Moment d'inertie d'un assemblage de profilé alu.

gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 517
Harnes (Pas de Calais)
Les 4 carrés de 45, à la condition qu'ils soient vraiment solidarisés, c'est à dire qu'on puisse les considérer comme une seule poutre en flexion, ce qui n'est pas évident donneront :
pour chacun d'eux I'=I+S*d(carré)
donc I'= 4 (11+5.7*2.25(carré))=159 cm4, contre 210 pour le 90
Il y a à peu près la même masse dans les deux cas, mais elle est "mieux utilisée" en 90, plus sur l'extérieur du profil....

Si les 4 profils sont maintenus "comme un fagot" et peuvent glisser l'un sur l'autre, l'inertie ne sera que 4*11=44 cm4
 
MCrevot
Ouvrier
1 Janvier 2016
448
Si tu veux comparer la résistance à la flexion d'une poutre alu et d'une poutre acier, retiens que la flexion est inversement proportionnelle au moment d'inertie "E" (la géométrie de la section de la poutre), ainsi qu'au module de Young du matériau "I" ; l'ordre de grandeur du module de Young de l'acier est environ 3 fois plus important que celui de l'alu ; donc, à profilé de même section, la flexion de la poutre alu est 3 fois plus importante que celle de la poutre acier.
Michel
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 517
Harnes (Pas de Calais)
module de Young ce désigne par E pour l'acier E=20000 daN/mm²
moment d'inertie I en mm4
oui, MCrevot a inversé par erreur les deux lettres.
On prend l'unité qu'on veut, dans les catalogues de profilés l'inertie est souvent donnée en cm4 (1 cm4 = 10000 mm4). Quand on fait un calcul, surtout si on n'a pas trop l'habitude, bien prendre soin de ne pas mélanger des unités différentes.
Pour qui n'a pas l'habitude, il peut sembler bizarre de parles d'un module d'élasticité de 20000 daN/mm2, ce qui est une valeur énorme. Mais cette valeur représente la contrainte qu'il faudrait exercer en traction pour avoir un allongement relatife de 1, soit 100%, soit doubler la longueur de départ.
C'est donc une donnée théorique, en pratique on est limité, dans le domaine élastique, à un allongement de 0.1% (1mm par mètre) ce qui correspond à une contrainte exercée de 20 daN/mm2 pour un acier doux, à 0.5% soit 5mm/m pour un acier très costaud traité.
Autrement dit si on allonge un fil de plus de cette valeur, c'est qu'on a dépassé sa limite élastique, et qu'une partie de son allongement va subsister.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut