Fraise module 12

R

roger1708

Apprenti
Bonjour,
Notre association CODEART est active dans l'appui à des artisans du Sud qui fabrique des machines destinées au développement agricole.
Avec notre partenaire en Haïti nous avons mis au point un moulin à canne à sucre.
Pour sa réalisation locale des engrenages d'entrainement des cylindres de broyage nous recherche une fraise MODULE 12 pour tailler 13 dents. L'angle de pression étant de 20°
Cet outil est assez cher et trop cher pour notre partenaire en Haïti.
Quelqu'un disposerait il d'une telle fraise qu'il n'utiliserait plus?
Nous travaillons avec des techniciens bénévoles ici à Hombourg qui vont tailler 15 engrenages. Nous sommes aussi demandeur pour emprunter une telle fraise. Ainsi nous réalisons les engrenages ici et nous rendons la fraise réaffutée après le travail.
Merci à tous ceux qui prendront le temps d'analyser la demande.
Roger LOOZEN.
+32479 39 57 43

EXPLICATION DE LA DEMARCHE: les paysans dans les pays pauvres du Sud souffrent d'un manque important de productivité. Une mécanisation même légère peut changer la donne. Ce moulin est 50 x plus rapide que la méthode manuelle. le moulin broie 25 kg de canne en 3 minutes contre 2H30 pour la méthode manuelle traditionnelle. Ce que nous voulons soutenir c'est LA CREATION DE REVENUS LOCAUX PAR LA TRANFORMATION DES PRODUITS AGRICOLES DE PREMIERES NECESSITES.
En chiffre, un moulin installé à LUKULA en RDC à commencé à travailler le 5 juin 2021. Il broie actuellement environ 160t de canne par mois. A raison de 500 kg par heur de débit cela correspond à 320 heures de broyage/mois.
Malheureusement ils (les artisans) ne peuvent pas fabriquer TOUTE la machine chez eux. Nous avons dès lors décidé de fabriquer partiellement les machines dans notre atelier à Hombourg par des bénévoles afin de maintenir le prix le plus bas possible.
Ceux qui veulent nous soutenir ou nous rejoindre.... bienvenue!

20200815_065310.jpg


IMG_3107.JPG


IMG_20211022_092313_280.jpg


IMG_20211022_093653_845.jpg


20220616_143817.jpg


20220629_155025.jpg


20220503_133558.jpg
 
Dernière édition par un modérateur:
D

DATOUR

Compagnon
Bonsoir,
Super votre démarche rentre exactement dans le cadre de la mienne, mais les domaines sont parfois différents, qu'importe ! pour votre demande module 12, ce n'est pas courant, sauf une idée que beaucoup auront, tailler un barreau du profil d'une dent, facile à contrôler si vous avez déja un plan échelle 1 , et le monter sur un arbre. Ce n'est pas rapide mais ça marche, après tout pour quelques pièces , plutôt que de dépenser des centaines d'euros.
 
R

roger1708

Apprenti
Merci!
Oui bonne idée.
J'en parle demain aux techniciens qui nous aident pour avoir leur avis.
Actuellement la fraise la moins chère est à près de 800€
Merci encore,
Roger LOOZEN, CODEART asbl
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour

Avez vous demandé un devis pour de la découpe fil ?
 
D

Dombes69

Compagnon
Oui fraise à crémaillère même si ça peut paraitre incongru , mais Vu le prix que ça coute si on peut retailler le profil de cette fraise c'est peut être rentable .
A+








=
 
Bbr

Bbr

Compagnon
si on peut retailler le profil de cette fraise
Non, même pas en rêve, une fraise module est une fraise à profil constant.
Je te laisse deviner la courbe mathématique qui permet de garder l'angle de dépouille constant lors des affûtages de la face de coupe de chaque dent.

Par contre on doit pouvoir utiliser une fraise avec un profil de crémaillère pour tailler n'importe quel nombre de dent (sauf si interférence de taillage bien sûr), dans ce cas il faut une combinaison de mouvement (un décalage axial de la fraise avec une rotation de la pièce synchronisée comme si elle engrenait avec une crémaillère à une seule dent), le problème c'est que ça va faire des facettes et que c'est très long puisqu'il faut "x" facettes par flanc de dent.
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Pour compléter la remarque ci dessus
il existe des machines à tailler les pignons par un système de « pignon couteau » avec un mouvement de coupe alternatif
dans le même genre il y a le « couteau crémaillère » , mais dans ce cas il faut aussi , quand le couteau arrive en fin de longueur , un déplacement pour remettre le couteau en position . Tout ça est bien sûr automatique

un exemple de pignon couteau à 2 mn 18
 
Dernière édition:
damy

damy

Compagnon
Bonjour roger1708

A vérifier toutefois si fraise trouvée son élément de fixation , diamètre de l'arbre ?
Le mieux serait de trouver une "âme" charitable pour une découpe fil.

PS: pour la mise en route d'l'affuteuse ,tout c'est 'il bien déroulé ?
 
Dodore

Dodore

Compagnon
il me semble que ça a déjà été suggéré, J’avais entendu parler d’un grain affuté de forme fixé sur un axe pour usiner le pignon. La grosse dificulté c’est d’affûter la bonne forme il est conseiller d’avoir un projecteur de profil ou un gros pif

edit
ou un pignon de même forme
 
Dernière édition:
D

DATOUR

Compagnon
Bonsoir,
La solution de Gaston 48,est la plus sage, en plus je me permets, Gaston n'est pas n'importe qui,je m'en suis rendu compte depuis des années, quand il avance quelque chose il n'y a pas de soucis. (il me paye pour lui faire de la pub !!!!!!! ) .
 
D

Dombes69

Compagnon
Bonjour
Ce qui est étonnant c'est que La solution de Gaston 48 , vous n'y avez pas pensé .
A+
 
Dernière édition par un modérateur:
R

roger1708

Apprenti
Bonjour Dombes69,
Merci!
Oui j'aurais du y penser... mais délais un peu long.
Question: c'es le prix pour 1 fraise et non pas le jeu complet come je comprends mais comment leur dire que je veux la #1 que je veux (13 dents)?
Merci pour l'aide.
Roger Loozen.
 
D

Dombes69

Compagnon
Bonjour Dombes69,
Merci!
Oui j'aurais du y penser... mais délais un peu long.
Question: c'es le prix pour 1 fraise et non pas le jeu complet come je comprends mais comment leur dire que je veux la #1 que je veux (13 dents)?
Merci pour l'aide.
Roger Loozen.
Avant de passer commande il faut entrer en contact avec le vendeur , si c'est pas possible par ALI , c'est possible par Ebay . c'est pus cher mais vous avez ce que vous voulez .
Le fond de la pensée de Gaston48 = Dombes69 = Coyote69 , on voit qu'il a pas fait Harvard en psychologie .
A+
 
Dodore

Dodore

Compagnon
J’insiste
j’ai entendu parler de faire des pignons « au grain »
c’est simplement un outil une dent affûté à la forme d’une dent de pignon , bien sûr en creux , ça ne coûte rien , juste le temps d’affutage
la preuve que ça existe
j’ai pas été plus loin , il demande une adresse e-mail
 
Dernière édition:
D

Dombes69

Compagnon
J’insiste
j’ai entendu parler de faire des pignons « au grain »
c’est simplement un outil une dent affûté à la forme d’une dent de pignon , bien sûr en creux , ça ne coûte rien , juste le temps d’affutage
la preuve que ça existe
j’ai pas été plus loin , il demande une adresse e-mail
Le problème avec ce genre d'outil c'est que vu le volume de matière à enlever le grain sera mort avant d'avoir fini la pièce .
A+
 
damy

damy

Compagnon
Ou alors avec de la patience si toutefois un ancien pignon avec une dent valide ,les accoupler solidement et par pentes successives s'approchant ou tangentant sur une dent existante et a chaque passe développer le nombre de dent a l'aide d'un diviseur .avec finesse on s'approche au profil (développement d'un cercle) du module en question. C'est long mais pas couteux.
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Le problème avec ce genre d'outil c'est que vu le volume de matière à enlever le grain sera mort avant d'avoir fini la pièce .
A+
Et bien on en fait deux ou trois , ça coûtera encore moins cher qu´une fraise
on peut aussi faire une ébauche avec une fraise en Vé à 30 ; 45 ou 90°
 
damy

damy

Compagnon
Ou alors avec de la patience si toutefois un ancien pignon avec une dent valide ,les accoupler solidement et par pentes successives s'approchant ou tangentant sur une dent existante et a chaque passe développer le nombre de dent a l'aide d'un diviseur .avec finesse on s'approche au profil (développement d'un cercle) du module en question. C'est long mais pas couteux.
pour clarifier
Sans titre (2).png
 
SULREN

SULREN

Compagnon
Bonjour,
Je n'osais pas ramener ma fraise, étant donné que je ne suis qu'un amateur en usinage et en plus en tout petit usinage.....et que je risquais donc de me faire jeter. Je me risque.

La solution est la fraise module, mais cela semble trop cher.
L'autre solution est le grain , comme l'a suggéré @Dodore
il me semble que ça a déjà été suggéré, J’avais entendu parler d’un grain affuté de forme fixé sur un axe pour usiner le pignon. La grosse dificulté c’est d’affûter la bonne forme il est conseiller d’avoir un projecteur de profil ou un gros pif

A cela @Dombes69 répond:
Le problème avec ce genre d'outil c'est que vu le volume de matière à enlever le grain sera mort avant d'avoir fini la pièce .
On n'est pas obligé de façonner le grain dans un barreau, car il n'aura pas un profil constant et ne sera pas réaffûtable.

Si c'est la solution du grain qui est retenue, il faut certes y passer beaucoup de temps, mais il faut réaliser au tour même conventionnel, sans axe numérisé, un grain à profil constant en y allant passe par passe et en coordonnant les axes X et Y.
Ce grain sera donc réaffûtable, autant de fois qu'on en aura besoin.

Cela fait un grain avec de très légères facettes mais qui aura le profil théorique pour 13 dents, donc même mieux que la fraise N°1 qui est faite pour 12 et 13 dents.
Les valeurs à afficher sur les volants pour chaque passe X Y sont données par un bout de programme sur PC.

Et tous cas je suis sûr que cela marche pour les tout petits modules et c'était même mon tout premier post en même temps que premier reportage de nouvel inscrit sur USINAGES.com en 2009.
Ici Aller au Post#49
Taillage de roues | Page 2 | Usinages

Voici le grain à profil constant module 0,6684 (DP 38 en fait), que j'avais réalisé dans ce reportage, posé à côté d'une fraise module 0,5.
Il est minuscule, j'en conviens, à côté de celui dont on a besoin dans cette discussion : :lol:
Part 1- 17.JPG
 
Dernière édition:
Dodore

Dodore

Compagnon
Si j’ai parlé de cette solution du grain
c’est parce que j’avais été mis en relation entre un demandeur et un fabricant de pignon
la fraise mère qui était utilisé pour ce travail etait en fin de course et c’est le fabricant de pignon qui m’a parler d’un grain , je ne me rappelle plus exactement le terme qu’il a employé, mais ça voulait bien dire usinage avec un outil mono dent fabriquer pour ce travail bien special
 
D

Dombes69

Compagnon
Le terme exact est '' outil mouche ''
On fait avec 1 dent ce que la fraise mère fait avec 10 ou 12 dents .
la fraise mère est immobile mais la crémaillère génératrice se déplace synchro avec la pièce à tailler donc pour un tour de fraise mère les 10 ou 12 dents taillent 1 creux de dent .
On peut imaginer une crémaillère génératrice dont l'outil mouche constitue le seul élément qui taille , donc pour tailler un creux de dent il faut que l'outil mouche fasse 10 ou 12 tours synchro avec la pièce à tailler .
Pour tailler on fait une pénétration radiale puis une pénétration axiale .
Je doute que ceux qui vont tailler aient la bonne machine pour utiliser cette méthode .
A+
 
SULREN

SULREN

Compagnon
Re,
@Dodore
-A) Le grain ((outil mouche, fly-cutter, etc) auquel tu faisais référence semble plutôt destiné à remplacer (en solution de secours) une fraise mère. C'est pour du taillage par génération. Il faut disposer d'une machine de taillage avec axes coordonnés, donc numérisés
Le profil des flancs du grain est du type crémaillère, sauf erreur.

- B) Le grain que j'ai montré est destiné à faire du taillage dent par dent, tout comme avec une fraise module.
On peut y avoir recours:
- Parce que la fraise module est trop chère pour sa bourse
- Pour tailler des modules très spéciaux, non couverts par les fraises module standard.
Le profil à donner au grain varie pour chaque nombre de dents à tailler.
Il faut un générateur de profil pour déterminer les passes à faire sur le tour conventionnel pour façonner les flancs de ce grain.

En ce qui me concerne (petits modules < mle 1) je ne fais plus de grains de taillage dans le cas de la développante de cercle parce que les jeux de 8 fraises sont devenus bon marché et que je les ai tous achetés, de 0,3 à 0,9 (bon ce doit être du Chinois, mais pour mon usage......)
Restent les profils horlogers (ogivaux) pour lesquels les fraises coûtent encore cher, même en petit module.
De plus, en restauration de garde-temps anciens on tombe sur des modules non standards (ce n'est pas du NIHS :-D).
Il faut obligatoirement se faire un grain (je génère dans ce cas le profil par procédé photographique et pas par générateur selon une norme, et j'en déduis ensuite les commandes X Y pour façonner le grain à profil constant au tour conventionnel).
 
Dernière édition:
Dodore

Dodore

Compagnon
Le terme exact est '' outil mouche ''
On fait avec 1 dent ce que la fraise mère fait avec 10 ou 12 dents .
la fraise mère est immobile mais la crémaillère génératrice se déplace synchro avec la pièce à tailler donc pour un tour de fraise mère les 10 ou 12 dents taillent 1 creux de dent .
On peut imaginer une crémaillère génératrice dont l'outil mouche constitue le seul élément qui taille , donc pour tailler un creux de dent il faut que l'outil mouche fasse 10 ou 12 tours synchro avec la pièce à tailler .
Pour tailler on fait une pénétration radiale puis une pénétration axiale .
Je doute que ceux qui vont tailler aient la bonne machine pour utiliser cette méthode .
A+


Outil mouche ?
grain?
je me mefie des appellations
par exemple fraise papillon
à saint etienne c’est une fraise scie
à Lyon distant de 60 km , un papillon , c’est ( ou c’était ) un fraise deux dents
donc pour ma part j’évite d’être catégorique sur les appellations, maison ou régional, des outils
mais tu a peut être raison
je viens de rechercher « outil mouche fraisage » sur internet , et il m’envoie des fly cutters
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Le grain auquel tu faisais référence semble plutôt destiné à remplacer (en solution de secours) une fraise mère. C'est pour du taillage par génération.
Le profil des flancs du grain est du type crémaillère, sauf erreur.
Non non quand je me suis renseigné pour cette fabrication c’était pour faire un système vis sans fin roue tangente . Je me rappelle encore un detail , il fallait qu’il soit réversible , c’est à dire que le mouvement pouvait être donner par la vis ou par la roue tangente
Par exemple le même système existe sur les tours (cazeneuve par exemple) pour fair bouger le transversal par 1/100
mais effectivement pour le cas que j’ai donné c’etait un petit module
 
D

Dombes69

Compagnon
le procédé '' taillage à l'outil mouche '' est mentionné dans le livre sur le fraisage fascicule 4 planche 33 éditeur Delagrave et dans le livre traité théorique et pratique des engrenages auteur Georges Henriot pages 348 à 352 .
A+
 

Sujets similaires

R
Réponses
9
Affichages
925
roger1708
R
charpi
Réponses
5
Affichages
736
charpi
charpi
R
Réponses
2
Affichages
3 356
Antoine Chapon
A
MIC_83
Réponses
37
Affichages
1 610
tournele
tournele
DA l'Auvergnat
Réponses
97
Affichages
4 793
SULREN
SULREN
DA l'Auvergnat
Réponses
6
Affichages
4 579
DA l'Auvergnat
DA l'Auvergnat
DA l'Auvergnat
Réponses
25
Affichages
6 390
DA l'Auvergnat
DA l'Auvergnat
R
Réponses
0
Affichages
697
roger1708
R
R
Réponses
10
Affichages
6 214
moissan
M
B
Réponses
11
Affichages
3 268
baboon21
B
Haut