Dents de crabot inverseur tracteur

  • Auteur de la discussion Forhorse
  • Date de début
F
Forhorse
Nouveau
Bonjour à tous,

Je suis nouveau ici (on ma indiqué le site depuis un autre forum) l'usinage n'est pas du tout mon domaine et je suis surtout à la recherche d'une réponse sur la faisabilité d'une réparation.
Actuellement j'essaye de rénover un vieux tracteur agricole des années 70, le plus gros problème que j'ai concerne l'inverseur de marche. Les dents du crabot sont complètement usées.

20210515_190837b.jpg


La pièce de rechange coute 1800 euros, la remise en état complète de l'inverseur (crabots marche avant et arrière + 2 baladeurs) couterais plus de 4000 euros rien que pour ces 4 pièces principales (auxquels il faut ajouter tout un tas de joints et autres fournitures)

La question c'est de savoir s'il serait possible de faire décolleter le pignon pour supprimer le crabot et y refaire fréter* à la place une "douille" comportant des dents neuves (soit taillée à la demande, soit prise sur une autre pièce de même dimension moins chère qui sera sacrifiée)
Parce que franchement un tel cout de réparation pour un tracteur aussi ancien remet sérieusement en cause la pertinence de la rénovation.
En sachant que l'inverseur c'est la "maladie" sur ce type de tracteur (inverseur non synchronisé) et donc qu'en occasion toutes les pièces disponibles seront dans le même état (et que tous les tracteurs d'occasion du même type encore "en ordre de marche" ont déjà le même problème sous-jacent)
Si en procédant ainsi il était déjà possible de diviser le cout de la réparation par 2 ce serait formidable et laisserait ainsi une chance à ce vieux tracteur de continuer sa vie.
Merci d'avance pour vos réponses avisée !

* fréter ou tout autre méthode de liaison permettant de passer le couple entre l'arbre et le crabot (c'est un tracteur de 75ch et c'est juste à l'entrée de la boite donc là où le couple est le plus faible)
 
T
tatave
Compagnon
As tu une vue delà pièce dans son ensemble et quelques côtes pour qu'on puisse se faire une idée ?
 
F
Forhorse
Nouveau
Vue d'ensemble de la pièce
DSCN0206b.JPG

C'est un arbre qui fait environ 550 mm de long. Les cannelures à droite sont celles qui rentrent dans le disque d'embrayage d'avancement.
Le pignon fait environ 140mm de diamètre extérieur (sommet des dents) et comporte 32 dents. Il transmet le mouvement vers le harnais inverseur.
Le crabot comporte lui aussi 32 dents, il fait environ 85mm de diamètre (sommet des dents)
A la fabrication, cet arbre semble fait en 2 parties : une partie avec les cannelures qui est fretté dans une partie avec le pignon + crabot (arbre creux)
Je pense qu'a l'origine, le fabricant s'est dit que de toutes façons quand le crabot serait mort, les cannelures du disque d'embrayage seraient mortes aussi (ce qui est souvent le cas sur les vieux tracteurs) et qu'il serait pertinent de remplacer tout d'un coup. Hors il s'avère que les cannelures ont plutôt bien résistées.. même la porte du joint spy (au environ de la rondelle noire sur la photo) n'est pas spécialement marquée.
Et puis bon, peut être que dans les années qui ont suivit la commercialisation du tracteur cette pièce était facilement disponible et donc "bon marché" mais aujourd'hui c'est minimum 1800 euros... (soit en gros 1/3 du prix du tracteur en bon état)

Le baladeur n'est pas en meilleur état, mais bon lui c'est "que" 470 euros. La fourchette est bien usée aussi, mais je pense qu'on peut la recharger et lui mettre un coup de fraise.
20210515_190913b.jpg
 
Strzelczyk
Strzelczyk
Ouvrier
Hors il s'avère que les cannelures ont plutôt bien résistées.
Ça c'est normal ces cannelures de disque d'embrayage n'ont en fonctionnement aucun mouvement relatif (ou si peux).
Par contre le crabot s'enclenche et se déclenche à chaque manœuvre, c'est ces chocs répétés qui on détruit la partie mâle du crabot.
A priori un usinage frettage est possible.
 
Dernière édition:
JASON
JASON
Compagnon
Bonjour,
Avant toutes discussions sur la réfection de cet arbre de transmission, avez-vous "épluché" les forums spécialisés sur les machines agricoles, pièces détachées d'occasion, collectionneurs, revendeurs, etc... ?
JASON
 
ZAPJACK
ZAPJACK
Compagnon
Le problème avec cet engrenage, n'est pas vraiment l'usinage, mais le traitement de surface.
Quel type d'acier utiliser? quelle trempe, revenu, etc....
En usinant dans un "bon" acier, mais sans traitement de surface adéquat, les dents risquent de voler en l'air au premier usage
LeZap
 
F
Forhorse
Nouveau
Oui naturellement.
Comme j'ai dis d'occasion c'est pas la peine, c'est la maladie sur ces tracteurs (qui ont tous au moins 40 ans puisqu’à partie des années 80 ils sont passé aux inverseurs synchronisé d'une conception totalement différente) donc ça reviendrait à remonter une pièce déjà usée (et vu que j'ai déjà mis 30 heures rien que pour la sortir autant ne rien faire)
J'ai vu aucune autre solution que d'acheter une pièce neuve (qui heureusement se trouve encore) sauf que économiquement c'est difficilement justifiable puisqu'au final la réparation coute aussi cher que le tracteur (et encore je pas compté la mains d’œuvre)
Mais j'ai vu dans ma carrière en maintenance industrielle des réparations qui me semblaient bien plus compliquée réalisée avec succès donc je me dis que ça valait le coup de se renseigner. Et si en plus la réparation est "valide" ça pourrait sauver pas mal de ces tracteurs que l'on croise encore en nombre dans nos campagnes mais qui finissent tous invariablement à la casse pour le même problème (ce n'est qu'une question de nombre d'heure de fonctionnement et de délicatesse du conducteur)

Avant d'aller embêter un atelier d'usinage avec mon problème, je voulais avoir des avis tiers, d'où ma présence ici.
 
F
Forhorse
Nouveau
Le problème avec cet engrenage, n'est pas vraiment l'usinage, mais le traitement de surface.
Quel type d'acier utiliser? quelle trempe, revenu, etc....
En usinant dans un "bon" acier, mais sans traitement de surface adéquat, les dents risquent de voler en l'air au premier usage
LeZap

Oui ça fait partie intégrante du problème.
Mais il doit bien y avoir des entreprises en France qui savent faire ce genre de chose (c'est une technologie des années 1970, c'est pas un savoir faire d'un niveau "aéronautique", enfin je crois)
D'ailleurs, sans chercher bien loin, il y a des entreprises spécialisées dans la taille de pignons / arbres clavetés qui sont des pièces qui reçoivent presque toujours un traitement de surface après usinage (non ?) donc qui ont soit le savoir faire, soit des sous traitants pour le faire.

Sinon au pire, l'autre solution c'est de sacrifier un crabot d'une autre pièce bien moins chère... les constructeurs de tracteurs ne conçoivent des nouvelles pièces à chaque nouveau modèle de tracteur, donc en cherchant un peu on doit pouvoir retrouver des pièces de tailles identiques sur des modèles plus récents et donc mieux approvisionné et donc moins cher.
Mon but c'est bien sûr de faire au moins cher, mais quand on part d'une réparation à 4000 euros, il ne doit pas être difficile de faire moins cher.
 
F
Forhorse
Nouveau
Je vais le faire, merci pour l'adresse (en plus ils sont à peine à 1 heure de chez moi)
Comme je disais, avant d'embêter des professionnels avec mes problèmes de pignon, je voulais déjà avoir l'avis de gens dans le milieu sur la faisabilité du truc !
 
T
tatave
Compagnon
Je pense qu'un crabot de 85 doit se trouver dans les boites de vitesses automobile...
En regardant sur une boite de GS que j'ai ouvert j'ai un diamètre 77 ( pour même pas 70ch...)
À mon avis, dans les BV modernes on doit trouver du 85...
 
Nomad 1
Nomad 1
Compagnon
Tu as raison, ils finissent tous ainsi. Les pièces Renault, ont toujours été chères par rapport aux autres, et en plus avec une multitude de versions. Il y a 15 ans, j'ai refais un inverseur de 751 pour 3000€ ,et on n'avait pas beaucoup de pièces pour le prix. Mais comme dit plus haut, vois des boîtes qui fabriquent des pignons , ils ont les compétences pour ce genre de choses. A+
 
F
Forhorse
Nouveau
Hé oui, avec l'inflation c'est passé à plus de 4000 € maintenant.
Si je pouvais trouver une solution plus abordable qui puisse s'appliquer à tout le monde je pense qu'on sauverait pas mal de 751 !

Le pignon d'inverseur sur un 751S se vend dans les 240€ et il semblerait que le crabot soit le même, peut être une piste pour une réparation a moindre cout.

Dans une idée folle, je me dis que ça vaudrait peut être le coup de "robotiser" la commande de l'inverseur avec un vérin électrique ou hydraulique piloté par un Arduino (par exemple) qui garantirait que le changement se fasse bien à l'arrêt, la durée de vie serait certainement bien plus grande.
Sous le couvercle de la boite de vitesse il doit y avoir la place de caser ça... mais bon, je dois déjà remettre en état ce foutu inverseur sans devoir vendre un rein.
 
Guib
Guib
Ouvrier
Un conseil : évite de robotiser ton inverseur
Avec un peu de sensibilité mécanique, tu feras beaucoup moins de dégâts à ton inverseur qu'une commande robotisée
Le moment du passage du crabot sans effort se sent très bien au levier....
 
F
Forhorse
Nouveau
Le problème c'est qu'a l'usage on n'attend pas forcement bien que le tracteur soit complètement à l'arrêt... On a beau le savoir, il y a des fois où...
Même chose pour la pédale d'embrayage qui doit être enfoncée a fond...
En plus ce n'est pas spécialement moi qui utilise le plus ce tracteur, sans parler des fois où il peut être prêté à des gens qui n'ont pas forcement l'habitude.

Bref, sans forcement dire que je le ferrais, une robotisation, même si elle peut être source de panne, peut éviter une détérioration rapide du crabot (€€€) en garantissant que l'actionnement se fasse pignons arrêtés.

Je vois bien un système comme sur certain tracteurs, avec 2 voyants indiquants soit le sens selectionné (allumé fixe) soit celui en attente de sélection (clignotant) et que le pilotage ne se fasse effectivement que quand les conditions sont réunies (arbre de sortie totalement à l'arrêt et arbre d'entrée en dessous d'une vitesse maxi signe du débrayage complet) avec éventuellement des algorithmes d'autocontrôles des capteurs de vitesse, capteurs de position, etc...
 
Strzelczyk
Strzelczyk
Ouvrier
Vous parlez d'engrenage à propos de ce crabot ; ce terme est abusif.
Le profil droit d'un crabot est beaucoup plus simple que celui en développante de cercle d'un engrenage.
Un crabot ça s'enclenche et c'est tout ! Çà n'engraine pas.
Ce qui veut dire que la taille d'un crabot est plus simple que celle d'un pignon.
 
osiver
osiver
Compagnon
Ce que vous appelez crabot, la partie usée, elle fait quelle épaisseur ?
Avec un dessin CAO, il est peut-être possible de faire faire une découpe plasma, laser ou jet d'eau, si on trouve une matière adéquate ... :smt108
 
Dernière édition:
G
guintoufly
Compagnon
un usinage d un crabot tous neuf monté en frettage ca pose pas de probleme , pour la matiere pas obligé d utiliser une matiere " de l espace" c est un crabot pas un engrenage .
c est ce que sait dit renault a l epoque et ca a quand meme tenu 50 ans
 
F
Forhorse
Nouveau
Ce que vous appelez crabot, la partie usée, elle fait quelle épaisseur ?
Avec un dessin CAO, il est peut-être possible de faire faire une découpe laser ou jet d'eau, si on trouve une matière adéquate ... :smt108

Alors si je comprend bien ce que tu entends par "épaisseur" je mesure approximativement 4mm.
Mais comme le dit justement STRZELCZYK le profil d'un crabot est simple, c'est une canelure avec simplement un chanfrein du côté de l'entrée donc peut être pas la peine d'aller dans des procédés "high-tech" pour le réaliser. Sans être usineur, je dirais qu'une fraiseuse avec un diviseur suffit à fabriquer ce genre de pièce.
 
osiver
osiver
Compagnon
Ce n'est plus vraiment de la high-tech et on trouve des entreprises qui font ça à façon à partir d'un plan acceptable par leur système informatique.
Ça peut s'avérer une option plus facile que de trouver un fraiseur. Juste une suggestion ... :spamafote:
 
F
Forhorse
Nouveau
Dans la semaine je vais aller voir un atelier d'usinage que je connais plutôt bien et qui fait souvent des usinages à l'unité (en plus ils ont l'habitude de travailler avec des concessions agricoles donc ils vont comprendre le problème) et sinon je contacterais Verdier Engrenages qui sont a peine plus loin.
Après pour le procédé de fabrication je leur fait confiance, ils sauront mieux que moi ce qui est le plus adapté.

Au final vous me confirmez tous plus ou moins que la réparation est réalisable, c'est ce que je voulais savoir. Merci à tous ceux qui sont intervenus sur ce fil !
 
Strzelczyk
Strzelczyk
Ouvrier
Si tu peux avoir des dents de crabot plus longues cela ne devrait pas nuire. A l'époque les Zetor étaient autrement plus costauds !
 
Dernière édition:
F
Forhorse
Nouveau
C'est vrai que comparé à d'autres marques les dents sont particulièrement courtes... mais avant de démonter j'ai pas fait attention à la course du baladeur (en plus la fourchette est gravement usée aussi) donc difficile à dire si les faire plus longues serait utiles.
Si je sacrifie un ensemble pignon crabot d'un autre tracteur pour recuperer la partie qui m'interesse j'aurais pas le choix, si l'atelier d'usinage me propose de fabriquer la pièces alors effectivement s'ils peuvent 1mm de plus ne fera pas de mal.
 
osiver
osiver
Compagnon
savoir s'il serait possible de faire décolleter le pignon pour supprimer le crabot et y refaire fréter* à la place une "douille" comportant des dents neuves (soit taillée à la demande, soit prise sur une autre pièce de même dimension moins chère qui sera sacrifiée)
Dans tous les cas, il sera utile de former un épaulement de diamètre inférieur à celui actuel entre pignon et crabot. Ceci afin d'avoir une surface d'appui perpendiculaire à l'axe.
Si les dents peuvent être plus longues (pièce fabriquée) il suffira de prolonger la portée de cet épaulement pour avoir l'avant du crabot à la même position qu'actuellement, si c'est important. 8-)
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Je pense qu'un crabot de 85 doit se trouver dans les boites de vitesses automobile...
En regardant sur une boite de GS que j'ai ouvert j'ai un diamètre 77 ( pour même pas 70ch...)
À mon avis, dans les BV modernes on doit trouver du 85...

Je remonte cette piste proposée par @tatave qui me semble bonne lorsque la bidouille et l'usinage permettent de suppléer au manque de pièces détachées d'origine.
Et si on peut greffer la pièce male et aussi la pièce femelle du crabot d'une boite de vitesse moderne, on pourrait prendre un diamètre approchant sans être rigoureusement le même que la pièce originale ....
L'idée me semble bonne mais .........
 
F
Forhorse
Nouveau
Je suis allé voir un atelier d'usinage aujourd'hui, pour eux c'est pas possible...
Faut que j'en essaye d'autres.
 

Sujets similaires

B
Réponses
0
Affichages
625
blondin21
B
M
Réponses
2
Affichages
1 667
isul
I
B
Réponses
2
Affichages
4 056
Bambi
B
Haut