Résolu Réparation ventilateur de forge à main

  • Auteur de la discussion Philippe85
  • Date de début
Philippe85
Philippe85
Apprenti
20 Déc 2019
65
Vendée
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Bêtement j'ai abimé mon ventilateur de forge.
Il est fixé, sur une petite forge de campagne et en la déplaçant elle a basculée, et avec le poids complètement enfoncé la tôle au point que le ventilateur ne tournait plus.

Donc, je suis passé à la réparation ou au moins je tente.

20201107_182105.jpg


Pour séparer les deux coques, il y avait une soudure sur environ 3 cm sur des deux cotés et le reste fixé par des boulons.
Démontage et un coup de meuleuse sur les soudures.

J'ai à peu près remis en forme, mais pas très facile sans tas de carrossier. Et la tôle est bien plus épaisse que sur de la carrosserie.

Un peu honte par rapport à ce que je vois sur le forum, mais je me suis débrouillé entre l’enclume et la clé en guise de tas
20201108_111103.jpg


Naturellement, je n'arrive pas à remettre bien à plat, mais çà commence à ressembler à quelque chose.

Par contre, il y avait une sorte de substance entre les 2 coques qui devait faire joint. Impossible de savoir ce que c'est, noir comme de la calamine.

Qu'est ce que je pourrais mettre comme joint entre les deux coques ? Ce n'est pas réellement exposé à la chaleur, mais il faut quand même que l'air sorte pas trop par là.

La suite n'est pas mieux, le ventilateur c'est ouvert (pas voulu). J'en ai profité pour nettoyer les reliquats d'huile; de graisse et de rouille.
Par contre il y avait un joint en une sorte de fibre tout autour.

20201108_125022.jpg


Par quoi je peux remplacer ce joint, qui est au contact de l'huile de barbotage des engrenages.
(En stock à la maison, mastic polyurethane, silicone, mastic colle 221 pour ce WE)

Quelle huile faut il mettre ensuite ?

En attendant vos réponses, je file tourner la poignée bois qui à finie de rendre l’âme, fendue et vermoulue, et aplanir mes joints de coque.

Merci d'avance
 
JASON
JASON
Compagnon
14 Nov 2010
3 036
MARSEILLE
Bonsoir,
La tôlerie c'est pas un souci, il suffit d'un peu de patience et de quelques bons outils pour redresser tout ça !
Pour le joint papier voilà :
JASON
 
Philippe85
Philippe85
Apprenti
20 Déc 2019
65
Vendée
  • Auteur de la discussion
  • #3
J'espérais trouver une version type joint liquide pour m'éviter un découpage.
Peut être que quelqu'un a une autre proposition

Merci pour le lien
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 865
FR-55 Sud-Meusien
@tyros Acétique pour la résistance aux huiles, toute en restant souple.
C’est ni plus ni moins que de la "pâte bleue", ou la composition de joints courants en hydraulique.
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 674
FR 12520
Il me semble que s'était un joint sandwich , avec de l'amiante au milieu???si c'est un ventilo prêt de la forge , ça doit chauffer pas mal.
Ou bien allonger le tuyau , pour que ça ne chauffe pas trop???
 
Philippe85
Philippe85
Apprenti
20 Déc 2019
65
Vendée
  • Auteur de la discussion
  • #8
C'est bien à côté de la forge, et en dessous. Il y a bien 40 cm de longueur de brique et 10 cm de haut entre le foyer et le ventilateur. Et la conduction est au travers de la tole de l'escargot du ventilateur.
Je n'ai pas le souvenir que cela soit chaud, puisque j'ai la main sur la poignée pour tourner et je dois régulièrement toucher le ventilateur sans faire attention.

Ce dont je suis incapable de me rappeler : ai-je toujours mes deux gants. Il ne me semble pas au moins sur la main droite celle qui tourne et tient le marteau.

Donc sûrement pas très chaud et au moins pas au 60°. Je passerai à ma quincaillerie demain matin, ils doivent bien avoir cela.

Sinon sur un forum de motoculture d'antan pour des carters à huile, ils proposaient de les faire en carton standard de boîte à sucre. Je préfère nettement le silicone, mais si c'était pas si ch... à démonter (les écrous sont à l'intérieur) j'aurais bien fait le test rien que par curiosité.

Suite au prochain week end

Merci à tous
 
Philippe85
Philippe85
Apprenti
20 Déc 2019
65
Vendée
  • Auteur de la discussion
  • #9
Pour finir, le ventilateur est réparé

ventilo.jpg


Ou plus exactement, il fonctionne plutôt que réparé et suis pas très fier du résultat. Il a gagné une poignée tournée en épine en replacement de la poignée fendue qui me coupait les mains.

Par contre le carter en fonte (une sorte de fonte grise) était fendu. Un bel échec de brasure (plusieurs sortes). Comme il fallait bien que le pas de vis soit refixé, j'ai fini par souder en autogène acier. Une véritable galère, jamais réussi à refaire une étanchéité, mais au moins la fixation a rejoint le carter, le plan de joint fonctionne donc j'ai mis papier à joint et un peu de silicone acétique pour une petite fuite sur le plan de joint (merci pour les conseils) et en position la plus déclive. Par contre un peu de fuite dans deux soufflures.

Donc, remontage avec de la graisse plutôt que de l'huile du fait des fuites cela devrait suffire. Quelques points de soudure en périphérie des coques pour rapprochement idem celle que j'avais meulée.

Il fonctionne, souffle suffisamment pour forger et il durera surement moins qu'il a duré.
 
Haut