Adaptation fraise javelot 1/8" pour pince Dia 6mm

  • Auteur de la discussion Yoda78
  • Date de début
Yoda78
Yoda78
Compagnon
À des fins de gravure, j'avais acheté des fraises javelot destinées aux machines cnc. Seulement voilà, sur mon panto GK21, je n'ai pas de pinces 1/8 ! Suite à la recherche de fraise, on m'a suggéré une adaptation. Et bien voilà le résultat.
Usinage d'un fourreau diamètre 6mm ext et 3,17mm int afin de pouvoir insérer une petite fraise puis la coller.
20210529_223232.jpg


L'adaptateur depasse légèrement de la pince pour un bon serrage.

20210529_223403.jpg

Voila j'en ai fait 4 pour tester.
20210529_223505.jpg


Environ 40mm fraise + fourreau
20210529_223641.jpg


Un premier test, assez concluant
.
20210529_223749.jpg


La fraise reste en place et grave correctement le laiton (enfin il me semble)
Donc je décide de passer un cran au dessus.
Débit d'un plat de laiton avec ma petite F3.
20210529_224044.jpg


Puis gravage d'une plaque de porte sur le GK21.
20210529_224213.jpg


Bon j'ai cassé 3 fraises sur les 4. Probablement trop de profondeur de passe et un palpeur pas terrible qui accrochait et donnait des a coups. Donc j'en ai refait un qui passe infiniement mieux dans les chablons.
Et voici le resultat

20210529_232804.jpg

Au passage je ne sais pas trop comment nettoyer correctement les bavures et crasses de polissage.
Mais cela est encourageant pour la suite.
En conclusion, les petits fourreaux remplissent parfaitement leur usage. Ces petites fraises ne coûtent presque rien il serait donc domage de s'en priver. Je tenterai des réaffutage pour voir mais il n'y a vraiment pas beaucoup de matière !
 
E
enguerland91
Compagnon
Pour moi cette réalisation ne peut être considérée que comme du dépannage éventuel, car la solution satisfaisante consiste à acheter la pince qui va bien. Comment as-tu réaliser le trou de 3,17 mm de diamètre ? avec un foret de 3,2 ? ensuite le serrage par une vis latérale ne peut que désaxer la fraise qui tourne alors n'importe comment. Ce type de fraise doit tourner à des vitesses du genre 30 000 tr/min pour couper correctement et sans vibrations
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Oui mais
les fraiseurs moulistes travaillent souvent sur des fraiseuses tradi et il n’ont pas toujours à leurs disposition des fraiseuses spéciales pour faire du gravage
donc il tourne au maxi et c’est tout et quand c’est 3000 c’est très bien ( par exemple vernier maxi 1500)
en plus ces fraises d’après leur fabrication ne sont pas équilibrées
 
Dernière édition:
G
gaston48
Compagnon
En conclusion, les petits fourreaux remplissent parfaitement leur usage.
Bonjour,
je t'avais parlé de l'importance de mesurer l'excentration éventuelle de la fraise montée sur la broche et d'orienter
l'arête de coupe vers l'excentration maximum (éventuellement au moment du collage) ...

Ici avec une excentration de 0.02 de droite à gauche ta fraise va talonner
alors qu'avec cette excentration de bas en haut, elle va parfaitement couper
avec pour seule conséquence d'augmenter la troncature de 0.25 à 0.29 mm

ScreenShot245.jpg
ScreenShot246.jpg
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
Pour moi cette réalisation ne peut être considérée que comme du dépannage éventuel, car la solution satisfaisante consiste à acheter la pince qui va bien. Comment as-tu réaliser le trou de 3,17 mm de diamètre ? avec un foret de 3,2 ? ensuite le serrage par une vis latérale ne peut que désaxer la fraise qui tourne alors n'importe comment. Ce type de fraise doit tourner à des vitesses du genre 30 000 tr/min pour couper correctement et sans vibrations
1 - Il se trouve que j'ai un foret qui me fait des trous pile poil. La fraise fait amortisseur pneumatique et il n'y a quasiement pas de fuite si bien que pendant le collage je doit maintenir la fraise avec un serre joint pour la forcer à rester en place. Enorme coup de bol je reconnait, mais c'est comme ça.
2 - Pas de vis lateral, sur ce diametre, même pas en reve....je ne suis pas horloger...!
3 - Ce n'était qu'un test donc le résultat me surprends encore.
4 - Ensuite pas 30.000, un GK21 c'est 20.000 max et moi je suis à 7500 tr/min pour l'instant et je n'ai pas noté de vibration particulières (si tant est que ce soit détectable ?).
5 - acheter la pince qui va bien biensûr....mais pourquoi n'y ai je pas pensé...,!
6 - je bidouille dans mon garage, pas à l'aérospaciale.
Je ne comprends pas trop ce genre de reflexions sur un ton un poil condescendant alors que je ne fait que partager le résultat d'un test. Je n'ai jamais dit que c'est cela qu'il fallait faire. Mais bon, c'est pas grave, si cela peu servir à quelqu'un.
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
Bonjour,
je t'avais parlé de l'importance de mesurer l'excentration éventuelle de la fraise montée sur la broche et d'orienter
l'arête de coupe vers l'excentration maximum (éventuellement au moment du collage) ...

Ici avec une excentration de 0.02 de droite à gauche ta fraise va talonner
alors qu'avec cette excentration de bas en haut, elle va parfaitement couper
avec pour seule conséquence d'augmenter la troncature de 0.25 à 0.29 mm

Voir la pièce jointe 712221 Voir la pièce jointe 712222
Gaston48,
Oui j'ai bien noté mais je dois bien avouer que je n'ai pas cherché à réaliser un montage pour mesuer l'excentration. Ceci dit, j'ai deux fraises qui on cassé quasi instantanément, c'est la sanction logique du raccourci que j'ai tenté. Ces dernières ne devaient pas etre bien orientées. Il faut que je mette en place les bonnes dispositions pour mener à bien cette mesure sans quoi c'est la loterie.
 
moufy55
moufy55
Modérateur
Si tu as le foret qui vas bien, pourquoi ne pas te fabriquer un adapteur "fixe" en 4 ou 6mm, a monter dans tes pinces, plutôt que modifier chaque outil ?
 
F
FELIX
Compagnon
Gaston, ta réflexion est très juste mais comment positionner cette fraise de façon excentrée alors qu'il dit ne pas avoir de jeu dans l'alésage ?
Sauf si le trou qu'il a percé est lui-même très légèrement excentré, et là pas de problème pour coller la fraise dans la bonne position :smt023
 
G
gaston48
Compagnon
Sauf si le trou qu'il a percé est lui-même très légèrement excentré, et là pas de problème pour coller la fraise dans la bonne position
Bonjour Felix,
C'est à ce cas là que je songeais et c'est valable aussi dans le cas d'une prise en pince directe si
celle-ci n'est pas de bonne qualité. Un petit palpage avec un comparateur à levier directement sur
la broche, c'est vite fait avant de serrer définitivement .
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
Si tu as le foret qui vas bien, pourquoi ne pas te fabriquer un adapteur "fixe" en 4 ou 6mm, a monter dans tes pinces, plutôt que modifier chaque outil ?
Parceque c'est un douille pas une pince. Donc il faut coller l'outil dans la douille.
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
Bonjour Felix,
C'est à ce cas là que je songeais et c'est valable aussi dans le cas d'une prise en pince directe si
celle-ci n'est pas de bonne qualité. Un petit palpage avec un comparateur à levier directement sur
la broche, c'est vite fait avant de serrer définitivement .
Par contre, palpage en place sur un panto....il faut un système pour bloquer serieusement le bras.
Edit...ah oui, sauf en mettant le support d'indicateur sur le bras ! Mais pas facile facile
 
HenriIV
HenriIV
Compagnon
Bonjour,

Les fraises javelot ont par définition une extrémité fine, et le carbure dont elles sont fait est cassant. Alors dès que tu es un poil ambitieux sur la passe, tu entends clac et la fraise est un peu plus courte :(
Il est à noter que l'angle de la pointe fait beaucoup pour la solidité de la fraise et que quand on n'a pas besoin de creuser un V très encaissé, une pointe plus évasée permet de préserver la longévité de l'outil.

Pour l'excentration de ta fraise, faute de pouvoir mesurer directement sur la broche, tu peux faire un épaulement sur ton adaptateur pour avoir toujours la même protrusion de ton outil par rapport à la broche. Ensuite tu fais un "trait" d'usinage à profondeur connue dans un matériau tendre, avec plusieurs orientations de fraise par rapport à ta broche. Là où le trait est le plus épais, c'est que l'excentration est maximale.

@+H4
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
Bonjour,

...
Pour l'excentration de ta fraise, faute de pouvoir mesurer directement sur la broche, tu peux faire un épaulement sur ton adaptateur pour avoir toujours la même protrusion de ton outil par rapport à la broche. Ensuite tu fais un "trait" d'usinage à profondeur connue dans un matériau tendre, avec plusieurs orientations de fraise par rapport à ta broche. Là où le trait est le plus épais, c'est que l'excentration est maximale.

@+H4
Et si le trait est fin je ne verrais jamais le trait le plus épais dû à l'excentration maximale car la fraise aura déjà cassé non ?
Il faut que j'arrive à mesurer directement en place sur la broche je pense, comme expliqué par gaston48.
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
et au passage, quelles sont les valeures de passe généralement ? Moi au début j'était à 0.5mm j'ai vite compris que c'était trop ! Alors je suis passé à 0.1mm et là, j'ai constaté que la piece à graver n'était pas franchement dégauchie, du genre d'un coté ça grave et pas de l'autre ! Puis je suis passé à 0.25mm pour un résultat qui m'a semblé pas mal.
Mais quelles sont les bonnes pratiques en matière de profondeur de passe pour la gravure dans du laiton ?
Merci
 
HenriIV
HenriIV
Compagnon
Salut

Si tu fais un trait d'une profondeur de 0.1 ou 0.2 dans un matériau tendre, non tu ne casseras pas la fraise. Maintenant si tu sais faire une mesure directe au comparateur sur ta broche, c'est évidemment mieux qu'une mesure indirecte.
Pour graver dans du laiton cela dépend de la raideur de ta machine également car à la moindre vibration, clac! Pour ma part je dépasse rarement 0.1mm de passe et 250mm/min d'avance, mais je réserve les javelots pointus à la gravure ultra-fine. Pour la plaque que tu as faite, un rayon ou un biseau généreux en bout de fraise te permet d'avoir un outil plus robuste et d'y aller plus franco sur les passes.

@+H4
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Je ne suis pas spécialiste du gravage , je sais comment affûter une fraise une dent ,
mais je me pose une question
pourquoi toujours vouloir une gravure en pointe ?
j’admet , si on veux juste une trace de 1 ou 2/10 qu’on peut faire quel que chose de très pointue pour avoir une petite trace
mais si in veux un tracer de par exemple 0,5 mm on peut très bien, à mon avis, faire une forme de fraise qui fait un plat , et qui évite , dans une certaine mesure , la casse de la pointe je ne pense pas que ça diminuera la beauté du gravage
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
Je ne suis pas spécialiste du gravage , je sais comment affûter une fraise une dent ,
mais je me pose une question
pourquoi toujours vouloir une gravure en pointe ?
j’admet , si on veux juste une trace de 1 ou 2/10 qu’on peut faire quel que chose de très pointue pour avoir une petite trace
mais si in veux un tracer de par exemple 0,5 mm on peut très bien, à mon avis, faire une forme de fraise qui fait un plat , et qui évite , dans une certaine mesure , la casse de la pointe je ne pense pas que ça diminuera la beauté du gravage
Sur les plaques de porte ou de boite aux lettres le lettrage est petit. Sur un "l" minuscule ou un "e" si la gravure est trop large ça fait un pâté si la gravure est trop large. Sinon tu as raison, si le graphisme ne necessite pas de petits détails ou des angles rentrants vifs, il est certainement préférable d'avoir une pointe plus large et donc plus solide. C'est aussi ce que dit Henri IV.
En même temps je découvre, c'est tout nouveau pour moi, entendre le sympatique et pétant petit " clac" de la fraise qui se brise et le " et merde..." qui suit immédiatement....cool :lol:
 
moufy55
moufy55
Modérateur
Tout est codifié !
L’épaisseur du trait, son profil, dépends de la police et, de la hauteur de caractères gravés.
Ceci pour obtenir une clarté quelque soit la taille.
On trouve une partie de ses informations dans les catalogues Gravograph, abaques de chablons, etc…
 
E
enguerland91
Compagnon
Si votre fraise javelot est vraiment pointue c'est qu'elle n'a pas été affûtée. C'est d'ailleurs là qu'est la difficulté de le faire. Il faut faire un "plat au bon angle pour avoir les dépouilles correctes selon la matière à graver. De cette façon le fond de la gravure est plat; il y a vraiment enlèvement de copeaux. Moi j'ai typiquement un fond plat de 0,6 mm de large C'est pour cette raison que l'on ne risque pas de tourner trop vite si la fraise est en carbure. Chez moi la broche pneumatique tourne à 65 000 tr/min pour graver du PCB
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
Tout est codifié !
L’épaisseur du trait, son profil, dépends de la police et, de la hauteur de caractères gravés.
Ceci pour obtenir une clarté quelque soit la taille.
On trouve une partie de ses informations dans les catalogues Gravograph, abaques de chablons, etc…
Ah ben voilà encore une info qu'elle est bonne ! Je vais donc chercher ces catalogues.
Merci moufy55
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
Si votre fraise javelot est vraiment pointue c'est qu'elle n'a pas été affûtée. C'est d'ailleurs là qu'est la difficulté de le faire. Il faut faire un "plat au bon angle pour avoir les dépouilles correctes selon la matière à graver. De cette façon le fond de la gravure est plat; il y a vraiment enlèvement de copeaux. Moi j'ai typiquement un fond plat de 0,6 mm de large C'est pour cette raison que l'on ne risque pas de tourner trop vite si la fraise est en carbure. Chez moi la broche pneumatique tourne à 65 000 tr/min pour graver du PCB
65000tr/min....t'es dentiste ? C'est quoi du PCB ?
Impressionant, je ne savais pas que l'on atteignait ces vitesses en usinage, mais effectivement pourquoi pas.
Je me demandais quelle meule est le mieu pour affuter ce type de fraise (hss et/ou carbure), CBN ? Ou pierre à huile ? Ou meule normale carbure de silicium grain 80 ?
 
E
enguerland91
Compagnon
PCB matériau (verre époxy/cuivre) utilisé pour faire des circuits imprimés
La fraise dernier cri des dentistes tourne à 400 000 tr/min sur palier magnétique
Une petite meule diamant est l'idéal pour affûter les fraises javelot en carbure de tungstène. Il faut se monter un dispositif car cela nécessite précision
Pour TOUS les outils coupants il faut respecter au mieux les conditions idéales de coupe comme la vitesse de coupe et lorsqu'on travaille avec des outils carbure dont le diamètre est mesuré en dixièmes de mm le calcul donne des vitesses de rotation énormes. Il convient de s'en approcher au mieux. Une DREMEL est un compromis pour un travail épisodique.
 
Dernière édition:
Dodore
Dodore
Compagnon
Pour TOUS les outils coupants il faut respecter au mieux les conditions idéales de coupe comme la vitesse de coupe et lorsqu'on travaille avec des outils carbure dont le diamètre est mesuré en dixièmes de mm le calcul donne des vitesses de rotation énormes
Ah ben ça c’est vrai !
mais
on est toujours limité par quelque chose et dans ce cas c’est la rotation de la machine
on est pas tous dentiste pour avoir des rotations extraordinaires
vitesse carbure sur de l’acier 150 m/mn
si on prend un diamètre de 100 ça fait 480 tours /mn
si on prend un diamètre de 10 ça fait 4800 tours/mn
si on prends un diamètre de 1 ça fait 48000 tours/mn
et si on prends un diamètre de 0,1 ça fait 480000 tours/mn
moi avec les fraiseuse que je connais genre vernier on tourne au maxi à 1500 tours/mn
comment on fait . On jète la machine
Moi j’ai vu faire des gravage à 1500 tours et c’est tout
 
E
enguerland91
Compagnon
Ah ben ça c’est vrai !
mais
on est toujours limité par quelque chose et dans ce cas c’est la rotation de la machine
on est pas tous dentiste pour avoir des rotations extraordinaires
vitesse carbure sur de l’acier 150 m/mn
si on prend un diamètre de 100 ça fait 480 tours /mn
si on prend un diamètre de 10 ça fait 4800 tours/mn
si on prends un diamètre de 1 ça fait 48000 tours/mn
et si on prends un diamètre de 0,1 ça fait 480000 tours/mn
moi avec les fraiseuse que je connais genre vernier on tourne au maxi à 1500 tours/mn
comment on fait . On jète la machine
Moi j’ai vu faire des gravage à 1500 tours et c’est tout
Pour faire un travail correctement, la première chose à faire c'est de s'équiper correctement.
Il existe déjà un appareil à placer dans la broche d'une fraiseuse qui multiplie la vitesse de la fraise MAIS une fraiseuse n'a jamais été faite pour graver.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Pour faire un travail correctement, la première chose à faire c'est de s'équiper correctement.
ce serra la pensé du jour
et on achète une machine à 30000 euros pour faire un seul gravage
comme je disais , j’ai vu des fraiseurs moulistes faire du gravage sur une Vernier , à 1500 tours et même sans survitesse
d’ailleurs, je ne suis pas sûr que la survitesse donnera les tours minutes recherchés
il y a seulement 30 ans en arrière on n’avait pas les tours minutes necessaire, et on faisait quand même du gravage
 
Dernière édition:
HenriIV
HenriIV
Compagnon
Je me demandais quelle meule est le mieux pour affuter ce type de fraise (hss et/ou carbure), CBN ? Ou pierre à huile ? Ou meule normale carbure de silicium grain 80 ?

Salut

Mes fraises javelot sont en carbure, normalement on est censé utiliser du CBN. J'utilise du diamant mais les puristes diront qu'il faut y aller mollo sous peine de détériorer la meule. Pour avoir essayé les meules "vertes" de touret ne fonctionnent pas, c'est presque la fraise qui use la meule. Il faudrait des meules blanches mais je n'ai pas essayé.
Le HSS est beaucoup plus facile à travailler.

Pour les vitesses de rotation, la broche de ma graveuse atteint 25000trs, mais il m'arrive régulièrement (surtout pour éviter de faire du bruit) de tourner nettement moins vite et il faut juste limiter l'avance en proportion, et on évite de casser.
La rigidité de la machine est très importante car un outil carbure qui rentre en vibration casse très rapidement, indépendamment de la profondeur de passe ou de la vitesse d'avance.

Pour affûter tes fraises jette un coup d'oeil à la notice de la Deckel SO/SOE disponible dans la section documentation, il y a des informations sur les angles et les vitesses de coupe en fonction des matériaux. Je recycle les fraises cassées comme petits outils de tour, en les montant dans un barreau adapté. C'est redoutable pour faire des petits détails, gorges et autres ainsi que pour perforer la croûte dure en surface des pièces traitées.

@+H4
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Mes fraises javelot sont en carbure, normalement on est censé utiliser du CBN. J'utilise du diamant mais les puristes diront qu'il faut y aller mollo sous peine de détériorer la meule. Pour avoir essayé les meules "vertes" de touret ne fonctionnent pas, c'est presque la fraise qui use la meule. Il faudrait des meules blanches mais je n'ai pas essayé.
Qu’est ce que c’est que ce mélange ?
il existe chez les fabricants de meules ( par exemple Norton) des conseils qui sont très clairs
Ça a été expliqué plusieurs fois sur le forum
d’une façon général
les meules grains alumineux sont pour les outils en ARES ( par exemple meules blanches .. qui peuvent avoir d’autre couleurs)
les meules grain silicium pour les carbures , en général vertes ( elles s’usent plus que les alumineux, si elle s’usent Trop vite il faut choisir autre chose )
il y a aussi pour les carbures les meules diamant qui sont souvent utilisées pour la finition
je ne connais pas trop les CBN , qui je crois, peuvent être employées pour l’a
ARES ou le carbure
 
Dernière édition:
HenriIV
HenriIV
Compagnon
Salut

Désolé si c'est confus. Je peux juste être sûr de ce que j'ai essayé :
- le diamant affute correctement le carbure et le HSS (même si j'ai lu quelque part qu'il valait mieux utiliser du CBN sur l'acier)
- j'ai un touret avec des meules vertes (acheté avec ses meules) en "corindon" d'après le papier traduit du chinois qui venait avec et cela permet d'affuter du HSS mais les carbures, bernique. J'ai lu sur usinages que pour les carbures il fallait une meule "blanche".

Voilà
H4
 
Haut