Caractéristiques moteur électrique

Castor24
Compagnon
13 Mars 2017
739
Périgord noir
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

J'ai un moteur qui présente cette plaque:
1574685371742.png


Pouvez-vous me dire à quoi correspond P1 et P2, je ne pige pas pourquoi il y a deux puissances d'exprimées.
Démarrage et nominal ou autre ?

Merci
 
guy34
Compagnon
4 Mars 2010
3 415
nord montpellier
je suppose , donc , qu'il s'agit de la puissance absorbée électrique en P1 et la puissance mécanique rendue en P2 ...
cette présentation est très rare
A+++++
 
Castor24
Compagnon
13 Mars 2017
739
Périgord noir
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci, je n'avais pas pensé à ça.
Comme je n'ai pas le moteur sous les yeux, je suis en train de dépanner un copain par téléphone, je ne sais même pas la tête qu'il a (le moteur, pas le copain :mrgreen: ).
 
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 133
planète terre
Bonjour,

la puissance P2 est en effet bien la puissance utile , mais elle est un peu optimiste !

en effet, il faut tenir compte du cos phi (ce qui donnerai environ 285W ) mais aussi des pertes par effet joule et pertes mécaniques (de l'ordre de quelques dizaines de vatts sur un tel moteur ...) finalement , ça doit faire non pas 285W mais plutôt 240 à 250W
 
Castor24
Compagnon
13 Mars 2017
739
Périgord noir
  • Auteur de la discussion
  • #8
Voir un poil moins que 0,3 vu le cos . 0,55X0,518 = 0,2849 !
Ca veux dire que pour tout moteur asynchrone, on peut facilement connaitre la puissance utile dès l'instant que le fabricant nous indique le cos phi.
Si c'est bien ça, ça file un coup au moral, car là la réalité est décevante.
Peut on en tirer une proportionnalité avec le rendement ?
Plus la valeur du cos phi est élevé, meilleur est le rendement ?

Ca me parait mathématiquement évident, mais il y a peut être le revers de la médaille, avec une consommation électrique qui augmente.
Puisque par exemple pour un tri, on calcule, sauf erreur, l'ampérage consommé par I=P/U(cos phi)racine de 3.
 
Dernière édition:
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 133
planète terre
Ben non, c'est pas si simple que ça ! puisque il faut aussi connaitre les pertes par effet joules dans les enroulement, par courant de foucault dans le noyau magnétique et les pertes mécaniques... Mais un mauvais cos phi est un indice assez révélateur d'un mauvais moteur !
( plus le cos phi est mauvais plus le courant absorbé est elevé, et comme les pertes joules dans les entroulement vont être grande, et "ça va vite chiffrer" car elle sont proportionnelles au carré du courant ! ... Quand aux pertes mécaniques, elle dépendent en grande partie de la qualité des roulements, mais comme on ne met pas des roulement de précision très chers sur un moteur a usage grand public, ces roulement seront forcément ...plus ou moins médiocres ! )
 
Castor24
Compagnon
13 Mars 2017
739
Périgord noir
plus le cos phi est mauvais plus le courant absorbé est elevé
Pourtant, c'est le contraire qu'indique les formules, plus le cos phi est élevé, plus le courant consommé est élevé, tu peux m'expliquer là.

Par contre j'ai bien conscience que les pertes mécaniques et par effet joules sont présentes et que les moteurs industriels réputés le sont par la qualité de leurs études, fabrications et contrôles et donc de moindre pertes => meilleur rendement.
 
Castor24
Compagnon
13 Mars 2017
739
Périgord noir
Erreur de ma part, j'ai mal posé mon équation dans Excel, erreur de priorité de calcul, tu as raison, plus le cos phi est bas, plus le moteur consomme.
 
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 133
planète terre
... Et plus le moteur consomme plus les pertes joules sont élevés ! et au carré !

Quand aux chiffres de puissances affiché sur l'électroportatif grand public , en 230V mono , ils donnent quasiment toujours la puissance apparente , celle donnée par le produit : tension x courant a pleine charge ! Ceci parce elle donne le plus gros chiffre pour "faire plus mieux bien" !
(la puissance utile est bien moins flatteuse et souvent moitié moindre voir pire ...)
 
Castor24
Compagnon
13 Mars 2017
739
Périgord noir
Oui, effectivement, j'ai appris beaucoup ce soir, de quoi comparer des moteurs de GSB et des industriels.
J'ai fait l'acquisition d'un petit moto-réducteur Leroy-Somer, (je l'attends avec impatience), je me suis rendu sur le site de ce fabricant et je suis tombé sur les docs technique, c'est une mine. Cela n'a vraiment rien à voir avec les moteurs qu'on peut trouver sur le net, même sans parler de la RPC...

Merci à toi et aux autres pour ces éclaircissement. :smt023
 
Daniel Pouzenc
Compagnon
9 Février 2013
546
31800 Labarthe-inard
Bonjour,
Je crois que vous vous égarez! P1 et P2 sont des puissances active pour P1 et mécanique disponible en bout d'arbre pour P2. Les deux sont exprimées en Watts et le cos phi n'a rien a y voir.
La différence entre P1 et P2 c'est le rendement du moteur. P2=P1 moins les pertes électriques et mécaniques.
 
Calamentran
Compagnon
13 Novembre 2009
1 568
Meyreuil (à coté d'Aix en Pce)
Bonjour

Bonjour,
Je crois que vous vous égarez! P1 et P2 sont des puissances active pour P1 et mécanique disponible en bout d'arbre pour P2. Les deux sont exprimées en Watts et le cos phi n'a rien a y voir.
La différence entre P1 et P2 c'est le rendement du moteur. P2=P1 moins les pertes électriques et mécaniques.
C'est tout à fait exact, le cos phi n'entre pas dans le calcul du rendement.

Pour info, la norme concernant les plaques signalétiques des moteurs n'impose pas d'indiquer la puissance absorbée, mais seulement la puissance maxi disponible en bout d'arbre, c.a.d la puissance mécanique utile.
 
Dernière édition:
Haut