Difficile perçage alliage aluminium...

  • Auteur de la discussion myr415
  • Date de début
myr415

myr415

Nouveau
Perçage problématique d'un alliage d'aluminium...


Le contexte:


Nordiste... je possède un gaufrier « SUPER62 » des années 70...
Ce superbe gaufrier électrique offert par un membre de ma famille lors de mon mariage... hé bien... ne fonctionne plus.
La résistance électrique équipant les moules (« une « galette » composée de : feuille isolante amiante / fil nickel-chrome sur isolant / feuille isolante amiante) est coupée...
Pièce impossible à trouver...

J'ai pensé, pas simple mais réalisable, refaire la galette chauffante (fil nickel/chrome de .3mm), recherche de feuille(s) isolante(s), etc.... mais, entre temps, j'ai trouvé un gaufrier « à pas cher » de moules différents mais d'une forme approchante dont les résistances d'une toute autre conception pourraient convenir.
Ces résistances circulaires/tubulaires sont légèrement serties sur les moules, donc démontage relativement facile et adaptation possible sur les vieux moules à la condition que ces résistances soient maintenues plaquées sur la surface du moule.
Seule possibilité : percer le moule à différents endroits, utilisation de vis et « crochets » afin de « plaquer » la résistance sur cette face du moule. (même méthode que de brider une pièce plate sur la table d'une fraiseuse)

Sauf que... bris d'un nombre considérable de forets de 2, 3, 3,5mm suite bourrages répétitifs et pourtant je suis précautionneux... et impossible d'utiliser les tarauds pour la même raison...
Lors des multiples tentatives de perçage, j'ai constaté que des copeaux de métal de plaçaient sur la ligne de coupe des forets, puis autour de l'extrémité donc bloquaient le foret au bout d'un certain temps... puis casse...
Le gaufrier ayant été utilisé deux fois par an depuis 1971... l'alliage d'aluminium chauffé à 210° s'est-il dégradé au point de tant, semble-t-il, « ramollir » ?


Quelle(s) solution(s) pour le perçage/taraudage de ce type d'alliage ?
Sur le forum, j'ai lu « percer avec un foret en HSS spécial ALU »
Ou utiliser une petite fraise mais le problème du bourrage lors du taraudage persistera...
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Je pense qu’il faut bien lubrifier , et surtout avoir de l’outillage adapté avec de grand angle de coupe .poiur lesctarauds il est recommander de prendre des tarauds alternés (je ne suis pas sûr du nom) ce sont des tarauds sur lesquels on a supprimé une dent sur deux

une vidéo à partir de 2mn

 
Dernière édition:
myr415

myr415

Nouveau
Merci de la prompte réponse... et stupéfait de voir cette facilité de perçage !
Dans mon cas, c'est pareil... (environ 2300t/mn, foret(s) neuf(s) ) mais sur 2mm de profondeur... après, plus rien ne s'évacue...
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Oui , mais toi tu parles de foret de 2 à 3 mm et la vitesse de rotation doit être recalculée
il est dit foret diametre 8 rotation 2400 tours
donc pour un diamètre de 2 il faut tourner 4 fois plus vite avec si possible un foret alu
 
Dernière édition:
G

gaston83

Compagnon
Bonjour,
Une des principes que j'ai apris sur ce forum, c'est qu'il faut débourrer souvent dans l'alu.
 
E

effix

Compagnon
Bonjour,
le problème du copeau adhérent est connu pour l'usinage de l'alu. Solution, lubrifier beaucoup, moi j'utilise de l'huile de coupe en bombe, mais le mieux est un flot continu. Lors du débourrage, vérifier la présence du copeau et éventuellement le retirer avec un pointe a tracer.
A+
Xavier
 
A

Alex31

Compagnon
pour éviter les PB de taraudage, peut-être utiliser des vis auto-foreuse
 
JASON

JASON

Compagnon
Bonjour,
Utiliser du TAPMATIC alu (Magique...) : (Pour les détracteurs et autres grincheux, essayez avant de râler...)

Et puis :

JASON
 
E

enguerland91

Compagnon
Je vais donc râler car on vous parle de gaufrier et vous proposez de lubrifier avec des produits toxiques.
Premièrement comme c'est un matériel en contact alimentaire il est réalisé en aluminium PUR. Bon conducteur de la chaleur et autorisé en contact alimentaire comme les casseroles de plus en plus rares car on déconseille aussi l'alu MAIS une saloperie usiner Tous les conseils précédents ont cerné le problème.
Pour usiner cet appareil il faut utiliser comme lubrifiant du SUIF en plus d'être un produit animalier c'est un des meilleurs lubrifiants pour le perçage, taraudage, sciage bref ce qui ne provoque pas trop d'échauffement.
 
M

moneron

Nouveau
Pour percer l'aluminium j'utilise du lubrifiant :
1. huile végétale non raffinée.
... ou...
2. huile de ricin
 
JASON

JASON

Compagnon
Pour percer l'aluminium j'utilise du lubrifiant :
1. huile végétale non raffinée.
... ou...
2. huile de ricin

Bonjour,
En général, dans les ateliers grands ou petits, hormis les huiles solubles, c'est le pétrole ou le gas-oil qui sont utilisés car moins chers que les produits spécifiques...
JASON
 
kiki86

kiki86

Compagnon
Je pense qu’il faut bien lubrifier , et surtout avoir de l’outillage adapté avec de grand angle de coupe .poiur lesctarauds il est recommander de prendre des tarauds alternés (je ne suis pas sûr du nom) ce sont des tarauds sur lésa qu’elle on a supprimé une sets sur deux

une vidéo à partir de 2mn

bonjour
tarauds a denture alternée
et des forets coupe alu

bonne journée
 
myr415

myr415

Nouveau
Merci à tous pour ces précisions
J'ai commandé les fraises adéquates et on verra plus tard, puisque ce gaufrier n'est utilisé qu'en fin d'année... ça laisse de la marge pour la réparation :-D
Et je vais quand-même essayer de voir pour refaire des "galettes" de chauffage telles qu'elles existaient à l'origine
Quelques clichés, les plaques du gaufrier avant travaux (sans thermostat) , en cours de travaux (une des deux est munie d'un thermostat) et l'une des deux résistances HS

PICT0537_1200x900.jpg


PICT0538_1200x900.jpg


PICT0524_1200x900.jpg
 
Dernière édition:
M

moneron

Nouveau
En général, dans les ateliers grands ou petits, hormis les huiles solubles, c'est le pétrole ou le gas-oil qui sont utilisés car moins chers que les produits spécifiques...
JASON
l'auteur du post voulait dire le travail avec des petites perceuses.... dans ce cas, la consommation d'huiles végétales est minime ! Je préfère que dans mon petit atelier, au travail, ça ne pue pas la chimie et les produits pétroliers, mais les odeurs des délicieux dîners à venir. par conséquent, j'utilise souvent de la graisse de porc - du saindoux pour le filetage problématique et le traitement de l'acier difficile à couper. ces odeurs merveilleuses - déjà baver!
donc, l'un ou l'autre en a marre de travailler le métal depuis 45 ans. à votre travail préféré, il devrait y avoir le confort de la maison !
 
JASON

JASON

Compagnon
l'auteur du post voulait dire le travail avec des petites perceuses.... dans ce cas, la consommation d'huiles végétales est minime ! Je préfère que dans mon petit atelier, au travail, ça ne pue pas la chimie et les produits pétroliers, mais les odeurs des délicieux dîners à venir. par conséquent, j'utilise souvent de la graisse de porc - du saindoux pour le filetage problématique et le traitement de l'acier difficile à couper. ces odeurs merveilleuses - déjà baver!
donc, l'un ou l'autre en a marre de travailler le métal depuis 45 ans. à votre travail préféré, il devrait y avoir le confort de la maison !

Bonjour,
Oui, bien sûr !!!
Au début, les vieux issus de la corporation avec équerre et compas, m'ont appris à me servir de l'ail, du suif, du saindoux, de l'huile d'olives, de la couenne, de la vaseline, etc... etc...
JASON
 
M

moneron

Nouveau
vous avez de la chance que des personnes âgées intelligentes soient apparues sur votre chemin de travail. mais, apparemment, ils ont un élève négligent ... mais ça va, la jeunesse passe toujours avec le temps et tout se mettra en place avec vous.
le parti pris en faveur de la chimie auxiliaire dans la production à petite échelle n'est pas justifié. le principe de suffisance raisonnable s'applique ici.
 
P

phil135

Compagnon
oui ... bien sûr :smt017

je retiens l'huile spéciale alu non comestible
 
LucienL

LucienL

Apprenti
Pour le perçage dans de l'alu ou des alliages d'alu, après des déboires similaires, je perce avec ma petite fraiseuse (Unimat 3) avec descente micrométrique (ce qui retient l'avance et empêche le foret de se planter) en tournant lentement (pour limiter l'échauffement) et en débourant souvent.
Ou alors, perçage avec la vieille chignole à main, tout doucement.

Pour le taraudage, taraud à main et tourne à gauche, un tour en avant, un demi tour en arrière pour casser les copeaux, et débourage très très fréquent.
 
myr415

myr415

Nouveau
Bonjour,
Merci pour ces conseils.
Je ne m'étonne pas que le "fraiseur sur aluminium" soient une spécialité à part entière et très recherché !
Comme j'ai du temps devant moi, un outil genre "DREMEL" et une petite imprimante 3D,... cette dernière va être un peu modifiée pour devenir temporairement une station de fraisage numérique DIY... :wink:
 

Sujets similaires

P
Réponses
9
Affichages
2 353
yvon29
yvon29
yvon29
Réponses
152
Affichages
50 364
Mimifor
M
lion10
Réponses
1
Affichages
2 506
lion10
lion10
P
Réponses
22
Affichages
7 053
p027372
P
M
Réponses
3
Affichages
3 016
lion10
lion10
dh42
Réponses
20
Affichages
15 149
marsupial76
M
dh42
Réponses
22
Affichages
18 079
ktm63
K
A
Réponses
37
Affichages
14 638
Alexandre
A
Haut