Fraise limiteuse de passe?

G-M
Apprenti
27 Avril 2012
213
La Ferté Bernard
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

En discutant de petits fraisage à main levée sur forgefr il m'est revenu un discussion que j'avais eu avec un collègue qui avait bossé dans une boite d'aéro il y a longtemps.

Ils utilisaient des copieuses qui servaient à fraiser des formes complexes sur des pièces d'avion en alu avant l'arrivée des CN. Sur des fraiseuses avec une table libre en X et Y et un système de gabarit, comme une grosse défonçeuse un peu.

Le mec de l'affutage fabriquait à partir de fraises standard des fraises avec limiteur de passe
En gros sur on casse l'angle de coupe sur au moins une dent. A chaque tour elle vient donc buter sur le profil réalisé par la dent précédente et empêche ainsi que la fraise ne plonge dans la matière.
affutage_limiteuse_passe.JPG

Est-ce que c'est quelque chose de connu?
Est-ce que vous connaissez des machines qui fonctionnent comme ça? (Pas des pantographes hein)
 
relax
Compagnon
3 Mars 2011
1 557
Bonjour,
C'est un peu comme une chaine de tronçonneuse avec le limiteur qui évite un trop gros engagement.
 
serge 91
Lexique
18 Février 2010
5 567
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
Pour que ça fonctionne, il faut un nombre pair de dents et en reprendre une sur deux.Il faut aussi calculer l'avance par dent sur le nombre de dents "actives".
 
lepierre
Ouvrier
1 Février 2013
412
Molain 39
Bonjour,
C'est un grand classique de l'outillage à bois !
Les lames à déligner avec très peu de dents ont chacune un "limitateur " de profondeur de coupe !
Les fraises de toupie aussi : cela évite d'engager très violemment !
C'est dans ce cas un élément fondamental pour la sécurité !!
Bonne journée,

Lepierre
 
G-M
Apprenti
27 Avril 2012
213
La Ferté Bernard
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci,

Oui je sais qu'on trouve ça sur les lames de scie à bois.
Mais je n'ai pas vu ça dans le domaine du métal
 
lepierre
Ouvrier
1 Février 2013
412
Molain 39
Je pense que cela est lié au caractère exceptionnel de ce que tu as décrit .
Le travail " en poussant à la main " est une exception dans le travail du métal excepté les alliages d'aluminium.
J'ai beaucoup travaillé sur des pièces en alliage pour obtenir des arrêtes vives brillantes.
Je faisant tout à main levée à la toupie entre guide et arbre ...
Il fallait être un peu inconscient : j'ai encore tous mes doigts .
J'utilisais des fraises à plaquettes avec limitateurs .
On est à cheval, travail du bois et travail du métal.
C'est très intéressant : merci !!

Lepierre
 
G-M
Apprenti
27 Avril 2012
213
La Ferté Bernard
  • Auteur de la discussion
  • #7
De rien.

Ah oui, les fraiseuses utilisées étaient des Marwin et des Wadking je crois.
Je ne sais pas trop si c'est l'orthographe exact
 
G-M
Apprenti
27 Avril 2012
213
La Ferté Bernard
  • Auteur de la discussion
  • #9
Aucune idée.
Ca semble pertinent mais à vrais dire je ne sais même pas comment fonctionne exactement un pantographe "costaud". J'entend par là un truc qui fraise et pas juste un petit gravographe.

Il y a une partie hydraulique qui fait l'avance?
 
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 778
Rhône-Alpes-Auvergne
Bonjour,

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, un pantographe, même s'il sert généralement et principalement à la gravure, peut servir à beaucoup de chose.
Je l'ai employé pour faire du défonçage par copiage. Et là, ce n'est plus de la gravure.

Bonne journée.

jajalv
 
G-M
Apprenti
27 Avril 2012
213
La Ferté Bernard
Oui je sais bien. D'ailleurs c'est une machine qui me fait rêver ça.
Mais justement, est ce que c'est la main de l'homme qui fait l'avance?
 
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 778
Rhône-Alpes-Auvergne
Eh oui, exactement !
Et des fraises, il s'en casse.
Il faut que le modèle soit beaucoup plus grand que la pièce à réaliser.
ça limite la casse.

Bonne soirée.

jajalv
 
hello!
Apprenti
9 Février 2016
74
Bonjour.
Travaillant souvent sur un "gros" pantographe deckel kf je voulais rebondir sur le sujet.
Effectivement on peut travailler avec un modèle plus grand pour les toutes petites pièces mais la plupart du temps on travaille à l'échelle 1:1 ça évite le réglage et les erreurs.

En fait je ne vois pas trop l'intérêt de travailler avec les fraises décrite ci dessus.
Là dessus on travail toujours en opposition et il faut pousser pour que la fraise morde. Enlever des dents reviendrai à devoir pousser plus. Déjà que c'est physique à manipuler :-D
Et puis là dessus on usine vite, jusqu'à 20000trs, ( on peut aussi bricoler a80trs la gamme de vitesse est large) et à sec gare à l'échauffement de l'outil.

Faut juste pas s'amuser à attaquer en avalant, là ça explose vite fait la fraise.
Une erreur est toujours possible quand on usine des poches en 3d etc :smt030
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut