Bruit sur un moteur.

  • Auteur de la discussion GMCCCKW352
  • Date de début
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjours,

Quelqu'un qui possède un GMC a un soucis de bruit à son moteur. Il est depuis quelques jours à vérifier tous les points que le lui ai suggéré et que je vais mettre, mais j'aimerai avoir votre avis pour voir si je n'en ai pas oublié dans la liste.

Mais commençons par le commencement et l'origine de son problème:
Le moteur a 1 500 km. IL a été refait à neuf: pistons neufs, vilebrequin rectifié, ..., 10 heures à tourner sur le banc sans aucun bruit ni problèmes.
Une fois remit sur le camion, et très peu de temps après la mise en route, bruit moteur. Il a roulé avec pendant environ 1000 km, car le gars qui l'a conseillé pour le refaire (un vieux de 85 ans qui en a refait des tas dans les ETAMAT) lui a dit que c'était probablement un truc qui devait se roder, et qu'il ne risquait pas de casser quoi que ce soit. Puis il y a eu la rupture d'une durite semi-rigide qui a mit H.S. deux coussinets. Donc ils en ont profité pour essayer de chercher d'où venait le bruit.

Ils ont changé tous les coussinets, et constaté au remontage que le bruit n'était plus là quand la bougie N°6 était démontée. Ils ont donc regardé de plus près le cylindre N°6 (sur le GMC, celui le plus près de l'embrayage, la numérotation étant à l'inverse de la numérotation européenne). Première surprise, ils constatent que la face intérieur du bas de la jupe du piston touche le vilebrequin sur 2 mm (bonjour le contrôle des pièces avant remontage!). Ils liment donc la jupe du piston mais aussi, ce qui est pour moi une erreur, le vilebrequin sans faire ensuite rééquilibre ce dernier. Le bruit est toujours là. Ils changent la bielle et voient que le piston est légèrement marqué (il faudra que je lui demande e me donner des détails sur ces marques et leurs localisations exacts).
Le canard est toujours vivant! eh non, le bruit et toujours là. Il remarquent qu'une vis de chapeau de bielle touche le corps de pompe à huile. Elimination du problème. Mais le bruit et toujours là.
Ils constatent que la bielle du piston N°6 n'a pas de jeu latéral (ça a servit à quoi de constater des marques sur le piston pour ne pas contrôler ça dans la foulée? - ces remarques ne sont pas faîtes pour le dénigrer, mais pour que ceux qui lisent cela évitent de faire les mêmes erreurs - Je lui en ferai la remarque au moment voulut. Pour le moment, il ne faut pas le démoraliser). Rectification de la bielle en enlevant 3/10 de chaque côté.
Remontage du moteur. Essaie sur le banc. Plus de bruit.
Remontage sur le camion, un léger bruit, qui au bout d'un peu plus de cent km est redevenu aussi fort qu'avant, voir un peu plus.

Le bruit est absent ou très faible en descente ou au frein moteur.Par contre, en montée ou à haut régime, il donne de la voix.

Donc, il lui a été suggérer:
- de vérifier le serrage des boulons et le jeu des paliers du vilebrequin autour du cylindre N°6 et du chapeau de bielle du cylindre N°6 . Le jeu se faisant surtout entendre en montée ou quand le moteur et dans le tours orientant plutôt sur un problème de jeu dans les articulations.



- Il avait mit comme huile de la 10W40. Quelqu'un lui a dit de mettre de la 20w50, car celle qu'il utilise serait trop fluide pour ce moteur.



Puis, pour être sûre qu'il n'oublie rien, on lui a communiqué la liste des points à vérifier pour ce genre de problème, figurant dans le MAT 3404:

- Vilebrequin faussé, tourillons ovalisé, jeu axiale du vilebrequin;
- coussinet des bielles desserrés ou coulés, jeu dans l'axe du piston, axe de piston cassé, jeu des pistons dans les cylindres, segments cassés, bielle faussée
- Jeu dans les bagues de l'arbre à cames ou axiale de l'arbre à came; bavure sur la denture du pignon de l'arbre à came ou dent cassé, engrènement trop serré ou trop lâche des engrenages de distribution, bavures sur leurs dentures, engrenages ne correspondant pas, jeu des soupapes mal réglés, vis de réglage des soupapes usées, touche de culbuteurs usés, jeu des poussoirs, jeu des soupapes dans leurs guides, ressorts de soupapes trop faibles, soupapes gripées
- Jeu axiale de l'arbre de la pompe à eau, rotor de la pompe à eau cassée.

Mais en lui précisant que d'après ce qu'il décrit (bruit surtout en charge et à haut régime), il faut qu'il regarde en priorité les jeux des paliers du vilebrequin et des chapeaux de pieds de bielle, ou tout autre pièces travaillant différemment en charge qu'au frein moteur.

Je l'ai aussi informé - information puisée dans un autre ouvrage - qu'il faut généralement sur un moteur (de cette époque du moins) que les deux boulons d'un chapeau de bielle soit rigoureusement du même diamètre, car ils servent au centrage du chapeau. Et avec les pièces de refabrication, ou de stock mais dont on ne sait comment elles ont vieillit ou si ce n'était pas à l'origine des pièces de rebut...

Et aussi que c'était une grosse erreur de n'avoir pas fait rééquilibrer le vilebrequin après l'avoir retouché car, quand bien même ça ne viendrait pas de là, comme il ne l'a pas fait, on ne peut l'exclure... Sans compter qu'un vilebrequin insuffisamment équilibré est bruyant.

Bon, voyez-vous d'autres points que ceux mentionnés à vérifier? Autant qu'il vérifie tout en un démontage.

Et merci d'avance pour lui.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Il est extremement difficile de definir l'origine d'un bruit moteur , sans l'entendre !
sans la tonalité , sans la frequence ...
et puis les pb déja relevés ne font pas serieux ...., on peut s'attendre à tout
 
Dernière édition:
booddha
booddha
Compagnon
20 Avr 2012
1 597
Bsr,
10 heures à tourner sur le banc. Dans quelle configuration avec ou sans boite ? Avec ou sans embrayage ? Avec ou sans les silents blocs (ceux du camion) ?
Bref qu'est ce qu'il y a sur le camion qu'il n'y a pas sur le banc ?
Quel genre de bruit ?
 
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #4
Sans la boîte... je les vois pas s'amuser à la déposer en plus pour une "simple" réfection moteur. Avec l'embrayage? Probablement. Si j'interprète bien ce qu'il m'a dit, il est passé directement du banc au camion.
Je ne sais pas comment est son banc, mais je ne pense pas qu'il y ai mit les silents blocs du camion. Ce serait à vérifier.

Le genre de bruit... je ne l'ai pas entendu. C'est du diagnostique à distance qu'on fait là. Et il y a tant de choses qui peuvent faire varier le son d'un bruit - à commencer par l'oreille de l'auditeur - que je préfère me concentrer sur les circonstances où il apparaît. Enfin, il dit que c'est un claquement, et je supose que le son doit être plutôt grave qu' aigu.

C'est vrai que les problèmes relevés montrent une certaine ... naïveté quand à l'inter-adaptabilité des pièces. Surtout les pièces de refabrication. Sur une réfection moteur, la vérification des côtes, la pesée des pistons et bielles pour égaliser au mieux les masses d'un cylindre à l'autre, est la base. Faire tourner à la main le vilebrequin dans ses paliers pour voir si tout tourne rond et rien ne touche aussi. La lecture couplée d'un ouvrage sérieux sur la restauration automobile et sur la préparation moteur lui serait vraiment utile.

D'ailleurs, je lui ai déjà fait la remarque pour ne pas avoir fait rééquilibrer le vilebrequin après l'avoir retouché (de mon point de vue, il n'aurait due limer que la jupe du piston pour que ça ne se touche plus, il n'aurait alors pas eu à rééquilibrer le vilebrequin. Juste refaire l'égalité des masses entre les pistons). Et il s'en mort les doigts. Car si la vérification qu'il doit être en train de faire ces jours-ci ne révèle pas un jeu anormale dans des coussinets ou un pallier ou chapeau de bielle desserré, il va falloir qu'il redémonte tout et l'envoie à l'équilibrage - avec le volant moteur - pour supprimer cette cause possible. Que de temps et d'argent perdu! Qu'il en profite pour en faire vérifier l'alignement des tourillons et la rectitude du vilebrequin. Puisqu'il l'a fait rectifié par un professionnel, ça aurait du être fait. Mais vu que maintenant, pour être professionnel en quoi que ce soit, il suffit de savoir encaisser l'argent...
 
B
Bricole63
Ouvrier
22 Mar 2014
293
63170 Aubiere
Salut
Apres s'etre polarise sur la bielle no 6 ,ça serait con de voir que le bruit vient de l'arbre primaire en entree de boite car le bruit en question paraissait ne pas avoir lieu au banc sans boite.
Une dent foireuse sur l'arbre primaire tourne au regime moteur.Essayer en debrayant voir si le bruit persiste.
Claude
 
booddha
booddha
Compagnon
20 Avr 2012
1 597
Je persiste. S'il n'y a pas de bruit sur le banc et qu'il y en a sur le camion, qu'y a t-il sur le camion qu'il n'y a pas sur le banc. (Transmissions, ponts, organes annexes comme dynamo, compresseur d'air, assistance de direction, etc ...)
Question subsidiaire, le bruit se produit-il le camion à l'arrêt au point mort, moteur tournant ?
Nature du bruit cliquetis, claquement, frottement, est-il régulier, irrégulier, cyclique, synchro avec les tours moteur ?
Je ne vois pas en quoi les problèmes d'équilibrage du vilebrequin sont en cause (même si gênant de ne pas l'avoir fait) puisque le bruit existait avant démontage et qu'il existe toujours après démontage. Ou alors le vilebrequin n'était pas équilibré dès le départ.
D'autre part, sans animosité, tes digressions sur le professionnalisme et l'argent ou autre n'apportent rien à la recherche de la cause. Un rapport d'anomalie ou de désordre doit être précis et concis sans se perdre dans des considérations hors du propos.
 
W
wallys
Ouvrier
9 Avr 2012
458
Bonjour a tous,je pense que a différence est que sur le banc le moteur tourne a vide et ne force pas ,je me demande si les bielles sont celles montées a l'origine, le fait qu'un piston touche me fait penser qu'une bielle vient d'ailleurs et pourrait être plus courte, c'est possible avec des vieux stocks de pièces hors côtes, il y aussi l'usinage du vilebrequin a cet endroit qui pourrait pas être conforme,mais la largeur du maneton ne peut pas diminuer mais plutot augmenter et si la bielle n'a pas assez de jeu latéral c'est qu'elle ne vas pas sur ce moteur je pense que c'est là le problème .il y aussi a contrôler le jeu latéral du vilebrequin qui peut être excessif a+
 
Dernière édition:
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonjours,
Booddha, ce que tu prends pour des disgression est en fait une manière de dire que je ne sais pas ce que le professionnel à qui il avait confié la rectification vaut, et donc si ça a été bien fait, avec les vérifications qui vont bien.
De plus, il est difficile de faire un rapport d'anomalie ou autre conçis et précis quand soi-même on n'est pas sur place pour constater, et qu'on reçoit les info un peu en désordres, et certaines apparement un peu contradictoire. Et incomplètes.

Quand à la nature du bruit, j'ai du dire au moins deux ou trois fois qu'il parlait de claquement. Quand à savoir comment le moteur était sur le banc... je n'y étais pas. Mais je vais lui poser la question, elle peut avoir son importance.

Bon, il y a eu quelques nouvelles tombées ce matin. Il fera un essaie sur route ce week-end.

Bricole63, Je vais lui poser la question, ou plutôt lui rappeler de faire ce week-end e test de voir si le bruit disparait en débrayant.Mais je n'y crois pas trop. poourquoi un bruit de boîte disparaitrait en débranchant un fils de bougie? Mais comme j'ai déjà vu en mécanique auto des choses plus illogiques se produire, vérifier quand même vaut le coup.

Le réaléseur a bien rééquilibré le vilebrequin après l'avoir rectifié (mais comme entre temps de la matière a été enlevé dessus...)
Sur l'embrayage, tout à l'air en place à ses dires. Ce tout à l'air m'inquiète quand même un peu. Ca sent le coup d'oeil à qui un défaut peu perceptible a put échapper.

Il a refait le réglage de l'allumage. Depuis, moteur tournant véhicule à l'arrêt, il claque un peu à froid (mais ça c'est plutôt normale) et pratiquement plus une fois chaud. L'essai sur route ce week-end dira ce qui se passe en charge. Un excès d'avance ou un manque d'avance peut-il produire un bruit plus proche du claquement que du cognement ou di cliquetis? En tout cas, pount que je n'avais pas précisé, il n'a rien relevé d'anormal au niveau des pressions d'huile ou de la consommation d'essence.



Wallys, une erreur de modèle de bielle par le fournisseur n'est pas impossible. Moi, on m'avait fait le coups avec une membrane de pompe à essence. J'espère quand même qu'il a vérifié toutes les cotes de la bielle quand il a constaté que ça coinçait. Quand au fait que la différence entre un moteur sur un banc et un moteur sur route, c'est que sur un banc le moteur tourne à vide (saufs bancs particuliers...) c'est exactement ça pour le moment qui explique la différence, puisque ce bruit ne s'entend pas ou très peu au frein moteur, alors qu'il s'entend très fort en charge. Le contrôle du jeu axiale du vilebrequin? c'est déjà dit. Surtout que comme sur le véhicule, le moteur est légèrement incliné vers l'arrière, alors qu'il est rigoureusement horizontale sur le banc, ça pourrait expliqué la différence entre les deux...

J'espère qu'on a pas affaire à des bruits très semblables causés par des causes différentes...
 
booddha
booddha
Compagnon
20 Avr 2012
1 597
Booddha, ce que tu prends pour des disgression est en fait une manière de dire que je ne sais pas ce que le professionnel à qui il avait confié la rectification vaut,
Ce n'est pas du tout ce que tu as voulu dire en écrivant
Mais vu que maintenant, pour être professionnel en quoi que ce soit, il suffit de savoir encaisser l'argent...
Aucune remarque dans ce qui précède ayant trait à la valeur professionnelle de la personne. Donc si tu ne sais pas ce qu'il vaut, il vaudrait mieux ne rien dire sur son éventuelle et supposé avidité au fric et le fait que ce soit cela qui le qualifie professionnellement.

En fait, tu ne sais rien du problème, tu n'as rien constaté par toi-même mais tu es en train de nous construire un roman fleuve sur un problème pour lequel le seul conseil judicieux que tu pourrais donner à tes amis, c'est de venir ici et directement nous dire ce QUE EUX VOIENT et ce QUE EUX ENTENDENT si tant est qu'ils sont en difficulté et qu'il y a assez de savoir faire ici pour y pallier;
Quand on sera à la 64ème page de ce topic avec des messages à rallonge dans lesquels tu sembles te complaire et ou tu ne fais que te répéter, on n'auras pas avancer d'un pouce le scmilblick.

Vu la tournure du post, je suis comme
et puis les pb déja relevés ne font pas serieux ...., on peut s'attendre à tout
 
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #10
Ce genre de polémique nuit à l'ambiance d'un forum et n'apport rien de bon. Je préfère donc rester sur le sujet principal. S'il ne te plait pas, ou si mes petites digressions (poile au menton) destinées à rendre mon texte moins aride (poile au bide) ne te plaisent pas (poile aux bras), rien ne t'oblige à y participer (poile aux pets).
Maintenant (poile aux dents), sache que j'ai eu chez des professionnels ayant pourtant bonne réputation de très mauvaises surprises quand à leurs pratiques (poils aux flics). Comme mélanger les soupapes d'un bloc moteur que je leur avait amenés plantées dans un carton avec des repères, ce qui fait qu'i n'était plus possible de réaffecter chaque soupape à son siège. Passons (poils au fillon.)

SInon, voic ses dernières réponses à mes demandes de précisions sur certains points soulevés ici:
"Oui, même bruit débrayé ou pas
sur le banc il était monté comme sur le camion avec silent-bloc et toutes les bielles ont le même jeu
les pistons sont tous identiques ils sont neuve et ont la même origine."
 
booddha
booddha
Compagnon
20 Avr 2012
1 597
C'est bien pour ça que je n'y participe plus (poil au c..l). Et tant que tu n'auras pas répondu à : "qu'est ce qu'il y a sur le camion qu'il n'y a pas sur le banc" inutile de continuer, et comme tu n'y es/était pas et que tu n'as rien vu, rien entendu, tu n'en sais rien et tu parles donc dans le vide.
A plus, plus tard, ailleurs.
 
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #12
Je vois... le fait qu'il est écrit dans mon message précédent que le moteur était sur le banc comme sur le camion (selon ses propres termes) ne t'a pas éclairé.
Alors on va faire détailler. Sur le banc, le moteur avait donc, puisqu'il était comme sur le camion:
- volant moteur et disque d'embrayage
-pompe à eau
-dynamo
-silentblocs
-carburateur et sa tubulure, ce qui signifie aussi la tubulure d'échappement
-filtre à air à bain d'huile
-système d'allumage par batterie au complet
- La courroie pour entraîner la dynamo et la pompe à eau
- donc aussi a poulie en bout de vilebrequin qui entraîne la courroie, et a intégré en elle le damper.
- Le filtre à huile
- un certain nombre de fils électriques
- une obturation de a prise de dépression du freinage et des essuies-glace
- de l'huile dans le carter
- une bougie à chaque cylindre
- la pompe à essence
- le tuyau reliant l'intérieur du cache-culbuteur (et donc tout le bas moteur) à la tubulure d'admission
- Le filtre à bain d'huile filtrant l'air entrant dans le carter
- de la peinture (sèche, sur la surface extérieur du moteur, et de couleur verte)
- de l'eau dans e circuit de refroidissement, avec de l'antigel dedans.
- le démarreur
- et il était relié à une batterie. Je ne lui ai pas demandé s'il était encore en 6V ou s'il a commit le sacrilège du passage en 12V

Je dois préciser encore davantage?
 
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #13
Maintenant, plus sérieusement, tu as posé une bonne question: pourquoi je viens ici parlé de ce problème qui ne me concerne pas directement, alors que je n'ai jamais eu le bousin sous les yeux?

C'est un vieux véhicule. Et sur les vieux véhicules apparaissent parfois, avec le passage du temps, des causes de pannes ou d'anomalie qui n'apparaissent dans aucun manuel. Par exemple, sur un véhicule du même modèle, j'ai eu au carburateur un problème de diffuseur d'air desserti qui était tombé dans le corps du carburateur. Ca ne figure sur aucun manuel.

J'espérais donc, en parlant de ce problème de bruit ici, que quelqu'un ayant eu un bruit de ce genre sur un moteur, même d'un autre modèle, suite à une cause ne figurant pas dans les manuels courants, pourrait nous donner une piste à explorer si, une fois les vérifications classiques terminées, ce bruit persiste. Car, pour ce moteur, les manuels courants sont tellement disponibles qu'il doit les avoir. J'aurais sans doute du le préciser dans le premier message.
 
H
HenriIV
Ouvrier
12 Nov 2014
362
Salut,

A la lecture de ton histoire, effectivemnt la réfection semble avoir manqué de sérieux. Si je récupérais ce camion aujourd'hui, je pense que mon réflexe serait de démonter le moteur entièrement et de tout contrôler avant remontage, pour comprendre ce qui a pu ou non se produire.
Sinon il faut essayer de comprendre d'où vient le problème, est-ce un bruit de combustion (cliquetis) ou bien un bruit mécanique (jeu) ? Les deux peuvent se manifester de préférence sous charge. Il faut regarder du côté du cylindre incriminé si le bruit disparaît en virant la bougie (axe de piston par exemple)
Dur de dire sans avoir l'objet sous la main...
 
W
wallys
Ouvrier
9 Avr 2012
458
Bonjour a tous, je pense qu'il nous faudrait les personnes directement concernées par le problème et comme tu n'intervient pas sur le moteur on ne peut rien proposer d'efficace et aussi savoir exactement se qu'il se passe .a+
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
C'est un vieux véhicule. Et sur les vieux véhicules apparaissent parfois, avec le passage du temps, des causes de pannes ou d'anomalie qui n'apparaissent dans aucun manuel.
J'espérais donc, en parlant de ce problème de bruit ici, que quelqu'un ayant eu un bruit de ce genre sur un moteur, même d'un autre modèle, suite à une cause ne figurant pas dans les manuels courants, pourrait nous donner une piste à explorer si, une fois les vérifications classiques terminées, ce bruit persiste. .
Bjr ,

Il faut se baser sur des documents , bien sûr , mais ensuite il a des regles , des principes qui sont applicables à toutes mecaniques et en particulier au demontage d'un moteur .

Ce que je crains à la lecture du post , c'est le melange de pièces de differentes origines , marques , modeles ....

Parceque , autant que je m'en souvienne , les moteurs de cette époque sont de conception simple .
 
Dernière édition:
H
HenriIV
Ouvrier
12 Nov 2014
362
Salut,

100% d'accord avec toi ce sont des moteurs plutôt rustiques donc pas très durs à refaire.
Ceci dit, lorsqu'un apprenti met les mains dedans, on n'est jamais à l'abri d'une grosse bévue. Il y a longtemps j'ai eu en réparation un vieux Ford qui claquait sévèrement, après avoir cherché côté carburation/allumage j'ai fini par ouvrir et découvrir un piston monté à l'envers, du coups l'axe était déporté du mauvais côté. Avec les kilomètres cela avait ovalisé le cylindre et j'ai dû réaléser, avec tous les frais que ça occasionne. Ca fait partie des problèmes qu'on n'attend pas, donc un peu plus difficile à diagnostiquer...lorsqu'on repasse derrière des apprentis il faut s'attendre à tout!
Ce, dit sans fierté aucune, j'ai été apprenti un jour, mais j'ai eu la chance d'apprendre sous la houlette d'un ancien qui connaissait son affaire. Il m'a inculqué les bons principes et m'a évité pas mal de bourdes. Comme souvent, mieux vaut un qui sait que deux qui cherchent.

@+
 
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #18
C'est une piste ça: bien qu'ils aient l'axe sur un diamètre, les pistons du GMC ont un sens pour être monté, puisqu'ils comportent une rainure en T qui doit être monté à l'opposé de l'arbre à cames.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Tous les pistons de moteur sont désaxés , c'est pour "augmenter" la course ,
c'est pour cela qu'il y a un marquage pour les monter
Mais ce n'est pas necessairement la raison du cognement ...
 
Dernière édition:
floods
floods
Compagnon
3 Oct 2012
2 181
Moselle 57
Bonsoir,

Dans un 1er temps je pense qu'il faudrait plus d'infos sur le moteur (cylindrée, année, type de carburant, 6 en ligne ou V8, injection ou carbu ?).
Je suppose que c'est un essence vu que tu parle de bougie ? le V8 5.7l ?
Ensuite il est clair que vu les problèmes dont tu a parlé, ont peut dire que c'est bof la remise à neuf, peut-être que les pistons ne sont pas du tout les bons, peut-être pas le bon dégagement pour les soupapes qui viennent juste les touchers très légèrement sans causer de dommage direct, mais c'est juste une idée.
Pour le vilo, c'est clair qu'il faudra le faire équilibrer, il n'aurait jamais du y toucher, mais simplement comparer les pistons et bielle avec ceux d'origine pour voir d'où viens le problème.

Ensuite il faudrait commencer par localiser le bruit (haut moteur, bas moteur, avant, arrière......) si le bruit est là à l'arrêt, le meilleur moyen reste le stéthoscope de mécanicien, une fois le bruit localisé, ont peut déjà plus facilement trouver, car là il y a une infinité de possibilité.
Ensuite tu parlais du cylindre 6, il faut alors de nouveau essayer de le débrancher et tester, (juste débrancher la bougie par exemple), si le bruit n'est plus là, la rebrancher et débrancher une autre pour voir.
Ont ils pris la compression du cylindre ? et on t-il mesuré le jeu entre le coussinets et le vilo et bielles ?
La distri est à chaîne (tension et état correct) ou cascade de pignon (bien monté) ?
 
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #21
On va peut-être attendre ce que donne l'essaie demain....
Enfin, puisque tu me les demandes, voici les caractéristiques du moteur du GMC.
Années de production: seconde guerre mondiale - et un peu après sans doute
Description et caractéristique: Moteur GMC à essence modèle 270 à 4 temps à 6 cylindres en ligne à soupapes en têtes. Le carter haut et les cylindres sont coulés en un bloc [N.B. quelques années auparavant, la plupart des moteurs avaient le bloc cylindre qui se séparait du carter haut], culasse amovible [les moteurs borgnes n'étaient pas si vieux que ça à l'époque]. Les cylindres sont numéroté de l'avant (côté engrenages de distribution) à l'arrière (côté embrayage]. Le vilebrequin tourne en sens horloge. Les collecteurs d'admissions et d'échappement, le carbu, le filtre à air et la dynamo sont montés à gauche du moteur; le distributeur, la pompe à essence, le filtre à huile, l'orifice de remplissage d'huile, la jauge et la bobine d'allumage sont montés à droite quand on est placé à l'arrière du moteur. La pompe à eau est à l'avant du moteur. Le moteur est fixé en trois points sur le châssis: l'avant du moteur, et la gauche et la droite du carter d'embrayage.
Alésage: 96,04 mm; course: 101,6 mm; cylindrée: 1,96697L
Taux de compression: 6,75 à 1
Puissance SAE: 34,35 hp
Régime d'autorégulation: 2750 tr/mn

Construction générale:
A) Entrainement des accessoires: Par courroie trapézoïdale montée sur l poulie du vilebrequin pour la dynamo et la pompe à eau. Le distributeur, la pompe à essence et la pompe à huile sont entraînés par l'arbre à cames.

B) circuit d'eau: L'eau est aspirée en bas du radiateur par une pompe sans garniture et est refoulée dans les chemises d'eau du moteur. Les chemises d'eau s'étendent sur toute la hauteur de la course des pistons et entourent complètement chaque cylindre. La région entourant chaque siège de soupape d'échappement est refroidie par de l'eau projetée par es buses disposées dans la culasse.

C) circuit de graissage: L'huile prélevée dans le puisard le carter inférieur n'est pas plat mais forme un puisard] est refoulée par la pompe à huile dans le tube allant à la rampe de graissage du carter. De l), l'huile est distribuée au vilebrequin, à l'arbre à cames, aux bielles, à la rampe des culbuteurs, etc...
Filtre à huile monté sur un circuit en dérivation. [s'il se colmate, gle graissage se poursuit. Si ce circuit fuit, risque qu'il n'y ai plus de graissage].

D) Mécanisme de culbuterie des soupapes: Culbuteurs montés sur la rampe et actionnés par des tiges de culbuteurs et des poussoirs commandé par arbre à cames, agissant sur les soupapes. L'huile sous pression arrive dans la rampe creuse des culbuteurs; cette rampe et percée de trous correspondant aux trous de graissage des culbuteurs. Les portées des soupapes sont taillées à 30°. Seu les sièges des soupapes d'échappement sont rapportées.
Les ressorts de soupapes sont rattachés aux tiges de soupapes par des cuvettes et deux demi-clavettes se logeant dans une gorge circulaire de la queue de soupape.

E) La culasse pote les soupapes, le mécanisme des culbuteurs, etc... Elle peut être retirée d'une seule pièce.

F) Bloc cylindre: Venu de fonte en une seule pièce avec le carter haut. Ils servent de support aux paliers de l'arbre à cames et du vilebrequin. Le carter est foré pour permettre la distribution de l'huile aux paliers d l'arbre à cames et du vilebrequin ainsi qu'à la rampe des culbuteurs.

G) Vilebrequin et paliers: Le vilebrequin est maintenu dans le carter par quatre paliers complètement interchangeable, retenus oar des chapeaux et des supports de paliers. L'amortisseur de vibrations du vilebrequin est claveté à son avant et se compose d'éléments en métal et de disques en caoutchouc boulonnés et fixés sur la poulie du vilebrequin. Le vilebrequin et l'ensemble poulie-amortisseur de vibration sont tous les deux équilibrés statiquement et dynamiquement avant d'être réunis.

H) L'arbre à cames: Supporté par quatre paliers emmanchés à la presse et freinés en place dans le carter. L'arbre à cames est entrainé par un pignon hélicoïdale engrenant directement sur le pignon du vilebrequin. Un pignon hélicoïdale taillé dans l'arbre à cames entraîne l'arbre actionnant directement le distributeur et la pompe à huile. Une came spéciale de l'arbre à cames actionne la pompe à essence.

I) Engrenages de distribution: Le pignon en céleron, emmanché à la presse sur l'arbre à cames, engrène sur le pignon d'acier du vilebrequin. Le pignon du vilebrequin est claveté et tenu en place par le moyeu de la poulie et une rondelle d'entretoise.

J) Pistons, axes et segments: Pistons à déflecteur à jupes fendues en T à l'opposé du côté de la réaction. Les pistons sont rectifiés en forme de came ce qui leur donne un diamètre légèrement plus grand pour les surfaces de la réaction que pour les surfaces portant les bossages des axes. Les axes des pistons sont tubulaires et flottent dans les bossages et les bagues des bielles. Ils sont retenus par des joncs placés dans des rainures usinées dans les bossages. Les pistons ont 4 segments au dessus de l'axe: un segment racleur et trois segments de compression. Le segment supérieur est biseauté intérieurement, les deux autres segments de compression sont du type à face biseautée.

K) Bielles et coussinets: Les bielles sont forées longitudinalement pour assurer le graissage sous pression des axes des pistons. Un trou d'huile percé dans la bielle juste au dessous du boulon de chapeau de coussinet envoie l'huile sur le côté réaction de la parois du cylindre. Les coussinets de bielle sont des coussinets de pression du type remplaçable, et lorsqu'ils sont correctement montés, ils ont la cote voulue sans qu'il soit nécessaire de les aléser, de les forer ou de les gratter, et sans avoir recours à des cales. Ils sont maintenus en place par des encoches usinées dans chaque coussinet, chapeau et bielle.

L) Volant: Le volant sur lequel est emmanché à chaud un pignon-couronne d'acier est équilibré statiquement et dynamiquement avant d'être fixé sur le vilebrequin. Sa fixation sur le vilebrequin est faite par quatre boulons spéciaux vissés dans des gougeons creu emmanchés à la presse dans la bride du vilebrequin.

M) Carter du volant et de l'embrayage: La partie supérieur du carter est boulonnée sur le carter moteur où elle est positionnée par trois goujons. La partie inférieur est en tôle embouti et est boulonnée à la partie supérieure. Le trou de guidage de la boîte de vitesse est foré après assemblage du carter du volant avec le carter moteur, de manière à obtenir l'alignement du moteur, de l'embrayage et de la boîte de vitesse.

N) Collecteurs: Les collecteurs d'admission et d'échappement sont boulonnés ensembles. La partie centrale du collecteur d'admission reçoit la chaleur des gaz du collecteur d'échappement afin de favoriser la vaporisation du carburant. Un papillon à commande manuel, monté dans cette chambre de réchauffage, permet de régler le débit des gaz d'échappement déviés pour réchauffer le cente du collecteur d'admission. L'arrivé du mélange air-essence du carburateur arrive au collecteur d'admission en traversant cette chambre.


Voilà, ce fut long, mais comme ça m'avait été demandé...
 
floods
floods
Compagnon
3 Oct 2012
2 181
Moselle 57
Ok, pour les caractéristique, cela permet de bien cerner le moteur en question, je pensais plus récent, hélas je n'ai pas la documentation pour ce moteur.
Reste à voir le résultat des essais.
 
Jope004
Jope004
Compagnon
15 Fev 2010
1 585
FR-95 Marines
Bonsoir,
J'ai déjà eu un problème de claquement juste après avoir refait un moteur de Dauphine (remplacement chemises et pistons).
Une fois le moteur explosé (une bielle passée à travers le bloc moteur), j'ai pu autopsier et voir que j'avais inversé des chapeaux de bielles.
Au moins une bielle manquait de jeu et une autre avait trop de jeu, d'où le claquement.
 
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #24
En effet, c'est une possibilité: dans le guide technique, chaque bielle déposée doit bien rester affecter à son chapeau. Ils recommandent même de reboulonner le chapeau sur la bielle dès qu'on a déposé cette dernière. Et si l'ouvrier ayant assemblé le moteur à l'usine ou les mécaniciens qui ont procédés à d'éventuelle changement de bielles ont suivit les prescriptions du manuel, chaque bielle et chapeau de bielle doit être frappée au N° du cylindre sur lequel ils ont été montés.
 
W
wallys
Ouvrier
9 Avr 2012
458
Bonjour a tous, dans la description du moteur il y a un problème, après recherche le moteur 270 fait 4417l et 104 ch ,je suis aussi étonné que ce soit un culbulté mais je n'ai pas de renseignements la dessus et c'est possible .je met en doute le reste des renseignements .a+
 
G
GMCCCKW352
Apprenti
30 Jan 2010
140
Auvergne
  • Auteur de la discussion
  • #26
Comme quoi il peut y avoir des erreurs dans les manuels. Problème de conversion? Confusion avec les données d'un autre moteur? Il me semblait bien que c'était un peu faible. Sur un autre manuel, je trouve effectivement 4,415 L de cylindrée. L'alésage et la course semblent en revanche correct. Par contre, la puissance indiquée dans cette autre manuel est toujours de 34 à 35 chevaux SAE. Ce qui me semble un peu faible pour un camion...
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
bin oui 34ch c'est ridiculement faible , alors que je suis sur que le gmc a essence fait plus de 100ch ... j'ai un gmc avec un moteur diesel perkins de 90ch , c'est vraiment faible , je n'ose pas imaginer avec 34ch

j'ai aussi une epave de gmc avec son moteur d'origine a essence : c'est bien un moteur culbuté avec un bloc moteur concu pour soupape laterale mais une grande plaque en tole qui bouche ce qui etait prevu pour les ressort de soupape laterale et une culasse a soupape en tête : ce moteur etait très moderne pour son epoque contrairement aux dodge et jeep qui etaient bien des soupapes laterales
 
floods
floods
Compagnon
3 Oct 2012
2 181
Moselle 57
Bonsoir,

Effectivement, 34Cv me semble bien peut et techniquement impossible, en plus SAE c'est encore pire, car à cette époque c'était du SAE Gross et non net, c'était la puissance brut du moteur sans accessoire, alors que le SAE Net utilisé après 1972 inclus les accessoires.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Ca sert à quoi de mettre des liens ?????
 
Dernière édition:
Haut