG


J’aime bien le dessin de ce volant, je m’en resservirais sûrement un jour ! …


Le montage se fait par emmanchement conique sur le vilo, serré par un écrou. J’ai donc repris le vilo entre pointes pour ces cones et filetages.

vilo finis.JPG

J’ai du bouger le chariot sup pour les cones males et femelles par manque de place sur mon petit tour, vraiment le truc à éviter ; plutôt longuet pour retrouver le bon angle ! Mais le volant tient bien sur son axe, même sans visser l’écrou.

premier montage (1).JPG

Les culasses aussi sont finies, avec la rainure en vé qui s’emboîte sur le vé du cylindre, pas mal comme système. J’ai mis en plus un film de silicone bleu avant de visser la culasse.
Le filetage est standard, 1/4" x 32 ; un peu gros, je sais que pas mal de modélistes font eux-mêmes leurs mini bougies, mais je n’ai jamais essayé.
Le cylindre est monté sur le carter, le couvercle de transfert vissé avec du loctite bleu aussi.

en pièces (2).JPG

en pièces (1).JPG

voila les 2 petits moteurs en kit !

IMG_0004.png
IMG_0009.png

et l'état actuel, très proche de la finition.
La base du carbu en acier brasé est vissée avec un joint Klingerit. le carbu en laiton se visse dessus, le passage du carburant dans le venturi est percé à 0.35mm !



Il me reste à finir le rupteur, trouver le bon ressort et les contacts, et je sais que ça peut prendre un moment pour la mise au point ! J’ai peur de ne pas pourvoir commencer les essais avant la fin de l’année !


Bonnes fêtes à tous en tous cas.
 
Dernière édition:
Haut