Exercice de tournage : Le pinceau de l'usineur ! :)

steve2a

steve2a

Compagnon
Salut à tous,

Voici un petit projet réalisé un jour de congés, juste parce que j'avais décidé de ranger l'atelier, et que souvent, dans ces cas là, je trouve toujours un truc à faire ... Oui, je suis le roi de la procrastination ! :)

Ce petit projet m’a aussi permis de me familiariser à la soudure TIG puisque j’ai fait récemment l’acquisition d’un ensemble, et cette méthode de soudage demande pas mal d’exercices.

Je suis parti d’un vieux spalter rendu inutilisable car pas nettoyé suffisamment tôt…
Il a l’avantage d’être en poils synthétiques et en bois, facile à débiter à la scie à ruban.
Une fois mise en forme, la « touffe » sera insérée dans un tube d’alu de 8×10 et collée à l’époxy (Araldite), le corps du pinceau sera en alu plein de diamètre 10, les deux seront unis au bloc presse (Loctite 648) :

00.jpg


Le réceptacle sera tiré d’un bout de tube acier de 1,5 mm d’épaisseur (ancien mat d’antenne). recoupé à bonne longueur au coupe tube de plombier :

04.jpg


Pour boucher ce tube, j’utilise une scie cloche dont le diamètre intérieur est le plus proche du diamètre intérieur du tube. Ce bouchon est tiré d’une chute des parois intérieures de la remorque (Note au passage : ces petites scies carbure dénichées sur Amazon ont un excellent rapport qualité prix !).
Attention toutefois à bien brider la tôle, car l’opération nécessite de travailler sans le forêt pilote de la scie cloche !

01.jpg


Ce bouchon est pris en sandwich entre deux morceaux de laiton ou toute autre chute dont les faces ont été dressées pour l’occasion. Ce montage « mixte » permet de tourner la pièce avec de petites passes, pour éviter que cela bloque. En cas de passe trop importante, la pièce n’est plus entraînée . On amènera son diamètre aux dimensions intérieures du tube:

03.jpg


02.jpg


Le « bouchon » est donc inséré légèrement en force dans le tube.
On peut remarquer ici que la pièce a quelque fois dérapé, sans grandes conséquences pour la suite :

05.jpg


Le tout est soudé au TIG, sans métal d’apport. La puissance utilisée ici était de 42 ampères. Deux passes ont été nécessaires afin d’assurer l’étanchéité. Attention : avant la soudure, j’ai pris soin de passer les parties à souder à la ponceuse lapidaire, ceci afin d’éliminer la couche galvanisée, dont les vapeurs émises durant la soudure sont très nocives !
Pensez à bien protéger vos poumons malgré tout car l’intérieur du tube est également traité, mais trop difficilement accessible pour un ponçage :

06.jpg


Une fois soudé, l’ensemble est passé à la ponceuse lapidaire. Cela donne un aspect inox brossé du plus bel effet :

08.jpg


Le corps du pinceau est usiné à partir de la barre d’aluminium de diamètre 10mm. L’épaulement est usiné en premier, au diamètre intérieur du tube pour une insertion en force. Un point de centre est ensuite usiné a l’opposé, afin de permettre un montage mixte.
La forme du corps n’est pas calculée, elle est faite au feeling, avec inclinaison du petit chariot supérieur. Une fois terminé, le point de centre est éliminé en montage classique dans le mandrin :

10.jpg


Les deux pièces réalisées. La touffe de poils est collée dans le tube à l’époxy :

11.jpg


Une fois assemblé et collé au bloc press (Loctite 648) :

12.jpg


Le bouchon est tiré d’une chute d’alu (Pour une fois qu’un morceau de la boite à chute est utilisable tel quel ! ). J’ai d’abord usiné l’alésage central qui va recevoir un passe câble. Ensuite l’épaulement intérieur. Puis la pièce est retournée dans le mandrin pour dresser la face, et ne laisser que 3mm d’épaisseur au bouchon (épaisseur de la rainure du passe câble) :

13.jpg


Une fois les deux côtés usinés, le pourtour est usiné de la même manière que le « bouchon » : Pris en sandwich ici entre un bout de tube de PEHD et la contre pointe assurant le centrage (Le bout de PEHD est percé pour laisser de la place à la pointe).
3 passes légères (0.15mm) ont permis de « nettoyer » et faire briller :

14.jpg


Montage terminé !
On peut remarquer le passe câble utilisé, dont le diamètre intérieur est de 10mm. Cela assure le maintien du « bouchon » :

15.jpg


Autre vue :

17.jpg


J’ai ensuite usiné une petite bride en PVC à l’aide de la CNC, pour poser le tout à portée de mains de la perceuse à colonne.
Petit détail invisible, un aimant néodyme a été déposé au fonds du bocal, son rôle est de récolter les copeaux de métal pour un pinceau toujours propre ! :

18.jpg


Voilà ! Un autre exemplaire est en cours pour le tour ! 8-):-D
J'espère que cela vous inspirera .


A+
Stéphane
 
Dernière édition:
KITE

KITE

Compagnon
Lorsque je dois usiner comme toi, ton fond de tube (entre 2 rondins de laiton), j’utilise de l’adhésif double faces.
C’est très efficace.
Exemple, j’ai dû usiner du Plexiglass en diamètre 80 pour remplacer la vitre d’un compteur de moto.
Un rondin bien dressé, 3 morceaux de double faces et j’appuie avec un petit rondin (avec un trou de centrage) avec la contre-pointe.
Très efficace.
En tout cas belle réalisation que ton pot et pinceau!
Kite
 
C

CALCULATE

Ouvrier
Bonjour à tous,

Super ton truc, mais vraiment trop class pour une perceuse !!! Ca me fait penser à la chose qu'utilise les femmes pour mettre du colorant sur les ongles.
En tous cas bravo

Calculate
 
steve2a

steve2a

Compagnon
Salut !

Merci pour vos commentaires, c'est gentil ! :)

Ça fait penser aussi à une mini brosse à chiottes, c'est au choix ! :-D:-D:-D

Merci KITE pour l'astuce du double face :smt023:partyman::wink:

Bon weekend

Stéphane
 

Sujets similaires

Rich
Réponses
16
Affichages
866
Pitch
lion10
Réponses
32
Affichages
1 064
brise-copeaux
brise-copeaux
B
Réponses
8
Affichages
847
E
E
Réponses
22
Affichages
988
Dodore
Dodore
L
Réponses
89
Affichages
3 472
LacourWave
L
Einzylinder
Réponses
1
Affichages
925
Einzylinder
Einzylinder
Ostrogo
Réponses
19
Affichages
1 182
Ostrogo
Ostrogo
M
Réponses
28
Affichages
762
Doctor_itchy
D
Haut