Epaisseur fer escalier suspendu

Fran
Compagnon
19 Octobre 2012
1 656
FR-39Arbois
ça je pense aussi mais on à pas toujours accès à une plieuse de cette capacité

nb: il ne semble pas y avoir beaucoup plus de 5cm de haut de renfort sous la marche x3 renforts

nb² : ce qu'il y a de bien avec ce genre de configuration le manque de rambarde coté vide , c'est qu'on incite a monter au plus près du mur et donc des points de fixations .
le reste c'est de la déco ? :smt017 :siffle:
 
Jmr06
Compagnon
14 Février 2017
1 488
Cannes
Oui, un premier calcul simple : 2000 N x 90cm / 8 cm = 20 000 N environ sur une section de 350 mm x 6 mm d'épaisseur de soudure, soit 10 N/mm2 . Même un mauvais soudeur devrait y arriver.
La contrainte de compression sur les équerres. 20000 N sur 200 mm2 à la louche, soit 200 N/mm2 c'est aussi bien raisonnable.
Une construction en 8 mm devrait être très suffisant. Probablement même du 6, mais il faudrait un calcul plus sérieux pour le dire et je n'ai pas le temps. Si cela peut attendre la semaine prochaine,je pourrais regarder.
Il faut aussi regarder l'accroche sur le mur et la qualité du mur. Ce ne serait pas la première fois qu'un escalier solide se décroche d'un mur. Prendre le mur en sandwich, c'est une bonne idée car c'est une conception sûre, mais il faut regarder en détail.
Tous ça pour dire qu'en première approche, cela ne semble pas idiot à mon humble avis, mais qu'un tel projet demande plus d'analyse qu'un simple discusion de forum.
 
Mpeter
Compagnon
2 Janvier 2014
2 837
Saintes (17)
Salut,
Ca peut faire un bel escalier.
Pour le limon, quitte à perdre en épaisseur de doublage, je ferais ça différemment :
Un limon auto porteur, repris en quelques points sur le mur.
Pour moi, c'est trop hasardeux de confier toutes les contraintes au mur de briques creuses.
Structure pliée, genre Upaf, ( avec goussets peut être ...) ou tube rectangulaire à parfois épaisse, il faudrait faire les calculs.... Mais j'éviterai le plat...

Pour les marches, le renfort en vé, je le réaliserais par pliage, tu gagneras du temps et de la matière : plus besoin d'habillage.

Mpeter. :wink:
 
moufy55
Modérateur
23 Novembre 2010
3 508
FR-55 Sud-Meusien
Je suis assez d’accord, d’autant plus qu’un plat de 10mm, même s’il fait 400 de large, à moins d’y mettre des tirants tous les 5cms, ça reste de la dentelle pour une charge en porte à faux comme celle la.
Ce n’est pas sûr son épaisseur, qu’il faut se baser.

Si les soudures sont bien faites, il tirera dans tous les sens, déjà.
En collage beaucoup moins, c’est sur :lol:
 
Jmr06
Compagnon
14 Février 2017
1 488
Cannes
Pour moi, c'est trop hasardeux de confier toutes les contraintes au mur de briques creuses.
Ce sont des briques creuses ? Pas vu cette info.
De toute manière, le risque dans ce projet, c'est le mur . Reprendre en sandwiche, c'est bien, après pour savoir si c'est suffisant, il faudrait plus d'info.
 
ISL
Compagnon
2 Mai 2010
731
FR-70Lure
Comme le précise le message précédant , le point faible , c'est le mur , surtout en briques. Ce type d'escalier se fixe dans un mur en béton armé qui a une résistance a l'arrachement et au poinçonnement . La brique ; pas grand chose.
Autres questions ; 3 malabars de 100kg sur l'escalier ; 4 gamins qui sautent de marche en marche .... tout peut arriver.
Des toles aussi épaisses ? J'ai déja vu ce genre de marches , mais soudées sur un tube vertical pour un escalier en hélice d'environ 4 m de hauteur. avec les nervures pliées a partir de la marche . Il me semble que la tole était de la 4 mm, découpée au jet d'eau et formée a la plieuse.
Un calcul de flexion et résistance des marches avait été fait.
 
bgallet
Nouveau
11 Juillet 2019
6
Bonjour, merci à tous pour vos réponses,

Earthwalker, j'ai bien envisagé le pliage mais j'ai du mal à voir comment l'utiliser avec mon design..

Fran et tous les autres, je me suis interessé un peu aux simulations et voici le résultat (sans le coffre pour l'instant)
Pour une épaisseur de marche de 6mm, 8mm pour les equerres et une hauteur de 10cm à droite pour les renforts.

Je simule une charge statique de 2000N (~200kg) répartie sur les 20 derniers cm de la marche. Ca ne sera peut être jamais le cas mais je préfère voir large on ne sait jamais.

J'obtiens une déformation max de 2mm a l'extrémité, je trouve ça tout à fait acceptable

Je vais m'y mettre et simuler l'ensemble avec le limon le mur les platines etc je posterai les résultats si ça peut aider quelqu'un

Capture4.PNG


Capture5.PNG
 
bgallet
Nouveau
11 Juillet 2019
6
Je n'avais pas vu toutes ces nouvelles réponses ,
Mpeter et ISL, le mur est un mur porteur en briques pleines, de 35cm d’épaisseur (3couches de briques croisées) les joints sont fatigués mais je compte refaire un cimentage des deux côtés d'au moins un centimètre d'épais pour bien solidariser la structure.
Pour ce qui est de la fixation, je pensais faire 2 limons identiques et prendre le mur en sandwich avec des tiges filetées. A mon avis, si l'escalier s'arrache , ça sera le cadet de mes soucis puisque je n'aurai plus de maison :D

Je vais bosser sur une modélisation plus complète, merci encore à tous
 
Fran
Compagnon
19 Octobre 2012
1 656
FR-39Arbois
Je simule une charge statique de 2000N (~200kg) répartie sur les 20 derniers cm de la marche. Ca ne sera peut être jamais le cas mais je préfère voir large on ne sait jamais.
et bien voila ! le pifomètre et la transposition avec situations approchantes déjà rencontrées n'est vraiment pas si mal que ça
mais les resultats de simulationssont toujours très intéressant .
c'est surprenant la simulation semble indiquer plus de contrainte sur la largeur de la marche que sur la longueur
 
Fred69
Compagnon
2 Décembre 2008
4 147
F-69 sud-ouest Lyon
On ne "cimente" pas un mur de brique porteur. Si il n'y a pas de barrière d'étanchéité (constructions anciennes) au niveau des fondations c'est risqué. Esthétiquement c'est déplorable et irréparable. Par contre, on peut recharger les joints à fleur avec un mortier de chaux hydraulique.

En ce qui concerne le garde fou corps, c'est prévu, je ne suis pas encore fixé mais ça sera soit des câbles qui descendent du plafond, une structure métallique ou une paroi de verre, mais il y en aura une :)
Dans ce cas je ne comprends pas pourquoi tant de calculs pour des marches qui peuvent être suspendues au plafond par des câbles.
Pour une idée plus précise tu devrais faire une coupe sur la fixation des marches dans le mur de brique, ce que l'on ne voit pas sur les dessins précédents.
 
Fran
Compagnon
19 Octobre 2012
1 656
FR-39Arbois
On ne "cimente" pas un mur de brique porteur. Si il n'y a pas de barrière d'étanchéité (constructions anciennes) au niveau des fondations c'est risqué.
et avec de la chaux par exemple ? non? elle est réputée respirante en plus on ne sait pas (encore) si c'est un mur exterieur donc exposé ou interieur donc bien a l’abri . on ne connais rien de la situation du mur pour le moment
 
Jmr06
Compagnon
14 Février 2017
1 488
Cannes
On ne "cimente" pas un mur de brique porteur
Je ne pense pas que c'était son idée.
Je pense qu'il voulait dire qu'au niveau du limon, il allait cimenter. Et je pense que c'est nécessaire pour avoir un appui correcte entre mur et limon.
Cimenter juste au niveau du limon, je ne pense pas que c'est un problème pour la respiration du mur (s'il a besoin de réspirer).
 
Haut