[rénovation] Tour SOCOMO 147

C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
une solution, dite plus haut c'est de le démonter pièce par pièce, le banc, la boite de vitesse, le trainart avec tout dessus, la poupée fixe et les pieds.
aller chercher un truc à la fois.
une fois les pièces chez toi se sera plus facile pour mettre dans ton atelier.

je me doutes que se ne sera pas évident ni même simple et rapide comme solution mais ça te permettrait de les bouger plsu facilement dans ton atelier et de faire les pièces petit à petit comme ça.
quitte si c'est possible de mettre le banc et les pied dehors recouvert d'une couverture et d'une bâche

le 19 c'est dans quel coin ça ?
 
vbidou
vbidou
Compagnon
15 Déc 2008
779
Savoie & Isère
D'accord d'accord, toutes les machines en bas, c'est justifie, je te comprends. mais les photos aideraient a comprendre.

Je crois de toute facon que tu viens de donner la piste... Le rentrer "demonte". je veux dire que tu te le fait livrer devant chez toi. Tu le laisse sous une bonne bache bien propre. Tu le demonte tranquillement devant chez toi, sans te presser (séparation de la poupée fixe, du trainard, de la boite de vitesse). Une fois le banc a poil, tu le rentre dans ton atelier, sur des roulettes, l'installe dans la partie basse et le remonte doucement.

En tout cas c'est ce que j'evaluerai serieusement, car effectuer toute l'operation de rentrage en un seul coup semble ambitieux.
Soit.
Impossible n'est pas j.f., mais t'es pas trop zinzin, tu reste raisonnable :wink:
 
vbidou
vbidou
Compagnon
15 Déc 2008
779
Savoie & Isère
Bon, j'etais en train d'ecrire quand Cerber a poste le sien.
Je crois qu'on pense a la meme chose :wink:
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #34
19 = Corrèze. Chirac et Hollande entre autres.

Entre Limoges et Toulouse sur la nord-sud reliant Paris à Barcelone.


J'ai complété le sujet dnas la rubrique "nos ateliers" pour ne pas encombrer ici. En effet, si je "rentre" cette machine, la rénovation sera ici, et l'agencement de l'atelier, c'est HS complet.


atelier-j-f-t4077-45.html#240198


Démonter une machine ailleurs que dans la partie bricolage est impossible.Le garage est occupé par un 4x4 que je ne peux pas mettre ailleurs. Pas la place dans l'entére du garage : une moto dont j me sers tous les jours, et des vélos. Ce garage donne dans la rue (en pente) avec juste un peu d'espace, mais impossible d'y entreposer quoi que ce soit : ça dépasserait largement sur le trottoir, voire même la rue !

Le démontage sur place : ça, je ne peux pas vraiment le demander au propriétaire. Quoique... Ca l'amuserait peut-être. Mais c'est comme chez moi : pas de place. et pas quetion de bloquer l'allée de son domicile. Déjà, pour sortir le tour, il faut peut-être démonter un escalier ! Et la zone où se situe le tour, il s'en sert. On ne peut pas faire rouler une grue d'atelier sur le sol.

Il aurait été bien plus simple d'installer le tour avant la fraiseuse, mais ça ne s'est pas présenté comme ça ! Je ne savais pas qu'il voulait se débarrasser de cette machine, et je ne savais même pas qu'il en avait un. Je voulais juste lui demander s'il en connaissait un à l'occasion de sa visite dans mon atelier (c'est un "chevalier d'industrie" à la retraite, mais et il a peut-être encore des contacts). Et avant même que je lui demande quoi que ce soit, il me dit qu'il me donnerait bien un tour, mais qu'il est bien trop gros.

Voilà comment ça s'est passé.
 
troispattes
troispattes
Compagnon
8 Juin 2009
2 530
Manche (50)
Tours

Bonsoir :-D

Bon OK, 1300Kg c'est lourd mais Willis a été installé par deux personnes et il fait plus de 4000Kg !
Rappelez - vous, c'était Ici et pages suivantes
Jean Claude est un pro mais son fils est quasi aveugle et moi en fauteuil :???: .

Avec des bons tire-fort et des rouleaux (plein dans le cas de Willis) ça va tout seul.

Inutile de se prendre la tête avant : c'est ce que j'avais fait, Jean Claude m'a dit qu'en 2 ou 3 heures tout serait fini : il a eu raison

Pascal :P
 
phil21
phil21
Compagnon
3 Avr 2010
1 045
dijon
Jai laissé 80 cms entre le tour et mon mur,pour pouvoir acceder au moteur et a la pompe
Pour le moteur boite j'ai deposé le mien tout seul a l'aide de chevrons et d'une chevre et je comfirme que ça pese bien dans les 70 a 80kilos,c'est pas du chinois :-D
Jai repeins le mien entierement donc depose de tous les elements ,j'ai reposé le socle en 1er et est tout remonté au fur et a mesure ,c'est plus simple et encore j'ai un peu de place a ma disposition
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
et le 4x4 tu sais pas le laisser dehors le temps de mettre le tour dcans le garage, de le démonter morceau par morceau et de remonter sur place dans l'atelier? avec des rouleaux, 2 poutres et le tour est joué ou un bon tire fort ou un palan ou giraffe d'atelir ça doit se faire assez rapidement .
et pour le 4x4 bha il couche dehors disons une semaine grand max. et encore je suis large
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #38
Ce n'est pas un problème de poids. C'est un problème de place pour manoeuvrer et pour démonter. Rien d'autre. Le poids, ça sera le problème des manutentionnaires et de leurs vérins. La place, ça sera mon problème quand il va s'agir de le faire passer, puis de le démonter et de remonter toute la mécanique. ce tour est de 1957, et a besoin d'un coup de jeune. Il est impensable chez moi qu'une mécanique arrive comme ça sans être totalement mise en pièces. C'est un TOC, c'est comme ça. Ma mère m'a raconté qu'à l'âge de 3 ou 4 ans je lui ai entièrement mis en pièces sa cocotte minute... (je ne m'en souviens pas) C'est comme ça. Si je ne peux pas démonter entièrement jusqu'à la dernière rondelle, ça ne m'intéresse pas. J'ai déjà un tour, et je suis patient. Suffit d'en trouver un plus petit.

Il faut que je vérifie que je puisse passer la grue d'atelier. Il faut savoir quel dégagement est nécessaire pour mécaniquer et repeindre. Un tour de 2.25 m de long sur une surface de 3.5 x 3.5 m déjà occupée par une fraiseuse, ça ne laisse pas beaucoup de place. Et il ne s'agira pas de dire aux mecs : "faut que je bouge ceci ou celà, revenez la semaine prochaine pour finir"

Alors, oui, je me prends la tête.

Je fais quoi, si je ne peux accéder à rien ? J'ai déjà eu le problème avec un coffre fort chez moi, et une deuxième fois hier avec celui du boulot : serrure bloquée. Obligé de le faire découper. Il ne passait pas les portes, et les menuiseries avaient été construites autour. Je peux te dire que le professionnel, il en a bavé. C'était du bois : démolition du placard pour le sortir. Vieux truc qui me servait de rangement pour quelqus papiers et une clé USB "magique" indispensable pour travailler. Mais pour le tour, pas question de démolir les murs porteurs pour le faire rentrer !

J'ai un plan B. Si ça ne rentre pas, le camion repart avec son chargement pour le déposer chez quelqu'un qui aime les machines et a la place. Mais le transport, c'est pour ma pomme ! Alors oui, je me prends la tête ! La fraiseuse était sur deux palettes Europe. Le tour, il est en un seul morceau. Il a l'air tout mimi, comme ça, mais il est énorme.

Phil21, merci pour les dégagements.

Le 4x4 n'est pas "aux normes" pour le moment, donc impossible de le faire rouler (modifications importantes qui doivent passer inaperçues). Il ne passera pas le contrôle technique en l'état. Donc pas possible de le bouger. L'arrivée de la fraiseuse a interrompu les dernières modifs il y a 18 mois, et l'arrivée du tour risque de repousser encore plus les détails essentiels pour avoir les papiers qui vont bien.
 
T
taramop
Apprenti
12 Mar 2010
206
bonsoir

19 = Corrèze. Chirac et Hollande entre autres.

Entre Limoges et Toulouse sur la nord-sud reliant Paris à Barcelone.
ben ca alors on est presque voisin :lol:
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #40
Avec la machine à 0.80 m du mur, il reste 0 m 85 entre le socle et la fraiseuse.

2.20 m entre le mur et la fraiseuse, retirer 0.55 m pour le socle et 0.80 m de dégagement

et 3.50 m - 2.20 m soit seulement 0.65 m à chaque extrémité en le centrant.

Donc 80 cm devant et derrière, 60 cm à chaque bout. ca fait vraiment peu, et impossible de passer la grue... ca semble irréaliste de travailler dessus à son emplacement définitif.

Il y a un peu plus de place pour tourner autour dans l'autre partie, mais pas beaucoup plus.

Je ne vois pas très bien comment ça se démonte.

- le moteur avec la boite sort par l'avant ou l'arrière ?

- la boite d'avances par le devant aussi ?

- la poupée par le dessus (ça c'est facile...). Mais est-ce vraiment utile ?

- dans quelle mesure est-il utile de séparer le banc du socle ?

- et vis mère et barres, on les dégage comment ?

Ca n'est pas hyper clair sur ces sujets :

petite-restauration-d-un-socomo-222-t11794.html

mon-nouveau-tour-socomo-star-160-t3474-45.html

tour-socomo-t12189-30.html
 
vbidou
vbidou
Compagnon
15 Déc 2008
779
Savoie & Isère
phil21 a dit:
Jai laissé 80 cms entre le tour et mon mur,pour pouvoir acceder au moteur et a la pompe
Toute idee est bonne a prendre pour optimiser le peu de place dont on dispose.
Pour ma part, je colle le tour au mur.
Il va sur Patin anti-vibratoire (Pas de scellement)
Un renfort entre les deux piliers, un pti transpal "presque" dédié (LBC: 110 Euros), et roule ma poule pour accéder a l'arrière de la bête.
 
phil21
phil21
Compagnon
3 Avr 2010
1 045
dijon
bonne idée aussi,jai pour ma part realiser un socle en beton et le tour est posé dessus avec patins antivibratoires d'ou l'espace laissé
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #43
Oui, ça c'est une idée...

Peut-être un inconvénient : si on déplace la machine, il faut théoriquement contrôler et éventuellement refaire la mis àniveau, non ? Plus le banc est long, et plus c'est vrai, non ?

Sinon, pour l'accès à l'arrière, si je comprends bien, c'est pour la tension des courroies et pour la pompe ?

La tension des courroies doit être faite régulièrement, sur ces engins ? La pompe, c'est pas trop un problème puisque a priori je n'ai pas l'intention de m'en servir.

Que veux tu dire par "renfort entre les piliers" ?

Pour les démontages remontages, il y a peut-être moyen de construire une sorte de pont roulant provisoire des IPN. Ou alors d'utiliser une vraie chèvre (qui est un trépied avec un palan)

Que pensez vous de la place disponible autour pour faire la rénovation si la machine est posée directement sur son emplacement définitif ? 80 cm, c'est suffisant pour sortir le moteur avec sa boîte ?

Manifestement, pour accéder à tout il n'y a aurait pas besoin de séparer banc et poupée...

99.99% de chances pour que je prenne le risque ! Et puis après tout, si la mécanique est en bon état, le cosmétique, c'est secondaire... Mais ça serait vraiment triste de ne rien démonter à part le trainard et la poupée mobile...

J'ai une adresse pour transport et la manutention. Décision demain.
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
bha question place, pour moi se serait suffisant pour restaurer. bon tu auras un peu plus de mal à bouger mais c'est jouable je trouves.
du moment que tu peux sortir le trainard (sur ce modèle là je sais pas comment il s'enlève) alors tout va bien.
mais attention à laisser un espace suffisant pour pouvoir avoir accès au moteur lors du démontage et remontage ou bouger le tour au moment où tu seras au niveau du moteur

et oui moi je serais de toi, quitte à ne laisser que 50 cm de place, je le prendrais quand meme et seulement à faire de la place par la suite avant que le tour ne parte à quelqu'un d'autre on sait jamais. une fois que je l'aurais j'aviserais en fait :-D . je l'ai déjà fait (encore ici avec le cazeneuve ou je vais devoir trouver une solution pour finir pour le rentrer car j'ai mal prix les mesures non dézou je me suis gourré de quelques cm en largeur de la porte d'entrée de l'établi. je vais devoir soit tout démolir le temps que ma femme est au boulot, soit terminer la rénovation (ça quand meme je pourrais pas faire sans, se serait honteux de le vendre à moitié restauré) et le revendre pour ce coup ci en reprendre un autre mais à la bonne dimenssion :-D (ma femme sera enchantée de voir partir la machine mais ne le sera plus quand une autre la remplacera hé hé hé :-D ) bon pour le moment je me tates car j'ai pas envie de le revendre car il est vraiment bon. mis à part une soudure (voir mon post) et quelques petits roulements (ceux de la pompe entrein d'être rebobinée déjà) j'ai rien trouvé d'autres comme problème. franchement je serais navré de le revendre c'est pas de pot
prochain coup je prends les mesures au télémètre :-D
 
vbidou
vbidou
Compagnon
15 Déc 2008
779
Savoie & Isère
j.f. a dit:
Oui, ça c'est une idée...
Peut-être un inconvénient : si on déplace la machine, il faut théoriquement contrôler et éventuellement refaire la mis àniveau, non ? Plus le banc est long, et plus c'est vrai, non ?
Oui théoriquement, mais deux points a soulever:
- Si tu met des patin anti-vibratoires, bien de niveau des le début, et que tu les fixes pour qu'ils ne bougent plus, a priori tu n'as pas besoin de refaire le niveau a chaque fois, si ta dalle est bien faite.
- Dans ton cas, le banc n'est pas long, et vu que ce tour est assez "monobloc", la tolérance d'installation est quand même un peu plus "flexible" que pour un banc long. Enfin c'est mon point de vue.

Sinon, pour l'accès à l'arrière, si je comprends bien, c'est pour la tension des courroies et pour la pompe ? La tension des courroies doit être faite régulièrement, sur ces engins ?
Chez moi, la tension des courroies se fait par le carter gauche, donc étant donne que la gauche est libre d'accès, je n'ai pas besoin de déplacer le tour pour ce type d'opération. D'ailleurs une telle opération n'est pas très courante.
Les courroies sont installées et tendues une bonne fois pour toute.
Par contre pour la pompe, et l'émulsion de coupe, c'est essentiel de pouvoir accéder a l'arrière.
Dans mon cas, L'arriere est aussi utilise, si besoin, pour acceder a mon embrayage (reglage rare).
Est-ce qu'il y en a un sur le SOCOMO ?

La pompe, c'est pas trop un problème puisque a priori je n'ai pas l'intention de m'en servir.
Je suis sur que tu vas changer d'avis, pour enfin pouvoir éclabousser tout ton atelier :wink:
Ah oui, j'oubliais trop vite que tu est Mister MicroLub :-D

Que veux tu dire par "renfort entre les piliers" ?
Ah oui, le Colchester dispose d'un gros banc, bien rigide, mais qui repose sur 2 piliers de part et d'autres. Si tu veux le bouger au transpal, il te faut une barre entre ces deux piliers pour bien le lever/deplacer sur son centre de gravite. Chez Colchester, cette methode de "renfort" (litteralement deux gros fers sous les piliers) n'était pas prescrite, mais cela fonctionne bien chez moi.
Dans ton cas, vu que l'embase sur lequel repose le banc (et le reste) semble "monobloc", il semblerait que le surélever sur des patins serait suffisant pour pouvoir y glisser une fourche de transpal dessous, et le déplacer a ta guise. Mais se référer a la notice de déplacement du constructeur pour ne pas faire de bêtise.

Pour les démontages remontages, il y a peut-être moyen de construire une sorte de pont roulant provisoire des IPN. Ou alors d'utiliser une vraie chèvre (qui est un trépied avec un palan)
Le mieux c'est quand meme le combi "TransPal/Pont Roulant"si tu peux. Car tu deplace facilement la machine au sol, et le pont est disponible a tout endroit.
La chèvre, inconvénient non négligeable, requiert une bonne surélévation de la machine pour y passer les jambettes.

Que pensez vous de la place disponible autour pour faire la rénovation si la machine est posée directement sur son emplacement définitif ? 80 cm, c'est suffisant pour sortir le moteur avec sa boîte ?
Largement, a mon avis...
Ce n'est pas un 12 cylindre en V j'imagine :rirecla:
(quoique, vu le nbre de chevaux )


J'ai une adresse pour transport et la manutention. Décision demain.
Alors Vivement demain :-D :-D :-D
 
phil21
phil21
Compagnon
3 Avr 2010
1 045
dijon
Sur le star 300 l'espace de 80cms pour sortir le moteur boite est suffisant mais moins ça va pas etre façile au cas ou,la tension des courroies ce fait sur l'arriere,pour l'embrayge je ne sais pas si ton tour en dispose,le mien c'est pas livré avec :-D
Le niveau clai d'huile de la poupée et de la boite de vitesse ce trouvent derriere donc laisse de la place
 
T
tourniquet
Ouvrier
14 Déc 2008
497
Jf,

Tu possède une moto, pour son entretient une table élévatrice change la vie, et permet de lever pleins de chose. Il en passe sur Leboncoins a pas très chère

t_1_100.jpg
.

De plus en la plaçant la ou indique la flèche, sa te permettrait de bosser sur ton tour dans la partie 1, puis de descendre facilement la marche pour accéder en 2.

Un Transpalette pour déplacer les pièces du tours, la table monté a hauteur de la marche, tu dépose dessus, et plus qu'a descendre

t_assemblage2_800x600_114.jpg
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #48
C'est bien, tous ces accessoires, mais si on n'a pas la place de les manoeuvrer...

Une telle table ne supportera pas les 1300 kg minimum de la machine.

Il y a une heure, je suis allé revoir le tour pour le mesurer plus précisément, car j'avais fini par avoir des doutes... Il est plus gros que prévu. Le propriétaire a dégagé autour, et c'est plus pareil.

Résultat : 220 x 70 cm, et mandrin de 250 mm !!! jusqu'à 80 cm de large au niveau de l'arbre du sélecteur de vitesses.

Impossible aujourd'hui d'accéder au moteur pour en connaitre la puissance.

J'avais fait un gabarit en carton pour voir : 230 x 63 cm, ça passait. Mais il faut refaire un carton aux bonnes dimensions cette fois. A la rigueur, il st possible de taper un peu dans les parpaings pour passer ce qui dépasse : c'est surtout le bac à copeaux qui risque de gêner. Le bac à copeaux, il est en fonte : le socle est d'une seule pièce d'un bout à l'autre. Aucune tôle qu'il serait possible de déposer.
 
T
tourniquet
Ouvrier
14 Déc 2008
497
Je suis bien conscient qu'une table moto supporte environ 500 Kg maxi, donc pas assez pour le tour.

Mais vus que tu comptait le démonté/retaper en haut et le remonter pièce par pièce en bas, sa t'aurais permis de descendre les pièces plus facilement qu'avec ta chèvre.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #50
Ah, oui, vu comme ça...

Mais toujours pareil : pas de place.

Je pensais à une autre solution. J'ai une grue d'atelier. Il y a peut-être moyen de construire avec ses éléments (bras et vérin) une sorte de grue pivotante fixée au sol (ou ailleurs). (j'ai oublié comment on appelle ce genre de système)

Pour donner une idée : j'ai une table tournante de 110 kg sur la fraiseuse. Son installation avec la grue d'atelier est très casse pieds. Le gros tour collé au mur occuperait exactement la même place que le petit qui en est largement éloigné (à 60 cm).

Donc ça resterait possible de travailler un peu avec la grue. Mais il n'y n'est pas possible de passer les pieds de la grue sous le banc : c'est d'un seul bloc, au ras du sol.

Quand j'ai refait l'atelier, je pensais accrocher des IPN au plafond pour déplacer des charges. Mais ça s'est avéré impossible.

La bécane est sur des pied amortisseurs. Donc possibilité de faire jouer un pied de biche pour la remuer un peu.

Dans une heure, je redescends essayer de passer avec un carton découpé de mêmes dimensions.

Je viens d'avoir une autre idée...

La placer dos à dos avec la fraiseuse...

Ainsi il y aurait peut-être même une optimisation de l'occupation de l'atelier. Scie et perceuse passeraient en bas, et le stockage des profilés en haut au fond. Pour tout protéger en cas de soudage / meulage : une bache séparant les deux parties, mais recouvrant en même temps le tour... C'st bête, tout avait été prévu pour un toru en as, en particulier l'électricité ! Mais comme c'st dnas des Cablofil, c'est pas trop galère à refaire. Et plus obligé de sacrifier un établi.

Quelques dessins à faire... si le tour passe.
 
T
tourniquet
Ouvrier
14 Déc 2008
497
Je n'ose même pas imaginer si un jour tu dois déménager...
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #52
Bah, si un jour je déménage (pas cerain mais possible), c'est pour une maison qui a une dépendance intéressante.

- 15 m de large
- 4.5 m de profondeur
- 4 m de hauteur de plafond avec un étage au dessus
- sol bétonné
- triphasé
- (mais pas chauffé)

alors je m'équipe maintenant avec le plus gros que je puisse erntrer dans mon domicile actuel.

Mais revenons à ce suspense insoutenable (pour moi).

Un gabarit en carton. Il y a une petite bite qui dépasse, et qu'on voit en haut à gauche : axe des levier de vitesses. le P marqué dessus c'est pour "poupée".

t_2010_07_31_dscf1414_800x600_191.jpg

Passera ? Passera pas ?

Passe !

t_2010_07_31_dscf1415_800x600_862.jpg

Pas de beaucoup, mais ça passe !!!

Là c'est dans le sens où c'est le plus difficile. C'est en sens inverse qu'il faudrait le passer s'il devait être installé en bas.

Mais en fait, je vais l'installer en haut. Le long de la marche.

Là où se trouve mon stockage de profilés.

t_2010_07_28_dscf1405_800x600_101.jpg

De cette façon, en ne gardant que les armoires électriques remontées jusqu'au plafoind, en supprimant le montant central (remplacement par des fers plats horizontaux), et en positionnant comme il faut le tour, il y aura accès au groupe moteur/frein/boîte. par l'arrière, ainsi qu'à toute la machine. La fraiseuse gênera un peu, mais pas tant que ça.

t_2010_07_31_dscf1417_800x600_478.jpg

Le stockage de profilés pourra se faire de la même façon, mais sur le mur du fond. Perceuse et scie seront descendus ensuite, et prendront la place du tour actuel. Tour actuel qui finira sans doute sa carrière chez le propriétaire du SOCOMO.

Et pour isoler en cas de meulage, soudage, etc. : il suffira d'étendre un peu la bâche par rapport à la façon dont je la place actuellement.

Au bout du compte, avec le tour en travers derrière la fraiseuse, à la limite des deux parties e l'atelier :

- gain de place
- conservation du tour actuel le temps refaire le vieux
- accès total au tour
- espace important pour démonter et travailler sur les sous ensembles
- installation considérablement plus facile

Mais :

- je vais être obligé de coller la poupée contre le mur
- donc condamnation de l'armoire électrique d'origine (pas grave, une autre, séparée, vide, attend un tour depuis pas mal de temps)
- et impossibilité de profiter du passage de broche au delà du mur

Pour donner l'échelle, sur la photo ci-dessus, la machine arrivera exactement là où se trouve le côté gauche de la servante rouge. (impératif : garder assez de passage pour un moteur, une boite, une motot, etc.)

Reste un seul problème : machine avec un mandrin de 250 mm : c'est pas un moteur de Proxon qu'il doit y avoir dessus...

Là, va falloir partir se les geler en Bretagne. Retour vers le 15, et l'aventure pourra commencer ! Mais avant, faut partir en vacances... Heureusement, un PC portable avec un compilateur dans les bagages. Mais pas d'Internet. Misère de misère. Et je connais pas encore les troquets.
 
L
lacier
Compagnon
23 Avr 2010
1 114
Provence
Bonjour j.f.,

Ta première implantation était plus rationnelle avec les machines à copeaux regroupées permettant d'avoir dans cette zone les matériels communs, outillages, contrôle, forets... De plus tu pouvais lancer une passe en automatique sur une machine, te retourner et usiner pendant ce temps sur l'autre.

Par contre ta dernière implantation semble beaucoup plus facile à mettre en oeuvre.
Et en plus, en faisant pivoter la tourelle de l'Induma, tu disposeras d'une broche de fraisage sur le tour ! Ca c'est top. Quand je pense qu'il y en a qui dépensent des fortunes pour acheter des Mazak Integrex ou Mori Seiki NT. Veinard va !

En attendant les gros travaux, bonnes vacances !
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #54
Salut lacier !

je n'avais pas pensé à ça...

Sinon, effectivement, c'était conçu pour copeaux en bas (et y restant), et "sale" en haut. mais tout a été fait pour être démontable et facile à réaménager au cas où (chemins de câble ; éléments boulonnés, etc.).

C'est quand même rageant, moins d'un an après avoir fait les aménagements, d'être obligé de tout remettre en cause.

La remarque faite par tourniquet est également en tête depuis le début : pouvoir tout sortir sans trop de difficultés... Alors bien content d'avoir pensé flexibilité depuis le départ.

cette nouvelle disposition va permettre de démonter complètement la machine. C'est le plus important, finalement. tant pis pour les inconvénients.

j'espère bénéficier de tes conseils, d'ici un mois.

J'ai appris aujourd'hui qu'avec le tour, il y a dss outils et accessoires. je n'ai pas demandé lesquels. A part le fait que c'est une tourelle Tripan, je n'en sais pas plus. A cheval donné, on ne regarde pas les dents !

En tous cas, cette machine est très belle. Tout en arrondis, comme l'Induma. Question déco, c'est bien assorti. A priori, au point de vue cosmétique, quelques écaillages du mastic, donc un léger décapage / masticage, une couche de peinture blanc cassé. pas de rouille. Juste du nettoyage, et a priori remplacement de roulements en netretient préventif (ça serait bête de ne pas en profiter).

Vivement la fin des vacances... Heureusement 15 j loin, et une semaine de rab pour préparer le terrain et chercher un transporteur.
 
Q
quentin91800
Apprenti
24 Juil 2009
160
Brunoy
j.f. a dit:
Ah, oui, vu comme ça...

Mais toujours pareil : pas de place.

Je pensais à une autre solution. J'ai une grue d'atelier. Il y a peut-être moyen de construire avec ses éléments (bras et vérin) une sorte de grue pivotante fixée au sol (ou ailleurs). (j'ai oublié comment on appelle ce genre de système)

Pour donner une idée : j'ai une table tournante de 110 kg sur la fraiseuse. Son installation avec la grue d'atelier est très casse pieds. Le gros tour collé au mur occuperait exactement la même place que le petit qui en est largement éloigné (à 60 cm).

Donc ça resterait possible de travailler un peu avec la grue. Mais il n'y n'est pas possible de passer les pieds de la grue sous le banc : c'est d'un seul bloc, au ras du sol.

Quand j'ai refait l'atelier, je pensais accrocher des IPN au plafond pour déplacer des charges. Mais ça s'est avéré impossible.

La bécane est sur des pied amortisseurs. Donc possibilité de faire jouer un pied de biche pour la remuer un peu.

Dans une heure, je redescends essayer de passer avec un carton découpé de mêmes dimensions.

Je viens d'avoir une autre idée...

La placer dos à dos avec la fraiseuse...

Ainsi il y aurait peut-être même une optimisation de l'occupation de l'atelier. Scie et perceuse passeraient en bas, et le stockage des profilés en haut au fond. Pour tout protéger en cas de soudage / meulage : une bache séparant les deux parties, mais recouvrant en même temps le tour... C'st bête, tout avait été prévu pour un toru en as, en particulier l'électricité ! Mais comme c'st dnas des Cablofil, c'est pas trop galère à refaire. Et plus obligé de sacrifier un établi.

Quelques dessins à faire... si le tour passe.
Une potence non ?
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #56
vbidou a dit:
phil21 a dit:
Jai laissé 80 cms entre le tour et mon mur,pour pouvoir acceder au moteur et a la pompe
Toute idee est bonne a prendre pour optimiser le peu de place dont on dispose.
Pour ma part, je colle le tour au mur.
Il va sur Patin anti-vibratoire (Pas de scellement)
Un renfort entre les deux piliers, un pti transpal "presque" dédié (LBC: 110 Euros), et roule ma poule pour accéder a l'arrière de la bête.
Rentré de vacances, je m'interroge encore sur l'installation.

L'idéal à tous points de vue serait de le mettre à la place du petit. Sur la partie haute, le béton n'est pas ferraillé, contrairement à la dalle du bas qui est neuve... Et pas obligé de tout réagencer y compris l'électricité. En revanche, perte de place conséquente, mais tant pis.

Cette machine est déjà sur des amortisseurs, et elle était sans doute installée comme ça dans l'usine où elle a travaillé.

Alors j'imagine un système genre rouleaux et de quoi lever (un peu comme sur les Transpal). Pour pouvoir le déplacer un peu le temps de faire la rénovation, et pour l'entretient courant.

Je ne sais pas trop dans quelle direction chercher.

Sur Google, j'ai cherché les appareils de manutention : patins de manutention. timons rouleurs, etc. Mais c'est très épais, et ça ne passera pas dessous tout seul.

Des idées ?

Un Transpal est vraiment trop encombrant. Déjà la chèvre repliée prend trop de place, alors un Transpal !!!

Toujours pas trouvé la solution bon marché pour le transport et l'installation. J'attends des renseignements par des connaissances. Un "petit" camion grue (transport de matériaux) serait en principe possible, reste à savoir pour le matériel annexe permettant de le déplacer sur le sol, et quelles sont les compétences des manutentionnaires improvisés.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 609
59000
Te voilà de retour, je te vois tournicoter sur le fofo depuis quelques jours !
je suis en train de remuer de la fonte aussi en ce moment
3 choses :
Il faut lever,
Des trucs pour faire rouler ou glisser,
Un truc pour tirer ou pousser

Pour lever,
j’en ai toujours bavé (me suis esquinté aussi une phalange) avec une pince
(genre pince à décoffrer) jusqu’au jour ou j’ai acheter d’occase sur lbc un
petit cric hydraulique à Talon. Phil916 en a fabriqué un avec un cric bouteille,
voir la manutention de son gros tour…
hyper pratique aussi pour la mise à niveau des machines, quand elles n’ont pas de
vérins. (ça se loue)
Ensuite il y a les crics à talons de 4x4 de Deckelite, mais attention à la
hauteur (pour aller sous la console d’une fraiseuse par exemple)

Une foi levée et éventuellement sur cales tu passes le Transpal, moi j’ai un
Manusur relativement pratique avec les parallélépipèdes. il y a les patins
à chaine etc . Avec de bon tubes de plomberie 3 / 4 c’est plus long, mais
tu fais vraiment ce que tu veux (déplacement en crabe etc)

Pour pousser ou tirer, des petite pinces à décoffrer, et l’idéal, un Tirfort .
j’ai un 2500 Kg, c’est pas trop lourd et tu glisses une machine sur
des planches. Il faut prévoir un ou des points d’accrochages si pas de
poteaux ou arbres, le basting en travers d’un chambranle, un chevillage
sur un mur (cheville Rawl démontable) une barre fiché dans le sol, quitte
à percer temporairement la dalle.
Pour résumer, le plus précieux pour moi, mon petit cric à talon et une caisse
avec plein de cales en bois de toutes les épaisseurs

manusur2 [].JPG


mansur1 [].JPG


cric [].JPG
 
A
Guest
bonjour à tous, :-D

quentin91800 : tu n'as rien compris, une potence c'est fait pour se pendre :hang: :rirecla:
blague à part, ne serait ce pas un TU 500 ?

cordialement

Alproc :drinkers:
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #59
Ben non, pas du tout.

TU500 :

sdc14662-166c094.jpg

(tour-socomo-t12189-15.html)

Le "mien" est bien plus massif.

Il n'y a pas 2 "pieds" avec de la tôle pour récupérer les copeaux : tout le socle est d'un seul bloc et va jusqu'au sol. Sur la plaque il y a "157".

C'est une machine d'une génération plus ancienne, et l'accessibilité à la mécanique semble nettement moins bonne.

C'est pour ça que je gamberge...

gaston : merci pour le terme "cric à talon".

Je n'ai pas retrouvé le sujet sur avec le cric à talon DIY.

Tu ne connaitrais pas la traduc. en anglais, par hasard ? Parce que avec "lift", sur eBay UK, je tombe surtout sur des remonte-nichons adhésifs.

Le Hi Lift ou son clone le Farm Jack, ça ne descend pas assez bas. De l'ordre de 100 à 150 mm. C'est trop. Mais il y a peut-être des accessoires (?)

C'est pas cher, mais c'est un outil extrêmement dangereux. Le risque est de voir le levier remonter d'un coup, et de le prendre dans la tronche. C'est sans doute le cric qui a fait le plus de morts depuis sa naissance il y a un siècle. Il lève haut et est très instable. Je me souviendrai toujours du mec qui utilisait ça à côté de moi pour changer ses roues 2 par 2 en levant tout un côté de son Land. J'ai pris ma petite famille, et on a dégagé plus loin. Et une autre fois un mec qui a débboité un ressort de suspatte et s'en est servi pour le remettre. Bien sur dans un chemin, et le cric a ripé. Faut connaitre l'objet, savoir s'en servir, et se dire qu'il va te sauter à la gueule un jour ou l'autre. Il y a des photos de blessures occasionnées par le Hi Lift sur le net.

En général, il sert de déco à l'arrière d'un Land ou d'un Toy, sur un support bien plus cher que le cric lui même, et le mettant bien en valeur.

lacier a dit:
...Et en plus, en faisant pivoter la tourelle de l'Induma, tu disposeras d'une broche de fraisage sur le tour ! Ca c'est top...
Tu parles sérieusement ?

Ca ferait un gros combiné ! Mais pourquoi pas, après tout ?

faut voir les hauteurs en jeu... Et je n'ai aps mesuré la hauteur de la broche du tour par rapport au sol. C'est peut-être jouable. Faut voir...
 
K
KY260
Compagnon
17 Août 2008
6 629
89
j.f. a dit:
gaston : merci pour le terme "cric à talon".
sinon, il y a le cric à batteuse, c'est la meme chose, mais en version mecanique.
 
Haut