Trempe poinçon, 2ème essai

  • Auteur de la discussion Legnano
  • Date de début
H
HDanez
Apprenti
la plage de température pour la trempe du Z160cdv12 est large 1000-1075℃, il est peu probable en décomptant le temps à partir de 1040℃ (1050+/_10℃) que la derive de ton TC ne pause problèmes.
Ton TC est juste à 500℃ et si il n'a pas trop d'utilisations à plus de 900℃, il est peux probable que sa dérive ne dépasse une dizaine de degrés.
Les points de références pour les hautes températures, c'est la fusion de l'argent, l'or et le cuivre, mais il faut des métaux de haute pureté (le prix est plus élevé qu'un TC étalonné qui sert alors uniquement de référence).
 
L
Legnano
Apprenti
je peux fondre la gourmette du petit, mais c'est tata qui va pas être contente
 
L
Legnano
Apprenti
Bonjour à tous.
Ça a mis un peu de temps mais voilà le jour de trempe est arrivé.
Je vous livre quelques détails en direct de mon garage.
Pendant que le four chauffait à 1050 degrés, je préparais mon bloc avec un emplâtre mélange de talc et alcool à brûler. Vêtements je n'ai pas laissé le temps à l'alcool de sécher point au moment d'en fournée le tout s'est enflammé. Pas de dégâts mets le four est redescendu à 900 degrés le temps que les flammes s'éteignent et la gangue de talc semble s'être un peu effrité sous l'action de l'évaporation de l'alcool.
J'ai quand même enfourné comme ça en me disant que de toute façon j'allais rectifier les surfaces et que la decarburation de surface allait disparaître.
Quelques (10?) minutes plus tard je me suis rendu compte que mon four s'était arrêté. Je n'avais pas déroulé le fil électrique et le disjoncteur de la rallonge a sauté.
Je rallume le four, la température est descendue de 960 à 920 et c'est reparti pour chauffer à 1040.
Pour le moment on y est pas encore, mais j'espère que ces variations de température n'ont pas trop eu d'incidence sur la chimie du bloc
 
L
Legnano
Apprenti
Après 1h à 1040 degrés j'ai sorti la pièce elle est posée sur une grille de barbecue. J'ai mis un petit coup de brosse pour retirer le talque.
De l'oxydation apparaît pendant le refroidissement : des croûtes noires se forment et se détache du bloc. Les trous de goupille et taraudage reste rempli de talc, j'espère qu'ils seront épargnés par ce phénomène car sinon c'est poubelle
IMG_20210725_200056.jpg
IMG_20210725_201033.jpg
 
L
Legnano
Apprenti
En simple :
Protection de la pièce contre la dénaturation,
Enfournement direct four à 1050℃
1h dès que le four est à 1040℃
Trempe air calme sur grille, jusqu'a l'ambiante
Mettre le four a 200℃ et monté jusqu'à 500℃ 2h mini (vise 2H45)
Sortir la piece sur la grille, retour a l'ambiante,
Mettre le four a 475 et 2eme revenu direct 2h mini (vise 3H00)
Ref air.
suis-je trop c** ou trop fatigué? : pour le premier revenu, j'ai mis la pièce de t°ambiante directement dans le four a 500°, sans faire une montée progressive depuis les 200°... la pièce est montée à 500° en moins de 30 minutes.
Sous le coup de la panique, j'ai décidé de faire redescendre la température du four a 300 et de remonter progressivement vers les 500.
La lecture de cette page m'a expliqué les réaction a chaque plage de t° , sans pour autant expliquer en combien de temps ca se produit.

Les autres revenus (2 eme et 3eme) suffiront-ils à décomposer l'austénite résiduelle?
Ai-je détrempé ma pièce?
dois-je faire le deuxième revenu?

autre c***erie : j'avais posé ma pièce sur une tôle de fer blanc dans le four, pour faciliter sa depose dans le four sans faire tomber le talc. celle ci s'est complétement désagrégée, libérant probablement un peu de carbone qui aura peut etre migré sur la face inférieur de ma pièce...
je sais pas ce que ca va donner, vraiment...
allez, j'y retourne, il reste une bonne heure avant d'arriver aux 500°
 
Dernière édition:
H
HDanez
Apprenti
Il me semble que tu est OK,
La piece est resté un peu plus longtemps dans le four pour le 1040℃, tu as de la decarburation et denaturation de surface qui devrais partir en rectification.
Le revenu a 500℃ a été fait, la pièce n'est plus sous pleine trempe et au max de la dureté de travail.
les percages bouchés c'est ce qu'il falait faire.

Donne un petit coup de lime sur un angle tu devrais être en mesure d'avoir une évaluation de la denaturation de surface et de la dureté sous cette couche (La lime devrait mordre puis se mettre à glisser).

Le deuxième revenu c'est pour mettre à la dureté que tu recherche. (Il me semble que mous avions parlé de 520℃, la dureté que tu a acctuelement étant probablement trop forte).
 
L
Legnano
Apprenti
Alléluia ! Tu n'est pas en vacances, et en plus ta réponse me rassure! Mille merci, ta réponse m'enlève un sacré stress (une sorte de revenu psychologique en quelques sortes :wink: )
je crois que j'en ai fait des cauchemars cette nuit.
Ce soir deuxième revenu, directement dans un four a 500° pendant 2h , pour atteindre un 58hrc. a moins que se soit dans un four froid et motée jusquu'a 500° en 2h? (je voudrais pas refaire la même mer** qu'hier)
Existe il des méthodes pour chiffrer a la louche une dureté ?
 
Dernière édition:
H
HDanez
Apprenti
Pour des mesures de dureté à la louche, il faut le faire par comparaison avec une référence.
Le rebond d'une bille, la taille de l'empreinte d'un pointeur auto, rayures...
Dans ton cas commence avec une lime, les bonnes sont a 65 67 hrc, tu derais sentir la difference entre la couche dénaturée et la couche saine.
Il existe des limes de contrôle de dureté, le principe est simple, sur une surface polie on fait glisser les limes en partant des plus dure, si elle mord on prend la lime de dureté plus faible.

Tu doit trouver une référence à 58/60 Hrc, Que tu affile pour pouvoir rayer une surface "propre".
Si ta "pointe" glisse tu fait les revenus en montant la temperature, après chaque revenu un contrôle....
 
H
HDanez
Apprenti
A la louche, la pointe de ton opinel doit faire une rayure et pas glisser !
 
H
HDanez
Apprenti
Pour le deuxienne revenu, ce qui est important c'est que la piece soit bien hommogene en température durant 2h45.
tu decompte le temps lorsque le four chargé est a -5℃ de la temperature visée.

Normalement ta dureté sera trop élevé, tu donnera les infos de tes "essais de dureté" pour ajustement éventuel par un 3eme revenus.

A ces températures, plus de decarburation ou dénaturation des surfaces, juste une légère coloration.
 
L
Legnano
Apprenti
Je viens de faire un petit test à la lime, je trouve le dur à 0,5 mm environ.
Avec l'hôpital je fais bien une rayure sur la surface mais pas sur la surface limée
 
B
Beber70
Compagnon
Ca à l'air d'avoir marché content pour toi après toutes tes frayeurs!
 
L
Legnano
Apprenti
Ah les surprises de la dictée vocale. Je voulais bien sûr dire à l'opinel
Merci, tout va bien
 
B
Beber70
Compagnon
Oui on avait bien compris :wink: donc maintenant tu recoupes au fil?...
 
L
Legnano
Apprenti
Oui. Il faudra que je brosse un peu le bloc pour pas pourrir le bain. A mon avis, la découpe sera pas faite avant fin août
 
H
HDanez
Apprenti
Les opinels sont traités entre 57 et 59 Hrc, si tu glisse, c'est que la dureté est un peu forte 60/62Hrc, un revenu à 520℃ 2h45 devrai corriger le tire, mais fait des essais de rayures après decalaminage et bloc rectifié.
Tu peux baisser la dureté mais pas le contraire !
Tu a compris la méthode de controle à l'opinel , essaie de trouver d'autres références de dureté pour faire un contrôle croisé.
 
L
Legnano
Apprenti
Après le 2eme revenu, ça semble être un peu trop dur. l'opinel glisse .
Est ce que je devrait faire un 3eme revenu a 520° AVANT la découpe fil?
 
H
HDanez
Apprenti
Personnellement je préfère mettre a la dureté et finir une opération avant d'ajouter de la valeur.

Mais touve d'autre "référence de dureté" pour faire un controle croisé. La méthode de l'opinel reste d'une precision toute relative même si elle semble confirmer le revenu à 520℃.
 
L
Legnano
Apprenti
Avec un barreau de HSS, j'ai rayé ma pièce.
Ca Chiffre a environ 62-64hrc le HSS?
 
L
Legnano
Apprenti
j'ai aussi fait l'essai avec
une fraise HSS : rayure franche
une paire de cisailles à tôle : rayure
une paire de ciseaux d'atelier : pas de rayure
une pointe à trace : pas de rayure

Du coup je pense que je suis un peu haut. Demain, 3eme revenu a 520.
Je peux pas démarrer le four avec la pièce déjà dedans?
Ça fait quoi si je reste 3h30 4h?
 
H
HDanez
Apprenti
Pas de problème pour partir de four froid, par contre le temps en plus ça change la température de revenu.
Lorsque les températures sont au dessus du pic de durcissement, il ne faut plus jouer avec le temps, nous avions calculé 108 minutes, 520℃-2h45, c'est deja un peu long, mais c'est pour être certain de l'homogénéité dans ton four, plus long j'hésite.

Petite question, c'est pour quelle utilisation le bloc ?
 
L
Legnano
Apprenti
C'est pour un poinçon qui doit découper une tôle en fer blanc de 0.3mm.
 
H
HDanez
Apprenti
0,3 mm, à mon avis, ton problème est plus la précision des guidages que la dureté.
Si je me trompe pas, le jeux de cisaillement est de 2 centièmes, tu dois donc guider à quelques micrometres !
 
H
HDanez
Apprenti
Ok, je vois que tu avait prévu le niveau de précision de l'alignement poinçon matrice.
Mais personnelement pour du fer blanc de 0,3mm je resterai à la dureté actuelle de ton bloc.
 
L
Legnano
Apprenti
il est dans le four depuis 2h, a 520°. je le sort maintenant?
par fer blanc, j'entends le genre de fer dont on fait des pot de peinture. je ne sais pas à quelle classe d'acier doux ca correspond, mais a mon avis, ca doit etre ce qui se fait de plus tendre. c'est zingué aussi.
 
H
HDanez
Apprenti
Tu éteins le four, refroidissement lent dans le four, le bloc sera bien stabilisé.
 

Sujets similaires

L
Réponses
27
Affichages
11 379
HDanez
H
M
Réponses
15
Affichages
1 102
maximus
M
Romain 63
Réponses
27
Affichages
4 023
JeanYves
JeanYves
lesiso
Réponses
21
Affichages
5 760
david35460
D
yvon29
Réponses
151
Affichages
44 104
Oxyde de chrome
O
B
Réponses
7
Affichages
5 976
BOUBOUDEBOUGE
B
Haut