Isoler la dalle d'un nouvel atelier?

  • Auteur de la discussion Damocles
  • Date de début
D
Damocles
Compagnon
23 Jan 2009
901
Bruxelles
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Je ne peux pas me décider ... Que feriez vous à ma place?

On viens d’acheter une maison et dans le garage sépare (style chalet en bois), je vais couler une dalle de béton bien costaud pour rentrez tour et fraiseuse mi-lourd: 3-4 tonne par machine. Il y avais un sol en bois tout pourris.


La surface ne fait que 36m2 et le but est d'abattre le chalet en bois dans un délais de 3 a 5 ans et de construire un tout nouvel atelier plus grand, mais de récupérer la dalle que je coule maintenant. e Ce n'est que pour mon passe temps, pas d'utilisation professionnel a présent donc j'y passerais max 10% de mon temps.

Le sol restera en béton poli de 20cm épaisseur, pas de chape ou carrelage donc si je veux isoler un jour, il faudra que je le fasse maintenant.

Pour mettre 50mm d'isolant XPS haute densité (300 kPa) cela me coûte environs 300 euro pour 36m2 + location mini-pelle 200euro. Si je ne mets pas d'isolant, pas besoin de mini-pelle. Si location de la mini-pelle je creuserais un peut pour agrandir la terrasse et passer un câble de la maison à l'atelier en même temps, donc c'est un budget justifié selon moi pour passer quand même à mettre l'isolation.

De l'aute coté, pour consommer les 500 euros en chauffage cela vas me prendre un bon bout de temps.
En été ce pourrais même être un avantage d'avoir une liaison au sol pour refroidir.

Une solution qui pourra faire bénéficier d'un sol plus ou moins froid en été est l'isolation périphérique de la dalle jusqu’à une profondeur de +- 80cm. Ceci fait qu'il y a toujours une grande inertie (pour l'été), mais pas de givre qui touche a la dalle en hiver. Par contre, cela n'est pas le plus facile a faire car il faut que je creuse juste la ou le chalet ce repose sur des dalles de béton de 30x30x15cm sur le sol. Pas l’idéal non-plus de creuser juste a coté.
Quelqu'un à fait ce genre d'isolation périphérique chez lui? Peut-être quelqu'un qui n'as pas isolé et qui aurais préféré de le faire?

Merci de me lire.
Cordialement

Julien
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 148
FR 12520
Bonjour Julien

Personnellement je suis contre l'isolation des dalles béton, et des murs béton ou pierre de forte épaisseur, car il y fait bon vivre.
Pour une maison avec des murs peu épais en brique, ou en bois, oui tu peu isoler ces murs, pour les dalles,non, car ça t'apporte du frais l'été, et du chaud l'hiver.
Un collègue de travaille a mon fils, a "amélioré" sa vieille maison, qui était fraiche l'été, et pas trop froide l'hiver sans chauffage, maintenant il a mis de l'isolant sous ça dalle, et maintenant l'été il ne dors plus, trop chaud.
Un chalet en bois, c'est très bien:-Dselon l'épaisseur du bois tu peu l'isoler, mais pas forcément, a voir.
Si tu met un isolant sous dalle, tu ne pourra pas profiter des degrés venant du sol (environ 12°) tu aura au niveau de ta dalle , la température de l'intérieur de la pièce, et si tu chauffe, quand tu ouvre la porte la température chute, car pas d'inertie.
Par contre avant de faire ta dalle vérifie que le terrain ne soit pas trop humide, et traite en conséquence, drainage ou autre.
Il y aurais plein de chose a dire au sujet de l'humidité, mais ça a été traité plusieurs fois sur le forum, et comme certain se fâche un peu, j'évite.
Tu as du dans ta vie, allez dans des vieilles maison a la campagne, tu as pu remarquer qu'il y faisait très frais, même par 35° dehors!
Fraicheur que tu ne retrouve jamais dans des maisons neuves, a moins d'avoir une clim, qui coûte la peau des c...., qui tombe en panne, et qui n'est pas spécialement saine.
Mais ce n'est que mon avis, attends un peu d'en avoir d'autre.
Bonne chance
Marcus
 
Z
ZZR1100
Apprenti
12 Fev 2013
193
Je ne peux pas me décider ... Que feriez vous à ma place?
Tu n'as pas grand-chose à gagner à isoler la dalle.
Pense plutôt à un bon polyane (étanchéité), drainage (si nécessaire), à un bon ferraillage et des fondations périphériques qui vont bien, pour recevoir, à l'avenir, les murs qui te sembleront adéquat.
Il y a 20 - 30 ans, on n'isolait pas les dalles ...
Cette "mode" du tout isolé, de bouteille thermos est récente et prônée par des personnes qui n'y connaissent que dalle ...., mis à part "normaliser ".
Regarde les constructions des avant-gardistes des années 70, tu ne verras pas de super isolation, mais des conceptions (mur trombe, puit canadien/provençal, ...) qui se révèlent bien plus performant .... et moins couteux !

J’ai étudié et bossé, un temps, en tant qu’architecte.
On se désolait de voir les constructions courantes, les qualifiant de … m…
Nous rêvions tous d’avoir un projet à étudier, donnant la part belle à une saine conception, doublée de belles fonctionnalités.
(Et les architectes que l’on cite, sont d’une tout autre génération et, de plus, sont tout, sauf architecte (Le Corbusier, Perret, Prouvé, … sont des ingénieurs !)

On a construit quelques "œuvres ", fortement décriées en leur temps, mais citez-moi, seulement, un bâtiment notoire construit ces 10 – 20 dernières années digne d’un qualificatif "d’œuvre architecturale " ou de simplement "novatrice " ?
Il n’y a rien !
Ce que l’on fait, aujourd’hui, est pire que les constructions de l’après-guerre (faite en toute hâte), une réussite !

Pour en revenir à la discussion :
Isoler à tout crin, c’est aller au-devant de désordres divers, comme les ponts thermiques, les points de condensation, les moisissures, les atmosphères étouffantes, les émanations toxiques.
Un bâtiment, il faut que cela respire, que cela ait une inertie (thermique, physique, hygro, …).
Une isolation cela ralenti les pertes thermiques, cela ne les évite pas !
Le chaud partira toujours au froid …., plus ou moins vite !
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 148
FR 12520
Re

Tout a fait d'accord avec ZZR1100:-D, sauf que lui sais s'exprimer mieux que moi:oops: aux sujet de la relation , architecte et ingénieur, un gars qui a travaillé dans un bureau de contrôle, m'a dit la même chose , il y a quelque mois, il est aussi abonné sur ce forum.
Donc observer un peu plus ce que les anciens faisaient, remplacer dans la mesure du possible le ciment, par de la chaud (ça ne me parait pas toujours possible:sad:) et éviter les colles toxiques, pour les traitement de bois aussi on peu prendre des produit bio, peinture idem.
Quelque rares architectes commencent a y réfléchir, et je pense que ça va bouger un peu ces prochaines années, le problème c'est l'inertie des faiseurs de poison, qui voient leur pognon, donc a court terme, et qui se foutent des cancers que leurs enfant et ceux des autres attraperont tôt ou tard.
Marcus
 
D
Damocles
Compagnon
23 Jan 2009
901
Bruxelles
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonsoir,

Merci pour vos réponses. Je n'étais pas convaincu pour l'isolation moi même non plus, c'est pour cela que j'ai lancé la question.
Et je pense que j'ai eu trois bonnes réponses à confirmer l'idée.

J'ai prévu le polyane et 2 ferraillage de 100/10 dans une dalle de 20cm donc je pense que ça ne risque pas trop de bouger.
Surtout avec une tel surface la pression sur le sol reste petit. Le drainage n'est pas nécessaire, je suis sur un point assez haut et c'est assez sec.
Les fondations périphériques se feront dans un 2eme temps car je ne peux pas creuser en dessous des mur du chalet.
Peut⁻être pas l'idéal mais pas possible de faire autrement pour l'instant question budget et temps libre.

Cordialement

Julien
 
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 294
F-69 sud-ouest Lyon
L'isolation thermique est obligatoire et indispensable, qu'on arête les âneries. Dans les années '70 on isolait pas, on construisait n'importe quoi et c'était une catastrophe. Ça coutait des sommes colossales en chauffage (bâtiments administratifs, écoles). Les DDE, qui étaient maitres d’œuvres délégués, ne voulaient rien entendre et ça on ne peut pas l'oublier. Aujourd'hui on est obligé de démolir ces bâtiments à grand frais.
Pour ce qui est de l'architecture d'aujourd'hui, heureusement elle produit des œuvres très intéressantes et novatrice qu'on ne peut qu'admirer.

Pour en revenir à sa dalle, il n'est pas nécessaire de l'isoler (sauf si plancher chauffant) mais au moins ne pas oublier de traiter les problèmes d'humidité remontante. Après ça n'est plus possible. Le reste du bâtiment doit être isolé correctement (voir la règlement thermique en vigueur) sinon problème de condensation sur les machines et l'outillage
Fred.
 
valoris
valoris
Compagnon
21 Avr 2008
782
Bonjour,

Votre projet de construction d'un futur atelier n'est en aucun cas soumis à la RT 2005 et 2012,
C'est n'est pas un bâtiment d'habitation, et sa surface est inférieur à 50m2.
Les points à considérés, sont le règlement d'urbanisme de votre commune, la solidité de la dalle en fonction des machines, et la protection contre les infiltrations et l'humidité. À part cela ce sont les règles de bonnes pratique professionnelles qui sont à respecter.

Salutations.
Valoris
 
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 294
F-69 sud-ouest Lyon
Votre projet de construction d'un futur atelier n'est en aucun cas soumis à la RT 2005 et 2012,
Qu'il y soit soumis ou non ne change rien. Un atelier est un local habitable comme un autre. Ce sont les règles de bon sens qui s'appliquent et à cet égard elles sont parfaitement décrites dans la RT 2012.
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 148
FR 12520
Attention de ne pas confondre température et humidité:-D on peu avoir plus de 40 ° et avoir une humidité monstre, Amazonie ou Madagascar par exemple, comme avoir 10 ° et sec, énormément de gens confondent.
je suis allé sur un chantier très important dans Paris, pour faire sécher les plâtres , chauffage a fond et porte , fenêtres, fermées??????
cherchez l'erreur! manquait plus qu'ils mettent du scotch autour des fenêtres, les centaines de litres d'eau partent ou??? dans leur fois qui sont de vraie éponge?:wink:
Marcus
Ps j'arrête, pas parce que je suis fâché, mais simplement pour la bonne raison, que comme tous, je reste sur ma position.:-D
Très bonne journée
 
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 294
F-69 sud-ouest Lyon
Ps j'arrête, pas parce que je suis fâché, mais simplement pour la bonne raison, que comme tous, je reste sur ma position.:-D Très bonne journée
Pour polémiquer sur le sujet ouvre un nouveau post dans lequel chacun pourra se défouler. Comprends que ça fait des années que les mêmes bêtises reviennent régulièrement.
Bonne journée à toi.
Fred
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 072
FR-55 Sud-Meusien
Vous semblez oublier qu'il n'y a non pas deux catégories "isolé" / "pas isolé", mais une troisième "mal isolé"
Comprendre par compétences, qualité de travail et non pas, pas manqué d'épaisseur ou qualité de matériaux.

Combien de maisons se retrouve massacrée par une mauvaise pose d'isolants alors, que l'erreur est de peu.

J'ai une vieille bâtisse, que j'ai bien isolé en auto-construction, je n'ai pas besoin de clim l'été ou d'un crédit pour chauffer en hiver, on a 3-4jours d'inertie et on y dort bien !
Apres, je n'ai pas écouté les conseils du beau-frère qui s'y connaît, ou du fils de ma voisine, et j'ai forcément fait des erreurs mais faut pas écrire n'importe quoi non plus.

Tu fais un atelier ? Tu vas pas le chauffer toute l'année a température constante ?
Tu peux te passer d'isolant au sol.
Tu y habiteras ? Ne néglige pas sol &a plafonds.

Apres fait une dalle flottante, et couler des fondations autour, plus tard, c'est bizarre mais te regarde :wink:
 
valoris
valoris
Compagnon
21 Avr 2008
782
Pour information, et pour ceux qui ont des doutes

La RT 2012 s’applique à tous les permis de construire (PC) déposés : après le 27 Octobre 2011 pour les bâtiments neufs :
- à usage de bureau ou d'enseignement;
- à usage d'habitation (MI, immeubles collectifs, foyer jeunes travailleurs et cités universitaires) construits en zone ANRU (cf. détails dans les textes : Art. 2 de l'arrêté du 26 Octobre 2010) ;
- destinés à l'accueil de la petite enfance.
- à partir du 1er janvier 2013 pour les autres bâtiments neufs à usage d'habitation.
Voir article - R. 111-20-1 du code de la construction et de l’habitation.

Elle ne s'applique donc pas :
- Aux constructions provisoires prévues pour une durée d'utilisation de moins de deux ans;
- aux bâtiments et parties de bâtiment dont la température normale d'utilisation est inférieure ou égale à12°C;
- aux bâtiments ou parties de bâtiment qui, en raison de contraintes spécifiques liées à leur usage, doivent garantir des conditions particulières de température, d'hygrométrie ou de qualité de l'air, et nécessitant de ce fait des règles particulières ;
- aux bâtiments ou parties de bâtiment chauffés ou refroidis pour un usage dédié à un procédé industriel ;
- aux bâtiments agricoles ou d'élevage;
aux bâtiments situés dans les départements d'outre-mer.
- aux bâtiments ou parties de bâtiment destinés à rester ouverts sur l'extérieur en fonctionnement habituel ;

Il n'y pas de demande de permis construire, donc la RT ne s'y applique pas.
Dans le cas de notre ami Damocles c'est une question de choix et de moyens finaciers.

Quand à considéré ou à déclarer un garage comme habitation je m'en garderez bien, le fisc et la municipalité ne se priverons pas d'augmenter ma taxe d'habitation, voir à réclamer une régularisation sur les cinq dernières années.

Salutations
Valoris.
 
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 294
F-69 sud-ouest Lyon
Tout ça est hors sujet, n'apporte rien de nouveau et on le sait déjà.
Fred
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 148
FR 12520
Juste une question, comme ça

peut on dire qu'il y a polémique, a partir du moment ou tout le monde se respecte? ce qui avait l'air d'être le cas jusqu'ici, il y a des gens avec des idées différente, point!:sad:idées que l'on a selon ce que nous avons vue dans notre vie, jusqu'ici je n'ai jamais habité dans une maison neuve, donc je ne peu pas en parler trop, qu'il y ai des maison neuve qui soient au point , je n'en doute pas (quand les constructeurs on fait leurs métiers correctement.
Des idées différentes ne sont pas forcément que des bêtises, et nous ne sommes pas forcément des ânes:wink: et même si ânes il y a , ces ânes ont peut être un comportement exemplaire dans le vie, et puis est ce vraiment gentil de dire a quelqu'un qu'il est un âne .
Personnellement d'être un âne, ça me rend triste, alors me le dire:smt022
Marcus tristounus:sad:
 
rorobocci
rorobocci
Apprenti
4 Juin 2017
95
val de marne
vous vous chamailler souvent ?? :mrgreen:

la bise a tous :tumbsupe:
 
D
Damocles
Compagnon
23 Jan 2009
901
Bruxelles
  • Auteur de la discussion
  • #16
Il y a de l'ambiance ici... !!

Apres fait une dalle flottante, et couler des fondations autour, plus tard, c'est bizarre mais te regarde :wink:
Je sais que ce n'est pas la manière traditionnel de travailler mais pas possible de tout casser maintenant... J'ai déjà casser assez dans la maison à refaire pour l'instant. En plus on vas construire un annexe à la maison de 40m2 ce qui fera assez de boulot pour un petit temps. Plus le budget pour faire l'atelier en plus.

J'avais demandé à un architecte/ingénieur et pour lui c’était faisable de faire la fondation par après et de la lier à la dalle avec des encrages chimique dans la dalle et des fers de beton.
Il déconseillait de préparer du feraillage d'attente. On peut le faire pour 3-4 mois mais pas 5 ans, cela va rouiller avec tout les conséquences. Et la je le crois bien.
C'est pour cela aussi que je prévois une bonne épaisseur de 20 ou 25cm de béton et ferraillage de 10/100#.
Si je coule les fondation à ce moment, ils ne seront pas à la bonne place donc alors ils ne servent pas à beaucoup de toute façon!


Cordialement

Julien
 
chabercha
chabercha
Compagnon
9 Jan 2009
10 543
FR-84 Cavaillon
Bonsoir
Si tu ne veux pas que ta dalle flottante flotte, se déplace, tu peux faire des plots en profondeur coulés en même temps ce qui empêchera la dalle de bouger en latéral.
A+Bernard
 
Z
ZZR1100
Apprenti
12 Fev 2013
193
J'ai prévu le polyane et 2 ferraillage de 100/10 dans une dalle de 20cm donc je pense que ça ne risque pas trop de bouger.
En théorie, la dalle doit reposer sur les fondations.
On utilise une dalle en fondation, sous le vocable de radier général, mais c’est pour des cas très particulier et à une certaine profondeur déterminée par la profondeur de gel du sol maximum.​

A la limite, tu peux mettre une petite isolation périmétrique, de quoi limiter les ponts thermiques (Conduction thermique)

Avec l’argent économisé, tu trouveras sans mal une saine utilisation.
J'avais demandé à un architecte/ingénieur et pour lui c’était faisable de faire la fondation par après et de la lier à la dalle avec des encrages chimique dans la dalle et des fers de beton.
Effectivement, c’est réalisable, mais bon, ce genre de scellement (Couteux) …, il y a d’autres solutions à base de ciment.
C'est pour cela aussi que je prévois une bonne épaisseur de 20 ou 25cm de béton et ferraillage de 10/100#.
Plus tard, à mon avis et compte tenu des dimensions, le plus simple serait de décaisser sous la dalle (Il ne devrait pas y avoir beaucoup), de couler la semelle filante, le libage (la partie mur porteur entre la semelle et la dalle) et de faire en sorte que le bord de dalle repose dessus.
Il faudrait juste creuser au raz du nez.
Ce serait une manière économique et relativement fiable de récupérer ton ouvrage, avec encore, un bon ferraillage.
Comme ton sol est sec, il n’y aura pas beaucoup de contraintes ou de mouvements (C’est la nappe phréatique qui les induit.)
 
Dernière édition:
R.2087
R.2087
Compagnon
2 Mai 2009
845
FR-62100 din ch'Nord-Pas-de-Calais
salut l'ami !!!

suis aussi d'accord avec les collègues du haut au sujet d'isoler la dalle ...
perso, mes abris ont des dalles avec un film plastique, une bonne ceinture et point barre !!

sinon, les gars, z'avez pas remarqué que notre ami est Belge et qui vit à Bruxelles ???
croyez pas qu'il en a rien à battre de la réglementation RT 2012 ???

mais peut-être que par chez lui la réglementation n'est pas la même ...

au plaisir !!!
 
D
Damocles
Compagnon
23 Jan 2009
901
Bruxelles
  • Auteur de la discussion
  • #20
En théorie, la dalle doit reposer sur les fondations.
On utilise une dalle en fondation, sous le vocable de radier général, mais c’est pour des cas très particulier et à une certaine profondeur déterminée par la profondeur de gel du sol maximum.​
Je m'en rends compte, mais creuser jusqu’à 80cm de prof. pour le gel c'est un peut extrême vu qu'il n'aurait rien qui repose dessus.
C'est exactement pour cela que je parlais de mettre une isolation périmétrique comme vous proposez aussi.
Effectivement, c’est réalisable, mais bon, ce genre de scellement (Couteux) …, il y a d’autres solutions à base de ciment.
Plus tard, à mon avis et compte tenu des dimensions, le plus simple serait de décaisser sous la dalle (Il ne devrait pas y avoir beaucoup), de couler la semelle filante, le libage (la partie mur porteur entre la semelle et la dalle) et de faire en sorte que le bord de dalle repose dessus.
Il faudrait juste creuser au raz du nez.
Ce serait une manière économique et relativement fiable de récupérer ton ouvrage, avec encore, un bon ferraillage.
Comme ton sol est sec, il n’y aura pas beaucoup de contraintes ou de mouvements (C’est la nappe phréatique qui les induit.)
[/quote]

Le scellement chimique est prévu pour agrandir la dalle (de 9x4 à 15x6) et le but est exactement comme vous dites de creuser en périphérie de la dalle et de la faire reposer la dalle sur la nouvel fondation.
Mais ça ce seras pour après. D'abord finir l'annexe de la maison mais déjà l'étude de l'architecte et après le permis de construire cela risque de prendre encore quelque mois.

En ce qui concerne les normes. Ici, en Flandre, car la maison ce trouve là, chaque année les normes sont plus en plus stricte. Ça change en plus Bruxelles, Wallonie et Flandre (il ne faut pas essayer de comprendre).
Et à partir de 2020 ça commence à vraiment être assez stricte et des épaisseurs d'isolation de toit et mur (et sol) important!
L'annexe de la maison (qui est en étude chez l'architecte) celui sera bien sur au normes valables.

Je viens de vérifier et pour un atelier, garage, ... à partir de 2014 à parement il y a aussi déjà des normes d'isolation et énergie en général à suivre.
Je vais relire tout cela pour voir ci une isolation de la dalle est nécessaire. Je ne pense pas mais c'est difficile de prévoir ce qui vas être demandé en 2025 par exemple.
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 316
salut il serait utile de voir le plan d'occupation des sol tu a des infos sur la nature du sol pour les construction certain endroit nécessite des fondation d'autre pas

la base serais un géotextile sous couche gros cailloux et un peut de moyens pour nivelé puis polyanne pour dalle et suivant le poids déterminé l'eps et le ferraillage l'ajout de fibre permet d'amélioré celle ci et un hydrofuge si tu et dans une région avec des remonté humide en principe les fournisseur de béton connaisse bien les besoin en fonction du secteur
 
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 294
F-69 sud-ouest Lyon
J'imagine bien que les normes en Belgique soient plus strictes qu'en France. En France la RT 2012 (Règlementation Thermique) donne déjà une bonne base que beaucoup rechigne à suivre, elle n'est n'est pourtant pas si contraignante. Je ne sais pas si il y a une normalisation en vue à l'échelle européenne.
 
D
Damocles
Compagnon
23 Jan 2009
901
Bruxelles
  • Auteur de la discussion
  • #23
Je viens de vérifier. A parement il s'agit d'un sol argileux quand même, mais sec. Vu la surface de la dalle par rapport à son poids (et la charge des machines etc), la pression sur le sol est quand même assez faible.

Pour l'annexe de la maison une sondage est prévu mais je veux couler la dalle dans 2 semaines donc pas de temps d'attendre cela, qui passe par le bureau d'étude etc.
Comme ce sont les congés du bâtiment en Juillet, c'est vite pour mi Août alors et j'aimerais bien que certaines choses avances.
De tout façon même avec un sondage mais sans que je puisse couler les semelles de fondations ça ne sert pas a grand chose.
Par contre je vais pouvoir utilisé ce sondage par après pour faire la fondation pour un nouvel atelier, mais la on est quand-même dans le futur plus tellement proche.

Le sol en bois qu'il y avait dans le garage était tellement pourri que je ai déjà du l'enlever et l'atelier/garage doit rester vide donc à l'instant. Ce qui ne m'arrange pas trop avec les autres travaux en vu.
Comme toujours il faudra trouvé un équilibre.

Je viens de regarder les normes EPB en Belgique.
Coté flamand il faut prévoir une isolation pour atteindre une perte de moins de 0.24 W/m2K à partir de 2020. Cela veut dire au moins 120 mm d'XPS par exemple. Ce qui doublerais au moins le prix de la dalle.
 
Baf
Baf
Compagnon
12 Mai 2012
1 007
Belgique - Ath la citée des Géants
Bonsoir à tous,

pour ce que je sache, notre amis n'est pas soumis aux réglementations françaises et dieux sait si elles sont innombrables !
Pour ce qui concerne ta chape (et je pense que pour ce sujet nous sommes encore libre en Belgique pour un abri de jardin) á mon avis pas d'isolation indispensable mais une bonne barrière contre les remontées d'humidité.
Pour ma part j'ai réalisé une chape pour mon carport (15x4) en premier bien décaisser, ensuite prendre les niveaux, mettre en place un bon plastique au sol et surtout comme certains "ne pas le caler" avec des barres plantées dans le plastic !
Un morceau de brique par ci par là et c'est bon !

Á +

Baf
 
Baf
Baf
Compagnon
12 Mai 2012
1 007
Belgique - Ath la citée des Géants
Oups j'avais oublié de préciser

la dalle fait +- 25 cm en béton coulé, vibré, avec des paillettes (ce qui évite la paillasse) et lissé á l'hélicoptère

Á +

Baf
 
Z
ZZR1100
Apprenti
12 Fev 2013
193
la dalle fait +- 25 cm en béton coulé, vibré, avec des paillettes (ce qui évite la paillasse) et lissé á l'hélicoptère
C'est bon.
Les déperditions thermique d'un batiment se font à 10% par le sol ..., à toi d'en tirer les conclusions.

Pour la mise hors gel des fondations, 80 cm, diable, chez moi, anciennement c'était 60 cm, aujourd'hui, c'est 40 - 50 cm.
Je pense que pour une telle construction, tu peux réduire la profondeur : 60 cm me paraissant largement suffisant, d'autant plus que tu es sur un sol qui n'est pas gorgé d'eau.
NB : Pour que cela gêle, à cette profondeur, il faudrait de fichus températures et pendant un bon bout de temps.
 
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 294
F-69 sud-ouest Lyon
Coté flamand il faut prévoir une isolation pour atteindre une perte de moins de 0.24 W/m2K à partir de 2020. Cela veut dire au moins 120 mm d'XPS par exemple. Ce qui doublerais au moins le prix de la dalle.
Ça me parait énorme 120mm pour isoler une dalle !
 
P
phil135
Compagnon
15 Sept 2012
1 579
france, essonne, nord
ce sont les premiers centimètres d'isolant qui apportent le plus, les suivant ne sont qu'une petite amélioration
pour un atelier utilisé seulement parfois en hiver je pense que 30 ou 40 mm seraient déjà pas mal, il faudrait faire un vrai calcul

par contre installer un bon drainage (gravier, drain, film) sous la dalle me semble quasi obligatoire. sauf à avoir une certitude absolue que ce terrain ne sera jamais concerné par les pbs d'humidité (?)

quitte à creuser une tranchée pour un câble électrique, je propose d'y mettre aussi un tuyau d'eau (sous gaine) , une évacuation, une ou deux gaines en attente (futur réseau informatique, signal d'alarme, téléphone...)
 
D
Damocles
Compagnon
23 Jan 2009
901
Bruxelles
  • Auteur de la discussion
  • #29
Ça me parait énorme 120mm pour isoler une dalle !
Ce n'est pas moi qui ait inventé :-D
Bonne lecture ... http://energie.wallonie.be/fr/exige...-au-31-decembre-2020.html?IDD=114085&IDC=7224
Les annexes, ... tombes sous les mêmes normes que les maisons. Sauf l'industrie à des autres normes, et même la on ne fais plus ce qu'on veut.

Oui je vais déjà tirer les câbles alimentation + Ethernet + EIB/KNX domotique + alarme + Socarex pour l'eau sous gaine + gaines d'attente ce weekend :). J'avais prévu, mais toujours bien de le dire. On oublié facilement et après ...

J'ai fais un petit calcul et sans isolation on a une valeur U = +-3W/m2K pour 20cm de beton sur sol, et avec 3cm XPS on descend a 0.8W je pense, avec 5cm 0.5W/m2K si je me rappelle bien.
Je penche plus vers la solution de l'isolation périmétrique, qui ce fait souvent en industrie (pour des dalles très grand) d'après ce que j'ai pu lire.
Comme ça le gel ne peut pas entré mais on a quand même la climatisation gratuit en été.

J'ai prévu un béton EE3 résistant au gel de toute façon. Mais cela ne change rien à ce qu'il y a endessous.
 
Castor24
Castor24
Compagnon
13 Mar 2017
900
Périgord noir
Quelle interressante discution,

Pour ma part, j'habite une maison construite au départ, avant la dernière guerre.
Puis il y a eut des extentions importantes, faite dans les années 50, puis 60.
Au total, doublement de la surface au sol et doublement de la hauteur, soit 250 m2 habitables.

Il n'y a nulle part d'isolation thermique au sol, mais il y a drainage.
Comme le dit ZZR1100, l'inertie des sols apportent beaucoup de confort été, comme hiver.
En hiver, mes sols ne sont pas froid et en été ils ne sont pas chaud...ils restent tempérés.

J'ai deux caves, à la même profondeur, semi-entérrée (1mètre), l'une bétonnée, l'autre en terre battue.
La bétonnée est un havre de tranquilité, stable au niveau température et aucune humidité, l'autre en terre battue,
plus froide en hiver et humide.

Pour la partie habitation, la construction avant guerre est très agréable, alors que ce qui a été construit aux allentours des années 60
l'est beaucoup moins, très froid en hiver et très chaud en été, mais je pense que celà vient des propriétés des murs,
pierres et briques pour avant guerre, parpaings pour la dernière tranche.


Je ne donne aucun conseil, je constate des résultats.
 
Haut