Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet"

  • Auteur de la discussion Pierre-Yves
  • Date de début
K
Kozan
Apprenti
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonsoir

Heu... les électrodes (repère rouge) de TIG sont au Thorium. radioactif, et en les meulant, on génère des poussières, et ... on finit par les respirer.
Et là, c'est franchement pas terrible pour l'organisme. :eek:
C'est insidieux....
Il y a des électrodes TIG sans thorium...

Cordialement.
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Pierre Yves à tu demandé à labobine sur le forum.

Peut être à t'il eut des postes à bobiner et un avis sur la question ?
 
S
stanloc
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Kozan a dit:
Bonsoir

Heu... les électrodes (repère rouge) de TIG sont au Thorium. radioactif, et en les meulant, on génère des poussières, et ... on finit par les respirer.
Et là, c'est franchement pas terrible pour l'organisme. :eek:
C'est insidieux....
Il y a des électrodes TIG sans thorium...

Cordialement.

ne sois pas parano. Quelle est la concentration de thorium dans l'électrode ????? Est ce que Pierre-Yves va passer sa vie à meuler sans protection des électrodes TIG ???? Surtout cesse de manger salé car le sel de cuisine est radioactif.
Stan
 
K
Kozan
Apprenti
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonjour

Le sel de cuisine radioactif est celui qui est diététique, c'est à dire celui ou le chlorure de sodium a été remplacé par du chlorure de potassium.
Et la radioactivité est considérablement plus faible que le thorium.
Si le thorium est utilisé dans les électrodes, c'est parce les rayonnements qui s'en échappent ionisent légèrement l'air environnant et favorisent l'arc.
Dans les ateliers de soudure, il y a des récupérateurs de poussières, aspirations etc..

Cordialement.
 
P
Pierre-Yves
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Bonjour à tous,

A cause d'un problème d'ordre familial (sur lequel je ne m'étendrai pas), j'ai été contraint de rester loin de l'atelier quelques temps. C'est donc seulement aujourd'hui que j'ai pu poursuivre les investigations sur ce transformateur.

J'ai donc assemblé les 40 résistances 100 k / 2W / 1%, qui une fois en série sont mesurées à 4007 k. L'exemplaire en parallèle duquel la tension sera mesurée l'est à 100.45 k. On est donc bien en dessous du 1 % promis par le fabricant.

Sous 405V, j'ai mesuré 102V. Donc on peut en déduire une tension totale à vide du secondaire de 4068V (5753V crête), et un rapport de transformation de 1:10.05

Sous 235V, j'ai mesuré 62V. Donc on peut en déduire une tension totale à vide du secondaire de 2473V (3497V crête), et un rapport de transformation de 1:10.5

On retrouve bien le rapport de transformation proche de 1:10, qui avait été déterminé en alimentant en basse tension. Mais selon certaines réflexions, ce rapport est anormalement faible...

Je n'ai malheureusement pas eu le temps de tester avec l'éclateur, qui a été complètement rénové, et qui "brille comme un sou neuf". Théoriquement, avec 0.45mm à chaque éclateur, la tension au secondaire devrait être suffisante pour l'amorcer (je rappelle qu'il était réglé à 2 x 0.8mm quand je l'ai récupéré). Ce test "pragmatique" sera effectué prochainement, on verra alors si la pratique colle à la théorie.

ducran lapoigne, j'ai comme promis refait la mesure de la capacité du condensateur, au moyen d'un autre appareil du même modèle (fluke 289). Et stupeur, aujourd'hui je mesure 4.2nF, au lieu des 6.2nF de l'autre fois. Donc soit les conditions différentes (température, humidité, ...) ont fait varier cette valeur, soit il s'agit d'un problème d'appareil de mesure. Je vais la refaire avec le même appareil que l'autre fois, pour essayer de piger ce qui se passe.

A bientôt,
Py
 
D
ducran lapoigne
Compagnon
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

bonsoir,

merci pour ta réponse, pierre yves
ce qui me faisait tiquer, c' est ta photo du 31 janvier du dit condensateur
je suis étonné que 5 feuilles de clinquant (x2) puisse donner cette valeur

@+ sur le fofo
Antoine
 
C
chrisbur99
Apprenti
Re: Appareil haute fréquence sur poste à l'arc ancien "Furet

Hé bien, Pierre-Yves, nous y voilà ...

Compte tenu de tes plus récentes estimations sur le nombre de spires, et sauf erreur massive de ta part dans le calcul des nombres de spires, ce à quoi je ne crois pas (cf. ton post du 20 février et mes remarques en date du 21 février), à ce jour on peut dire qu'il y a au moins 9 chances sur 10 que le primaire de ton transfo soit en court-circuit partiel. Mais il n'est pas interdit de refaire une dernière fois l'estimation mini/maxi des nombres de spires ...

Pour mémoire, en prenant 2 à 2 les valeurs extrêmes du nombre de spires, tant au primaire qu'au secondaire, la valeur estimée pour le rapport de transformation en tension - à vide - oscillait entre 1:12.5 et 1/19.

Si tu trouves environ 1:10, c'est vraiment qu'il y a un os dans le potage, donc : prochaine étape : démontage soigneux du noyau magnétique pour peser la bobine primaire, afin d'estimer le poids du cuivre, donc : sa longueur, et par conséquent : le nombre de spires initial (puisqu'on connaît la section du fil). Dérouler "pour voir" le vieux bobinage ne servira pas à grand -chose, sinon à encombrer ton atelier avec des hectomètres de fil de cuivre non réutilisable ...

Puis construction à l'identique d'une autre carcasse de bobinage, et bobinage d'un nouveau primaire, avec un nombre de spires identique à celui de la "vieille" bobine primaire ...

Pour ce qui est du condensateur THT : 6.2 nf, c'était de toute façon beaucoup, en tout cas très supérieur aux valeurs indiquées sur les schémas de cette époque (typiquement : 3 nanofarads). Mais - vu de chez moi - on ne peut rien dire de plus, car si le diéléctrique de ce condensateur est vraiment foireux, avec un capacimètre ordinaire on ne sait pas estimer l'angle de pertes, donc la capacité "mesurée" risque fort de dépendre de la tension d'essai ...
 
S
silvainfrance
Nouveau
Bonjour, je sais que ces conversations date mais cependant je me permet de vous contacter ayant un poste à souder similaire en bonne état ..un furet de 1947...Il fonctionne parfaitement cependant je ne m'en sert pas et souhaiterais le revendre...quel est sa valeur marchande et ou m'adresser pour ce genre de vente...cordialement sylvain
 
P
Pierre-Yves
Compagnon
Salut,

Quand tu dis "similaire", tu veux dire qu'il est équipé d'un appareil à haute fréquence également? Ou bien tu parles des caractéristiques du transformateur de soudage?

Au niveau de la valeur, c'est difficile à dire. Je ne suis pas sûr que ça ait une véritable valeur marchande en tant que poste à souder, malheureusement, même si ces appareils sont increvables et fonctionnent à merveille. Je veux dire par là que sa valeur est probablement proche de celle des métaux qui le composent, et qu'il me semblent que peu de gens seront intéressés à dépenser cette somme pour un poste à souder de ce type, vu ce qu'il est possible d'obtenir en "technologie moderne" pour une somme équivalente (qui sera moins lourd, moins encombrant et qui consommera bien moins... mais qui aura cessé de fonctionner depuis très longtemps dans 73 ans...). Ce que je trouve très dommage, étant personnellement très attaché aux appareils et technologies de cette époque pas si lointaine, et à la qualité et à la mentalité ayant donné lieu à leur conception...

C'est mon avis personnel, mais je peux évidemment me tromper... Auquel cas d'autres intervenants ne manqueront pas de donner leur opinion.

Py
 
Dernière édition:

Sujets similaires

A
Réponses
15
Affichages
2 306
anthropovergnat
A
O
Réponses
8
Affichages
425
Otatiaro
O
springer
Réponses
40
Affichages
3 404
springer
springer
E
Réponses
29
Affichages
1 660
kawah2
K
^BOU^
Réponses
19
Affichages
612
^BOU^
^BOU^
M
Réponses
7
Affichages
8 832
rabotnuc
R
S
Réponses
19
Affichages
2 982
tooof
tooof
Haut