Advertisements

Moteur à vapeur 2 cylindres avec inverseur de marche

C
caron
Apprenti
13 Novembre 2016
72
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour, la vue baissant, j'ai réalisé à l'échelle 2, des plans trouvés sur le net, au tour et à la lime, car je n'ai pas de fraiseuse, ce moteur de 10cc environ. N'ayant pas la chaudière qui va bien, je l'ai testé à l'air comprimé sous 3.5 bar et tout fonctionne. Les 2 cylindres sont usinés dans de la fonte.

Cordialement
P1020298.JPG
P1020299.JPG
P1020300.JPG
P1020301.JPG
P1020302.JPG
P1020303.JPG
 
Advertisements
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mars 2009
2 634
Toulon ( Var )
Bonsoir caron.
Pas mal pour un travail fait sans fraiseuse.
C'est une impression ou sur la troisième photo, vue de dessus du moteur on dirait que le cylindre droit n'est pas perpendiculaire au volant ?
Bonne continuation.
Bernard.
 
philippe2
philippe2
Compagnon
20 Février 2016
989
A côté d'Orléans
Bonjour,

D'abord j'espère que tu m'excuseras pour mon message de bienvenue un peu tardif, cher voisin. :wink:
Oui, on perd des trucs en vieillissant... La vue, et aussi la force.
Je trouve ta réalisation superbe, sans y trouver le défaut qu'évoque pinou29.

Bien cordialement,
 
C
caron
Apprenti
13 Novembre 2016
72
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonjour webmaster,

Merci, ça fait plaisir d'être récompensé de ses efforts (des cloques sur la paume des mains!)

Pour ce qui est de la vue de dessus, les bâtis verts qui sont en laiton brasé de 5mm d'épaisseur ont travaillé, surtout celui dont vous parlez, d'où ce défaut de parallélisme avec l'autre cylindre. Il aurait fallu faire un détensionnement au four vers les 300°C et finir l'usinage après coup. Mieux encore, faire un moule et couler ces bâtis en aluminium à la cire perdue! (Sur le lien de JLS qui est très bien conçu tout est expliqué).

Oui c'est vraiment dommage que je ne possède pas de fraiseuse car avec ma formation (DUT Génie Mécanique - IUT de Béthune 62 - promo 1974) J'aurais pu faire beaucoup mieux en rattrapant ces tensions internes dues au brasage.

J'ai également fait un monocylindre de 10cc (plus simple) qui a tourné à 3000tr/mn. sous air comprimé à 3-4 bar ainsi qu'une chaudière horizontale (longueur 500mm). J'avais eu les plans sur un site allemand, mais que de problèmes d'étanchéité dus aux dilatations différentielles entre le faisceau tubulaire et l'enveloppe extérieure (en faisant un retour en arrière je pense que ces fuites seraient rattrapables avec de la pâte réfractaire qui tient à 1500°C.

Pour ma part après coup, je pense qu'une chaudière verticale a un meilleur rendement à chauffe équivalente (principe de l'ébullition nucléée repris au niveau des crayons combustibles verticaux dans un réacteur de centrale nucléaire à eau sous pression).


J'avais pris pleins de photos lors de la construction de cette chaudière et mon PC a été "vérolé" et il ne me reste plus rien.


J'ai rajouté le lien de JLS (jean-luc.Soumard) plus haut.

Cordialement
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Novembre 2007
9 217
Près de Rouen
il est superbe ! félicitations ! il a du en falloir des heures et des heures de travail.....
une petite vidéo pour le montrer en train de tourner peut-être ?
 
C
caron
Apprenti
13 Novembre 2016
72
  • Auteur de la discussion
  • #7
Quand on aime on ne compte pas, c'est plutôt ma femme qui endure le bruit du tour.
Le garage est attenant à la cuisine. A l'occasion je referai des vidéos du bicylindre et peut être du monocylindre qui est installé avec la chaudière (trop faible pour la cylindrée de ces moteurs dont j'ai doublé les dimensions des plans). Affaire à suivre!
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
Bonsoir,
Elle me rappelle une Stuart compound , si ce n'en n'est pas une,,,
Très beau travail,
J'ai le même problème la vue qui descend, d'avoir travaillé la précision et Dieu sait dans quelles circonstances les ateliers étaient auparavant,,,
On a à peu près le même âge je crois, 62 à la fin ce mois!!
quand je vois des gars super équipé qui ne savent pas limer,,,
Des limes j'en ai un stock de toutes les sortes p c q il n'y a pas des siècles que je me suis équipé d'un tour à banc plat, , fabriqué dans la Somme, vers 1900, la fraiseuse a 55 ans une VEB / MWM de 1961,mais parfois pour avoir le calme je reprend mes limes et on prend le temps et le plaisir de limer ,,, cela donne le temps de réfléchir aussi, de s'arrêter pour griffonner un croquis des mesures et des annotations ......
En tout cas félicitations,
Il existe de lunettes grossissantes et éclairantes, j'en ai vues chez un chirurgien, il m'a dit c'est incomparable en qualité de vue,,, si cela peut aussi t'aider, je pense que sur E bay tu devrais trouver, A ++
 
C
caron
Apprenti
13 Novembre 2016
72
  • Auteur de la discussion
  • #9
En fait je suis dans ma 70ème année et je viens de me faire opérer de la cataracte des 2 yeux, mais c'est plutôt très prometteur.
J'avais obtenu mon DUT de mécanique par les cours du soir du CUEEP à l'âge de 27 ans.
Mon tour est Chinois et je l'avais payé 900€ il y a une dizaine d'années avec beaucoup d'équipement. Depuis les prix ont pratiquement doublé. J'ai une autre passion, c'est le tir à 100 et 200m dans un club aussi, j'ai fabriqué deux supports de lunette que j'ai posté sur ce forum dans la bonne rubrique arme et ?
J'ai vu des lunettes grossissantes (x10, x15, x20, x25) sur un site chinois (Lightinthebox) allez y, il est bien fait.

Cordialement : caron Voir la pièce jointe Appendice tournage OPTIMUM.zip
Mon TOUR 6123B entre pointes 500mm - Boîte Norton 001.JPG
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
Bonsoir,
Vous devriez être un des plus âgés du site, je crois, donc un grand respect vous reviens!!!
Mon père y est passé aussi pour la cataracte, il vois très bien et adieu les lunettes; il a 83 ans!!!
Mon tour était au Havre, déjà 2 X 950 km pour aller le chercher avec une remorque à 2 essieux, le démonter et le remonter de la cave, une journée, mais ce tour est entièrement démontable,
Peu d'outillage de récupération dans les bennes, remis en service par nettoyage et affûtage sinon il y a ce qu'il faut pour ce qui est commun entre les 2 machines en ce qui concerne les mesures,,, ( pied à coulisse, micromètres etc!! )
La fraiseuse je l'avais en Belgique, je l'ai descendue sur une remorque à 2 essieux à mon aise,,
Sinon , quand j'aurai quelques années de plus, je verrais à réaliser une machine à vapeur, je pense utilisable pour produire de l'énergie via une chaudière qui brûlerait des copeaux et sciures de bois,
On avait cela dans les foire vers 1900 sur un locomobile de 13 CV qui entraînait une dynamo pour éclairer les attractions foraines et entraîner le moteur des orgues de foire,
Au plaisir de vous lire
Cordialement A ++
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Janvier 2011
514
Essonne
sympa ce moteur, bravo.
le plan de JLS est remarquable, sans aucun défaut, mais c'est vrai un peu petit comme modèle, le doubler est une bonne option.
il est possible d'ajouter sur ce tour une équerre de fraisage, verticale, qui se monte dans les rainures du trainard. La position de fraisage n'est pas très commode mais ça rend beaucoup de services pour une mise de fond modeste, et sans outillage supplémentaire (à part les fraises !).
 
C
caron
Apprenti
13 Novembre 2016
72
Pour la mise œuvre des machines à vapeur, c'est à dire des moteurs à combustion externe (source de chaleur extérieure au moteur avec une chaudière) par opposition aux moteurs à combustion interne actuels (essence, gaz et diesel...), il faut avoir en tête quelques notions, pas très difficiles à s'approprier sur la physique de la vapeur d'eau (courbe de saturation Pression, température), notion de chute d'enthalpie X le débit massique qui sont étroitement liés et qui donnent la puissance de la machine.
Au besoin, en fouillant dans mes cours, je pourrai apporter de l'eau à votre moulin (au sens propre comme au sens figuré) sur des questions théoriques précises.
Ne pas oublier ainsi que la puissance est proportionnelle à la cylindrée, à la température, au débit massique de vapeur et à la puissance de chauffe, tout est lié.
Il faudra donc une chaudière suffisamment volumineuse en fonction de la cylindrée moteur.(savoir calculer la quantité de chaleur à apporter à la chaudière pour porter à ébullition un volume V considéré). Sur le web il y a beaucoup de renseignements.
Bien sûr, pour ne pas perdre de la chaleur avec le milieu extérieur il faudra calorifuger au maximum la chaudière, les tuyauteries et le ou les cylindres. La chaleur c'est de l'énergie!

Bonne réception
 
C
caron
Apprenti
13 Novembre 2016
72
Effectivement, je n'ai pas "tilté" sur l'équerre de fraisage, à l'époque où j'ai acheté le tour elle valait environ 140.00€

Cordialement
 
roland88
roland88
Compagnon
9 Juillet 2009
2 138
Seine et Marne
Bonjour caron,
j'approche votre âge, et autrefois pour alimenter mon vapeur,j'avais construit une chaudière semi tubulaire
a tubes de fumée comme sur les locomotives.
Le résultat était mitigé....
Si c'était a refaire...je construirais une chaudière a tubes d'eau a circulation, elles ont un grand pouvoir de vaporisation...
Excellent travail....
Bonne journée.
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
Bonjour,
les chaudières mobiles comme les locomotives et les locomobiles n'ont pas de condenseur, ce qui leur donne un mauvais rendement, disons de faible valeur, c'est un peu le problème des chaudières mobiles et tubulaires, à cause de la masse d'eau à chauffer, :wink:
Dans ma documentation en regardant le faisceau des tubes de l'époque le diamètre des tuyaux étant de 2 " on peut s'imaginer le volume d'eau à chauffer,,,:shock:
Les foyers étant souvent petits par rapport au volume à chauffer , donc le temps de première mise en pression était de 2 h en général:roll:
En tenant compte aussi du régime du foyer, qui avait son tirage forcé par l'échappement dans la cheminée, puis la vitesse de roulage de la machine augmentait le tirage par la cheminée et le stabilisait aussi par après,,,:wink:
Le rendement à été un peu plus élevé avec les chaudières au mazout lourd, p c q plus régulier en chauffage, essentiellement sur certaines 141 du réseau français:wink:
J'ai eu l'occasion de visiter une type 12 Belge, au musée de Mariembourg; il y avait 2 trappes pour alimenter le foyer, :eek:
Y 'avait il un ou deux chauffeur, pour donner à manger à ce monstre en plus du mécanicien,,, :smt017:smt017L'évolution de l'électricité a créé la fin du mode vapeur,
A voir si vous aimez tout ce qui travaille à la vapeur "Fair steam" c'est en Angleterre,de la forge aux machines de toutes sortes alimentées par des machines à vapeur à simple , double expansion, du modélisme jusqu'à plusieurs CV, sur le net , vous trouverez les photos,:!:
Pour le temps de foire, la consommation est de 500 T de houille maréchale:!:,,, donc autant de cendres.:!::!:
Pour ce qui est de l'outillage, dans un premier temps j'avais une équerre à fraiser, j'avais acheté dans un surplus, je l'ai gardée des années "au gasoil"( en fait noyée dedans) et je l'ai employée chez mon dernier employeur avec un gros tour pour réaliser des rainures, Elle a repris du service pour découper avec une scie fraise des séries de pièces identiques sur le tour en employant les butées,,,:wink:
Idem pour une lunette sans embase, que j'ai complétée d'une cornière de 70 x 70 ep 8 mm les perçages me permette de la mettre soit à la fraiseuse, soit au tour:wink::idea:
Cordialement A ++
:smt023
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut