Fabrication d'un renvoi d'angle à 90° pour ma Thiel 158 Duplex

  • Auteur de la discussion ankh41
  • Date de début
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Un petit retour sur le forum pour vous faire partager ma dernière réalisation :-D.
Tout est dans le titre!
C'est un accessoire qui existe pour ma machine mais je n'en ai jamais vu passer un en occase. (Légère contrainte annexe: Comme ma broche a été standardisée en SA40 (A l'origine, c'est du CM5) et que l'accessoire est en CM3, il me faudrait faire une adaptation CM3/SA40...mais bon, c'est moins compliqué que de faire la tête entière!) Surtout, comme l'accessoire est avant tout destiné à usiner du bois, je veux le faire avec un rapport x 2 .
D'abord quelques donnée sur l'accessoire original qui me servira de modèle. (Je n'invente rien, je copie en adaptant à mon cahier des charges)
Ci-dessous photo (Rare!) et plan de l'accessoire Thiel:

567836-6.jpg

Tête à 90° Thiel..jpg

(Les annotations ne sont bien sûr pas d'origine, mais comme la coupe était en PDF, j'ai préféré scanner mon tirage de travail)

Le rapport d'origine est de 1:1 et la broche comporte des paliers particuliers, combinaison de butée à bille et de roulement à aiguille qui, bien que toujours disponibles dans certaines dimensions, nécessites de fabriquer une broche trempée et rectifiée qui n'est pas dans mes possibilités...
Ce plan d'origine me permet de définir les grandes lignes dimensionnelles de la future tête et de chercher les roulements et renvoi disponible sur le marché.
Après recherche sur le net, je trouve un duo de roulement à rouleau conique adapté aux dimensions du projet. Malheureusement, c'est du Chinois à pas cher (Réf. 329/22: 22x40x12 à 12,90 et Réf. 32905: 25x42x12 à10,90€ + 9,90€ de FDP!) et cela se ressentira un peu sur la précision finale...Mais je n'ai pas le choix (J'attends toujours une réponse de chez Schaeffler en Allemagne, chez qui ces références existent, à ma demande réitéré...:sad:)
Pour le roulement simple supérieur, je reprend le même que la tête d'origine et je le trouve en SKF, jeu normal, chez Georges de Savoie pour 9,90€.
Coté renvoi conique, je trouve rapidement mon bonheur chez HPC en module 2,5 et en acier 60C40 (XC42) que je pourrai faire traiter.
(148€ le couple)
Cela me permet donc de me mettre à la planche à dessin (Oui, je suis de la vieille école et je ne pratique pas la CAO:smileyvieux:) et de pondre ceci à l'échelle 1: (Je sais il n'est pas très clair, pas très respectueux des conventions du dessin technique que je connais pourtant (ni très propre car pas mal manipulé), mais combiné à mon petit cerveau fumant, ça l'a fait :mrgreen:)
Je garde une sortie de broche en CM2, des formes, un encombrement et un poids proche de l'original. Par contre , on n'est plus dans la pièce moulé, mais dans l'usiné/assemblé.
P1070004.JPG


Vu du total sur papier:
P1070003.JPG


Ajoutez quelques dessins cotés de certains éléments comme la broche et on est prêt à usiner...A suivre!


*** image du portail ***
P1070032-min.JPG
 
skratt
skratt
Ouvrier
14 Fev 2012
342
Fr-83 paca
:smt103 ouah!! Vivement la suite
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonjour à tous, poursuivons,

Pour ce qui est de la matière première un petit tour chez Qualichute et je trouve:
- Une section de d'alliage d'aluminium 7022 ( proche du 7075, avec des caractéristiques mécaniques un peu inférieures mais supérieur à l'AU4g) de diam.180, H 85, pour le corps de l'appareil.
- Une galette d'XC48 de 180 de diam. et 44 d'épaisseur pour la partie supérieur (C'est trop grand en diam, mais tant pis, on fera maigrir!)
- Une section de 40CMD8 traité et rectifié de diam. 40,8 et de 230 de long pour la broche
le tout pour 44,30€ + Fdp à partagé avec d'autres achats de matière première pour l'atelier.
Chez Blockenstock, je trouve la section de tube mécanique de D91/d54, h40 en 20 MV6, dont j'ai besoin pour le corps porte cône/roulement/pignon.
Il me reste à l'atelier de quoi usiner:
- Le cône d'entrainement SA 40 dans une section de 42CD4 PT de diam. 60 rectifiée.
- Les cuvettes de roulement obliques dans une barre de 42CD4 en diam. 50.
- La collerette de cône et les entretoises de calage des joints spi dans du tube mécanique de D71/d36 et D55/d35.
Les 2 joints spi à double lèvres de 47x35x7 sont facilement trouvés en ligne.
J'ai à peu près tout, je peux passer à l'attaque :!:

N'ayant pas pensé à photographier le matériaux en brut à réception, voici donc l'alu déjà percé et monté en l'air sur le plateau du 120VM pour le dressage des 2 premières faces.
P1060406.JPG


Puis équerrage des 4 autres faces en fraisage
P1060436.JPG


Etapes successive de l'usinage de la broche en commençant par le dressage des 2 faces en l'air en lunette fixe pour percer le centre (Le 120VM un petit passage de broche :sad:)
P1060426.JPG


Passage entre pointes avec toc et chariotage successif d'ébauche...J'ai aussi retourné la broche pour usiner la tête au diam. définitif de 35 avec un bon état de surface pour le joint.
P1060427.JPG


Puis, passage en mors doux sur le diam. de 35 et contre pointe, et étagement à la cote. Il y a une légère surépaisseur juste derrière la tête de broche qui est destinée à recevoir le roulement conique de 25x42x12.
P1060439.JPG


Filetages (22x100 et 20x100)
P1060440.JPG


Je n'ai pas pris de photo de l'usinage de l'alésage du petit pignon au diam. 22 (Celui-ci a été fait en mors doux, serré sur la partie cylindrique de référence, foret + outil à aléser en rapide et contrôlé au micromètre intérieur) ni de l'usinage de la bague de blocage en 42CD4 qui m'a service de calibre pour contrôler le filetage.
L'ajustage du pignon sur l'arbre est glissant juste. j'ai laissé une bonne surcote (+1mm) en longueur devant le pignon de manière à pouvoir:
1er, régler le jeu finale entre le couple de pignon.
2ème, palier a un problème de tolérance dans l'ajustage de ma cuvette de roulement avant.
P1060443.JPG


J'en profite pour chanfreiner la bague...
P1060444.JPG


A suivre...
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 128
FR-54560 Lorraine
Beau projet :smt023

Je vais suivre avec intérêt
.
 
skratt
skratt
Ouvrier
14 Fev 2012
342
Fr-83 paca
Si un jour j'atteins ce niveau:prayer:
à suivre...
 
sevictus
sevictus
Compagnon
4 Mai 2017
655
FR-74 Bonneville
Bonjour, je vais suivre également ! Vivement la suite !
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #7
...la suite:

Après alésage des mors doux au diamètre du corps de broche, je continu celle-ci pour la réalisation du cône de montage d'outil en CM2.
D'abord , perçage de part en part au diam.10,5 avec un foret série extra-longue (un objet que j'ai fort pertinemment dans mes archives!)
P1060446.JPG


Je n'ai pas de photo du chambrage effectué avec un petit outil coudé, après avoir porté le diam. de perçage à 14,50 sur une longueur de 58mm, mais il correspond à celui coté sur le plan de coupe de l'appareil d'origine Thiel joint plus haut.

Je passe donc ensuite à l'exécution du cône avec le petit charriot réglé, après quelques passes et contrôle avec le cône mâle de la pince ER20 (Qui sera dédiée à l'appareil), à l'angle idoine. j'utilise la sanguine qui me sert à la mise en bois des bascules quand je fait mes crosses comme marqueur de contrôle d'ajustage
P1060449.JPG


Je fini avec un polissage interne à la toile 320 prise et enroulée sur une jet fendu et je contrôle le faux rond final au comparateur sur le cône interne ER20 du porte pince...
P1060451.JPG


J'ai un peu plus d'un centième, c'est correct. (Il y a bien sur la tolérance propre au porte pince. C'est en l'occurrence un Rego-fix dont les qualités de précision sont plutôt bonne...)
P1060452.JPG




J'en reste là pour la broche et je commence le cône d'entrainement SA/BT40, usiné dans une section de 42CD4 PT de diam. 60 rectifié. Je me prend en mors doux, en ayant au préalable dressé la face en contact avec le mandrin pour avoir une bonne assise et je repère ma position de serrage dans les mors afin de conserver une précision optimum. En effet, n'ayant pas de cône femelle en SA40, je vais devoir procédé par tâtonnement sur la broche de la fraiseuse (sur laquelle j'ai démonté les tenons d'entrainement) pour réglé précisément l'angle de mon petit charriot. j'ébauche au carbure et je fini le réglage de mon plan de jauge au rapide, puis à la lime plate fine N°4 enduite de craie et enfin à la toile. J'ai aussi ébauché le trou fileté du tirant.
P1060410.JPG


Finition à la toile et filetage en M16 du tirage avec entrée.
P1060412.JPG


Plan de jauge finale avec le tirant: 54 centième de cale passe juste. je met la broche de coté et passe...
P1060411.JPG


...a la préparation de la partie supérieur de la tête dans la galette d'XC 48. Tout comme pour l'alu, j'ai dressé les 2 faces brutes de sciage sur le plateau du tour et là, après traçage, j'ai découpé l'excédent en fraisage à la 3 tailles fine de 80 de diam. et à la scie.
P1060438.JPG


A suivre...
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonsoir à tous,

je poursuis par une série de photos sur la réalisation des rainures de clavette sur le couple conique.
Je commence par fraiser, bien centré, le logement de la clavette sur la broche. Le pignon devant être glissé sur l'arbre à l'intérieur du corps de l'appareil, il faut prévoir un montage/démontage facile et précis. La section de la clavette réalisé dans de l'acier a ressort 45 SCD 6 est de 4x4 pour le petit pignon.
P1060480.JPG


Pour réaliser les rainures dans le pignon, j'ai affuté un bédane dans une section d'HSS cylindrique de diam.12. L'ébauche a été faite en l'air à la meule et la finition, symétrique par rapport à l'axe et dépouillée latéralement, sur mon tour Schaublin 102N sur lequel j'ai tout le nécessaire pour faire de l'affutage: Quill porte meule et chariot à rectifier. Largeur finale de l'arête de coupe affutée/pierrée : 4,01mm.
Je commence par le gros pignon ou la rainure est traversante. L'alésage au diam. 25 et le logement de la rondelle de serrage ont précédemment été fait, comme pour le petit pignon, en mord doux, pignon serré sur la partie cylindrique de référence. La broche disposant d'une vis de blocage de rotation, je me sert de la tête de perçage de la Thiel comme mortaiseuse manuelle, avec des petites passes de 5/100ème (Profondeur, + 2mm par rapport à la tangente de l'alésage) . A part casser les arêtes avec une lime fine à la jonction avec l'alésage, il n'y a aucune retouche à faire: L'état de surface et la géométrie sont nickel.
P1060481.JPG

P1060482.JPG


Pour le petit pignon, c'est un peu plus compliqué. Ne voulant pas faire une rainure traversante, car cela affaiblirait la denture, j'ai d'abord fait (Perçage/fraisage et équerrage à la lime carré fine) au ras de la denture sur la partie cylindrique, une lumière de 2 x 4 de large, débouchant dans l'alésage. Cela a permit le bon dégagement des copeaux pour ce rainurage borgne.
Pour le réglage du bédane: Broche libre, j'amène dans un premier temps, en douceur, l'arête de coupe au contact du mors fixe de l'étau en "jouant" doucement en rotation sur la broche. Quand les 2 sont bien parallèle, je bloque la broche.
J'amène ensuite le bédane à l'intérieur de l'alésage. Centrage grossier à l'oeil, puis tangente de l'arête de coupe avec le rayon de l'alésage tout en jouant sur le transversale de la table et sur la translation verticale du bédane jusqu"à avoir deux légères marques d'usinage égales. La coïncidence lumière/rainure ce fait à l'oeil en faisant doucement tourner le pignon légèrement serré et bien calé dans tout les plans. Je n'oublie pas, une fois que tout est bien positionné et serré, de l'assoir sur sa cale avec un petit coup de maillet...et de régler la buté de la tête !
P1060484.JPG


Rainure finie. La profondeur est la même que pour le grand pignon: + 2mm par rapport à la tangente de l'alésage.
P1060486.JPG


Pignon emmanché sur l'arbre: L'alignement des 2 rainures est parfait.
P1060488.JPG


Positionnement de la clavette. Celle-ci est la première version. nous verrons plus tard que sa forme évoluera avec une obligation d'immobilisation de la pièce qui ce trouve derrière le pignon...
Le petit trou est là pour faciliter le démontage.
P1060489.JPG


Clavette emmanchée à frottement doux, sans jeu. On l'aperçois par la lumière du pignon, ce qui permet aussi d'introduire une lame de tournevis fin pour la chasser plus facilement.
P1060490.JPG


Et avec l'écrou de blocage ( Pas encore cranté) La longueur de la partie cylindrique du pignon sera au final raccourcie de 1mm.
P1060491.JPG


C'est tout pour ce soir :-D
 
B
bry
Apprenti
14 Août 2008
131
Auvergne
Bonjour
Ah! ce fameux 120vm...
 
J
Jmr06
Compagnon
14 Fev 2017
2 020
Cannes
C'est un plaisir de voir ce reportage.
Merci, et vivement la suite.
 
R
rabotnuc
Compagnon
16 Avr 2008
5 322
fr-50cherbourg
vraiment super. Merci pour les petits détails d'usinage, toujours très instructifs.
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour à tous,

Merci pour les commentaires!

Bonjour
Ah! ce fameux 120vm...
Oui, il est toujours là, fidèle au poste et fête cette année ces 60 ans :suisse27:
J'ai fait dessus quelques modifs en fin d'année dernière. il faudra que je fasse un petit post, ça pourrait donner des idées à certain :-D


Aujourd'hui on attaque les choses sérieuses sur le corps en alliage 7022...

D'abord ébauche en perçage du passage de broche, par retournement avec butée de positionnement.
L'axe de broche est centré sur la largeur.
P1060459.JPG


Puis montage sur le plateau circulaire Hauser.
Il y a bien sur de looonnnngues :belzedar: mais indispensables opérations de positionnement et de contrôle:
- Contrôle côté fraiseuse avant de monté le plateau, parallélisme de la table (qui est réglable dans tout les sens), perpendicularité de la broche par rapport à la table....
-Le plateau bridé sur la table:
-Contrôle du parallélisme de la table circulaire par rapport au Y de la fraiseuse (Le Hauser pesant 52Kg, il me fait effectivement "plonger" la table de 5/100 vers l'avant. Plutôt que de relever celle-ci, je met 5/100 de clinquant dessous et tout rentre dans l'ordre)
-En X, c'est OK avec le plateau à l'horizontale sur sa butée par rapport à la course de la table
-Parallélisme du plateau en position verticale sur sa butée par rapport à la course verticale de la tête de perçage: OK
Je centre ensuite le plateau en butée l'horizontale par rapport à l'axe de la broche et zérote ma visu en X et Y.
Je bride ma pièce par le passage de broche du plateau tout en réglant soigneusement sont centrage par rapport à son axe de symétrie sur la largeur et le parallélisme de cette axe de symétrie par rapport au déplacement en X de la table (Sur la photo, on vois qu'une opération de fraisage à dégagé la trappe d'accès du corps de l'appareil et m'a aussi permis de faire un lamage destiné à recevoir le boulon du tirant de bridage. Je n'ai pas fait de photos de ces opérations. Chaque usineur sait bien qu'il y a toujours un travail de réflexion et de préparation avant une opération d'usinage un peu complexe, si ont veut que tout se passe bien :smt116 ...90% des problèmes viennent d'un manque d'anticipation et donc de réflexion, dû le plus souvent à la précipitation:axe:)
Je bascule ensuite mon plateau en butée verticale et recontrôle parallélisme verticale et symétrie par rapport à la broche et à son Z. Et quand tout est OK, je n'oublie pas de repérer le positionnement de mon plateau (0) et d'immobiliser ce dernier.
Un petit coup de tangente, prise de la côte et c'est partie pour la finition des différents diam. d'alésage sur le passage de broche. J'utilise dans un premier temps ma petite Wohlhaupter UPA2 et je travail par rotation sur 180° de mon plateau pour faire les 2 cotés.

P1060498.JPG


Ici petite intermède d'affutage...Comme je prévois de faire un lamage au plus juste pour le passage du petit pignon, je doit affuté un outil particulier pour ma petite tête Kaiser qui doit prendre la suite.
Je fabrique d'abord un petit porte tête de manière à pouvoir entrainer la tête de la Kaiser en pince sur mon Schaublin 102...
P1060460.JPG


Tête serré sur ce le porte tête, je fixe ensuite dans celle-ci une section de barreau HSS carré, rectifié à la bonne section, et avec un fort déport latéral de manière à passer la capacité maxi de la tête d'un diam de 33 à 44,50.
J'affute ensuite ce barreau a la bonne dimension.
P1060464.JPG


Un tel débord n'est pas prévu par le manuel Kaiser mais le tout c'est que cela marche :mrgreen:
P1060465.JPG


Méthode peu orthodoxe d'introduction de la tête montée sur le cône SA40, du à une table en butée basse en Z...
P1060502.JPG


Outil de la tête réglé au diam. mini et prise de passe en X avant de plongé en Z avec l'avance automatique de la tête de perçage...On commence à comprendre pourquoi jai affuté mon outil aux petits oignons quand on voit ce qu'il me reste de passage dans l'alésage avant de prendre ma 1ère passe :shock:
P1060503.JPG


J'ai fini mon premier coté (Diam. 44,30mm). Le porte outil de la tête est quasiment sortie au maximum de la course dispo. le pignon passe avec le jeu optimum. j'ai fait plusieurs rotations de 180° successives de la pièce en phase d'ébauche. On constate aussi que mon bridage manquait un peu de profondeur...heureusement sans conséquence sur sa bonne tenue.
P1060500.JPG


Dernière rotation et dernière passe...
P1060504.JPG


Avant de faire les chambres des 2 cuvettes en acier destinées à encager les roulements, je vérifie une dernière fois le parallélisme de la broche par rapport à la pièce. Je suis dans le centième en latéral et j'ai 2/100 sur presque toute la hauteur du fond, je laisse comme ça. Je ne suis quand même pas en train de faire une montre Suisse :-D
P1060505.JPG

P1060506.JPG


Chambrage (Diam. 47,00 + 2/100 maxi) et dressage du fond, coté arrière de l'appareil, à la Wohlhaupter.
P1060510.JPG


Puis, coté tête de broche. Diam. 47,00 et diam. 35,00 car la cuvette porte roulement est plus longue et épaulée
P1060511.JPG


Un petit coup de chanfrein final...et c'est fini :!:
P1060513.JPG


C'est fini aussi pour ce soir, à plus.
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #14
Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je reprend la suite de l'usinage du cône d'entrainement.

Après alésage des mors doux au profil du SA 40, je monte mon cône avec un tirant à travers la broche et je contrôle le faux rond sur la partie que j'avais pris soin d'usiner (2 petits dixièmes) au moment de la réalisation du cône, afin de me créer une surface de référence. Après un petit calage au maillet cuivre sur le bon mors (Si, si, on a le droit :mrgreen:), je tourne quasiment sur le zéro du comparateur.
P1060530.JPG


Quelques copeaux plus tard, j'ai mes étages usinés. Vous comprendrai plus loin l'utilité du filetage au pas de 1.00
sur mon diam. de 59,8...En façade, j'ai aussi percé et taraudé en M10 le trou de la vis de fixation du pignon.
P1060531.JPG


Le pignon se monte légèrement gras et tourne plutôt pas mal.
P1060532.JPG


Vous noterai les 2 méplats que j'avais fait sur le pignon pour le serrer au moment du brochage du logement de clavette...
P1060533.JPG


Je monte mon pignon à l'envers, le bride avec sa rondelle sur mesure et usine le dégagement derrière la couronne et le diamètre 40,01 qui doit recevoir le roulement simple à gorge profonde de 68x40x9.
P1060539.JPG


L'ensemble monté en configuration final une fois serré.
P1060540.JPG


Dans une section de tube mécanique D71/d36, je réalise un filetage interne en 60x1.00 dans lequel se visse le filetage de mon cône.
P1060545.JPG


Je visse ma collerette enduite de pâte de soudure à l'étain sur le cône et positionne l'ensemble en l'air entre pointe sur le 102...
P1060546.JPG


...Et un petit coup de chalumeau pour solidariser les pièces, en faisant tourner l'ensemble à petite vitesse.
P1060547.JPG


Je remonte le cône sur le 120, en pince de 25 et contre-pointe, et usine la collerette aux bonnes dimensions. (Diam. finale 70,90mm, ép. 6mm)
P1060548.JPG


Je termine par 2 petite gorges "collecteur de poussière".
P1060549.JPG


Passage en fraiseuse, bridé en vertical dans un vé de précision, pour usiner les 2 logements borgnes (Il reste 5/10 de métal...) des tenons de broche, qui sont en fait de simple vis BTR (N'oublié pas que ce n'est pas la broche d'origine. Elle a été refaite par la société qui ma vendu la Thiel. Si ces 2 BTR peuvent vous sembler légères, je n'ai jamais eu aucun soucis de rotation de cône à l'intérieur de la broche dans les conditions d'usinage que j'adopte (Profondeur de passe/vitesse de rotation/avance) Au demeurant, à la mesure, la précision de rotation du cône de cette broche se révèle excellente pour mon usage, le faux rond étant à l'intérieur d' 1/100.)
P1060550.JPG


Je n'ai pas de photos de la réalisation du logement de clavette. Le serrage du cône dans l'étau c'est fait sur la collerette et le logement est de type woodruff. Clavette usinée maison dans la même section d'acier que la clavette du petit pignon et montée dure dans son logement.
P1060551.JPG


le cône est terminé...
P1060552.JPG


Nota: Je ne m'étends pas sur les cotes de mes usinages. Cette réalisation est du "One shot". Mon plan en début de post étant à l'échelle :1, il me serre de guide pour l'ensemble des positionnements. Les ajustages entre les différents éléments se font donc au cas par cas, avec les tolérances de fonctionnement et d'ajustage idoine. Ma réalisation par sous-ensemble, étape par étape, accepte bien la méthode et vu que je suis le seul usineur, il n'y a pas de soucis...Ce serait bien sûr inapplicable au niveau du collectif d'un atelier: Bonjour le B... :ripeer:)

à suivre....
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #16
Bonjour à tous,

je continu avec la fabrication de la cage destinée à recevoir le roulement du cône.
Je commence par l'ébauche de la bague de bridage filetée (Diam. 70 x 1.00, alésage interne 50,50) dans une section de tube mécanique D71/d36, que je ne coupe pas :wink:.
P1060554.JPG


je fini avec un bon petit chanfrein intérieur à l'outil à aléser.
P1060555.JPG


J'attaque ensuite la cage proprement dite dans la section de tube mécanique de D91/d54 commandée à cet effet. D'abord mors durs: Dressage, alésage à 58: 0 + 0,1 définitif, cylindrage à 90: 0 - 0,02 définitif.
P1060558.JPG


Retournement et reprise en mors doux pour faire l'intérieur. Calage soigneux au maillet pour tourner dans le centième.
D'abord dressage de la face mais en gardant une réserve en hauteur pour un réglage final lors de l'assemblage avec le corps et la coiffe. Raccordement extérieur sur le diam. 90.
En interne:
-Alésage du logement du roulement (Diam.68: -0,01 -0,015, le SKF à un diam de 67,998) jusqu'à la collerette d'appui de la bague extérieure du roulement (Epaisseur de la collerette: 6,5 mm).
-Alésage de la partie destinée à recevoir la bague de bridage fileté au diam. de 69mm.
-Alésage du dégagement, ou descendra la collerette du cône, au diam. de 71mm.
-Pour facilité le filetage, dégagement d'une gorge (Photo) d'une largeur de 1mm et d'une profondeur de 1mm, à 8,5 de la collerette d'appui (ép. du SKF 9mm)
-Exécution du filetage au pas de 1.00.
P1060559.JPG


Et contrôle du filetage avec la bague toujours solidaire de l'ébauche...C'est OK!
P1060561.JPG

P1060562.JPG


Petit intermède avec la fabrication des 2 cuvettes destinées à recevoir les roulements de broche. Elle sont usinées dans une section de 42CD4 de diam. 50.
Ici la cuvette arrière simple. la bague du roulement y entre à frottement doux car j'ai prévu de mettre un système de précharge à ressort sur le roulement arrière pour palier à un allongement de la broche du à la chauffe en utilisation.
P1060578.JPG


Les cuvettes seront montées serrées dans le corps de l'appareil. Une cale de positionnement destinée à les assoir lors de cette opération est tournée à cet effet.
P1060579.JPG


La cuvette avant est plus longue et étagée. Dans celle-ci, la bague du roulement est montée serrée.
P1060580.JPG


Vu que la cage des galets dépasse de la bague, ne pas oublié un petit dégagement en dessous de l'assise de la bague pour éviter toutes frictions. (Sur la bague arrière, ce problème n'existe pas en raison du grand diam. de passage de la cuvette.)
P1060581.JPG


Nouvelle section de tube mécanique D55/d35 pour sortir 2 rondelles d'appuis.
P1060582.JPG


De dimensions D 46,95/d 35,01, ép. 1,5mm, elles sont destinées à ce loger entre les cuvettes ci-dessus et leur joint Paulstra, de manière à permettre l'extraction éventuelle de ce dernier par le biais de la poussée sur la bague intérieure du roulement.
Une 3ème rondelle de dimensions D 39,95/d 31,95, ép.1,5mm, tirée de tube méca. D40/d20, doit venir entre les ressorts de pré-contrainte et la bague extérieur du roulement arrière.
P1060585.JPG


Je termine la mise en épaisseur finale et le chanfrein sur le 102, dont les tolérances d'appuis en X et de rotation en extérieur sur les mors durs sont excellentes.
P1060586.JPG


Après tronçonnage sur le 120VM, je termine aussi sur le 102 la mise en épaisseur, 5mm, de la bague de bridage du roulement du cône.
P1060588.JPG


2 petits trous borgnes de 4,5 pour assurer le serrage à la frappe à l'aide d'un jet en cuivre et voici la cage du cône quasiment terminée, présentée ici avec le roulement monté. Mixez avec l'image, plus haut, du roulement monté sur le cône et vous aurai déjà une idée de la configuration finale du sous ensemble assemblé 8-).
P1060591.JPG


à suivre...
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 128
FR-54560 Lorraine
Quel boulot...:supz:

Et quel reportage :smt023:prayer:
 
ingenieu59
ingenieu59
Compagnon
10 Sept 2013
3 497
cassel 59
Bonsoir,

je vais suivre ce sujet très passionnant . ET , utile , comme pour les cnc .
 
roland88
roland88
Compagnon
9 Juil 2009
2 427
Seine et Marne
Bonsoir ankh41,
voilà un sujet passionnant, je vais également suivre
Bonne soirée
Roland88
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #21
Bonjour à tous,

Je reprends donc le corps du renvoi d'angle pour la suite des opérations...

Ayant d'abord réalisé en fraisage ( Perçage au gros foret, puis alésage en plongé avec des fraises de diamètres successifs, puis alésage finale à la tête à alésé) un agrandissement du trou de passage du tirant de bridage parfaitement positionné par rapport aux faces de références de mon corps de R.A, je dispose donc d'une surface de référence pour centré, au comparateur, ce dernier sur le faux plateau du tour. Le bridage se fait à l'aide d'un tirant (diam.18mm) à travers le passage de broche, vissé dans une cale en XC38 précisément usinée et ajustée aux cotes de passage de la broche dans le corps.
P1060592.JPG


J'usine un premier alésage, diam. de 76mm, qui correspond au passage du grand pignon de renvoi d'angle, avec au fond, et avec jeu, le profil conique de ce dernier: L'angle sur le pignon est de 24°15'. On notera sur les photos plus haut que j'avais, au préalable, cassé l'arête vive extérieur des dents pour ramener le diam. du pignon à 75,50.
P1060594.JPG


J'usine ensuite le logement de la cage du cône de broche avec au fond sa collerette d'appuis.
P1060596.JPG


Le contrôle du diam. se fait à l'aide d'un porte-cales de précision avec, faute du matériel adéquat, 2 touches extérieures "maison" en 35CD4. La mesure de la bonne hauteur d'empilage se fait bien sûr au palmer et le diam. est de 90,02
P1060599.JPG


Voici d'ailleurs, résumé très brièvement :spamafote:les étapes de fabrication des touches, de la découpe grossière...
P1060415.JPG


...Aux 2 pièces ajustées, finies, trempées. Les 2 touches accolées sont ajustées pour me donner un diam. de 60mm. Le parallélisme du rayon extérieur des touches a été obtenu en usinant ses dernières sur la fraiseuse, pièces serrées, accolées, à la tête à alésé, avec l'outil de coupe monté en usinage intérieur...
P1060416.JPG


Parenthèses close, je reviens à l'usinage du diam. extérieur du corps au diam. de la future coiffe.
P1060597.JPG


Sous-ensemble de la cage du cône de broche en position...Notez que les cuvettes des roulements de broche sont déjà en place.
P1060598.JPG


Le corps est ensuite ôtez du tour et la broche montez pour faire un premier réglage du jeu entre les pignons
P1060604.JPG


La retouche de l'appui du petit pignon sur la broche se fait entre-pointes sur le 102N (Pas besoin de toc d'entrainement, le serrage des 2 pointes suffi pour résister à la faible profondeur des passes)
P1060600.JPG


Petite opération annexe avec l'usinage des 6 encoches sur l'écrou de bridage du petit pignon. Division à l'oeil en me repérant sur le tracé fait sur le diamètre extérieur à l'aide du diviseur intégré à la broche du 102N 8-).
P1060601.JPG


Les opérations d'alésage sont terminées pour le corps. Notez à l'arrière plan, la cale de prise de bridage qui sera appelée à reprendre du service pour les opérations de fraisage à venir...
Copie de P1060603.JPG


Pour la suite, c'est la coiffe en acier qui va être à la fête :chupachupz:

A plus,

Phil.
 
Dernière édition:
M.Dufilet
M.Dufilet
Compagnon
6 Fev 2011
590
56250
Bonjour Monsieur ankh41 et à tous
Pour moi qui suis un "bricoleux" quelle leçon d'usinage (même si je n'ai pas tout compris!)
J'ai découvert ici des méthodes et astuces qui vont m'ètre très utiles pour mes petits usinages
Bon Dimanche
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
401
Champigny sur Marne
Bonjour à tous,

Quel merveilleux reportage !!!! En plus plein de trucs et d'astuces......vraiment bravo ankh41 !!!
A bientôt pour la suite toujours magnifique je suppose

calculate
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #24
Bon, c'est donc au tour de la coiffe de passer sur le plateau du 120VM...

On en était resté à la mise en épaisseur suivi d'une découpe de l'excédent. Après avoir déterminé le centre, un (Gros!) lamage est usiné de manière à pouvoir la brider à travers la broche, comme les pièces précédentes.
Le lamage sert aussi, bien sûr, de référence pour le centrage.
La première face à être usinée est celle du logement de la tête de fraiseuse, qui assurera le guidage et le bridage de l'appareil. Je commence par le diam. extérieur...
P1060605.JPG


...puis se sera au tour de l'évidement central avec le diam. de 110,01 du collet de fraiseuse (Diam du collet sur la fraiseuse; 109,98) et le petit diam. central de 71mm qui correspond au passage du cône d'entrainement.
P1060606.JPG


A ce stade, un petit intermède de préparation de bridage des mors doux, en vu de leurs usinages sur l'extérieur pour un serrage de la coiffe en expansion de mors.
P1060607.JPG


Au final, mors doux "serrés" en expansion, à l'aide d'une simple tôle percée de 3 trous pour le passage des têtes de vis BTR vissées dans les trous filetés précédemment préparés. L'extérieur des mors est usiné au diam. interne de la coiffe...
P1060613.JPG


...et la coiffe est bridée de manière à usiner l'autre coté. Le faux rond et le voile sont contrôlés et minimisés avec quelques légers et judicieux coup de maillet en cuivre. Les diam. externe et interne sont donc ensuite usinés.
L'excroissance sur la périphérie, ici bien visible à gauche, est destinée au logement de la vis de serrage de la coiffe.
P1060608.JPG


Visualisation de la tête de la faiseuse avec le dégagement cylindrique sur laquelle se monte les accessoires Thiel. Un contrôle de ce dégagement avec un pupitas solidaire de la broche par un système de tige de renvois m'a permis de constater la bonne concentricité (moins de 1,5/100ème d'écart) broche /dégagement.
P1060610.JPG


A ce stade de l'usinage de la coiffe, je peux contrôler son bon ajustement sur le tête...
P1060609.JPG


...et m'occuper du perçage/lamage tête de vis/taraudage de la vis de bridage (Boulon à tête BTR en M8 x 50). Opérations qui sont faites sur la fraiseuse. Pas de difficulté pour se dégauchir, je dispose d'une bonne verticale pour caler mon équerre :mrgreen:.
P1060611.JPG


La coiffe est remontée/recalée en mors doux pour terminer la face:
-Dressage de la surface de contacte avec le corps alu.
-Réalisation du logement de la cage du roulement/cône de broche au diam. de 90mm.
P1060614.JPG


La cage est ajusté légèrement serré dans son logement.
En fait, la cage assure le bon positionnement de la coiffe par rapport au corps et la coiffe assure le bridage en hauteur de la cage dans le corps, sur la collerette du fond.
Notez que le cône SA40 n'est pas présent: Le pignon tient par son ajustage sur le roulement monté dans la cage.
P1060615.JPG


Petite vue sur les bac à copeaux qui commences à être bien plein :-D
P1060617.JPG


La coiffe présentée sur le corps. J'ai gardé 5/100ème de jour entre la coiffe et le corps, de manière à ce que le bridage soit effectif.
P1060619.JPG


Vu de l'intérieur ou viendront se loger les 6 boulons de serrage.
P1060618.JPG


Dernier remontage sur le tour, en mors durs cette fois ( 5/100éme de faux rond, largement suffisant pour la précision requise) , pour l'ébauche du collet conique de la coiffe qui sera ensuite fini en fraisage et gradué en degré.
P1060625.JPG


Le 120VM va se reposer un peu pour céder la place à la Thiel et au plateau circulaire: Il y a de la division dans l'air....
 
Dernière édition:
ingenieu59
ingenieu59
Compagnon
10 Sept 2013
3 497
cassel 59
Superbe reportage .

Mais, dis moi, toutes ces machines t' appartiennent ?
Ou, tu fais ça dans un lycée technique ?
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
  • Auteur de la discussion
  • #28
Bonjour à tous,

Merci pour vos commentaires et appréciations :-D

Superbe reportage .

Mais, dis moi, toutes ces machines t' appartiennent ?
Ou, tu fais ça dans un lycée technique ?
Je n'aurais pas osé titrer " ...ma Thiel 158 duplex" ci cette machine n'était pas à moi :wink:
Enfin, je devrais plutôt dire "à ma société", puisque je suis en EURL...L'ensemble des machines et de l'outillage présent sur les photos font partis du quotidien de mon petit atelier d'armurerie 8-)

Je remonte donc le diviseur Hauser ( et ses 53kg :smt077) sur la table de la fraiseuse pour la suite des opérations...
L'ensemble corps/cage du cône/coiffe bridé, est ensuite bridé sur le plateau, centré par rapport à l'axe de rotation du plateau, puis centré par rapport à l'axe de la broche de la fraiseuse. Les 6 vis de fixation de la coiffe étant inclinées de 5° vers l'extérieur, le plateau est donc incliné de cette valeur et je déplace ma table vers la gauche, de la cote de positionnement des trous. Ici, pas de grand calcul trigonométrique: Le positionnement des trous en X offrant une tolérance de plusieurs dixièmes, une référence au dessin, un pointage visuel avec vérification au réglet sont largement suffisant :mrgreen:. Par contre, le positionnement angulaire des trous par rapport a la face de référence du corps est lui soigneusement déterminé. La table de la fraiseuse étant en butée basse, j'ai du utiliser mon vieux porte pinces non expensibles qui me permet de gagner de précieux centimètres dans ces cas là :!:
P1060627.JPG


Après avoir pointé au forêt à centré de 10, je commence par percer à 6,7 pour le taraudage M8, puis, avec une fraise de 8, je traverse la coiffe pour m'arrêter juste à l'attaque du corps alu.
P1060626.JPG


J'usine ensuite le logement de la tête de vis avec une fraise de 13 dont la coupe à été réafutée à l'équerre pour avoir une bonne assise sous tête. Je termine par un petit chanfrein au fond du lamage.
P1060628.JPG


Mon système de bridage étant étagé, je peux ainsi démonter la coiffe sans débrider le corps du plateau, ce qui me permet d'ôter celle-ci pour procéder au taraudage des 6 trous du corps. D'abord avec un Janin équipé d'un quide...
P1060629.JPG


...Pour terminer avec un taraud à goujures hélicoïdales plus adapté. A noté, cerclé de rouge, le perçage/alésage du pion de positionnement des 3 éléments, au diam. 6H7 réalisé avant d'incliner le plateau pour faire mes 6 perçages.
Copie de P1060630.JPG


Copeaux nettoyés, la coiffe est ensuite remontée, avec 4 vis et le pion de positionnement, pour la suite de son usinage. Après avoir remis le plateau à l'horizontale, le collet est détouré jusqu'au renfort de vis de blocage.
P1060631.JPG


Puis, nouvelle inclinaison pour reprendre la partie conique du collet préalablement ébauchée
P1060632.JPG


Je procède ensuite à la graduation sur les 360° de la partie conique. C'est réalisé avec un outil à fileter intérieur maison, à grain HSS interchangeable. Ce dernier a été réafuté et décalé de 90° par rapport à sa position initial. La passe de 2/10 est effectuée à la tête de perçage, broche immobilisée, avec la butée réglée sur les hauteurs successives:
- D'abord la plus longue tout les 10° (Le point Zéro, visible sur la photo, fait lui toute la hauteur de la collerette conique et il est centré par rapport à la face latérale du corps du renvoi, tête de broche à gauche.)
- Puis l'intermédiaire tout les 5°.
- Et finalement la plus courte par degré.
P1060633.JPG


Le tour de plateau est fini :siffle:, plus qu'a ébavurer.
P1060635.JPG


La mise en forme du renfort de la vis de blocage se fait elle à la lime...(C'est aussi une technique d'usinage, mais on est plus trop nombreux à aimé la pratiquer :roll: )
P1060636.JPG


Je fini avec un petit coup de toile.
P1060638.JPG


A plus...

Phil.
 
M.Dufilet
M.Dufilet
Compagnon
6 Fev 2011
590
56250
Bonjour
J'ai changé d'avis, je dirai que pour un armurier ce travail est "un jeu de gosse" !!!!!!
Oui bon je sais par ou c'est !!!!!!
4163962017[1].png
 
Haut