Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet"

  • Auteur de la discussion Pierre-Yves
  • Date de début
P
Pierre-Yves
Compagnon
Bonjour,

J'ai récupéré il y a quelques temps un poste à souder à l'arc à transformateur, datant de 1947. L'engin dispose d'une plage de réglage de 16 à 265A, et j'ai trouvé dans la doc d'origine du fabricant que son facteur de marche est de 100% à puissance maxi (donc 265A) "tant que la température ambiante ne dépasse pas 40°C"! Inutile de dire que c'est construit solide, le catalogue d'époque annonce 110kg...

La marque de cet appareil est "Furet", un produit de la maison "Hamal", une société semble-t-il régionale (l'adresse d'époque est à Liège, à 30km de chez moi). Cette marque n'existe plus à ma connaissance, mais des anciens m'ont dit que c'était de l'excellent matériel en son temps.

2014-01-22 18.11.20.jpg


(Petite parenthèse: avant qu'on ne m'en fasse la remarque, je précise que je sais bien qu'un tel poste consomme nettement plus qu'un poste moderne, qu'un poste inverter moderne présente pas mal d'avantages à l'utilisation, mais comme beaucoup d'entre vous, j'aime les vieilles machines, et suis admiratif devant la qualité des outils d'antan... c'est pourquoi je compte utiliser cet engin!)

Le poste à souder proprement dit fonctionne parfaitement (une fois le câblage d'alimentation remplacé). Particularité: ce poste peut être raccordé en 190-200-220-380-390-410 volts. Il y avait de la variété sur le réseau à l'époque dirait-on!

2014-01-22 18.13.00.jpg


Comme vous pouvez le voir sur la première photo, ce poste est équipé d'une option d'époque, un "Appareil à haute fréquence pour poste de soudage électrique FURET". J'ai eu la chance de récupérer la notice de cet accessoire un peu plus tard, et il est mentionné qu'outre une plus grande facilité d'amorçage de l'arc, cet appareil permet de fondre des électrodes normalement prévues pour être utilisée en courant continu. Je n'ai pas (encore) avec ce genre d'électrode. Cette notice explique également que cet appareil doit être alimenté en 220V, qui est disponible sur 2 bornes du panneau arrière du poste, et ce quelle que soit la tension d'alimentation du réseau.

Mais quand j'ai récupéré le poste, je n'avais pas cette notice, et l'appareil haute fréquence était débranché. J'ai remplacé son câble endommagé, ainsi que celui du poste, et ai raccordé l'ensemble en 380V.

L'ensemble a parfaitement fonctionné! La différence à l'amorçage est phénoménale: avec l'appareil haute fréquence activé, on amorce l'arc sans contact, simplement en approchant l'électrode de la pièce. Un peu comme l'amorçage d'un TIG moderne. J'ai fait quelques essais de soudure à différentes intensités, et j'ai eu le plaisir de constater que ce poste à souder fonctionne parfaitement et de manière très stable.

Bref, dans les jours qui ont suivi, j'ai récupéré la notice, dans laquelle j'ai découvert que l'appareil haute fréquence devait être alimenté en 220V, et pas en 380V comme je l'avais fait. Oups! Pas trop inquiet, après tout il a fonctionné (et fonctionne toujours) en 380V, et puis on construisait robuste dans le temps, j'ai donc recâblé correctement pour lui donner son 220V.

Et là, problème, l'appareil haute fréquence ne s'amorce plus. En jouant sur le positionnement des barrettes de raccordement, j'ai essayé en l’alimentant jusqu'à 260V, et toujours rien. Mais à 380V (càd en réalité environ 405V), aucun souci. Mais je crains évidemment de l'endommager à long terme en l'alimentant à une tension nettement trop élevée...

Au niveau du fonctionnement, il semble que c'est une sorte de générateur de haute tension, qui provoque des arcs entre une paire d'électrodes, un peu comme des vis platinées si je comprends bien (je n'y connais pas grand chose).

Voici à quoi cela ressemble:

2014-01-20 18.39.09.jpg


Et voici en gros plan les 2 paires d'électrodes entre lesquelles ont lieu ces arcs:

2014-01-20 18.39.16.jpg


J'ai fait une petit vidéo de ce que ça donne en fonctionnement (à 400V donc). On a plus de 4000V aux électrodes (mon multimètre est à fond d’échelle à cette valeur et on la dépasse):


Lorsque j'alimente en 220V comme prévu, le problème est simple: on n'a pas ces arcs entre les électrodes.

Alors ma question est simple: est-ce que quelqu'un connait/comprend le fonctionnement de cet engin, et a une idée de ce qui l'empêche de s'amorcer à sa tension nominale? Comment le "réparer"? Je crains de l'endommager (notamment de bouffer les électrodes) en l'alimentant en 400V...

Merci d'avance pour toute aide!
Py
 
S
stanloc
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonjour,
Mes connaissances sont faibles dans ce domaine mais c'est classique pour faire de la HF d'utiliser des systèmes oscillants comprenant un éclateur (le premier émetteur radio installé sur la tour Eiffel était un émetteur à arc Pulsen). A mon humble avis c'est à ce niveau que la vieillesse du poste a fait le plus de dégâts. Une cure de jouvence s'impose à mon avis : nettoyage sûr, désoxydation probable, restauration à craindre. Attention comme pour les "vis platinées" des voitures des métaux peu courants sont peut-être utilisés.
Stan
 
M
metalux
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

archaique mais increvable :P
amha la seule chose qui a put "s'user " ca doit être ce qu'il me semble être un condensateur (2éme photo ) ( les anciens papier a bain d'huile )

a vérifier donc (et a décharger avant toute intervention :!: :!: )
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Les voisins doivent être content avec se type de HF :lol:

Commence par nettoyer les contacts ou se produisent l'arc électrique. 1er source de mèrde sur se système.

Sur des postes plus récents tu peut trouver une bougie d'allumage de voiture à la place des contacts.

Facteur de marche 100 % :smt007
 
M
metalux
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

re

ce systéme est simpliste et n'a pas tellement changé depuis (a par un peu d'electronique un plus .. )

normalement , tu as un transfo THT :!: , en // au secondaire tu as l'éclateur suivi de, (en série ) une résistance et un condensateur.
le tout est relié aux bornes du premier bobinage (le plus fin ) le second bobinage enroulé au dessus, c'est là ou circule le courant "de soudage "

pas trop difficile a dépanner jusque là, vu que ca fonctionne suivant le couplage en tension de ton poste ?, il serait bon de verifier dans un premier temps la tension au primaIre du tranfo THT suivant ce couplage

mais ATTENTION aux tensions mortelles [/color],on ne rigole pas avec ces choses là surtout si on est pas du métier
 
ramses
ramses
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

bonjour Pierre-Yves,

j'ai le frere jumeau de ton poste et en suis plus que content depuis des lustres. Je n'ai malheureusement pas le complement que tu possedes et qui semble si "performant" pour l'aomrcage. Pour ma part, j'ai equipe mon furet d'un pont de 4 diodes de puissance de recup dont je suis content au soudage mais sans effet a l'amorcage voir meme plus difficile a amorcer.

Bien a vous tous
 
M
metalux
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

sans effet a l'amorcage voir meme plus difficile a amorcer
il y a des lustres j'ai fait la même modif sur un poste ( que j'ai toujours ), mais je suis passé a l'inverter depuis longtemps et quel confort ! :wink: :wink:

j'avais rajouté un énorme condensateur de filtrage après le redressement ( 4 diodes toutes aussi énormes montées sur radiateur )
non seulement l'amorcage était largement amélioré vu que la tension était plus haute et l'état des cordons aussi me semble il ?(c'est vieux :???: )

par contre un phénoménal "clac " a l'amorcage du a la décharge du condo , pas sur qu'il appréciait ..
 
P
Pierre-Yves
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Merci pour ces infos super intéressantes, je comprends déjà un peu mieux comment ce bazar fonctionne.

Concernant la tension du primaire du transfo HT, j'ai vérifié, on a bien environ 220V dessus quand je couple correctement le poste par rapport à la tension que j'ai ici (405V mesuré => couplage 410V). J'ai aussi essayé les couplages 380 et 390V, la tension fournie croit proportionnellement, mais sans que cela ne suffise à permettre à l'appareil haute fréquence de s'amorcer.

Metalux, je n'ai pas encore eu l'occasion de faire un schéma des entrailles de l'engin, mais ce que tu décris me semble coller tout à fait. Je vais investiguer...

En attendant, j'ai scanné et mis en ligne toute la doc dont je dispose sur ces appareils. Je me suis dit que cela pouvait en intéresser d'autres, notamment toi Ramses.

1) Description et caractéristiques des postes électriques statiques de soudure à l'arc FURET

C'est dans ce document qu'on trouve la citation suivante: "Les postes de soudure électrique FURET sont conçus et construits pour débiter leur courant maximum en service continu de soudure [...] sous climat européen et sous climat tropical, lorsque la température ambiante ne dépasse pas 40°C"

Le plus gros poste de la gamme (ou du moins décrit dans ce document) est le FURET 648, 342kg, capable donc de débiter... 650A en continu! C'est pas pour rigoler! Pour ma part je possède le FURET 265.

2) Appareil à haute fréquence FURET

"Permettant l'emploi d'un poste de soudage statique pour la fusion d'électrodes qui nécessitent le courant continu (acier inoxydable, aciers spéciaux)

Facilite condidérablement l'amorçage de l'arc
Améliore la stabilité
Augmente la soupless
Réduit les pertes de temps"

La page 2 explique le raccordement au poste proprement dit. Je ne dispose pas de la torche "pour brasage au moyen de deux électrodes CARBONARC", qui est décrite également.

3) Instructions abrégées pour le mise en marche et l'utilisation des postes de soudure électrique brevetés "FURET"


Très intéressant également l'idée du pont redresseur, bien qu'il me semble que cela ne transforme pas vraiment le poste en poste à courant continu, en l'absence de lissage. Je ne suis pas assez calé en soudure pour arriver à imaginer la différence de comportement avec un tel dispositif en place. Peut-être faudra-t-il essayer. Mais pour le courant continu (et le TIG "vintage" à amorçage par contact), j'ai aussi récupéré un convertisseur rotatif ESAB KB 375. Je ne l'ai pas encore essayé car l'interrupteur à cames pour le démarrage étoile-triangle est bloqué (j'en aurai un autre pour le remplacer et tester cette semaine, restera à trouver le temps). D'ailleurs, j'avais imaginé combiner l'appareil à haute fréquence décrit ici et le convertisseur rotatif pour faire du TIG à amorçage sans contact. Idée farfelue p-e? Enfin bref, c'est un autre histoire et ce n'est pas pour toute suite, il faut d'abord que j'arrive à refaire marcher cet appareil correctement!
 
K
Kozan
Apprenti
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonjour.

La génération HF par éclateur est assez simple, pour ne pas dire simpliste. Antique tout du moins.
L’éclateur est aux bornes du transfo HT. Directement en principe.
Et il y a aux bornes de l’éclateur, un deuxième circuit avec en série un circuit LC et le primaire d'un transfo HF.
Le transfo HF c'est la bobine avec du gros fil , et son primaire c'est un simple fil .

L'arc électrique généré est riche en composantes HF, le circuit LC va les restituer sur le secondaire du transfo HF.

En premier lieu, (tout cela hors tension) ,nettoyer les contacts de l’éclateur et ajuster l’écartement pour un amorçage à la tension correcte.
Du papier abrasif 800 entre les électrodes, et nettoyage ensuite.
(Relever l’écartement initial avec des cales d’épaisseur, pour les bougies par exemple.)

Cordialement.
 
K
Kozan
Apprenti
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Pour compléter, ci joint un schéma de générateur HF de poste à souder.
Le votre est similaire.

geneHF1.jpg
 
K
Kozan
Apprenti
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Alors ces contacts ?
nettoyés?
 
P
Pierre-Yves
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonjour,

Kozan, merci pour ces précisions et explications!

J'ai eu l'occasion aujourd'hui de travailler à nouveau un peu sur cet appareil. J'ai réussi à démonter les contacts de l'éclateur et à les nettoyer, d'abord avec un brosse douce en laiton (brosse à bougies) puis avec du papier hyper fin. Je pense qu'ils sont valablement nettoyés, mais malheureusement toujours pas d'amorçage à 220V...

Concernant le schéma, je l'ai relévé, et le voici. EDIT: Ce schéma n'est pas le bon, voir plus loin pour la version corrigée.

2014-01-30 19.45.58b.jpg


En le regardant à nouveau au moment où j'écris ceci, je m'interroge car il n'y a pas de condensateur dans le circuit HF, à moins que le composant que j'ai représenté comme une résistance sur le schéma n'en soit en fait pas une - ce qui ne serait pas illogique vu sa construction (plusieurs fines couches de cuivre en sandwich dirait-on). Dans la photo de l'appareil ouvert de mon premier post, c'est le composant plat au centre, à droite de l'éclateur. Il pourrait donc faire office à la fois de résistance et de condensateur? Je dis peut-être des conneries, je n'y connais vraiment pas grand chose! Quoiqu'il en soit, je n'ai pas pensé à mesurer son éventuelle capacité, convaincu sur le moment d'avoir affaire à une résistance. Ce sera pour demain j'espère...

Une chose est sûre par contre, le condensateur de 8.29µF (la boite grise dans le coin) est bien uniquement là pour le filtrage. D'ailleurs, sa valeur semble-t-elle appropriée? Est-ce qu'elle peut avoir changé en vieillissant?

Bon, je suppose que la prochaine étape est de mesurer la capacité du composant que j'ai pris pour une résistance, et de voir si sa valeur tient la route. Là, je compterai sur votre aide...
 
B
Bth
Ouvrier
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonjour Pierre-Yves, bonjour à tous et à toutes,

Oui la pièce avec les lamelles de cuivre c'est un condensateur. En général c'est composé par une alternance de feuilles de cuivre et de feuille de mica. Pour le mesurer il faut un capacimetre pour les faibles valeur. De nos jour on utilise des feuilles de téflon pour les fabriquer. L'avantage c'est la tenue à des hautes tensions.
Ce géné Hf est un bel exemple pour une réalisation future....
Pour la panne il faut absolument vérifier toutes le connextions et les soudures. Pour le transfo THT le test n'est pas évident car c'est de la haute tension. Il faudrait une résistance de puissance au bornes du secondaire 20 K 10W pour ne pas trop le charger. Par contre la mesure de tension doit se faire avec un diviseur de tension avant le voltmètre.

Mais fait très très attention c'est de la très haute tension !!!!

Avec une photo de ton condo.
CONDO.jpg


Bonne journée.
Bth Thierry
 
Nikass
Nikass
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Salut !

Remarque idiote, mais... si tout simplement le truc avait été modifié/reréglé pour 380V ?

a+
 
P
Pierre-Yves
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Salut,

Je ne pense pas qu'il a été modifié, pour 2 raisons:

1) Il n'y a aucune trace visible de modification (et là dessus je peux me tromper, le travail peut avoir été fait très proprement)

2) Du temps de son service, le poste était utilisé en 220V. Je l'ai d'ailleurs récupéré équipé d'une prise tri 220 (les bleues) avec un câblage mal en point, et je sais que là où il servait, il y a bien 2 circuits, un en tri 220V et l'autre en tri 380V, avec respectivement des prises bleues et des rouges (comme prévu dans la norme me semble-t-il). Et l'appareil haute fréquence était raccordé directement sur l'alimentation du poste (et pas sur les bornes X et Y comme recommandé page 2 du manuel, deuxième document ci-dessus), et recevait donc du 220V. C'est donc moi qui ai modifié le couplage pour l'utiliser en 380V, et qui l'ai dans un premier temps naïvement laissé connecté aux bornes d'alimentations du poste, n'ayant pas encore récupéré la doc.

Py
 
M
metalux
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

rebonjour

vérifie en premier lieu ton condensateur ( le plus gros ) , vu son âge avancé il ne doit plus jouer son rôle

l'éclateur a aussi un rôle primordial, vérifie qu'il n'y ai pas de fuites (électrique :roll: ) et qu'il soit bien réglé (écartement )

et quitte a me répéter gaffe a la haute tension !! nous ne sommes pas en presence d'une bobine d'allumage de véhicule ou d'un tht de télé comme on en rencontre dans certains postes a souder , mais bel et bien d'un bon gros transfo qui doit débiter pas mal de mA
 
Nikass
Nikass
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bon... eh ben mis a part le réglage des écartements des éclateurs, je ne vois pas... De toute façon, le fait que ça s'amorce et oscille ne dépend que de la HT et des éclateurs, donc le reste n'est certainement pas en cause...

Une possibilité serait que le transfo HT en ait un coup dans l'aile et ait des spires en C/C, du coup, il ne délivre pas la tension prévue mais l'alimenter en 380 lui redonne du peps...

a+
 
P
Pierre-Yves
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

metalux,

Pour le condensateur, comment le vérifier? Mesuré au capacimètre, j'ai une valeur de 8.29 µF. Donc il n'est pas complètement HS, mais comment savoir si il devrait avoir une capacité différente? Il n'y a évidemment absolument aucun marquage visible.

Pour l'écartement des éclateurs, jusqu'à présent j'ai strictement laissé tel quel. Je peux éventuellement tenter par essai/erreur de les rapprocher progressivement pour voir si à moment donné cela s'amorce... Mais pour ça il faut que je trouve les mini clés qui vont bien, car les écrous ont une dimension inhabituelle (hier j'ai donc démonté les supports complets pour pouvoir procéder au nettoyage).

Nikass,

Intéressante suggestion, le coup des spires en court-circuit. Je suppose qu'il n'y a pas moyen de le savoir sans connaitre à la base les caractéristiques du transfo. J'avais pensé alimenter le primaire en 12V AC (par exemple, éventuellement moins) pour obtenir une tension mesurable au secondaire, pour en déduire le rapport du nombre de spires, mais ne connaissant pas la valeur attendue, je doute que cela soit d'une quelconque utilité...
 
Nikass
Nikass
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Mouais, il n'y a pas vraiment de solution simple. Tu peux toujours mesurer le diamètre du fil, la résistance, en déduire la longueur bobinée des deux côtés et avec les dimensions en sortir une estimation du nombre de spires et donc du rapport de transformation. Puis, avec le gap des éclateurs, avoir une idée de la tension d'amorçage en te basant sur la tension de claquage dans l'air sec, et voir si ça colle... mais le cumul des erreurs et des approximations risque fort de dépasser les données réelles.

Ce qu'il y a de sûr c'est que les transfos HT qui datent de Mathusalem ont souvent des problèmes d'isolation, c'est vrai dans plein de domaines, donc ça n'est pas une idée en l'air. Le problème, c'est que ça ne va pas en s'arrangeant... et hors rebobinage, point de salut.

Enfin, si, une idée peut être. C'était stocké en atmosphère humide ? Si oui, un bon coup d'étuvage peut aider. Tu ne vois rien dans le transfo dans le noir ?

a+
 
M
metalux
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Pour le condensateur, comment le vérifier
comme tu l'as fait , au capacimètre , il y a aussi une méthode toute bête c'est a l'aide d'un multimètre en position test de continuité (sonore ! ) , les pointes de touches sur le condo ( déchargé !! ) ca doit biper puis s'arrêter, inverse les pointes de touches ca doit faire la même chose

même manip en position ohmètre ( analogique ) , l'aiguille monte puis redescend
mais rien n'indique si ce condensateur a un amorçage interne en présence de la tht !!

débranche le secondaire du transfo et branche ce secondaire sur 2 fils rigides, vis , clou ou autre très bien isolé (montage en l'air par ex ) et espacé d'au moins 1cm, tu dois voir un arc j'aillir preuve que tu as bien de la tht en sortie,
c'est du bricolage certes mais tu n'as pas une sonde tht pour ton multimètre hein !
 
S
stanloc
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Si ce que vous désignez comme tel, est un condensateur moi je suis le Pape. Qu'est ce que des boulons de cette taille feraient là ??????? En plus la faible épaisseur entre les plaques ne pourrait renfermer qu'un très petit empilage d'électrodes et de feuilles d'isolant donc il s'agirait d'une capa très faible. Enfin j'ai des doutes vu d'ici.
Stan
 
P
Pierre-Yves
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonsoir,

Stanloc, tu peux tomber le masque et désormais utiliser ton autre pseudo, tu sais, l'officiel, François 1er, car c'est bel et bien un condensateur, d'une valeur mesurée de 6.2 nF!

Très bien vu, Bth. Une petite vue des feuilles de cuivre:

2014-01-31 17.28.39.jpg


Et oui, hier je me suis fait avoir comme un débutant (que je suis) et j'ai en fait mesuré la résistance cumulée du bobinage secondaire du transfo HT, et du bobinage primaire du "transfo" qui injecte la haute fréquence dans la puissance. Bref, composant sorti du circuit, cela ne fait aucun doute, c'est un condensateur. Est-ce que 6.2nF semble une bonne valeur?

Dans tous les cas voici le schéma corrigé:

2014-01-31 18.56.42.jpg


D'autre part, j'ai poursuivi les tests avec le transfo. Dans le noir, rien de visible, et on entend juste un très léger ronronnement.

2014-01-31 17.50.13.jpg


J'ai donc poursuivi avec le test de la THT, avec 2 fils de cuivre en l'air. Et sur base de ce qui a été dit précédemment, je pense que le problème vient du transfo, car aucun arc ne se crée à 1cm. Je dois rapprocher très très très près les électrodes pour que ça démarre. Au début je pensais qu'il fallait même que je les fasse se toucher, mais en y regardant de plus près, je pense que ça s'amorce quand même à 2-3 dixièmes. Une fois amorcé, si on écarte, cela tient jusque +- 1cm.

2014-01-31 18.17.35.jpg


Voici une petite video pour vous montrer. Les fils sont dénudés chacun sur +1 cm, cela vous donne l'échelle.


Donc que puis-je faire maintenant? Le matos était en effet stocké "à l'humidité", c'est à dire sous abri non chauffé et ouvert aux courants d'airs, et on est en Belgique... Peut-être que l'étuvage est à tenter? Comment ça marche, combien de temps et à quelle température?

Dans tous les cas, merci à tous pour votre participation, c'est vraiment très chouette et sympa de m'aider!
 
M
metalux
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

pas bien vaillant ton transfo il me semble , on est loin des 4000v annoncés :wink:
 
Nikass
Nikass
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Aye... Bon, j'espère que j'ai tort. Pour le fait que tu aies besoin d'amorcer et que ça tienne en écartant, ça c'est normal, une fois le canal ionisé ouvert ce n'est plus le même débat.

Etuvage: avec les moyens du bord, puisque c'est démonté, mais je te laisse peu d'espoir. Tu as le chauffage central ? Pose-le sur un radiateur pendant quelques jours. Sinon, tu mets le four de Madame au minimum avec la porte entrouverte, quelques heures. tout doucement....

Et, au pire, tu continues à t'en servir en 380: si l'isolation est foutue, ça tiendra ce que ça tiendra, ça sera son baroud d'honneur.

a+
 
S
stanloc
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

J'attire votre attention sur le fait qu'il faut 30 à 34 000 volts en DC pour créer un arc électrique entre deux électrodes espacées d'un cm. Donc avec 4000 volts n'attendez pas de tirer des arcs bien longs.
L'idée de brancher le transfo sur une tension de 6 ou 12 volts pour lire la tension au secondaire avec un multimètre courant me semble bonne. Il faut mesurer la tension à vide et en charge pour bien faire. Mais attention il est probable que ce transfo a un entrefer et qu'il ne peut débiter beaucoup de puissance.
Stan
 
K
Kozan
Apprenti
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonsoir.

je viens de relire plusieurs fois les post et je ne comprends pas certains.

Le condensateur qui a été pris pour une résistance:
C'est un condensateur de 6.2NF.
Sa résistance parallèle devrait être infinie. Et pas de 5.38 k ohms. Ni d'autre chose d'ailleurs.
Comment cela a t il été mesuré? un multimètre, (même un numérique premier prix) doit indiquer que la résistance est très très grande.

Si il y a vraiment cette valeur de quelques k ohms, cela va amortir l' éclateur, et faire chuter l’énergie HF fournie de façon très importante.
Cela va chauffer aussi.
Il faudrait trouver un condensateur similaire, ou démonter, nettoyer les lames, et remplacer l’humidité par un très bon isolant, comme de la paraffine ou de la graisse silicone . en première approche, un séchage au sèche cheveux, devrait enlever l’humidité ..et les éventuelles pollutions.

Cordialement.
 
P
pierrepmx
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Salut,
[POST ÉDITÉ] Je n'avais pas vu la seconde page du sujet avant de répondre, c'est bien un condo, tout va bien :wink:
...
 
B
Bth
Ouvrier
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonjour à tous et à toutes,

Pour le condensateur sa valeur ohmique n'est pas bonne. J'ai peur qu'un démontage pour nettoyage lui soit fatal!!!! Dans ces bêtes la: l'isolant c'est du mica donc très très fragile. Je tenterais un passage dans un four de cuisine pendant quelques heures. Ensuite re-mesurer sa résistance pour voir son évolution. En fait il faut mieux le remplacer.
Par contre le transfo c'est un très beau transfo...... Tous les enroulement sont séparés et la carcasse et facilement démontable. En enlevant les cartons de protection des enroulements, leur couleurs seront de bonnes indications sur leur état. Vérifier aussi les soudures entre les fils souples de liason avec le fil émaillé du bobinage.
Sinon il faudra débobinner en comptant les tours et refaire cet enroulement.

Bon courage et bonne journée. Attention il y a du jus!!!! faut pas jouer!!!!

Bth Thierry.
 
P
pierrepmx
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bth a dit:
Pour le condensateur sa valeur ohmique n'est pas bonne..
:?:

Pierre-Yves l'a mesuré 6.2nF, donc il est bon. Sinon, vu la "technologie", ça aurait été un court-circuit.

D'ailleurs, ne pas oublier que la HF marche (sous 380V) !
 
P
Pierre-Yves
Compagnon
Re: Re : Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "

Brève réponse depuis mon telephone:

1) la valeur ohmique signalée sur le premier schéma n'est pas correcte, je me suis planté et ai mesuré la résistance aux bornes du condensateur sans le debrancher. J'ai donc en fait mesuré sa résistance interne en parallèle avec celles du reste du circuit, à savoir le secondaire du transfo HT et le primaire du transfo qui injecte la HF dans la puissance.

Une fois démonté (hier), j'ai mesuré une valeur de 50 megohms (qui allait croissant). Il me semble donc que ce condensateur est operationnel.

2) Lorsque j'ai fait référence à 4000V, c'était une des premières mesures que j'ai effectué, et je confirme que mon fluke bippait à fond d'échelle sur le calibre 4000V. D'ailleurs realisant ce que je venais de faire, j'ai craint de l'avoir flingué. Mais heureusement ce n'est pas le cas. Là où j'ai maintenant un doute c'est que je ne sais plus si j'ai effectué cette "mesure" en 220V ou en 380V...
 

Sujets similaires

A
Réponses
15
Affichages
2 898
anthropovergnat
A
E
Réponses
8
Affichages
549
slk
O
Réponses
8
Affichages
475
Otatiaro
O
springer
Réponses
40
Affichages
3 638
springer
springer
E
Réponses
29
Affichages
1 743
kawah2
K
W
Réponses
40
Affichages
1 258
reivax
R
^BOU^
Réponses
19
Affichages
650
^BOU^
^BOU^
pierremertus
Réponses
1
Affichages
836
pierremertus
pierremertus
M
Réponses
7
Affichages
8 910
rabotnuc
R
Haut