Général Schaublin 53 - A remettre en route

  • Auteur de la discussion coupevent
  • Date de début
C

coupevent

Ouvrier
Je bricole depuis plusieurs années sur une Aciera F3 qui me donne toute satisfaction, meme si ses limites en rigidité la reservent plutot aux petites pieces de précision a mon avis .
De maniere fortuite j ai decouvert cette 53, rangée dans un hangar apres mise a l arret, et j ai décidé, a l encontre de toutes mes bonnes résolutions, de faire en sorte qu elle renaisse dans mon atelier .
Je pense superflu de raconter les peripéties de son voyage jusque chez moi, je remercie encore mon voisin agriculteur pour son coup de main avec son telescopique JCB de 17t , pour un déchargement délicat, mais réussi .
De meme pour les caracteristiques de la machine, dont plusieurs membres du forum sont proprietaires . Simplement, il s agit de la version plus ancienne, avec une table a 4 rainures .
Je me suis limité, jusqu a présent a effectuer un nettoyage des surfaces, a changer les huiles et a verifier le systeme de vaporisation de la tete rotative; tout est ok ; la machine fonctionne sans bruit anormal, meme si on sent qu elle a eu une vie bien remplie .
Je n ai ni la competence, ni l equipement ni d ailleurs l envie de demonter cette machine pour une reprise complete, mais pense plutot la remettre progressivement en service et la réparer si et quand necessaire .
C est dans cet esprit que je sollicite l aide d autres possesseurs de S53 .
A deux reprises, le fusible de protection du moteur des avances rapides a sauté, et j ai clairement aperçu un flash sous la table .
Je crains que le moteur soit tres sale, vu son emplacement et il conviendrait donc de le sortir . Je n ai pas trouvé grand chose de concret a ce sujet sur le forum .
Avant de me lancer dans l aventure, quelqu un peut il me faire part de son experience sur le sujet ?
Je joins deux ou trois photos, donnant un aperçu de l état général de la machine, a sa découverte, puis apres consommation de quelques m3 d huile de coude pour un nettoyage en douceur

DSC_0406.JPG


DSC_0413.JPG


DSC_0409 - Copie.JPG


DSC_0263_1.JPG


DSC_0330_1.JPG
 
T

tournele

Compagnon
Je ne pourrai t'aider pour cette restauration car je ne connais pas assez les 53 pour cela, mais juste pour dire qu'avec le linz, la F3 et maintenant la 53, tu auras a terme un atelier avec des machines extra!!
 
C

coupevent

Ouvrier
merci Tournele . Un ancien de ce forum a un jour suggéré a un nouveau dans mon genre de ne pas se presser pour acquérir une machine, et je pense qu il avait vraiment raison . J ajoute que j eprouve un vrai plaisir a sortir ces merveilles des fonds de grange, et a faire progressivement ressortir leur beauté du mieux que je peux . J aimerais savoir mieux m en servir, mais Rome non plus ne s est pas faite en un jour .
Je commence a avoir quelques idées personnelles sur ce que j aime, ou pas, mais je tiens toujours le plus grand compte des commentaires et avis disponibles sur ce forum , ce qui m a évité sans doute pas mal d erreurs et de déceptions .
J espere avoir de l aide pour la 53 car elle représente quand meme un challenge , ne serait ce qu en raison de la taille et du poids des composants ; il vaut mieux ne pas se lancer la dedans a l aveuglette .Et puis c est du Schaublin donc il y a des maux de tete en vue !
 
L

laboureau

Compagnon
Bonjour coupevent
J'ai eu une 53, petite machine, très solide, lourde, mais suisse de bonne qualité,
La Tête Universel est très pratique, indexable tout les 15°, son Fourreau Coulissant très pratique,
Le X et le Y peuvent se déplacer en même temps,
Cordialement.
jpal7@
 
C

coupevent

Ouvrier
bonjour a vous,
J ai réparé mon avance rapide, et je remercie mougp09 pour son aide, sans laquelle je n aurais sans doute pas travaillé avec un minimum de sérénité .
L opération s est finalement avérée etre moins difficile que je le craignais; j ai pensé qu il pourrait néanmoins etre utile pour d autres utilisateurs de S 53 de la documenter un minimum .
On aperçoit le moteur des avances rapides en passant la tete dans le bélier ( attention aux copeaux dans les yeux . . . .) . Il est fixé par des vis BTR a une flasque circulaire
IMG_20231206_184233.jpg
de meme diametre . Il est necessaire de couper une clé allen en ne gardant que la longueur correspondant a la profondeur de la tete de vis
cette clé doit également etre assez courte pour etre manipulable dans l espace disponible .
IMG_20231211_200936.jpg
Il y a trois vis a enlever, dont une cachée derriere le passage de la vis du Z . La difficulté est d engager la clé a l aveugle, puis d arriver a exercer un couple suffisant pour débloquer la vis .
Ceci fait , la suite est facile; poser une cale en bois sous le moteur, devisser completement les 3 btr du bout des doigts et monter la table avec la manivelle du Z. .
Sur ma version, a priori plus ancienne, le systeme d engrenage reste en place, il est maintenu par la platine circulaire sur laquelle est fixé le moteur . On peut le voir en ouvrant la trappe qui se situe sur le coté gauche du bélier .Sur des versions plus recentes, l ensemble est fixé sur une platine debordante et vient d une piece , vers le bas toujours ; le moteur est désolidarisé ensuite .
la transmission se fait par une couronne dentée, montée de maniere flexible sur un ressort pour permettre le remontage . On peut aussi observer la couronne avec ses chevilles cuivre, faisant office de sécurité
IMG_20231210_123555.jpg
IMG_20231214_165905.jpg

Prendre garde , lors du dégagement du moteur, au fil double noir enn provenance du bouton de commande sur la face avant du bélier, et qui traverse le boitier de connexion du moteur pour aller vers l armoire electrique avec les trois phases, dans le gros flexible gris .Ce fil noir est en outre fixé sur le fond du belier, derriere le moteur .
Le remontage est assez aisé; poser le moteur sur la cale, redescendre la table en surveillant la penetration du dispositif de transmission . En remuant et en tournant le moteur, faire s emboiter les engrenages ; on doit faire se joindre parfaitement les deux flasques librement, sans effort de compression ( le ressort . . . .) . puis remettre les BTR ; c est terminé .
Dans mon cas, le moteur était en mauvais état; la présence en quantité de copeaux, de limaille, et d huile, avaient fini par endommager les enroulements; une phase était coupée, de sorte que je n ai pas eu d autre choix que de le faire rembobiner . J espere ainsi ne pas avoir a refaire cette maneuvre de s
Ma prochaine intervention va concerner le systeme a brouillard d huile de la tete . Il m est apparu que le petit compresseur logé dans le pied de la machine ne débitait pas assez d air, meme reglé au maximum . Je vais donc le sortir et l examiner . Si quelqu un s est deja penché sur la question, je serai tres heureux de profiter de son experience .

bonnes fetes a tous
coupevent

IMG_20231210_115257.jpg
 

Fichiers joints

  • IMG_20231210_123555.jpg
    IMG_20231210_123555.jpg
    87.9 KB · Affichages: 420
C

coupevent

Ouvrier
Je m aperçois qu ,il manque deux vues sur
IMG_20231210_120735 (1).jpg
IMG_20231211_142627.jpg
mon message precedent; celle du bornier du moteur, avec le cable noir double traversant; et celle de la platine circulaire sur laquelle se fixe le moteur, apres demontage de ce dernier . On aperçoit tout au fond la roue dentée qui vient se prendre dans la couronne qui se trouve coté moteur .
Il convient de ne pas oublier de caler le moteur, car il est tres lourd et pratiquement sans aspérité; il partira d un coup a l enlevement des vis BTR et il sera a peu pres impossible de le retenir, vu la position dans laquelle se fait l opération .Si en plus il est un peu gras . . . .
 
C

coupevent

Ouvrier
le temps etant pluvieux j ai entrepris de dmonter le systeme de brouillard d huile .
Le demontage du huileur Norgren ne pose pas de difficultés particulieres .
Apres cela il faut etraire le petit compresseur qui se trouve tout en bas . Apres un certain nombre d essais j ai compris que je n arriverais pas a le sortir par l ouverture qui permet d acceder au bol d huile . Il faut donc demonter le moteur de broche, et sortir le compresseur par l arriere .L Il convient de se mefier car ce moteur n est maintenu que par la traverse la plus proche de la porte arriere; la traverse du fond n est pas solidaire, de sorte que le moteur a tendance a plonger vers l interieur de la machine lorsqu il est libéré se ses quatre boulons de fiation .
Une premiere precaution est de laisser la courroie en place le plus longtemps possible, ensuite faire pivoter le moteur sur la fixation de gauche avant de le tirer dehors .
Pour ma part j avais constitué une cale de h
 
C

coupevent

Ouvrier
hauteur ad hoc pour etre en securité car le moteur est assez lourd et je ne voulais pas risuer un imprevu.
Mon prochain travail sera d inspecter le compresseur .
IMG_20231229_110649.jpg
IMG_20231229_113727.jpg
IMG_20231229_113024.jpg
IMG_20231229_112940.jpg
 
C

Champy

Apprenti
As-tu avancé sur la remise en état de ce :smt021 compresseur à palettes?
 
C

coupevent

Ouvrier
bonjour, en fait j ai essayé de mettre un coup de projecteur sur tous les composant du systeme de lubrification pour etre plus a meme de le surveiller dans l avenir. Je ferai un compte rendu ici des que possible
 
C

coupevent

Ouvrier
bonjour a tous,
Avant de démonter le compresseur, j ai réalisé que ma démarche n etait pas logique . En effet, n ayant aucune moyen de mesure du débit, et aucune valeur théorique a disposition, je ne pouvais ni etre sur de la réalité du probleme, ni m assurer de sa réparation .
J ai donc essayé de comprendre les interactions des différents éléments, et de quantifier un minimum pour dégager des données utiles pour les possesseurs de cette machine .
Tout d abord j ai monté le systeme de lubrification a l extérieur de la machine, avec un moteur équipé d une poulie étagée permettant de faire des mesures a différentes vitesses de rotation du compresseur .
J ai également conduit le test avec deux huiles différentes; une ISO 20, parceque c est ce que j ai trouvé de plus performant en France ; et une ISO 10, qui est le grade recommandé par Schaublin et par les utilisateurs de huileurs microfog Norgren au USA , trouvée en Angleterre au prix d un bon whisky .
Les mesures sont résumées dans le tableau ci dessous :

type d huile 375 tmin 460tmin 670tmin
.
ISO 20 40 50 70
ISO 10 70 120 200

Le chiffre reporté indique le nombre approximatif de gouttes d huile maximum, c est a dire pointeau d aspiration serré a fond (NB: serrage dans le sens inverse des aiguilles d une montre, cle allen de 3/32 ) ( .
La vitesse de 460 tmin est la vitesse de rotation lorsque le systeme est mu par la fraiseuse ; cette vitesse est invariable, quelle que soit la vitesse de broche retenue, des que l on a embrayé .
Sachant que Schaublin recommande un reglage de 30 a 50 gouttes par min, on voit bien que l utilisation d une ISO 20 est en limite basse de fonctionnement du systeme , et qu il faut donc bien prendre une ISO 10 .A partir de la, la puissance du compresseur ne sembe plus etre un probleme .
Je profite de ce post pour vous faire part de quelques observations complementaires .
D abord, la vitesse de rotation influe fortement le fonctionnement . Ayant constaté que ma courroie était usée et mes poulies grasses, j ai bien dégraissé les gorges et mis une courroie neuve . S il s avere, au vu de la consommation, que la lubrification est insuffisante, je ferai une poulie plus petite pour le compresseur pour l amener vers les 600 tmin . au regime max de mes mesures on voyait legerement le nuage en sortie (voir photo )
On ne peut pas ouvrir le bol Norgre; pour nettoyer la crepine d aspiration comme le recommande schaublin, j ai monté un raccord male sur l entrée d air du bol et fait tourner de l essence dedans en fermant le pointeau , a l aide d un petit compresseur ( voir photo, le goutte a goutte donne en continu ); il est sorti une quantité non négligeable de particules noires provenant a priori de la pate a joint utilisée pour des joints filasses dans le circuit d air . Je suis passé au teflon .
La vis de reglage d air, en sortie du bol norgren, permet de faire sortir une quantité d air directement via une buse, pour aspirer et accelerer le flux d air lubrifié . J ai essayé de trouver le meilleur compromis a l or
IMG_20240119_175711.jpg
IMG_20240119_174606.jpg
IMG_20240119_171857.jpg
eille, avant de remonter les canalisations en cuivre, car trop d air dans le by pass veut dire aussi moins d air ans le bol pour fragmenter et emporter de l huile en traversant les chicanes qui se trouvent sous le bec verseur de gouttes; donc melange plus pauvre, puisque le debit d air total est constant .
Enfin une remarque sur l huile a employer; elle doit non seulement etre ISO 10 mais également apte a la brumisation, laquelle peut etre contrariée par la presence d additifs . J ai pu constater que mon systeme fonctionne grace a l observation d un petit nuage par l orifice des barres de fraisage horizontal, mais je surveillerai la consommation en mettant un repere sur le bol . J ai employé de la Mobil velocite numéro 6, huile de broche ISO 10
J espere ne pas avoir été trop long et répondrai avec plaisir a toute question complementaire sur le sujet . En définitive le systeme implanté par Schaublin a l époque (1960 ) était importé des USA , brumisateur et compresseur, dans une volonté d innovation et d excellence . Il est tres simple et tres robuste, et doit fonctionner sans probleme ; a condition toutefois d etre a l intérieur des parametres prévus . Hors cas de bris du bol Norgren, le seul parametre sur lequel jouer pour compenser une eventuelle usure serait la vitesse de rotation ..
 
C

coupevent

Ouvrier
je ne sais pas pourquoi mais mon tableau sur les vitesses et les huiles a été écrasé a l envoi; je pense qu il est quand meme lisible, désolé pour la gene occasionnée
 
C

coupevent

Ouvrier
peut etre encore un petit mot sur le systeme Norgren .
Ce fabricant, toujours leader sur ce creneau, fabrique deux types de huileurs par brouillard .
l un s appelle oil fog ; c est un brouillard de microgouttelettes d huile, utilisé lorsqu il faut des quantités d huile assez importantes, et a courte distance du huileur .
l autre, dit micro fog , utilisé pour la S53, génere un micro brouillard beaucoup plus fin, permettant la diffusion d un lubrifiant a plus grande distance, et a travers des canalisations complexes .
La réside sans doute la difficulté d une appréciation visuelle: le brouillard est trop fin pour etre vu, sauf a aumenter le debit et a se placer sur un fond sombre, comme sur la photo ci dessus .Le fait de ne pas le voir en condition de fonctionnement normale ne veut donc pas dire qu il n existe pas . Apres remontage de ma machine, je ne voyais aucun brouillard sortir du huileur; par contre on apercevait clairement des volutes sortir par les orifices des barres .
Si vous remplacez le huileur de votre fraiseuse, il faut imperativement prendre un micro fog ; il faut egalement un modele avec des entrees sorties de 1/4 de pouce, soit les plus petites disponibles, parce que le débit d air minimum requis pour brumiser l huile est en relation avec la taille des ports .Si vous adaptez un brumisateur avec des ports plus grands, 3/8 et plus, la brumisation ne se declenchera pas .Pour me résumer j ai peut etre bien passé du temps a essayer de reparer une panne qui n existait pas, mais au moins maintenant on sait comment ça fonctionne ! . .
 

Sujets similaires

J
Réponses
0
Affichages
651
julien1
J
zygo4619
Réponses
24
Affichages
2 900
laboureau
L
C
Réponses
14
Affichages
745
coupevent
C
A
Réponses
12
Affichages
1 115
yvon29
yvon29
B
Réponses
26
Affichages
2 056
bricoleur du dimanchee
B
P
Réponses
2
Affichages
374
pro-ms
P
suduiraut
Réponses
13
Affichages
530
mg850t3
mg850t3
Patricelp
Réponses
6
Affichages
1 595
Patricelp
Patricelp
B
Réponses
72
Affichages
3 849
Bambi
B
fauxjetons
Réponses
3
Affichages
988
MegaHertz
MegaHertz
S
Réponses
62
Affichages
11 534
stephane37
S
higgins1
Réponses
3
Affichages
5 053
higgins1
higgins1
C
Réponses
5
Affichages
882
christt4
C
Haut