Eviter le grippage d'un filetage (conception)

gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 594
Harnes (Pas de Calais)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
Juste pour indiquer comment éviter , ou diminuer le risque de grippage au contact de deux surfaces, notamment pour un filetage.

Il ne s'agit pas d'un truc, juste une recommandation de "bonne pratique", que l'on m'a apprise il y a 20 ans de ça et que je pense utile de diffuser car je ne me souviens pas l'avoir lu ici. Je pense à cela car sur un autre fil on parle de l'acier inox, qui est à la fois mou et dur à usiner...

C'est aussi le champion du risque de grippage notamment en filetage. Rien de plus facile que de gripper un filet entre deux belles pièces en inox très bien usinées lorsqu'on cherche un glissement doux. Et quand c'est grippé, il est difficile de sauver les pièces souvent le dévissage en force laisse un affreux labourage des deux cotés.

La règle est simple, il faut que les deux pièces soient dans des matières de duretés différentes, une différence de 30 unités Brinell est conseillée.

L'explication est assez simple:
-avec des pièces de même dureté, la moindre particule dans le filet (poussière de meulage, mini copeau etc), va "rouler" entre les deux surfaces, en y laissant son empreinte et créant un sillon qui ne fait que s'amplifier pour arriver au grippage, c'est à dire le coincement des deux pièces: plus on essaie de visser ou dévisser, plus le mouvement crée de mini-arrachements, jusqu'au moment où on ne peut plus tourner.
-quand il y a la différence de dureté préconisée, la particule se loge de préférence dans la pièce la moins dure, et a moins de chance de rouler entre les deux surfaces.

Bien entendu pas nécessaire d'insister sur le rôle complémentaire d'un bon graissage. Pour ma part quand c'est possible j'y mets du suif plutôt que de l'huile.

PS: on comprend aussi pourquoi c'est parfois la partie plus dure qui est usée dans un palier lisse, les particules abrasives étant captées par l'alliage plus mou, font office de meule sur l'autre.
 
lepierre
Ouvrier
1 Février 2013
412
Molain 39
Bonjour, Gégé,
Ton explication me convainc tout à fait!
J'en ai fait l'expérience avec les micro moteurs d'avion de ma jeunesse (glow plug )!
Les vilebrequins en acier traités s'usaient alors que les bielles en alliage léger ne s'usaient pas.
L'air admis (sans aucun filtrage) hautement abrasif passe dans le carter et comme il est très chargé en huile (25 % à l'époque ) forme une potée .
Le tendre (bielle) capte le dur et "mange" le tourillon dur !
Avec le temps la bielle casse à cause du jeux .....
Bon weekend,

Lepierre
 
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
Bonjour,
dans le cas d'un écrou de machine il reste à poser un graisseur sérieux qui poussera la graisse dans le jeu et éliminera les poudres d'émeri et autres mini copeaux,,
C'est le plus tendre qui use le plus dur, pour exemple la découpe d'acier avec de l'eau,
Le couteau du boucher qu'il affile avant de couper, la viande n'est pas forcément dure comme de la pierre( tant mieux) mais la viande et le jus de viande ont raison du fil du couteau
 
Albert le Belge
Compagnon
5 Janvier 2013
2 614
Tirlemont Belgique
Bonjour,
Ce phénomène d'incrustation est exploité régulièrement.
Un exemple pour les non convaincus:
un rodoir est réalisé dans une matière d'une dureté inférieure à la pièce à roder afin qu'il "emmène" l'abrasif dans sa course.

Quand au filets ou autre surface de frottement, un léger écrouissage d'une des partie amènera généralement une différence de dureté suffisante entre ces deux pièces.
Si le choix est possible, on choisira de préférence la pièce la moins coûteuse à reproduire puisqu'au final c'est elle qui s'usera le plus vite.
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 834
F-69400 villefranche sur saone
Bonjour,
C'est le plus tendre qui use le plus dur, pour exemple la découpe d'acier avec de l'eau,
Le couteau du boucher qu'il affile avant de couper, la viande n'est pas forcément dure comme de la pierre( tant mieux) mais la viande et le jus de viande ont raison du fil du couteau
Je trouve tes comparaisons un peu osée
La découpe au jet d'eau: il me semble que le jet d'eau est chargé d'abrasif
Le couteau et la viande: j'aime bien exagérer ,donc si on compare c'est la piece qu'on usine qui use la lime ... Je pense que la lime, avant de s'user, à déjà bien été utilisée, comme l'outil de tour qui coupe l'acier
En prenant ta remarque au pied de la lettre : pour couper quelque chose il faut que ce soit moins dur que la matière qu'on veut couper:smt017
 
Dernière édition:
rabotnuc
Compagnon
16 Avril 2008
4 175
fr-50cherbourg
les comparaisons sont un peu "osées" parce qu'il faut revenir à l'explication de départ où on parle d'usure et non de "coupe". Dans l'usure il y a toujours un troisième larron entre les deux autres; les "grains" cités plus haut.
La coupe est très bien expliquée dans les livres techniques détaillant les outils de machine, et c'est effectivement différent.
ouf! on échappera au couteau en caoutchouc:mrgreen:
 
zingilingiling
Compagnon
20 Juillet 2007
1 773
reunion <=> lyon
Aller voir votre médecin ou pharmacien et demander du " maalox " ou bien du "XOLAAM" il est remboursé par la sécu .

c'est un bon produit pour évité le grippage des inox entre eux .
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 834
F-69400 villefranche sur saone
les comparaisons sont un peu "osées" parce qu'il faut revenir à l'explication de départ où on parle d'usure et non de "coupe". Dans l'usure il y a toujours un troisième larron entre les deux autres; les "grains" cités plus haut.
La coupe est très bien expliquée dans les livres techniques détaillant les outils de machine, et c'est effectivement différent.
ouf! on échappera au couteau en caoutchouc:mrgreen:
differant en quoi?
Il y a toujours un outil plus dur que la matière qu'on veux couper et cette outil s'use que ce soit en coupant de la viande oú de l'acier il faut quand même reconnaître que c'est quand même plus pratique de couper avec quelque chose de plus dur que ce qu'un on veux couper, il est également plus facile d'affûter un couteau qu'un morceau de viande :)
 
MOWOG
Compagnon
10 Octobre 2009
1 082
Gard
Bonjour,
Je me demandais toujours pourquoi les axes de pistons en acier traité, s'usaient alors que l’alésage du piston en alu, ne bougeait pas, idem pour les AAC qui tournent dans des paliers alu.
J'ai la réponse, merci.
:wink:
 
rabotnuc
Compagnon
16 Avril 2008
4 175
fr-50cherbourg
bonjour Dodore
différent en quoi?
Evidemment, on peut toujours ergoter que les "grains" constituent un outil, mais les cheveux à couper en 4 ne sont pas loin avec leurs discussions sans fin. Il ne reste plus qu'à ajouter la dureté différentielle des corps suivant les arêtes des cristaux et la chaleur pour noyer complètement ce sujet dans la physique, ce qui tuerait le sujet.
Ce serait dommage de s'éloigner de l'excellente recommandation "pratique" du départ, il y a sûrement d'autres trucs anti-grippage intéressant à connaître, personnellement je suis "tout ouïe".
cordialement
Etienne
 
Popino
Compagnon
23 Avril 2012
918
'jour
Il n'y a pas que les inox qui grippent. Les alus c'est pas mal. Le molybdène (c'est mon boulot) c'est terrible.
J'ai l'impression que les grippages se font aussi par quasi soudure, sans grains. Ce serait pour ça que le graissage est la solution. Le suif, bien sûr, le graphitage.
A votre avis?
 
la goupille
Compagnon
11 Février 2016
1 143
FR04200
Bonjour
Dans le sujet.
Le piston en acier chromé épais de mon Karcher est mort. la forme est simple à usiner mais quelle est la matière de remplacement?
Le piston:Phi 20 ,course 20 ,1500 coups par minute, le guidage est en alu usiné dans le carter.
Le même en acier chromé :plus chère qu'un autre Karcher.
Inox : grippage,usure ?
Bronze ?
Luc
 
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
Il n'y a pas que les inox qui grippent. Les alus c'est pas mal.

Bjr ,

30 Brinell ce n'est pas grand chose ! , et par ex , il est courant de monter des ecrous ordinaires sur des vis traitées , sans avoir de pb .

Je n'ai pas fait de recherche , mais je pense plutot à une difference de nature de metal ou de traitement de surface .

Comme deja dit , les inox et les alus , sont terriblement em...dant avec ce phenomene de grippage .
 
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
1 381
12350 et 31200
Bjr
'jour
Il n'y a pas que les inox qui grippent. Les alus c'est pas mal. Le molybdène (c'est mon boulot) c'est terrible.
J'ai l'impression que les grippages se font aussi par quasi soudure, sans grains. Ce serait pour ça que le graissage est la solution. Le suif, bien sûr, le graphitage.
A votre avis?
Pour la visserie dans l'alu, c'est aussi due à l'effet "pile" ou (corrosion aqueuse /Corrosion galvanique /pile électrochimique)

quant on utilise des matériaux différents, il y à un effet pile
accentué si la machine est utilisé dans des milieux agressif (ex agroalimentaire avec lavage au détergent)
lorsqu'on utilise de l'alu, dans ces cas, il faudrait au moins anodiser les pèces
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut