clapet compresseur creyssensac CV201A

  • Auteur de la discussion le tueur de poules
  • Date de début
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour a tous,....
bien je viens d'acquerir cet outil

IMG_20150304_145650.jpg


et donc bon de la ou je l'ai retiré il fonctionnait avec un clapet anti retour exterieur entre le compresseur et la cuve,.. ça marche,.. certes mais j'aimerais reparer le ou les clapets qui sont cassés,...
voici les images des culasses:

IMG_20150304_145605.jpg


IMG_20150304_145439.jpg


mon soucis premier: c'est que je n'ai pas la doc de l'outil et n'ose pas y toucher sans avoir les couple de serrage et autres detail a savoir avant de mettre la main dedans,...
le deuxieme: c'est de trouver quelqu'un qui a ces clapets pour savoir si il ya moyen d'en trouver dans le commerce, chose qui je sais va etre compliqué mais sait on jamais,... ou encore de savoir si ça se refait d'une maniere ou d'une autre,...
si quelqu'un a du vecu avec cette machine bienvenu!
amicalement charles
 
Fran
Fran
Compagnon
19 Oct 2012
1 921
FR-39Arbois
salut

le tueur de poules a dit:
un clapet anti retour exterieur entre le compresseur et la cuve
ça c'est plutôt normal comme montage , utile pour pouvoir vide la pression des cylindres a l’arrêt de ceux ci

le tueur de poules a dit:
de la ou je l'ai retiré il fonctionnait
ce qui nous indiquerai plutot le contraire de :
le tueur de poules a dit:
réparer le ou les clapets qui sont cassés,...
si l'un d'eux était casser , ça fonctionnerais bien moins ( forcement )
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #3
bonjour fran je ne sais pas si je me suis fait bien comprendre en fait la ou je l'ai retiré il le mettait a la feraille car il ne trouvais plus de clapet pour le faire tourner normalement cela dit le temps de recevoir leur nouveau compresseur il l'on fait marcher avec un clapet anti retour au refoulement du compresseur,..
apres je ne l'ai pas encore essayé car jattends ma cuve,..
sans quoi si ce montage est d'usage je ne sais pas,.. ce que vous dites a du sens, je pensais que cela se fesait par le biais du systeme de decompression monté sur le radiateur et relié aux clapets,...
je suis un peu novice sur cet appareil donc je me trompe peut etre,... :???:
merci de votre participation,..
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 183
entre Savoie et Isère
Bonsoir,
Pourquoi dis-tu que des clapets sont cassés ?
Comme un collègue te l'a déjà dit, la présence d'un clapet anti retour sur la ligne ne veut pas dire que des clapets sont cassés.
Visiblement tu as là un matériel de taille déjà importante avec 2 étages de compression et un pilotage des clapets pour le démarrage et peut être même une marche à vide entre 2 périodes de compression. Quel est le débit de ce compresseur ou au moins quelle est la puissance du moteur et la pression de déclenchement ?
Pour ce type de matériel, oublie tout ce que tu as pu lire ou entendre précédemment qui se rapportait à des compresseurs de 3 ou 4 KW maxi.
As-tu pu récupérer l'armoire de pilotage et l'électrovanne de commande ?
Bonne utilisation de cette machine.
Papeteme
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #5
pour l'electrovanne je ne l'ai pas encore,.. demain j'en saurais plus,... la cuve vient dans la semaine prochaine,.. pas l'armoire de commande non plus je dois la refaire,...

il s'agit d'un modele d'un debit théorique de 85m3/h m'a t'on dit,.. le moteur est de 15kw je pense car la plaque est un peu effacée,.. pression de declanchement inconnue,..
donc je ne suis pas en mesure de le mettre en marche la tout de suite,...

apres moi personnellement je ne dis rien au sujet des clapets ce sont les anciens propriétaire qui mon informés de l'etat, mais apres peut etre ce sont ils trompés au point de s'acheter un nouveau compresseur, comme on dit il ne faut jurer de rien,..

mais bon comme je ne peux encore le faire marcher pour voir comment ça se passe,.... je suis un peu dans le flou et vous aussi du coup,.. :|
m'enfin jespere que j'arriverais a avoir de l'air bientot et pour longtemps,...
merci les gars
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 183
entre Savoie et Isère
Re,
Fais le maxi pour récupérer l'armoire, la ou les électrovannes, les purgeurs, le pressostat, le clapet anti-retour, la manchette souple de raccordement et peut être sur l'étagère du local, de vieilles pièces, clapets on fond de bidon d'huile.
Regarde aussi s'il était posé sur des grips sol ou plots anti-vibratiles.
Même ''à la main'' tu pourras te faire une idée de l'état des clapets en faisant tourner le vilebrequin : souvent les clapets émettent un bruit quand l'air les soulèvent. Bruit qui n'y est pas si un clapet est cassé et laisse passer. En bouchant les sorties, tu peux aussi te faire une idée des ''compressions''.
Tout ça pour éviter de démonter quelque chose qui fonctionne.
A plus tard.
Papeteme
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #7
salut papeteme, bien en fait pour la recup ça s'arrete a ce que jai pris en fotos, car comme il devait etre ferraillé ce compresseur est resté dehors (en été et dans le sud) un bonne semaine avant que je le vois sur le parkinge,.. donc tout ce qui a pu etre vite volé l'a été, le compresseur vu le poids c'est une autre histoire,...
donc apres je me suis trouvé une cuve que je devrais recevoir dans la semaine qui vient,.. et puis une bonne ame rencontrée au hazard de mes recherches travaillait avec ses machines donc j'en ai su un peu plus,... et en principe il lui reste des morceau pour ce modele,.. a voir si avec tout ça et de la bonne volonté la bete refonctionnera.. :prayer:
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #8
bien j'ai reçu ma cuve,... c'est gros c'est beau,...
le mano est mort, le purgeur n' pas l'air frais,...
je me suis trouvé: une electrovanne 3voies pour la commande des clapet au demarage, un manocontact de demarage, une soupape,..
reste a trouver de quoi relier la cuve au compresseur,..
et de quoi faire la ligne d'air comprimé,...
pour relier la cuve au compresseur j'aimerais mettre un tuyau "souple"
pour le reste je pense acheter des tubes en galava type plomberie a fileter a l'ancienne,..
voila si quelqu'un a des suggestions,.. je suis toute ouïe!
bien sinon pour le test a la main je n'ai pas eu trop le temps depuis l'autre jour mais je vais m'y mettre pour voir,..
la je vais attaquer le chassis du bazar! pour le moment,...
:-D
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
les petit tuyaux que tu montre en photo , c'est des commande a air comprimé pour soulever les clapet et arreter le pompage : faire tourner a vide sans resistance pour faciliter le demarage du moteur electrique ... ou dans le cas d'un moteur thermique , arreter la production d'air comprimé quand la cuve est pleine sans arreter le moteur

j'ai un compresseur maco avec moteur vendoeuvre qui marche comme ça : le diesel tourne a vitesse constante et le pressostat met en service ou pas par ce systeme de commande des clapet

il ne faut pas hesiter a demonter pour regarder comment c'est fait ... les couple de serrage precis c'est pour le materiel hi tech ou le couple de serrge indispensable n'est pas loin de la rupture ... pour le vieux materiel il y a moins de risque , on serre raisonablement au pif et c'est a la fois suffisant et loin de la rupture ... même si les joint souffrent un peut au demontage on ajoute un peu de mastic silicone et c'est bon pour remonter ... parfois on peut même remonter en supromant les joint d'origine trop pouri en mettant uniquement du mastic silicone
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 183
entre Savoie et Isère
moissan a dit:
les petit tuyaux que tu montre en photo , c'est des commande a air comprimé pour soulever les clapet et arreter le pompage : faire tourner a vide sans resistance pour faciliter le demarage du moteur electrique ...[highlight=#bfff40]ou dans le cas d'un moteur thermique[/highlight] , arreter la production d'air comprimé quand la cuve est pleine sans arreter le moteur
Bonjour,

Pas seulement dans le cas d'un moteur thermique !

Pour les compresseurs à pistons à moteurs électriques à partir de 10 kw, il est (était) normal qu'il y ait les deux modes de marche sélectionnables au tableau de bord :
Soit arrêt du moteur immédiatement lorsque la pression de déclenchement est atteinte.
Soit poursuite de la rotation du moteur en attente d'une nouvelle période de compression, évitant ainsi des démarrages successifs du moteur. Démarrages successifs d'autant plus préjudiciable au moteur que celui-ci est gros. Sur des machines de plus de 150 KW, le fabricant du moteur demandait de ne pas dépasser 4 démarrages dans l'heure par exemple.

L'arrivée des compresseurs à vis a amené un 3 ème mode de marche : c'est la poursuite de rotation du moteur pendant une petite période : c'est pour permettre de gérer favorablement la décompression progressive du circuit interne du compresseur (comme pour les plongeurs avec les paliers de décompression) particulièrement dans le séparateur du compresseur. Une décompression rapide provoque une émulsion et un départ en mousse de l'huile.

C'est pour cela que j'ai dit à notre ami que vu la taille de son compresseur, il fallait oublier les schémas de pensées habituellement en cours sur nos petits compresseurs de bricoleurs.

Pour la liaison entre compresseur et cuve, tu as raison de prévoir du souple mais attention à la température : un flexible hydraulique de section suffisante convient très bien, mais s'il est en caoutchouc normal, au bout de quelques mois il est dur comme du bois. La matière se ''bakélise'' et se fracture en petits bouts. Il faut soit de l'inox onduleux, soit du téflon (sensible aux pliures) soit du caoutchouc spécial (j'ai oublié le nom) qui souvent est de couleur bleue (Aéroquip)
Bonne continuation
Papeteme
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #11
merci de ces précisions messieurs!
bien c'est peu etre une erreur de considération, mais vu mes consommation d'air relativement faible en temps normal: quelques machine d'embouteillages, moulin a huile (vannes pneumatiques), j'ai pris une grosse cuve 900l qui je l'espere limitera un peu le nombre de demarage par jour, mais bon a l'heure du cablage de l'armoire de commande je pense laisser la possibilité de laisser tourner le moteur comme vous l'avez mentionné plus haut,..
car sait on jamais un jour peut etre dans un autre chez moi je carresse l'espoir de me construire une cabine de sablage a taille humaine et la je pense que ça doit consommer de l'air bien comme il faut,...
allez bon gromanche a tous
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #12
aussi en ce moment une question se pose sur mon installation: l'humidité de l'air,...
j'aimerais savoir quelle solution serait la plus adapté pour a voir de l'air sec sans hipotequer un de mes reins,..
je n'ai pas un débit tres grand donc le secheur je ne sais pas si c'est une bonne solution et si oui vers quelles taille et type de secher me diriger, peut on confier sur de l'occasion ou neuf systematique?
j'ai vu aussi qu'il existait des sortes de filtres pour enlever une bonne partie de l'humidité,..
je vis qu'il y a des gens plus que qualifié dans le domaine par ici donc si vous avez des idées je suis preneur!
merci bien :-D
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #13
salut a tous,..
bien j'ai fait tourné la bete a la main et j'entend bien le bruit du clapet du coté de l'etage de compression le plus gros (relié a l'admission) mais rien ou presque du l'autre,... donc d'apres ce que l'on a evoqué plus haut ce clapet la est peut etre fatigué,...
sinon au refoulement il sort bien de l'air,...
voila pour l'essai en manuel,..
sans quoi je suis allé voir les tarif des tuyau type chauffagiste eprouvé a 16 bar pour une pression de service de 10 bar,.. donc je pense que je vais partir sur une double ligne air "sec" (du mieux que je pourrais le secher) et lubrifié et de l'air juste filtré sur une autre ligne (courte) pour des usages hors machines,...
donc la dessus je pense partir de ma cuve avec du tube de 3/4 pour la ligne et du 1/2 pour les descentes,..
voila qu'en pensez vous je n'en ai jamais monté donc bon si quelqu'un a l'habitude,...
merci bien, charles
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 183
entre Savoie et Isère
Bonjour,
Les choses se présentent assez bien.
Entendre la vibration du clapet refoulement du cylindre basse-pression n'est peut être pas évident vu que le réfrigérant inter étage est monté. du coté HP c'est différent car pour l'instant ça débouche dans le vide.

le tueur de poules a dit:
salut a tous,..
,.. donc je pense que je vais partir sur une double ligne air "sec" (du mieux que je pourrais le secher) [highlight=#ff0040]et lubrifié[/highlight] et de l'air juste filtré sur une autre ligne (courte) pour des usages hors machines,...
donc la dessus je pense partir de ma cuve avec du tube de 3/4 pour la ligne et du 1/2 pour les descentes,..
voila qu'en pensez vous je n'en ai jamais monté donc bon si quelqu'un a l'habitude,...
merci bien, charles
Il ne faut pas faire une ligne air lubrifié pour la simple raison que l'huile doit être ajoutée à l'air au plus près du point d'utilisation, sinon il y a dépôt et accumulation de liquide dans les conduites. Le (les) lubrificateurs sont à placer et à dimensionner en fonction de chaque machine. C'est pour ça qu'en industrie il y en a une multitude dont l'entretien oblige à des déplacements alors qu'un général serait plus facile à garnir d'huile.
Fais un seul réseau en 3/4 ou en 1 pouce, bouclé on non en fonction de tes locaux et qui sera à la pression du réservoir. Ensuite, cet investissement étant fait pour longtemps, progressivement installe des détendeurs et lubrificateurs en fonction des besoins.

Pour le tuyau de refoulement compresseur----réservoir, sois très exigeant sur la section, le renfort, la fixation et surtout l'aptitude à la tenue à l'air chaud (Plus de 150° !)
Bonne continuation. Papeteme
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #15
merci papeteme bien je prend bonne notes de tes observations qui sont confirmées par un document que je viens de visionner sur le net qui donne des informations interessante pour ceux qui s'y mettent,..
je vous balance le lien: si ça donne des idées a des gens smt002 : http://www.nationalpneumatic.com/img/pdf/Francais/Références%20techniques/Topring/Topring_configurer_un_reseau_dair_efficace.pdf
voila sans quoi les gens qui vendent des ligne d'air comprimé en alu mettent en avant la corrosion de la ligne,... certe ce n'est pas faux mais enfin bon la cuve est en feraille meme si galvanisée,.. donc que je m'enleve un doute de l'esprit une instalation en tube galva sera une installation perene?
au sujet de la taille de la ligne primaire bien je pense d'apres ce que tu dit papeteme et le document qu'il faut que je surdimensionne un peu la chose par rapport a mon idée de depart: 1 pouce ou 1 pouce 1/4 étant donné que la sortie de mon compresseur est en 1pouce 1/4,...
sans quoi j'ai un collegue qui bosse dans une boite de confection de tuyauterie et raccord hydraulique j'essairais de voir avec lui,... ma seule crainte c'est de trouver des raccords de cochon pour faire le lien de la tete a la cuve,..
a plus tard messieurs merci beaucoup on se sent moins seul du coup,... :-D
 
Dernière édition par un modérateur:
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
les tube en acier ne sont pas un probleme de securité , sauf pour les gros diametre qui posent le même probleme que les cuves

jusqu'a quelques cm de diametre même si un tube se perce par la rouille , ça fait une fuite maîs n'explose jamais

ce qui fait qu'on aime pas les tube en acier c'est que la rouille peut salir l'air

avec du tube galva d'aduction d'eau il y a moins de probleme

le tube d'adduction d'eau polyethylene noir est pas mal , mais ne supporte pas du tout la chaleur : c'est bon si il y a un bon systeme de refroidissement

si tu instale un bon systeme de sechage de l'air , genre frigorifique , il n'y a plus de risque a utiliser des tuyaux en acier brut

un systeme de sechage frigorifique assure aussi le refroidissement complet de l'air , donc permet d'utiliser des tube polyethylene noir sans risque de les faire chauffer

pour le tuyaux entre compresseur et cuve , si le compresseur est fixé rigidement a la cuve , le tuyau peut etre en acier , pas besoin de tuyaux souple

si je mettait un sechage frigorifique , je le mettrait entre compresseur et cuve pour proteger la cuve aussi , et pour donner au secheur le debit constant du compresseur , et laisser ce qui est branché sur la cuve pouvoir prendre un debit instantané superieur a ce qui pourait passer dans le secheur
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #17
salut moissan ma crainte par rapport au secheur d'air qui n'est peut etre pas fondée; c'est l'entretien que ça engendre.
j'ai un collegue a coté qui bosse dans une usine, et bon ils en ont 2 et n'arrivent pas a les garder en fonctionnement bien longtemps certes ils tournent h24 mais bon,...
c'est un appareil que je ne saurais pas choisir correctement,car j'ignore son fonctionnement et quel type d'appareil se preterait a mon installation,..
hors mis le débit consommé je ne sais comment faire un choix correctement et si il est possible d'avoir de l'air sec d'une autre maniere,...
voila pour les derniers details qui me tiennent dans le doute :axe: ,...
a+ et merci encore les gars!
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 183
entre Savoie et Isère
Bonjour,
La chance que tu as avec le forum c'est que tu as au même endroit l'accès à des avis complètement divergents. Tu peux faire ton marché et choisir en final la solution qui te parait la plus appropriée pour toi. C'est aujourd'hui le cas pour l'emplacement du sécheur frigorifique.

J'ai toujours été un farouche défenseur de mettre le sécheur après le réservoir et non en sortie de compresseur. Je n'ai d'ailleurs pas le souvenir d'avoir fait ou entretenu une installation avec le compresseur en sortie de compresseur. Pourquoi :
-Les débits nominaux donnés par les fabricants de sécheurs le sont pour un air à 35° dans une ambiance à 25°. Quelle sera la T° en sortie de ton compresseur ? Pour moi, elle sera très élevée puisque je t'invite à être vigilant pour le flexible que tu dois prévoir.
-La perte de charge engendrée nécessaire à la traversée du sécheur ''mange'' une part importante du différentiel de pression du pressostat.
-L'air consommé pendant une journée de travail sera traité pendant une infime partie de cette journée (seulement pendant les périodes de compression). Il en résulte pour le sécheur un fonctionnement en tout ou rien pendant lequel il a beaucoup de peine à se réguler. Au début de chaque période de compression, un paquet d'air arrivera au réservoir non traité car le sécheur qui était en stand-bye n'a pas été prévenu et préparé pour traiter la masse d'air qui lui arrive brutalement.
-Je ne suis pas frigoriste, mais je sais que ces machines n'aiment pas les courts-cycles de fonctionnement.
-Le réservoir, par la surface de ses parois participe gratuitement au refroidissement nécessaire de l'air comprimé. Il serait dommage de s'en priver
-Le réservoir décante une bonne partie des contaminants de l'air en sortie de compresseur. Ils sont mieux là que dans les chicanes internes des échangeurs des sécheurs
-Le réservoir casse le régime pulsatoire qui existe dans la veine d'air en sortie du cylindre HP. Ses soudures sont plus appropriées que celles des échangeurs internes des sécheurs.
Pour moi, tous ces points et il y en encore d'autres font qu'''il n'y a pas photo'' . D'autant plus qu'il est facile de remédier au problème de la protection du réservoir qui est l'argument adverse. Il suffit d'acheter des réservoirs verticaux et galvanisés. Le dépôt se fait alors en partie basse dans la cuvette constituée par le fond bombé (épais et sans soudure) du réservoir et non pas comme dans les réservoirs horizontaux le long de la tôle.

Si je devais résumer mon sentiment personnel je dirais qu'un sécheur frigorifique est un outil merveilleux pour la qualité de l'air qu'il produit mais fragile s'il n'est pas installé avec tous les égards qui lui sont dus. Il n'est surtout pas fait pour faire de l'abattage de calories.

Bonne réflexion pour un confort d'usage ensuite.
Papeteme
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #19
bonjour messieurs,..
pour ce qui est de l'emplacement du secheur je n'ai pas de doute en soit car sur toute les installations que j'ai vu y compris celle d'ou provient ma cuve (verticale et galvanisée) le secheur est placé apres la cuve ce qui me parait sensé puisque le purgeur automatique est placé sous la cuve donc c'est prevu qu'il y ai de l'eau a cet endroit,..
cela dit les intervntions de chacun mettent toujours en lumiere de nouvelles choses, elles sont plus que bienvenues, qu'elles soit complementaires ou meme des fois contradictoires :smt002
la ou je suis perplexe c'est sur l'obtention d'air sec: secheur or not secheur si oui quel type: frigo, compression, menbrane, absorption,
quel seront les differences entre ces appareils, prix, fiabilité, conditions de fonctionements theorique par rapport a mes conditions de fonctionnement (cycles,temperatures exterieure, debit,)
merci les gars :)
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
c'est pour ça que j'ai ecrit , "si je mettait un secheur frigorifique" pour bien preciser que ce n'etait que mon opinion et que ce n'est pas ce que j'ai vu , et en attendant la reponse du specialiste papeteme qui a une grande experience !

et merci papeteme tu m'a convaincu que mettre un secheur frigorifique a ma façon serait farfelu !

autre avantage de mettre le secheur en sortie de cuve n'empeche de brancher directement sur la cuve un truc a très gros debit , genre marteau piqueur ou sableuse ; le secheur frigorifique n'a donc pas besoin d'etre capable de passer les gros debit exeptionnel

je pense secheur en sortie de compresseur , pour un autre principe que le frigorifique classique : faire le froid par compression a une pression superieure a la pression utile ... refroidissement complet dans un radiateur , puis detente dans un moteur a air comprimé tournant a la même vitesse que le compresseur , ce qui fait du froid instantanément ... mais je n'ai jamais vu de realisation de ce principe

je pense que ce systeme serait plus economique a realiser pour les petit compresseur
 
L
lacier
Compagnon
23 Avr 2010
1 151
Provence
Merci moissan, ça a l'air très intéressant :-D
 
L
le tueur de poules
Apprenti
10 Fev 2010
94
66
  • Auteur de la discussion
  • #23
classe ce pdf en effet,...
bien de mon coté jai retrouvé quelques pieces neuves pour mon outil,...
et j'ai enfin en ma possession la documentation complete et originale de ce modele donc dès que je peux la mettre en ligne ici pour au moins que si quelqu'un un jour en ai besoin,... au moins ma galère aura servi a quelque chose,...
salut les gars,...
 
rednexage
rednexage
Compagnon
14 Fev 2009
1 263
Alsace (67)
Salut,

Je viens de lire le sujet. En ce qui concerne les sécheurs, les deux théories se tiennent il est en effet possible de mettre le sécheur avant ou après le réservoir.

Personnellement je rejoins l'avis de Papeteme, je préfère aussi avoir le sécheur en sortie de réservoir pour toutes les raisons qu'il a évoqué.

Tu trouvera dans le pdf ci-joint à la page 10, un comparatif avantage/inconvénients des deux méthodes.

Voir la pièce jointe Sechage air comprimé.pdf
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 183
entre Savoie et Isère
Bonsoir,
L'emplacement du sécheur est aussi traité dans le dossier Bogé présenté plus haut. Voir page 88.

Toujours dans ce recueil Bogé, une page très intéressante : celle où il est indiqué degré par degré combien un M3 d'air peut contenir d'eau. C'est la fameuse table établie au 19 ème par le physicien Regnault (Henri Victor) qui régit toute la problématique de l'humidité dans l'air comprimé.

Bon air pour tous !

Papeteme
 
Haut