Recherche d'information sur cette montre de poche

  • Auteur de la discussion Jim974
  • Date de début
Jim974
Jim974
Compagnon
16 Jan 2015
1 070
68
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
J'ai cette montre de poche d'origine Suisse.
Il s'agit d'une montre avec seconde indépendante qui bat la seconde pleine, activable avec le bouton visible sur le coté droit du boitier (entre 2 et 3h).
Le diamètre du boitier est d'environ 49mm avec une épaisseur de 15mm. Le verre est épais, plat et biseauté sur les bords.
Il y a deux barillets de ressorts, un pour le mouvement normal, un autre pour la seconde indépendante elle même.
Il n'y a aucune marque de fabrique.
Ce que je peux en dire, c'est que c'est bien fait. Je me souviens avoir "jeté un oeil" par dessus l'épaule de l'horloger en Suisse qui l'avait remis en marche a l'époque. Que d'émotions! Buchonage très joli sous la face du cadran, levées visibles, balancier compensateur avec vis d'équilibrage.... croix de Malte sur les barillets, anglage des pontets et dentures des barillets, double cliquets des ressorts.
Ca m'avait bien plu :smt003
Le boitier ne comporte aucune marque autre que celles du temps:itm:
L'horloger l'avait testé avec une pierre a frotter a l'acide, il m'a dit que c'est de l'or 18ct.

J'aimerais connaitre la destination de ce genre de montre, pour un médecin? un marin?
Est-ce que quelqu'un serait en mesure de faire un parallèle avec un manufacturier?
Je vois souvent passer des montres sur le forum et de très bon spécialistes tres érudits peuvent nous renseigner...:smt023
Merci d'avance pour vos réponses!
a++ Jim

20200709_140621.jpg


20200709_140639.jpg


20200709_140705.jpg


20200709_140740.jpg
 
Dernière édition:
C
champimatic
Compagnon
2 Mar 2014
2 238
77 Seine et Marne
Je ne suis pas spécialiste Mais je dirais Marin et pour deux raisons ( je fus marin ) les gardes temps (2) que nous avions marque Breguet indiqué sur ta montre pour le spiral , ensuite la troteuse des secondes " indépendante " certainement pour faire le point au sextant , on connait la vitesse du navire 1er relevé on dit top celui qui a le chrono déclanche 2em relevé 2em top on connait la vitesse et le temps donc la distance parcourue on en déduit la position sauf à ne pas savoir dans quel hémisphère on se trouve , dans ce cas on fait la même opération de nuit avec les étoiles plutot que le soleil et c'est plus précis !
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Je pense que l'on peut dire que ces montres à "secondes mortes" ou ""secondes indépendantes" sont l'ancêtre du chronographe. C'est un chef d'oeuvre ou complication horlogère. C'est plus un objet d'exception qu'un objet utilitaire.

@+
JC
 
LCO
LCO
Apprenti
5 Nov 2018
192
Lausanne
Belle pièce !
J'en ai révisée une quasi identique il y a deux ans. Une H.Moser & Co si je me souviens bien. Un très beau travail avec fabrication du doigt d'arretage et de l'axe de balancier en bonus
IMG_0645.JPG

IMG_0669.JPG


C'était plutôt des montres a vocations scientifique ou médicale. Mesure du pouls, expérience scientifique dans les temps courts... Si on voit bien l'aiguille sauter, on l'entend aussi nettement ! Mais rien ne contredit l'usage maritime, sportif ou autre...
 
E
enguerland91
Ouvrier
25 Avr 2020
326
Dans les chronomètres particuliers il y a ceux qui comportent deux trotteuses Cela permet de lire des temps intermédiaires. L'une des deux trotteuses s'arrête pour lire le premier temps puis elle "rattrappe" la seconde trotteuse qui a continué de tourner et ainsi de suite.
Je possède un chronomètre simple (sans lecture de l'heure courante) dont la trotteuse fait un tour en 30 secondes. C'était avant l'arrivée des chronomètres électroniques pour améliorer la précision des mesures bien que l'intervention humaine rend dérisoire cette recherche de précision.
 
Jim974
Jim974
Compagnon
16 Jan 2015
1 070
68
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonsoir Messieurs,
Je vous remercie pour vos réponses!
Je suis tres heureux d'avoir enfin une idée de l'origine de cette montre, une piste. :itm:
En effet, la mienne ressemble beaucoup à celle que présente LCO.
C'est tout à fait ca! Il y a des infimes différences qui ne sont pas visible au premier coup d'oeil. En regardant de plus près et attentivement, on peut le voir. En tous cas, c'est le mouvement le plus proche a 98% que j'ai pu jamais voir similaire au miens.
Je me souviens bien du bouchonage sur la face invisible derrière le cadran ou dans les fonds de la platine principale sous le balancier etc.
En revanche, sur la mienne, Il y avait des rubis sur chaque axe, ce qui semble diffèrer du modele de LCO ou les chatons ne portent pas de pierre? L'horloger Suisse me l'avait fait remarquer en me disant qu'à l'époque c'était rare de pourvoir tous les axes de rubis.
Ce qui m'étonne, c'est que la mienne n'a pas de marque de fabrique, ni numéro de série ni sur le mouvement ni sur le boitier.

De quelle époque pourrait etre cet objet selon vous?

Merci pour vos réponses.
a++ Jim
 
LCO
LCO
Apprenti
5 Nov 2018
192
Lausanne
Petite précision, ''Chronomètre'' est un label de précision (COSC en Suisse), pas un mécanisme.
Pour ce qu'on appelle couramment un chronomètre (mécanisme avec départ/arrêt/retour à zéro), le terme exact est compteur, quand c'est ajouté à une montre conventionnelle, c'est un chronographe. Bien sur, dans le langage courant, le terme chronomètre est utilisé pour les trois mécanismes.

Au vu des photos, je dirais que les deux mécanismes sont empierrés presque pareillement, on constate juste que le pivotement pont du fouet de la ''mienne'' est à contre-pivot.
Mais c'est vrai que la présence de pierre sur les plus gros pivotement est rare et réservé aux montres de bonne facture sur les pièces anciennes. C'est dû la la difficulté de percer des gros diamètre dans de grosse pierres qui à l'époque, était des rubis naturel.
Pour l'époque, seconde moitié du 19ème (à la louche, je prends pas de risque^^ mais on peut sans doute s'approcher de la décennie avec d'autres avis ? )
 
Dernière édition:
LCO
LCO
Apprenti
5 Nov 2018
192
Lausanne
Selon mes notes de cours, le remontage au pendant (tige de remontoir plutôt que clef) la place après 1850, mais la seconde morte indépendante à été abandonnée au profit du chronographe vers 1870.
 
E
enguerland91
Ouvrier
25 Avr 2020
326
Comme je ne suis pas horloger mais par contre comme j'ai fait pendant 6 ans du latin et 5 ans du grec (anciens) je m'en tiens aux sens étymologiques des mots français. Excusez mon ignorance.
D'ailleurs on parle du chronométrage d'une course
 
Jim974
Jim974
Compagnon
16 Jan 2015
1 070
68
  • Auteur de la discussion
  • #11
Pourquoi cette montre n'a pas de marque? pourquoi la personne qui a fabriqué cette montre aurait eu interet a ce que cela reste anonyme? Serait-ce une copie?
 
LCO
LCO
Apprenti
5 Nov 2018
192
Lausanne
Non, c'est juste qu'a l'époque ils n'en avaient pas besoin, ils vendaient un objet utile de grande précision et avaient un carnet de commande rempli par leur réputation. Pas besoin de marketing quand on sert à quelque chose :wink:
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Salut à tous,

Ci-dessous une secondes indépendantes que j'ai révisée il y a quelques années. Remontage à clé :

http://www.sulka.fr/sind/

Concernant la généralisation des marques, on peut dire que c'est un concept qui est apparu avec le marketing.

@+
JC
 
B
Barbarie
Nouveau
8 Jan 2020
24
Même ébauche mais 3 horlogers différents avec chacune leur finition et empierrage

Répétitions même ébauche.JPG
 
JCS
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 556
Cher
Ci-dessous une secondes indépendantes à cylindre et remontage à clé :







Sous VI heures, en bas à gauche de la photo on voit le poussoir d'embrayage de la seconde indépendante.

@+
JC
 
Dernière édition:
Haut