Les traitements thermiques

  • Auteur de la discussion Bricoleur_69
  • Date de début
S
saad1963
Nouveau
25 Fev 2009
1
Défauts Traitement thermique des métaux
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 299
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Est-ce une question?

Principaux défauts pour la trempe des aciers:
- Déformations de la pièce
- Tapures (fissures au sein de la pièce trempée)
- Et bien sûr trempe ratée si mauvais bain de trempe, mauvais contrôle des températures et des paliers de maintien à ces températures: avec des effets comme décarburation, brûlage, dureté insuffisante, etc.

Défauts pour le revenu des aciers:
- Dureté plus élevée ou plus faible que le but recherché, si mauvais contrôle de la température de revenu.
- Oxydation (petit défaut et il est facile de s'en protéger).
 
P
POSEIDON
Apprenti
30 Déc 2007
86
j'ai une question qui ne semble pas abordée: la montée en température.
Je m'explique: il y a un an, j'ai fabriqué un couteau. Pour faire la trempe de la lame, j'ai eut accès à un four de fonte de prothèse dentaire J'avais les température de trempe connues au ° prêt, par contre, je me suis trouvé bête quand mon pote m'a demandé si on mettait la lame (froide) d'entrée de jeu dans le four, pour la faire chauffer lentement, ou si on la mettait dans le four déjà chaud pour qu'elle prenne rapidement la température.....

alors? verdict? ( c'était un acier au carbone classique recommandé pour le couteaux dont je ne e souvient plus la nuance)

merci d'avance
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 299
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,

Ceci n'est que mon avis, donc à confronter à d'autres avis avant d'en tirer des conclusions

1) Il vaut mieux chauffer trop lentement que trop vite.

2) Pour une pièce d'une certaine épaisseur on peut considérer que son introduction dans un four déjà porté à la température de trempe donnera une montée suffisamment lente.
Par contre la plongée de cette même pièce à chauffer dans un bain de sel déjà porté à la température de trempe donnera une montée trop rapide et dans ce cas il vaut mieux la préchauffer.

3) Dans le cas d'une lame de couteau qui est mince il est possible que l'introduction dans un four déjà chaud entraîne une montée trop rapide en température. Il serait donc préférable de préchauffer.
Je n'ai jamais pratiqué sur des couteaux. Il existe un site spécialisé qui doit en dire long sur le sujet.

4) Avec un chauffage à la lampe à souder ou au chalumeau bi-gaz (attention à l'excès d'oxygène) la montée en température est en principe suffisamment lente, sauf que certaines parties de la pièce qui sont minces (exemple le tranchant d'une lame) peuvent subir une montée trop rapide. Il faut donc prendre garde à déplacer la flamme pour éviter ce phénomène.
 
L
Laurent-LTZ
Nouveau
17 Mai 2009
4
Liege / Soumagne
Oxydation noir

Bonjour,

J'ai une question. Je désire sur des pièces en acier faire faire une oxydation noir pour rendre un aspect correct aux pièces.

Est-ce que ce traitement laisse un dépôt de matière ou il change juste la couleur de la pièce ainsi que ses propriété?

Je m'explique, car sur la pièce il y a un alésage diamètre 26 N7 pour y localiser un roulement.

Est-ce que je doit changer ma tolérance pour l'usinage sachant que je vais faire réaliser une oxydation noir?

Si oui, de combien est-ce que je dois augmenter mon diamètre pour pouvoir toujours mettre mon roulement avec les même tolérance de départ.

Si jamais ce type de traitement ne laisse pas de matière en plus c'est encore plus simple pour moi, ou alors une alternative pour un traitement de ce genre là qui ne coute pas trop cher et qui donne un belle aspect au pièces.

Merci pour votre aide.

Laurent.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bonsoir ,

Effectivement les traitements peuvent modifier les cotes des pièces et il faut donc en tenir compte .
Si vous faites un brunissage , avec des produits chimiques , ( genre traitement des armes ; il y a des fils de discussion la dessus ) , il n'y a pas de surepaisseur de matière .
Si vous faites un pentratage , c'est noir aussi , cela se fait au trempé à chaud , il enlève de la matière , quelques centièmes .
Si vous faites un zinc noir , c'est à la mode !, il ajoute de la matière , quelques centiemes aussi .
Dans le cas d'un montage de roulement , par exemple , il y a plusieurs solutions , soit on maitrise la difference de cote ; soit on fait une reprise de l'alesage apres traitement .
 
L
Laurent-LTZ
Nouveau
17 Mai 2009
4
Liege / Soumagne
Merci pour votre réponse,

Je vais me pencher plus sur le brunissage qui est raisonnable niveau prix 1,80€/kg (Minimum 25kg, qui fait un forfait de 45€).

Et moins de complication vue qu'il n'y a pas d'ajout matière.

Bonne fin de semaine.

Laurent.
 
P
Ponpon
Apprenti
7 Oct 2009
83
France
Je me permet de corriger quelques points...

SULREN a dit:
Bonjour,

Ceci n'est que mon avis, donc à confronter à d'autres avis avant d'en tirer des conclusions

1) Il vaut mieux chauffer trop lentement que trop vite. Attention à l'oxydation ! sur tout sur des pièces de faibles épaisseurs comme un couteau, on peut y aller "franco"

2) Pour une pièce d'une certaine épaisseur on peut considérer que son introduction dans un four déjà porté à la température de trempe donnera une montée suffisamment lente.

C'est souvent l'inverse qui se produit... mais bon cela dépend surtout de la conductibilité thermique de l'acier et donc de la structure de base

Par contre la plongée de cette même pièce à chauffer dans un bain de sel déjà porté à la température de trempe donnera une montée trop rapide et dans ce cas il vaut mieux la préchauffer.


3) Dans le cas d'une lame de couteau qui est mince il est possible que l'introduction dans un four déjà chaud entraîne une montée trop rapide en température. Il serait donc préférable de préchauffer.
Je n'ai jamais pratiqué sur des couteaux. Il existe un site spécialisé qui doit en dire long sur le sujet.

préchauffe à 300°C et enfourne comme cela et ça se passera bien


4) Avec un chauffage à la lampe à souder ou au chalumeau bi-gaz (attention à l'excès d'oxygène) la montée en température est en principe suffisamment lente, sauf que certaines parties de la pièce qui sont minces (exemple le tranchant d'une lame) peuvent subir une montée trop rapide. Il faut donc prendre garde à déplacer la flamme pour éviter ce phénomène.
il te faut surtout, si tu veux bien tremper chauffer vite (cas d'une lame) afin de limiter la perte en carbone par oxydation (je rapelle que c'est le carbone qui donne la dureté en déformant la maille cristaline cubique lors de la formation de martensite) et refroidir vite et bien.... grand volume d'eau FROIDE en agitant fort pour éviter la caléfaction (phénomène d'apparition d'une lame d'air autout de la pièce lors de la trempe entrainant un refroidissement lent de la pièce malgrès son immersion dans l'eau dans le cas d'une ABSENCE d'agitation)

Amusez vous bien :wink:
 
T
tony-lefou
Nouveau
21 Oct 2009
14
baume les dames
Mon pere, est programmateur dans le traitement thermique, j'ai déjà essayé de voir un peu ce qu'il faisait, mais c'est vraiment compliqués...
 
P
Ponpon
Apprenti
7 Oct 2009
83
France
dans certaines nuances, les traitements Thermiques sont vraiment compliqués.....
mais bon là on parle d'une simple trempe d'un acier au carbone :wink:
 
S
stefter
Apprenti
3 Nov 2009
69
isere
je travaille dans ce secteur depuis 20 ans deja,et c'est finalement asser simple !
il faut que l'utilisateur fasse le bon choix de matiere en rapport avec l'utilisation qui veux faire de sa piece,trempé ,recuite ,nitruré ,cementé ou non.

ensuite connaitre la dureté qu'il souhaite obtenir ,soit par choix soit par comparaison avec une piece usée existante...

tout est possible.
par contre les choix de nuance se sont simplifié ,pour evité d'avoir autant de fournée que de nombre de piece et ainsi diminué le temps et limité les couts...
 
Haut