Fins de course sur avance auto X2

17 Septembre 2007
168
Montpellier
- Fins de course sur avance auto X2
#1
En m'excusant un peu pour la longueur du sujet, mais qui peut approrter un plus à la X2 :
La X2 donne de bons résultats si on prend de petites passes en profondeur , ce qui implique de faire d’avantage de passes pour arriver la cote souhaitée et donc de nombreux tour du volant X . Par exemple pour 10 passes sur 60 mm , cela ferait 400 tours (en fraisant aller/retour ou 800 si on fraise toujours dans un seul sens !)) J’ai donc installé une motorisation (classique moteur d’essuie glace – ici de camion car en 24 volts..) .

Restait à installer des interrupteurs de fin de course. La table en X ne comporte pas de rainure utilisable pour placer des butées de fin de course (rainure qui aurait pu se trouver à la place de l’échelle graduée ). J’ai donc imaginé ce petit système qui fonctionne fort bien et présente , en plus , l’avantage de placer les interrupteurs hors du trajet des copeaux et du liquide de coupe .

Il s’agit d’une tige de 5 mm (c’est ce que j’avais, mais 6 serait bien) coulissant entre deux paliers fixés (vis M4 + taraudage table) à chacun des bouts de la table. Après chaque palier, un ressort et goupille la positionne sans jeux .

Elle passe dans une pièce guide centrale (fixée sur la traverse Y) , qui remplace la flèche d’index de la règle graduée (et utilise sa vis de fixation) , pièce qui sert de butée à deux butées mobiles que l’on peut bloquer sur la tige de 5. Lorsque l’une des butées mobiles touche la butée fixe d’index, elle entraîne la tige de 5 dans un sens ou dans l’autre, sur environ 2 mm en appuyant sur les ressorts . La tige porte un doigt du coté gauche, dans le boîtier en alu, qui va manœuvrer des microswitchs coupant l’alimentation moteur .

Il suffit de positionner l’inverseur de marche du moteur dans l’autre sens pour repartir en sens inverse ..un poussoir d’avance rapide est prévu à cet effet…


Comme les switchs ont une position « travail » appelée aussi NO , celle ci peut être utilisée pour commander deux leds indiquant quelle butée a touché l’ index : ceci permet de régler précisément la position des butées sans alimenter le moteur (inverseur en position centrale) cela implique quelques astuces dans le câblage de l’ensemble reproduit ci dessous .

En outre, l’intensité lumineuse des leds, voire leur clignotement, donne une idée de la tension d’alimentation du moteur et donc de sa vitesse (cela évite de démarrer avec l’avance à fond !!)

L’alimentation du moteur se fait par PWM du 24 volts (ou MLI : modulation de largeur d’ impulsion) , de fabrication maison ; pour l’avance rapide c’est le 24 volt direct (non découpé) qui est appliqué par le poussoir d’avance rapide. Inverseur et poussoir sont placés sous le boîtier pour éviter l’introduction de limaille dans leur circuits. (ne pas regarder le levier d’embrayage que je dois modifier !)

Nb : sur la première photo on voit une lampe fixée sur le dernier trou fileté de la colonne : c’est une lampe à led (220 volts) , qui ne chauffe pas, ne consomme que 3 watts, ne craint pas les vibrations, …elle est alimentée en parallèle sur le voyant vert du boîtier de commande , le câble passe par un trou percé à la base de celui ci.
 

wika58

Modérateur
17 Décembre 2006
11 943
F-54560 / Lorraine
- Fins de course sur avance auto X2
#8
Super Micromas,

Moi aussi j'ai fait une avance auto pour la table X de ma X2 et je suis en train de regarder comment metttre les FdC...
http://www.usinages.com/avance-automatique-pour-sieg-x2-t238.html
Ton post tombe à point car ton idée est originale et bien vue du point de vue de la protection des FdC... :supz:

Comment as-tu fait le système d'embrayage.

Une petite modif aussi sympa pour la X2 est le petit bouton de blocage de la broche lors du seerage/desserage de la tige de fixation du porte-outil.
Je te poste une photo plus tard.
C'est super simple à réaliser.

Au plaisir de s'échanger des améliorations de nos petites machines :wink:
 
- Fins de course sur avance auto X2
#9
Pas mal du tout, j'aime bien ce genre de montage bien que j'ai acheté une avance auto toute faite, j'en avais besoin et j'ai pas su attendre, faut dire aussi que je savais pas qu'un moteur d'essuis glace avait autant de couple, depuis j'ai fait pas mal d'essais notament pour un plateau tournant que je réalise en ce moment, enfin ,que je reprendrais la fabrication dès que j'aurais fini de modifier mon tour :cry:
Mais dit-moi, tu sait varier la vitesse a ton avance ? et pourquoi un moteur 24 volt? 12volt c'était pas suffisant?
phil
 
17 Septembre 2007
168
Montpellier
- Fins de course sur avance auto X2
#10
bonjour à tous,

ce qui est sympa ici c'est d'avoir un site d'usinage en langue française pour échanger des idées (ça veut dire aussi que j'en prends !!) : il y en a beaucoup en anglais mais l'anglais ce n'est pas ma tasse de thé (si j'ose dire :lol: )

pour Chris : le moteur possède un réducteur vis/pignon à pas hélicoïdal (donc réversible) et on peut continuer à tourner à la main sans le débrayer (c'est un peu plus dur) mais il y a un embrayage rudimentaire type crabot (commandé par le levier que l'on voit) que je vais peaufiner ...

pour Cphili: oui un moteur en 12 volts aurait suffit mais comme c'était de la récup j'ai pris ce que j'avais et comme javais aussi un transfo 24 volts pour l'alimenter ... (d'ailleur dans ce projet tout est de récup !) : j'aime bien recycler !! pour la variation d'avance j'ai fait une commande en modulation par largeur d'impulsion (MLI ou PWM) qui découpe donc le 24 volts pendant des intervales plus ou moins long et conserve ainsi de la puissance au moteur
 
21 Octobre 2008
39
Le Mans
- Fins de course sur avance auto X2
#11
Merci Micromars pour cette excellente idée. J'ai en effet acheté une avance automatique toute faite,prévue pour une autre machine, et je ne pouvais adapter les butées prévues. Et il m'est arrivé de caler le moteur en fin de course! (oh que j'ai honte!)
Je commence cet après midi à réaliser un système fortement inspiré de ta réalisation.
 
17 Septembre 2007
168
Montpellier
- Fins de course sur avance auto X2
#13
Bonjour Pat,

il faudrait que je retrouve le schéma (vu que j'avais cablé de tête !) mais c'était un montage classique à base de 555 dont on fait varier le rapport cyclique de l'impulsion (fréquence de celles ci de l'ordre de 500 hz) qui attaquait un 2N3055 en puissance. Il me semble que sur le transfo 24 volts j'avais bobiné une dizaine de spires supplémentaires pour tenir compte de la chute de tension (environ 2 volts )dans le 3055.
Pour le retour rapide j'envoyais la tension directe sur le moteur (sans découpage) avec un inverseur.
L'avantage du PWM est que le 3055 fonctionne en tout ou rien donc ne chauffe pas trop ...

A si , j'avais eu un souci avec l'alimentation du 555 qui chauffait beaucoup trop sous plus de 24 volts et je l'avais alimenté séparément en 12 V...

amitiés,