Question rabotage

  • Auteur de la discussion meruem95
  • Date de début
M
meruem95
Apprenti
30 Juil 2018
56
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour, j'ai commencé à travailler le bois dans mon atelier. J'ai acheté un rabot et j'ai voulu raboter des planche de vieux bois que j'avais pour réduire légèrement l'épaisseur (ceci étant plus rapide que le ponçage). Le soucis que j'ai est que dans le bois il y a des sorte de "noyau" foncé très dur et lorsque la lame du rabot arrive dessus elle coince et elle ne parvient pas à les trancher. Du coup je force et plutôt que couper le bois j'arrache un morceau et ça fait des trous pas beau du tout.

Est ce que c'est mon bois qui n'est pas adapté au rabotage ou c'est moi qui m'y prend mal?merci
 
K
Khar-t'er
Apprenti
12 Jan 2019
160
Si je comprends bien ta description tu tombes sur un noeud, l'emplacement d'une branche à l'époque ... Ces parties sont souvent plus dures et cela arrive bien souvent que ces noeuds sautent lorsqu'ils sont travaillés. Réduit ta profondeur de passe sur le rabot, affute correctement la lame et cela devrait passer sans soucis théoriquement
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
2 058
FR-31
C'est quelle essence ton bois ?
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
5 020
FR 12520
Si ça a abimé le noeux, on peu reboucher avec de la pâte a bois teintée , et ensuite ponçage :wink:, bien-sur, après avoir fini de passer le rabot, si la planche est grande, mieux vaudrais le passer a la varlope , et comme dit Khar-t'er , si tu réduit le dépassement du fer, et que celui çi est en bon état tu devrais t'en sortir :wink:.
Réduire de combien??
 
M
meruem95
Apprenti
30 Juil 2018
56
  • Auteur de la discussion
  • #5
Si je comprends bien ta description tu tombes sur un noeud, l'emplacement d'une branche à l'époque ... Ces parties sont souvent plus dures et cela arrive bien souvent que ces noeuds sautent lorsqu'ils sont travaillés. Réduit ta profondeur de passe sur le rabot, affute correctement la lame et cela devrait passer sans soucis théoriquement
Salut merci pour ta réponse
istockphoto-1148827738-170667a.jpg

En effet je parle des rond foncé comme on peut en voir sur cette photo. J'ai essayé de réduire la profondeur de passe mais si je réduis ça n'accroche plus du tout, c'est que je dois déjà être a fleur. Est ce qu'il faut appuyer sur le rabot quand on le passe? Si oui plutôt devant la lame ou derrière (dans le sens de passage) ? Je vais essayer d'affûter la lame ce sera déjà ça de gagner .
 
M
meruem95
Apprenti
30 Juil 2018
56
  • Auteur de la discussion
  • #6
C'est quelle essence ton bois ?
Aucune idée, a l'origine c'était un vieux portail de garage en bois que j'ai recyclé.
Si ça a abimé le noeux, on peu reboucher avec de la pâte a bois teintée , et ensuite ponçage :wink:, bien-sur, après avoir fini de passer le rabot, si la planche est grande, mieux vaudrais le passer a la varlope , et comme dit Khar-t'er , si tu réduit le dépassement du fer, et que celui çi est en bon état tu devrais t'en sortir :wink:.
Réduire de combien??
J'avais vu qu'on pouvais faire ça propre pate a bois en mélangeant de la colle avec de la poussière de bois, ça fonctionne vraiment bien? Et après passage d'huile ça rend pareil que le reste du bois? Merci
 
Dernière édition:
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
5 020
FR 12520
Il faut au départ , une varlope ou un rabot de qualité , savoir affûter TRES! correctement, savoir régler la hauteur, et avoir le coup de main, raboter parait simple, mais pas si simple que ça si il n'y a pas un pro pour lui mettre le pied a l'étrillé ,comme tout travail a la main :wink:.
C'est comme se servir d'une herminette , très simple quand on regarde le pro , un peu plus compliqué pour un amateur qui fait un essai dans un bois martyr , et beaucoup plus compliqué quand on attaque le bois que l'on doit récupérer correcte , (là il y a le stress de louper le travail ) vécu:lol:.
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
2 058
FR-31
C'est sur que si c'est du pin noueux c'est pas l'idéal pour faire de l'ébénisterie... Y'a pas de miracle, il vaut mieux un bois sans noeud, ou une essence qui présente moins de différence de dureté entre le bois et le noeud..

J'avais vu qu'on pouvais faire ça propre pate a bois en mélangeant de la colle avec de la poussière de bois, ça fonctionne vraiment bien?
Oui, ca fonctionne bien, est c'est intéressant, car ca garantit qu'on a exactement la même couleur (ce qui n'est pas le cas avec une pate à bois du commerce). Apres, si c'est bien fait, c'est très discret sur une petite fente ou un ajustement pas parfait, mais faut pas s'attendre à des miracles si tu bouches un énorme trou...
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 594
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour

ca garantit qu'on a exactement la même couleur (ce qui n'est pas le cas avec une pate à bois du commerce).
Une pâte de bois quelconque, maison ou de commerce, n'aura jamais la même teinte que le bois d'origine.
Peut être au moment de la pose. ..

Ensuite, tu vas sans doute (peut être...) faire une finition qui va changer complètement la couleur du bois naturel, et... pas (ou différemment) celle de la fameuse pâte.

Par contre, tu es chanceux puisque ça sera '' vers '' un nœud, donc à la frontière de 2 zones de couleurs différentes.


Pour les nœuds ou le '' bois de bout '', j'aime bien un petit rabot dont la lame est pratiquement parallèle à la semelle avec un angle de... 15 ou 20°.

Le truc mentionné par @serge 91 permet de réduire les l'angle de la lame ( donc de se rapprocher de mon petit rabot)

Et il est quand même nécessaire que les lames soient affûtées au mieux... Et souvent : ne pas attendre, repasser sur la pierre, grosse, moyenne puis très fine.

Ps chez Lidl il y a de temps en temps un rabot électrique dont je trouve le rapport qualité prix excellent.
Par contre ayant des machines fixes, je n'ai jamais fait des travaux très lourds, et là je suppose que c'est pas la même histoire.
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
2 058
FR-31
Une pâte de bois quelconque, maison ou de commerce, n'aura jamais la même teinte que le bois d'origine.
Peut être au moment de la pose. ..
"Très proche", ca te conviendrait mieux ? :wink:
Encore une fois, la pâte à bois n'a pas vocation à remplacer des grandes étendues de bois manquantes, mais à reboucher de très petites imperfections, et les rendre moins visibles que si on les laissait telles quelles. et quand on fait la sienne avec la poudre de bois qu'on travaille, on arrive vraiment à faire quelque chose de propre (enfin, à mon gout, mais je ne suis peut être pas assez exigeant :) )
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
21 Jan 2019
3 597
Lorraine
Bonjour,
sur vieux bois ou noueux, on gagne parfois du temps à la ponceuse A BANDE (pas les autres !) en déplacement dans le sens des fibres... si pas cette possibilité, le rabot mais jamais de face ! donc passe avec rabot à 45 degrés par rapport à l'avance et lame si possible affûtée avec un angle plus faible... ça désaffûte plus vite mais ça coupe mieux ; par contre cela n'aime pas les clous !
Si malgré tout des noeuds cassent ou sautent complètement, il y a le bouchonnage (tu prélèves des pièces circulaires dans du bois identique, avec une mèche à bouchonner, puis tu perces l'emplacement du noeud (le diamètre doit correspondre à la rondelle prélevée précédemment) et tu colles ! pense à bien orienter les fibres et choisir la maille et la couleur avant de prélever..
 
gregfr59
gregfr59
Apprenti
6 Mar 2012
113
je pense que meruem95 parle d'un rabot a main puisqu'il parle d'affuter "la lame"
un rabot du commerce ne donnera jamais satisfaction tel qu'il est vendu.il n'y a qu'a regarder la gueule du fer,ça fait peur.
un fer de rabot ou un ciseau doit etre capable de raser les poils de bras sans efforts en sortant de l'affutage.(c'était notre référence a l'école)
ensuite si c'est un petit rabot genre rabot a recaler ce n'est meme pas la peine de s'attaquer a des planches ce n'est pas fait pour,une varlope sera bien plus appropriée.
bien entendu comme l'as dis Yvon si c'est pour raboter une fois de temps en temps un petit rabot parkside fera amplement l'affaire et passera sans problèmes.seul contrainte mais qui peu etre un plus pour notre apprentit menuisier ce sont des fers jetables et donc quand ça coupe plus on retourne une fois et après on jete (bien souvent ça casse avant que l'on puisse les user)
 
M
meruem95
Apprenti
30 Juil 2018
56
  • Auteur de la discussion
  • #16
Bonjour merci a tous pour vos conseils très intéressants. En effet j'utilise un rabot a main je l'ai utilisé directement après achat sans meme vérifier si le fer était bien affûté. Je vais acheter des pierre pour laffuter et voir ce que ça donne. Je verrai ensuite pour investir dans du materiel suplementaire comme une varlope et une ponceuse a bande car le travail du bois me plaît beaucoup.
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
21 Jan 2019
3 597
Lorraine
Pour t'aider à garder le bon angle, tu as ce genre d'accessoire (il est décliné par d'autres et je n'ai pas cherché le moins cher, juste pour exemple ! :wink: )


Tu peux aussi lire la doc tormek sur l'affûtage des fers de rabot et les ciseaux à bois...
 
Fichiers joints
Dernière édition:
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 594
FR-77250 Fontainebleau
Re bonjour

Ce petit accessoire est bien...

J'ai cherché (un peu...) sur gg, mais je n'ai pas retrouvé le mien qui vient de chez Sears (Craftsman) :

IMG_20210106_144451.jpg


Il présente l'avantage d'avoir 2 roulettes qui ne roulent pas sur la pierre donc on peut faire des plus grands déplacements.
De plus l'angle est facilement réglable.

IMG_20210106_144536.jpg


Ps: une chose qu'on néglige souvent : faire un poli " miroir '' sur la face (sole?) ou va glisser le copeau.

Un poli miroir sur les 2 faces est top !
( bon, vis à vis d'un clou ou d'un nœud trop sec....)
 
gregfr59
gregfr59
Apprenti
6 Mar 2012
113
on peut meme se faire une cale facilement pour l'affutage des fers ou ciseaux.
j'en avais fais une en partant d'un chevron en hetre dans lequel j'avais fais un biais pour l'appuis des ciseaux,posé deux inserts filetés avec deux tiges filetées puis écrous papillons pour le serrage d'un fer plat fort.
a l'etremité de la cale on perce horizontalement a la perçeuse a colonne a 6 pour passer un axe en acier puis deux roulements retenus par des rondelles griffax pour ceux qui n'ont pas de tours a métaux sinon des circlips ou bagues avec vis pointeau.
on peut modifier l'angle raisonnablement en sortant plus ou moins l'outils a affuter par rapport a la cale (on pourrait aussi rainurer et faire une cale en queue de billard pour accentuer l'angle)
je m'ettais trouvé un morceaux de marbre sur lequel je venais poser une bande de toile émeri enduite d'huile qui adhérait bien au marbre par effet ventouse.
a partir de là on peut diminuer le grain selon l'affutage recherché (j'ai déjà passé des ciseaux au 3000 :lol::lol:)
il est important de savoir affuter avant de commencer a travailler car il n'y a rien de plus énervant que d'avoir des outils qui ne passent dans rien.
prenez votre temps, essayez, regardez des tutos (il y'en as des tas) et a force de perséverer ça deviendra une routine et après question travail c'est incomparable:wink:
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 594
FR-77250 Fontainebleau
Bonsoir

il est important de savoir affuter avant de commencer a travailler car il n'y a rien de plus énervant que d'avoir des outils qui ne passent dans rien.
Tout à fait d'accord

Par contre sur chantier ça m'est arrivé d'affûter un ciseau à bois sur une disqueuse maintenue sur un tabouret par un pied....
Ça l'a fait.

Vaut mieux un affûtage "de base" que pas d'affûtage....
 
gregfr59
gregfr59
Apprenti
6 Mar 2012
113
entièrement d'accord avec toi Yvon,on le fait tous surtout quand un interim te prend un ciseau pour casser un morceau de béton ou du platre.
moi perso en chantier j'ai mes ciseaux de tous les jours et le reste est a la maison bien au chaud et prets a servir.
:roll:essaie a la ponceuse a bande la prochaine fois grain de 120 tu m'en diras des nouvelles:wink:
 
F
freddy007
Compagnon
8 Sept 2008
1 680
ardeche
Bonjour à tous ?

Quelques infos . pas facile à expliquer mais je vais essayer d'y arriver ;

Pour le rabotage manuel ou à la machine même si c'et moins visible dans le deuxième cas...

il faut savoir que sur une planche brute il arrive assez souvent qu'après un noeud le sens du fil du bois puisse changer ou s'inverser plusieurs fois sur une même planche surtout si elle est noueuse.

Et c'est la que la pratique intervient au début du travail par exemple le rabot bien affuté même avec peu de fer sorti accroche et "arrache" le bois la fibre se soulève et cela fait des "vaguelettes" et quelquefois pire !

Il suffit alors quelquefois de retourner la planche ( pas raboter l'autre face !!!) et l'on constate que comme par miracle , le rabot glisse "surfe"et le copeau se déroule bien , et puis il y a un noeud cela accroche c'est tout à fait normal puisque le noeud est une branche perpendiculaire ou presque à la planche et l'on se retrouve à raboter juste le temps du noeud en bois de bout de ce qui reste de la branche .

Et pour raboter en bois de bout il faut que la lumière ou sort le fer soit la moins large possible .

Il existe d'ailleurs des rabots ou la semelle est réglable en bout pour laisser très peu de place au copeau .

Bien entendu il ne faut pas changer de rabot à chaque noeud mais il faut arriver à sentir ce qui se passe sous la semelle du rabot et "alléger"la pression au passage du noeud ;

Et puis quelquefois aprés le noeud sur quelques centimètres le rabot qui glissait bien "plante" de nouveau , puis de nouveau glisse bien ...c'est que le sens du fil c'est de nouveau inversé !

Alors la solution évoquée d'incliner un peu le rabot réduit cet "accrochage " et avec le temps ont développe sa sensibilité et cela devient un reflex de gérer la pression plus ou moins forte en complément de 'orientation du rabot;

Et c'est la que les années de pratique font la différence...les copeaux au rabot comme à la gouge en tournage doivent être déroulés pour avoir un bel état de surface.

Lorsque cela "accroche" c'est que le bois est grattè lorsque cela glisse le bois est déroulé .

Le fil du bois est une chose .. le sens du fil du bois est une autre chose .

En ponçage c'est beaucoup moins visible mais le phénomène est le même la différence est que la prise de matière est beaucoup plus petite qu'en rabotage et il n'y a pas qu'un seul outil qui travaille mais des miliers d'outils .. chaque grain est un outil ;

Si le grain de l'abrasif est gros disons un grain 40 il dépasse beaucoup de son support (papier ou toile )et en plus les grains d'abrasifs sont moins nombreux pour une surface donnée .
L 'etat de surface est très grossier .

Si le grain est "fin ou très fin" disons du grain ...400 ,le grain est beaucoup plus petit ,dépasse moins de son support donc enlève moins de matière et en plus les grains sont plus nombreux et 'état de surface devient doux voir poli !
Amusez vous à regarder un morceau de bois très bien poncé avec un grain fin à la loupe l'allure du bois ressemble à un ponçage avec du gros grain ..ceci est une image bien entendu !

J'espère être compris ?

Cordialement

Freddy
 
Haut