Broyeur de branche à vis sans fin

Claude MORANGE

Nouveau
8 Mars 2019
3
Bonjour à tous,
A défaut de trouver un broyeur efficace et pas trop cher dans le commerce je souhaite fabriquer un broyeur à vis sans fin sur prise de force tracteur.( voir photo.)
Sur le forum l'acier X75 tôle bleu pourrait convenir mais à partir de disque de ø 160 en 7 ou 8 mm d'épaisseur, vais je pouvoir les tordre à la presse avant de les souder sur un arbre pour former la vis sans fin.
Comment voyez vous l'affaire ?
Les disques biseautés et affûtés devront ils être trempés ?
Comme il y a des très bons sur le forum j'espère qu'ils voudront bien m'aider.
Merci par avance

Dechiqueteuse à vis  Hacksler 1.JPG


Dechiqueteuse à vis  Hacksler 0.JPG.JPG


Broyeur US 1.JPG
 

Roll

Compagnon
7 Décembre 2008
662
89
Il existe deux formules (semble-t-il) de ce dispositif qui a l'avantage de réaliser l'entraînement des bois et leur coupe simultanément et de façon mécanique très simple. Soit on trouve une vis tronconique, soit, comme ici, une vis cylindrique; dans ce dernier cas, le coincement est réalisé par la forme du carter. Le calibre des plaquettes est bien uniforme et ne dépend que du pas choisi au départ. Les inconvénients sont un affûtage difficile et qui change peu à peu les paramètres de l'organe de coupe* et un prix élevé de ce même organe.
Pour une réalisation DIY, la difficulté réside dans les contraintes mécaniques importantes subies par la vis étant donné, d'une part la résistance du bois et d'autre part la profondeur des filets de la vis (je doute fortement que de simples disques puissent être employés).

* Une plaque réglable à l'intérieur du carter peut remédier à ce souci.
 

Claude MORANGE

Nouveau
8 Mars 2019
3
Merci pour ce premier échange. Il y a des videos youtube qui montre que ça fonctionne mais il n'y a ni plan ni explications. C'est un broyage sommaire qui procure des copeaux assez bien calibrés pour passer dans une chaudière.
 

Roll

Compagnon
7 Décembre 2008
662
89
Oui, ce sont des plaquettes forestières plus que des "copeaux": l'important n'est pas la finesse, mais une régularité dans le format maximum. Un des gros problèmes de ce genre de production sont les queues de déchiquetage: l'extrémité fine des branches qui passent "tout droit" et induisent des bourrages dans les systèmes d'alimentation des chaudières; l'usage de ces vis montre que ce dispositif n'est pas sensible à ce phénomène*.
Pour en revenir à ton projet, je doute qu'il soit possible de réaliser une vis suffisamment solide en rapportant simplement des éléments de spires; je pense aussi qu'une trempe des parties travaillantes est nécessaire.

* Mais il est également possible d'éviter cet inconvénient avec d'autres types de broyeurs avec des réglages et des dispositifs appropriés.
 

Claude MORANGE

Nouveau
8 Mars 2019
3
Les Russes et le Polonais sont bien plus inventifs avec des bricolages sommaires qui ont l'air de leur convenir. Un broyeur à disque est assez facile à fabriquer mais in faut ajouter un système d'amenée qui complique le tout. Il faut dire également que je recherche le plaisir de faire, mais en prenant conseils.
 

Roll

Compagnon
7 Décembre 2008
662
89
Tu as parfaitement raison et je suis aussi très admiratif de ce qu'ils arrivent à réaliser avec des moyens souvent très réduits, mais, comme tu le dis, avec une grande ingéniosité qui supplée à ces carences (mais il y a longtemps qu'ils sont habitués à survivre dans des conditions difficiles).

La question de l'amenage peut être traitée de façon à se passer de rouleaux hydrauliques;
- dans le cas des broyeurs à disque: il suffit d'un angle assez aigu entre l'axe de la branche et le plan du disque + un bon affûtage).
- dans celui du broyeur à tambour (système que j'affectionne!), il faut que l'angle se situe entre l'axe du diamètre du rotor et sa tangente, sachant que l'entraînement est d'autant plus vigoureux que l'on se rapproche de la tangente (il faut trouver le bon compromis car avaler trop vite n'est pas non plus souhaitable (elle s'apprécie en fonction du calibre des branches par rapport à la puissance du moteur).