Faire tomber rapidement un relais

MRG-NK
Ouvrier
2 Février 2019
371
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
Post notamment à l'attention de Jacquounet qui doit couper rapidement un circuit.

le montage concerne les relais à courant continu.
On alimente le relais sous une tension supérieure à la tension nominale : voir schéma.
Pour l'essai : faire monter le relais avec le condensateur en série... le relais doit monter, puis tombe.
La capa est assez forte pour la montée, le but du test.
Faire monter le relais avec une réistance en série.
Dans la pratique, le relais monte avec 1/2 tension nominale, il peut monter "mollement" avec une tension plus faible.
La combinaison RC assure une montée franche, avec un bon contact : pression normale.
En fonctionnement normal, le relais reste alimenté sous tension faible.
Quand on coupe le courant, il tombe rapidement.
Ce qui était le but recherché.

Autres applications : les contacteurs.
Si bobine courant continu 24 ou 48V ; le + Non Régulé peut servir de référence.
Si bobine 50 Hz 220V ou 24V ancien modèle ; il faut alimenter sous une tension plus faible....beaucoup plus faible en courant continu.
Nota : les bobines récentes intégrent parfois de l'électronique pour donner un courant redressé.
Donc je ne peux pas garantir le même résutat au point de vue amélioration de la rapidité

Chut-relais.jpg
 
MRG-NK
Ouvrier
2 Février 2019
371
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour,
J'ajouterais, que pour avoir une ouverture rapide, il ne faut pas non plus mettre de diode de roue libre sur la bobine.
Oui, effectivement : la diode en permettant la circulation du courant d'extrarupture maintient un flux dans la bobine.
Si la tension est trop forte, il faut mettre une varistance en // sur la bobine ; le retard est moindre.
Le "TOP" ; c'est alimenter avec un courant inverse, mais minime, cela impliquerait d'avoir une autre tension axulilaire.
Bien sur, dans ce cas la FeM d'auto induction augmente....

Si on dispose de relais statiques, utilisant par exemple des IGBT on peut avoir une coupure à la microseconde,
Dans ce cs, on est en électronique pure.
 
bernard-tizac
Apprenti
26 Février 2014
117
Gironde
couper rapidement un circuit
Un système semblable utilisé en électromécanique. Nommé: "Résistance d'économie".
Notamment sur les contacteurs de forte puissance, devant rester excités en permanence.
Favorise aussi la rapidité de désexcitation.

Son utilité première est d'économiser la durée de vie de la bobine,
de par son moindre échauffement
. :grilled:
Mais pas en terme d'énergie, car la puissance non consommée par la bobine le sera par la résistance.

Résistance d'économie.jpg

PRINCIPE :
- Au repos, la résistance d'économie étant court-circuitée par un contact à ouverture,
au moment de l'enclenchement, la bobine aura donc le courant maximal d'attraction
- Au collage de l'armature, l'ouverture du contact d'économie, insère la résistance d'économie,
réduisant du fait dans la bobine, un courant minimum de maintient .
Faible échauffement = Longue vie à la Bobine !

Longue vie à tous !

Bern@rd :wavey:
 
jacounet
Compagnon
27 Novembre 2011
2 634
Dissay
Merci MRG-NK.

Comme tu le sais j'ai mis des opto triacs à la place du relais , temps de réponse entre 1 et 10 µs , comme tu le sais , c'est pour mon alimentation 2.7 V/200A pour charger ma batterie de 10 000 Farads en super condensateurs .
J'ai été retardé dans mes travaux ...régularisation de mes problèmes de santé , réparation de ma C5 , montage de mon bureau de coin et ses 3 armoires ( 1 m cube de rangement ) .
Là j'en suis à la commande des 2 thyristors ...je vais monter d'abord les 160 Ampères .
Le comparateur fonctionne et se coupe à quelques 10mV à 50 mV près à la valeur de consigne choisie , et pareil d'une fois sur l'autre , ...fonctionnement normal pour ce type de comparateur , les optos triacs fonctionnent également ...
Il me reste donc les thyristors à brancher et monter le tout sur un support , bois ou plastique , pour un bon isolement.
Il y-a 2 jours je ne pouvais travailler que le matin ....avant que la température ne dépasse les 30 °C ==> canicule oblige ...maintenant on est à 22/23 °C on respire un peu mieux .

J'avance ...lentement mais j'avance.

Amicalement .

Jac .
 
Dernière édition:
MRG-NK
Ouvrier
2 Février 2019
371
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour,

effectivement la résistance économiseuse est utilisée pour les contacteurs, bobine courant continu.
En effet, il faut un fort courant d'appel pour attirer la palette : grand entrefer.
Quand ça colle, un petit courant suffit.

Mais le contact repos se coupant en cours de commutation, pendant cette phase transitoire, on a encore besoin d'un courant élevé.

Avec ma proposition : le condensateur, on a un courant de maintien, ET on peut avoir une résistance plus élevée qu'avec le contact repos.
Avec repos, si courant trop faible, ça retombe... on a un oscillateur.

Les anciens contacteurs de forte puissance bobine CC ont une résistance économiseuse, mais pas les relais.

Le risque : la magnétisation du noyau : il reste aimanté quelques secondes, parfois de façon permanente, de quoi couper les contact travail de puissance, mais pas rétablir le repos.

Donc ça peut bloquer un démarrage Y ⌂

Un relais restant alimenté plusieurs heures peut se magnétiser.

En alternatif : au début l'inductance est faible, on a un fort courant,

Quand la palette colle, l'inductance de la bobine augmente, cela réduit le courant ; aussi, il y a une régulation. La « résistance » ; impédance diront les électriciens varie, on n'a pas besoin de limiter avec une résistance additionnelle.

Nota : maintenant, il existe des bobines qui ont une électronique embarquée : redresseur + triac + limitateur de courant
 

Dernières discussions

Haut