Remise en route Astra AFC2

  • Auteur de la discussion coupevent
  • Date de début
C
coupevent
Apprenti
22 Août 2016
235
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour a tous,

J ai enfin trouvé le temps et l énergie nécessaires pour m occuper de mon affuteuse Astra, sauvée l année derniere . Elle provient de l éducation nationale, ce qui ne l empeche pas d etre littéralement remplie d abrasif .
Je me suis donc résolu a la démonter entierement , ce qui m a permis de constater la tres grande qualité de fabrication. J ai notamment du sortir les fameuses glissieres a rouleaux croisés Schneeberger, en esperant arriver a les remettre correctement.
Je vous poste ci dessous quelques photos montrant l encrassement, et la disposition des glissieres.
Le moteur de broche tourne sans probleme; par contre celui de la pompe mérite un peu d attention .
J ai constaté avec surprise qu il était totalement rempli d une substance poudreuse couleur blanc creme : quelqu un connait il l origine de ce phénomene ? pour info, apres nettoyage a l air comprimé les enroulements du stator sont a priori ok .
Enfin bien sur les roulements sont a changer, mais je ne vois pas comment sortir la roue de turbine, qui semble de plus faite d une matiere assez fragile ?(voir derniere photo ) il s agit d une pompe wauquier, peut etre quelqu un a t il deja fait ce démontage .
ces petits problèmes résolus je pourrai passer aux choses sérieuse, avec la prise en main de la poupée universelle !
cordialement, coupevent

DSC_0518_1.JPG


DSC_0519_1.JPG


DSC_0516.JPG


DSC_0515.JPG


DSC_0547.JPG


DSC_0548.JPG


DSC_0549.JPG


DSC_0550.JPG


DSC_0551.JPG
 
C
coupevent
Apprenti
22 Août 2016
235
  • Auteur de la discussion
  • #2
J ai pu démonter la roue turbine en chassant l axe complet vers le haut . Elle est solidaire de l axe par de fines cannelures . Elle est en matiere plastique , pas tres résistante et je pense qu elle casserait si on essayait de la soulever ou de la tirer vers le bas .
Je reste intéressé par toute info sur la présence de cette poudre, elle me fait penser a ce que l on peut observer sur des cosses de batterie
cordialement coupevent

DSC_0552.JPG
 
C
coupevent
Apprenti
22 Août 2016
235
  • Auteur de la discussion
  • #3
bonsoir a tous,
Quelques nouvelles du remontage , plus précisément des glissières schneeberger.
la partie fixe inférieure de la table étant nettoyée de l emeri j ai traité la partie supérieure mobile .
Le remontage et le reglage se font grace a l un des rails de guidage, qui est pourvu de quatre vis de poussée latérales et 5 vis de serrage noyées dans la surface de la table .
J ai pu remonter l ensemble sans trop de problèmes en operant dans l ordre suivant :
d abord, demonter le rail reglable et le nettoyer soigneusement . le mouvement lateral autorisé est de 2,3mm et il est necessaire au remontage .
ensuite, remettre en place le rail en le serrant au maximum contre la table et en le maintenant dans cette position en serrant légèrement deux vis de blocage .
puis remettre la table coulissante sur la table fixe .elle n est pas trop lourde, on peut le faire seul sans effort exagéré . j ai posé un morceau de contreplaqué sur la table fixe sur lequel j ai fait glisser la partie mobile sans effort jusqu a etre en face des rainures, puis evacuation du CTP . ne pas oublier de remonter auparavant les arrêtoirs de droite .
pousser la table vers la droite d une vingtaine de centimètres et la tirer vers soi.
rentrer alors les rouleaux avant en les poussant depuis la
DSC_0560_1.JPG
DSC_0571.JPG
DSC_0569.JPG
DSC_0577_1.JPG
uis le coté gauche ; puis pousser la table vers l arriere et rentrer les rouleaux arriere .
il faut rentrer les rouleaux entierement sous la table mobile .
remonter les arrêtoirs de rouleaux de gauche et le limiteur de course, sans lui vous dépasserez la crémaillere en allant vers la droite et ne pourrez pas réengager la roue dentée d entrainement.
a ce stade on a l impression que la table est montée sur du gravier .
serrer alors sans forcer les vis latérales et les vis verticales, la table va alors se déplacer beaucoup plus facilement avec un ou deux points durs .
desserrer et resserrer alternativement les vis laterales jusqu a elimination de ces points durs, puis bloquer les vis latérales avec les contre écrous et serrer les vis verticales .
votre table doit a présent "planer". durée du remontage reglage ci dessus environ 1h .
j ai été obligé de faire cette opération en raison de l encrassement de ma machine ; j avais un peu d appréhension mais il n y a pas de grande difficulté et je pense que tout possesseur d une astra peut le faire pour maintenir sa machine en bon état.
en espérant avoir inspiré l un d entre vous !
cordialement coupevent
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 219
Belgique Quiévrain
Je reste intéressé par toute info sur la présence de cette poudre, elle me fait penser a ce que l on peut observer sur des cosses de batterie
cordialement coupevent ?

Cela me fait penser à de l’oxyde d’aluminium !
 
C
coupevent
Apprenti
22 Août 2016
235
  • Auteur de la discussion
  • #5
bonjour,
c est tout a fait possible, j ai d ailleurs relevé que les parties en aluminium du moteur étaient rongées fortement par endroits ; il est possible aussi que le corps du stator soit fait d un alliage d alu qui s est décomposé , un peu comme le zamac ;mais il n y a ni déformations ni fissures .
En tout cas cette matiere vient bien du corps du moteur, ce n est pas une ingestion .
Je crois me souvenir aussi que les plaisanciers craignent l érosion de leur gréément en alu la ou il y a contact avec des pieces en inox; je crois que l eau et la salinité déclenchent un phénomene d electrolyse a ces endroits .
dans le cas présent, c est un scénario possible si on a ajouté de la soude a l eau du refroidissement ?
merci pour votre commentaire, cordialement coupevent
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 254
nord montpellier
salut ,
pour les cosses des batteries ( au moins celles au plomb ) il s'agit de sels qui peuvent être dissous avec de l'eau ; on peut éviter la formation en privant ces zones d'oxygène ; recouvrir avec de la graisse neutre
A++++
GUY34
 
C
coupevent
Apprenti
22 Août 2016
235
  • Auteur de la discussion
  • #7
bonjour,
je vous propose une petite mise a jour de ce projet .Il s agissait a present de préparer la poupée universelle a l utilisation .
Mon modele est la version en SA40 , il en existe une autre en CM5.
La premiere chose a faire a été un tirant, que j ai ajusté avec un cone SA40 de fraiseuse . La tige est faite a partir d un rond de diam 20 , la poignée avec une chute en diam 50; les deux sont liées par une goupille elastique diam 6 . J ai tourné légerement conique la partie qui vient contre la poupée pour la centrer et cela fonctionne tres bien .
Ensuite j ai pensé faire un porte outil pour affutage des outils de tour , a defaut d en avoir trouvé un d occasion . Cela parait simple a priori mais il y a un peu de boulot quand meme pour un débutant ( moi ) .
Je suis parti d un plateau SA40 trouvé sur un site d annonces, et deja pourvu de deux percements filetés en M12 .
Puis un morceau de rond diam 90 m a permis de tailler le porte outil dans la masse ; la rainure fait 22 de large , ce qui doit suffire pour ma gamme d outillage .
Il a fallu ensuite graver les reperes et les chiffres . les reperes représentent 2 degrés, numération tous les 10 degrés ; il m a paru preferable de ne pas surcharger . Les traits ont été faits sur un diviseur de fraiseuse avec le sommet d un foret a pointer ; les chiffres au gravograph .
J ai par contre pu réutiliser l index de reglage d origine , venu avec un lot d accessoires .
Avec la poupée, tres lourde, on obtient un outil stable et costaud , qui ne demande plus qu a servir . . . pour celui qui sait .
Quelqu un pourrait il me conseiller sur la forme de meule a utiliser , ainsi que sur le type de fluide a mettre dans le circuite de refroidissement ? merci d avance pour votre aide !

DSC_0639_1.JPG


DSC_0637_1.JPG


DSC_0676_2 - Copie.JPG


DSC_0673_2.JPG


DSC_0679_1.JPG
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut