un minuscule moteur 2 temps

Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
487
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,


je viens de me lancer dans la construction d’un tout petit moteur 2 temps, de 12.7mm de course et d’alésage, soit 1.6cm3, à allumage à étincelle, d’après un article tiré d’un magazine US ancien
http://www.plans-for-everything.com/hen_ic_engine_plans.html
Il s’agit du moteur Parohl dont le lien est en bas de la page.
Que pensez-vous de ce plan et y a-t-il d’autres modélistes qui ont déjà fait ce moteur ?
D’après les dimensions et les hauteurs des lumières du cylindre, j’ai tracé le diagramme correspondant.
piston ported intlet-1.jpg
diagram-1.jpg

Un des points qui m’inquiète, c’est la lumière à travers la jupe du piston pour le passage des gaz frais… Même si cette disposition est souvent présente sur des anciens 2T, je ne l’ai jamais vue sur des moteurs modèles glow ou des moteurs à autoallumage. Je crains que la très petite taille de ce moteur rende la circulation des gaz difficile lors du transfert à travers le piston.
De même le déflecteur sur le piston n'est pas souvent présent sur les moteurs de modélisme que j'ai pu ouvrir...
Il s'agit d'un plan de 1937...


je commence seulement, je viens de faire des fonderies qui ont l'air utilisables pour les carters et la culasse, les autres pièces viendront de barres de fonte ou d’acier.
je vois que je n'ai pas mis "d'échelle" à côté mais c'est très petit, le dia de la culasse fait 28mm...

modèle buis.JPG
fonderies (1)R.JPG
fonderies (4)R.JPG
fonderies (8)R.JPG
 
Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
487
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #6
Usinage du vilebrequin aujourd'hui. diamètre axe et maneton 5 mm, rayon de la manivelle = 6.35mm. et 2.5mm d'épaisseur des flasques.
2 vilebrequins en fait car le premier était loupé, mal aligné, ah non ! m…. !
Je l’avais fait comme dans le magazine, entièrement entre centres : maneton d'abord, puis axe principal, avec une entretoise entre les flasques bien sûr, mais avec mon tour chinois, il est difficile d'estimer la bonne pression entre pointes : trop lâches ou trop serrées.

J'ai refait la pièce de ma manière habituelle : d'abord l’axe principal, aux cotes finales entre pointes, des deux côtés, puis dans le trois mors, j'usine cette ébauche maintenue dans une pince excentrique spécialement conçue, plus de problème de flexibilité avec ces diamètres si petits.
vilo2 (1)R.JPG

vilo2 (2)R.JPG

vilo2 (7)R.JPG

Il faut faire une pince précise, et il ne faut pas que le vilo puisse tourner dans la pince, mais le résultat est sans faille.
Comme j'ai déjà la pince faite aux bonnes dimensions, je peux encore m’en servir pour faire un vilebrequin pour la version mono-palier du moteur, on ne sait jamais…

vilo3 (3)R.JPG
 
Dernière édition:
Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
487
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #7
Usinage des carters alu aujourd'hui, pas terrible comme alu, j'ai des progrès à faire en fonderie, ça colle aux outils et se soude sur les arêtes de coupe, pas facile de faire de la précision avec ce cochonium...
et ne pas se gourer car il y a une partie male et une partie femelle, les 2 moitiés s'emboîtent.
je passerai un coup d'alésoir quand les 2 moitiés seront bridées ensemble (il faudra tarauder la dedans !), avant de mettre des paliers bronze pour le vilo.

carter usiné (2)R.JPG


carter usiné (4)R.JPG
 
Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
487
Essonne
  • Auteur de la discussion
  • #9
Pose des vis de fixations des moitiés de carter, longuet mais pas de problème majeur.
ça a l’air de bien tenir…l’emboîtement est très bon, mais c’est fragile, pas beaucoup de matière sur ces pattes de vissage !
carters assemblés (3)R.JPG


Réalésage par rodage des paliers des deux carters assemblés avant l’insertion des bagues bronze pour garantir la concentricité et le bon alignement.
carters assemblés (5)R.JPG


Alésage des bagues bronze au dia 5 et tournage de l’extérieur à la même cote 7.11 que l’alésage du carter, plus qq secondes de papier Norton Q151 30m pour faciliter le glissement des bagues. J’ai quand même du forcer un peu avec un boulon de 5 pour les rentrer, sans abîmer mes fonderies si minces et sans s’énerver ; les 2 carters assemblés sont bien concentriques, le vilo tourne sans point dur, c’était pas gagné, pas si facile … ouf
bagues bronze (2)R.JPG
bagues bronze (4)R.JPG



NB : J’ai peur d’avoir à réaligner mon tour, qui ne tourne plus vraiment parallèle…il y a manifestement un sens qui rentre mieux que l’autre sur ces bagues, j’espère que ce n’est que la flexion du barreau de bronze, je vais faire les contrôles.
 
Dernière édition:
Vilozorro
Ouvrier
21 Mai 2018
411
Un des points qui m’inquiètent, c’est la lumière à travers la jupe du piston pour le passage des gaz frais… Même si cette disposition est souvent présente sur des anciens 2T, je ne l’ai jamais vue sur des moteurs modèles glow ou des moteurs à autoallumage. Je crains que la très petite taille de ce moteur rende la circulation des gaz difficile lors du transfert à travers le piston.
Sur le plan, ça ne me choque pas, la section du transfert par rapport au cylindre est du même ordre que sur des moteurs 50cc de vieux cyclos par exemple.

De même le déflecteur sur le piston n'est pas souvent présent sur les moteurs de modélisme que j'ai pu ouvrir...
Il s'agit d'un plan de 1937...
Le balayage équicourant, avec déflecteur sur le piston, était le plus utilisé dans ces années-là.
Quand le brevet du balayage Schnürle est tombé dans le domaine public (début des années 50), tous les fabricants l'ont adopté immédiatement. Comme il était connu pour être largement meilleur, il a vite totalement remplacé le balayage équicourant (sauf sur quelques moteurs low cost qui sont restés monotransfert).

Ça ne veut pas dire que le balayage à déflecteur ne marchera pas sur ce mini-moteur. Certes, ce n'est pas optimal en termes de puissance. Mais de toute façon, avec de tels diagrammes, ce ne sera pas un foudre de guerre, et je suppose que ce n'est pas le but.

Bravo pour le boulot effectué, j'attends la suite avec intérêt :)
 
Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
487
Essonne
Merci pour ces appréciations et les commentaires...
Bien sûr, il s'agit d'un moteur "vintage" des début des micromoteurs, 1936! Je ne saurais pas faire un moteur de racer disponible à présent dans le commerce de modélisme. 30000rpm, chemise chromée, acier cémenté etc...
mon outillage est trop rustique, mais je m'amuse bien!
J'ai eu un Solex puis un Peugeot 103 dans ma jeunesse, mais je n'ai jamais regardé dans le moteur! dommage.
je commence à voir comment marche le moteur 2T, j'apprends des tonnes de trucs avec cette discussion.
 
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
4 946
FR-57330 Moselle
Usinage des carters alu aujourd'hui, pas terrible comme alu, j'ai des progrès à faire en fonderie, ça colle aux outils et se soude sur les arêtes de coupe, pas facile de faire de la précision avec ce cochonium...
Bonsoir
As tu essayé de lubrifier ton joli alliage avec du suif ?
Si tu peux essayer, la surprise sera peut être au rendez vous ....
Fini les collages sur l'outil donc belle coupe ....
 
Gedeon Spilett
Ouvrier
4 Janvier 2011
487
Essonne
du suif ? bonne nouvelle, merci du tuyau !
Je crois bien que j'ai ça dans mon garage, une boite en bois avec une substance indéterminée au fond, mais assez dégueu, qui me vient d'un lot d'outils à main pour le bois récupérés chez un grand oncle; je dis outils à main, mais les manches sont si grand que je ne peux pas les tenir, quelles pognes !
 
Haut