Dents de fillière qui éclatent?

yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 186
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
Mets tu de l'huile de coupe ?
La filière est elle dans le bon sens ? (on suppose que oui quand même)
Reculer ne serre à rien : il me semble que c'est uniquement pour fractionner les copeau en taraudage manuel , non ?
 
Satamax
Compagnon
8 Avril 2009
1 103
Yvon, j'ai fileté en manuel après avoir attaqué avec la filière tenue par le mandrin de la poupée. Et je mets de l'huile fine 3 en 1
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 594
Harnes (Pas de Calais)
La filière est elle dans le bon sens ? (on suppose que oui quand même)
je me pose souvent cette question quand je fais un filetage à la filière, ce n'est pas si facile à voir, on dirait qu'il y a un chanfrein d'entrée des deux cotés, un peu au hasard, j'attaque du coté où il il les marquages.....
 
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 186
FR-77250 Fontainebleau
Oui, on peut toutefois penser que les angles de coupe sont les mêmes dans les deux directions, *** mais, quand est il de la dépouille ? ( si dépouille il y a ... )

*** l'intersection de 2 cercles va donner deux « angles » identiques
 
paysan
Ouvrier
9 Octobre 2017
443
70
Bonsoir,
Il me semble que le sujet est une filière et non un taraud. J'aimerais moi aussi savoir comment reconnaître facilement le sens d'utilisation ( de la filière pas du taraud!)
Rémi
 
Satamax
Compagnon
8 Avril 2009
1 103
bonjour

c'est quoi ce post :smt064:smt064:smt064


c'est un taraud ou une filière là je suis perduuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu :homer:


c'est dans un trou ou autour d'un barreau
La bricole 76. filière, pas taraud!

filiere.jpg


Bon, l'image est pourrie, je sais!

Je pense que j'ai mis la filière à l'envers. Je ne vois que ça. Pourtant, j'ai mis le coté le plus fraisé vers la pièce. Par contre, marquage de l'autre coté.
 
dubleu
Compagnon
1 Février 2016
3 173
en principe ont met les infos sur le dessus

le soucis des goujon de recup surtout si 12.9 souvent que le cœur et traité voir acier à fil si goujon élastique les filiére standard aime pas
 
Satamax
Compagnon
8 Avril 2009
1 103
en principe ont met les infos sur le dessus

le soucis des goujon de recup surtout si 12.9 souvent que le cœur et traité voir acier à fil si goujon élastique les filiére standard aime pas
C'est ce que j'ai fait! Texte vers le haut.

Le "goujon" n'en est pas un. C'est un bout de tige filetée je pense en 10.2. Un pote me l'avait laissé suite à une rehausse de caisse sur un 4x4. Il avait acheté ça pour remplacer les goujons d'origine.
 
dubleu
Compagnon
1 Février 2016
3 173
les tige fileté la plupar sont roulé la ferraille un peut de tous
 
TRD
Compagnon
13 Février 2010
852
Rhône Alpes
Question. : quelle allure ont les copeaux ? Copeaux longs ou courts, lisses ou ridés ?

Autrement formulé : la filière, elle coupe de vrais beaux copeaux où elle plastifie (donc ecrouit...) la pièce ? Elle crisse ou pas ? Elle est chaude ou pas ?

Le parallèle avec les tarauds ne me semble pas trop déconnant. Quant on a un taraud usé ce sont curieusement parfois les dernières dents qui cassent. L'entrée écrouit le métal et quand il arrive plus loin, il est déjà beaucoup plus dur.

Moi aussi, j'ai déjà fileté des vis en 12.9 avec des filières HSS. Et même en petites séries. Et ça s'est toujours bien passé. Et même épisodiquement des vis Rabourdin (1350 MPa à la rupture....) Avec des filières neuves de qualité.

Mais si la matière première est une tige filetée, je ne connais que la B7 qui est seulement en 10.9. Je n'ai jamais vu de T.F. 12.9. Quelqu'un en a déjà vu ?

Enfin (question déjà posée plus haut sous une autre forme) d'où sort cette filière ? Grande marque rectifiée, HSS PM, HSSEV, HSSE, HSS sans marque, même pas HSS ? Neuve, déjà utilisée, trouvée au fond d'un tiroir origine inconnue ?
 
TRD
Compagnon
13 Février 2010
852
Rhône Alpes
Bonjour
Mets tu de l'huile de coupe ?
La filière est elle dans le bon sens ? (on suppose que oui quand même)
Reculer ne serre à rien : il me semble que c'est uniquement pour fractionner les copeau en taraudage manuel , non ?
Les copeaux, font comme la terre quand on la déplace. Ils foisonnent. En clair, ils occupent plus de volume que la matière dont ils sont issus. Il y a donc risque de bourrage de copeaux dans les interstices entre les dents. Ceci pour tous les outils. Même ceux à bois. C'est pour ça que pour les scies par exemple, on choisit de grandes dents pour les gros enlèvements de matière. Les tarauds et filières n'echappent pas à la règle. En revenant en arrière on fragmente les copeaux. Ça fait le même boulot que les fraises d'ébauche. Et pour revenir aux terrassements, tout le monde sait bien que les gros cailloux occupent plus d'espace que les grains de sable à poids et nature égale. Les copeaux, c'est pareil. Quand on fait de longs filetages, on doit souffler les trous de la filière de temps en temps. A mon avis, c'est plus critique pour une filière que pour un taraud parce que les filières sont plus courtes que les tarauds, elles enlèvent donc la matière plus rapidement. De plus, je ne crois pas qu'il existe de filière hélicoïdale. C'est surtout un outil de dépannage, pas vraiment un moyen de production industrielle, sauf pour les filières de décolletage.
 
TRD
Compagnon
13 Février 2010
852
Rhône Alpes
Autre piste à exploiter pour voir s'il y a ecrouissage ou pas : observer la vis déjà usinée. Le filet est comment ? Rugueux et mat (donc coupé) ou lisse et brillant (donc plastifié et écroui) ?

Dans le premier cas, je sèche... Dans le second, c'est que la filière est usée et juste bonne pour le cimetière. Et comme tu ne lui accordes pas le repos éternel mérité, elle a fait une tentative de suicide...

Si je ne me trompe pas, je vais me mettre à mon compte comme psychologue en outillage...
 
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 186
FR-77250 Fontainebleau
Les copeaux, font comme la terre quand on la déplace. Ils foisonnent. En clair, ils occupent plus de volume que la matière dont ils sont issus
Tout à fait d'accord avec ton développement.

Par contre, en filetage manuel, je pense que même avec des copeaux non brisés il est très rare de « bourrer » une filière ordinaire : l'évacuation des copeaux n'a rien à voir avec ce qui se passe dans un trou taraude
Nota : attention aux guides canon par ex .
 
TRD
Compagnon
13 Février 2010
852
Rhône Alpes
Ça m'est arrivé la semaine passée. La filière s'est coincée. Du M22 x 250 dans un acier mi-dur d'origine incertaine. Vraisemblablement un XC48. Peut-être un XC 55, mais je n'y crois pas trop. J'ai passé un bon quart d'heure peut-être plus pour débloquer le bazar. Les copeaux avaient fait de beaux escargots et bloqué tout le bazar.
En fait j'avais fait une ébauche au tour finie a 90%. Mais je n'ai pas de micromètre a filet. Et je n'ai pas pu l'essayer sur le tour, vu que le taraudage était dans un échafaudage. Pas facile de faire tourbillonner un échafaudage sur un tour... Une fois la pièce sortie du mandrin, il a fallu sortir une filière. Une grosse avec six trous.

Comme il ne restait pas beaucoup de matière à enlever au diamètre, j'ai voulu y aller en une passe sans débourrage. Grave erreur qui m'a coûté dix fois plus de temps parce que la soufflette n'arrivait pas à décoincer le bazar. Et impossible de pousser les copeaux au tournevis. Le vrai bourrage de chez bourrage...
J'ai été obligé de sortir le matos " de dentisterie" pour finalement crocheter les copeaux meulés.
 
Haut