Advertisements

Questions flame eater

K
K-micaz
Apprenti
16 Juin 2008
176
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut a tous,
en voyant sur ce forum ces petits moteurs qui m'ont beaucoup intrigué, je voudrais m'en faire un.
Est ce que vous savez ou je peux trouver des plans de moteur assez simple ?
De plus, y a t-il des règles à respecter ? (le moteur ne doit pas être trop gros, la taille de l'ouverture par ou rentre la flamme ... ??)

Merci par avance :wink:
 
Advertisements
K
K-micaz
Apprenti
16 Juin 2008
176
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci Normandtech, mais j'avais deja vu ce lien (c'est en le voyant que j'ai vu ce qu'était un flame eater ...)
Mais dedans j'ai pas trouvé de choses se reportant aux "regles" de construction de ces moteurs ...
Pour ce qui est de plans, il y en a mais je me suis dit, on sait jamais qu'il y ai des nouveautées ... :)
 
K
K-micaz
Apprenti
16 Juin 2008
176
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci jcma :) j'avais pas vu ces plans, je vais regarder ça :wink:
 
L
LOK7725
Compagnon
2 Septembre 2008
1 156
Belgique - région d'Arlon
Bonjour,
j ai attentivement lu ce post et regardé le post pour les moteurs Stirling: je souhaiterai savoir si comme pour les moteurs Stirling, il y a moyen de calculer ou d estimer la puissance de ces moteurs mange-flammes?

Côté Stirling, il y a un formulaire en plus des essais de couple par freiange mécanique ou électrique.
 
Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
Pour ce qui est de calculer la puissance y a bien un moyen, comme pour le moteur stirling d'ailleurs.
Il faut prendre le volume de gaz contenu dans le moteur au moment de la fermeture de la soupape d'admission.
Après faut necessairement faire des estimations à moins d'être blindé d'instruments de mesures.
Donc faut estimer la température de ce volume de gaz au moment de la fermeture de la soupape.
Ensuite il faut estimer quelle devient la température de ce gaz une fois enfermé.
Ensuite il faut le volume de la chambre pour chaque postion du vilbrequin par incréments de 5° par exemple. Pour chacune des positions du vilbrequin il faut essayer d'éstimer la température du gaz et en utilisant l'équation des gaz parfaits déterminer quel serait le volume occupé par le gaz s'il était à la pression athmosphérique. Diviser ce volume par le volume de la chambre pour la meme position du vilbrequin. Cela donne une valeur de pression (en l'occurence de depression) et après il faut calculer la force exercer sur le piston.
Une fois connue la force sur le piston, il faut calculer le couple produit pour sur le vilbrequin. Ça fait pas mal de calcul de trigo à renouveler pour chaque position de vilo là aussi. Heureusement excel fait très bien ça.

Une fois ça fait ça nous donne un travail par cycle. Il reste à multiplier ce travail par le nombre de cycle par s pour avoir la puissance.

Et tout ça n'est qu'estimation donc... bcp de travail pour peu de certitude au bout du compte.

Les simulateurs pour stirling sont basés sur le meme principe.
 
didou
didou
Compagnon
11 Janvier 2008
2 475
31
Sinon plus simple pour ces petites puissances :

Faire tourner un petit moteur DC comme génératrice et le charger avec des résistances en mesurant l'intensité et la tension maxi que l'on obtient au bornes de la résistance on aura une puissance en Watt on rajoute ensuite 10% pour les pertes du moteur électrique
 
Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
Oui tout à fait, c'est le plus simple. Mais cette technique c'est pour mesurer la puissance d'un moteur déjà existant. Ce que voudrait LOK7725, si j'ai bien compris, c'est pouvoir determiner cette puissance en amont de sa conception.
Sinon je vais faire l'essai avec de la durite silicone de modele réduit comme accouplement entre le moteur et la generatrice. Ça me tenterait bien de faire l'essai pour savoir une fois pour toute quelle est la puissance réelle de chacun de mes moteurs. Si je trouve un peu de temps je fais l'essai ce weekend et je vous communique les resultats.
 
Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
Ça va pas le faire ave un moteur DC. J'ai pourtant un moteur type 540 comme y a dans les buggy TT 1/10. Mais meme en mettant les deux bornes en CC, on sent meme pas le couple. C'est bcp mieux avec une dynamo de vélo. Par contre, avec une dynamo, le pb c'est que rien que pour la faire tourner, à cause des frottements internes, il faut déjà un couple assez important. Faudrait concevoir un dispositif de mesure du couple, ça serait bien plus fiable. Un système constitué d'un ressort en spirale et d'une aiguille se baladant devant un secteur gradué. Après pour faire varier le couple resistif, pourquoi pas utiliser le rotor et le stator d'une ancienne dynamo. Mais pour faire tout ça faut du temps libre....
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut