besoin de conseils pour modification tête de compres en stirling

  • Auteur de la discussion 15bd621
  • Date de début
1

15bd621

Nouveau
Bonjour , mon idée serais de convertir une tête de compresseur en v , en moteur stirling , ma première question est est-ce réalisable , et si oui quelles sont d'après vous les difficultés que je risque d'affronter , j'ais fait pas mal de recherche et je n'ais rien vus de proche à par une conversion en moteur à vapeur ce que je ne souhaite pas réaliser , merci d'avance pour vos réponses et vos avis .
 
E

Elvin

Apprenti
Modifier une des culasses en la prolongeant en hauteur de façon à pouvoir y loger le piston déplaceur, lui-même fixé sur le piston.
Ensuite il faut relier la culasse modifiée et l'autre culasse avec un tube, puis chauffer la culasse modifiée et prolongée .
ça devrait marcher s'il n'y a pas trop de frottements ...
 
1

15bd621

Nouveau
Merci , donc réalisable , ma deuxième approche serais de refroidir avec un autre stirling en cryo la partie froide et donc d'augmenter la diférence de température , ?

Et sinon qu'elles serais les difficultés pour le pressurisé ?
 
Dernière édition par un modérateur:
G

gégé62

Compagnon
sous-refroidir le coté froid augmentera la puissance récupérable, mais coûtera en énergie (il faut entraîner l'autre Stirling).
Avant de se lancer dans une telle complication, il faut voir si on peut être gagnant.
 
1

15bd621

Nouveau
je pensais alimenter le cryo avec le moteur primaire

d'après ce que j'ais pus lire le gain ne peut qu'être favorable , peut être un refroidissement temporaire avant la fasse de démarrage ?

en tout cas merci pour votre intérêt et vos réfections , ....

je pensais en refroidissement provisoire à l'effet Pelltier ?

Pour le calcul du gain je ne suis pas pour l'instant sur cette réflexion , pour le moment je suis sur les possibilités de faisabilités de manières empiriques , sachant que mon projet porte sur la modification d'une tête de compresseur en v en moteur stirling et éventuellement en tirer ce que peut .

Vos réflexions me conforte ou non avant de me lancer dans ce projet grâce à votre expérience , donc merci à vous .
 
Dernière édition par un modérateur:
1

15bd621

Nouveau
Ré : et pardon , pour les calculs il faudrai dèjas que je fasse la transformation du moteur de compresseur en v en moteur stirling pour avoir des mesures , des côtes , et rendement .... ces pour cela que je dit que cela est pour l'instant ni matériel ni sur papier , ce n'est qu'un fantasme neuronales (sans rêveurs , aucuns avenir) .

En gros je me suis fait une idée de ce moteur dans ma tête déranger ou pas , et vos avis sont très important pour moi avant que je Broye le peut de matériel récupérer dont je dispose , pour moi je pense qu'il vaut mieux que je commence près de la vérité que de partir de loin , même si je doit par la suite faire des modifs , ce qui est plus que probable . L'entraînement du deuxième moteur influera de toute évidence sur le rendement du premier je suis tout à fait d'accord gégé62 , dès que j'aurais opérer le moteur v je reposterais pour donner les côtes , volumes , ..... en tout cas grands merci .
 
Dernière édition par un modérateur:
J

Jope004

Compagnon
Bonsoir,
Les Peltiers ont un rendement d'autant plus mauvais qu'on cherche une grande différence de température entre les deux faces avec une certaine puissance à évacuer.
Cela me paraît totalement irréaliste pour cette application.
 
E

Elvin

Apprenti
Le problème c'est d'abord l'étanchéité et les frottements .
 
1

15bd621

Nouveau
Merci , je connais asser mal l'effet Peltier , autre hypothèse si mon moteur en v primaire mes en rotation un générateur , peut être peut il alimenter un petit moteur électrique qui lui même pourrai actionner le stirling cryo et ainsi refroidir la partie froide du moteur primaire , ainsi mon moteur primaire pourrais t'il fournir de l'énergie thermique et électrique tout en fournissant l'énergie à son propre refroidissement ?

Le problème c'est d'abord l'étanchéité et les frottements
:smt066oui c'est certainement le plus gros obstacle , le duo infernal .....
 
Dernière édition par un modérateur:
1

15bd621

Nouveau
Quelques-uns à t'il sous le coude des rapports , volumes écart de themperature et rendement ?
 
C

Charly 57

Compagnon
Merci , je connais asser mal l'effet Peltier , autre hypothèse si mon moteur en v primaire mes en rotation un générateur , peut être peut il alimenter un petit moteur électrique qui lui même pourrai actionner le stirling cryo et ainsi refroidir la partie froide du moteur primaire , ainsi mon moteur primaire pourrais t'il fournir de l'énergie thermique et électrique tout en fournissant l'énergie à son propre refroidissement ? .....

Bonjour
Te lances tu dans la recherche du mouvement perpétuel ou sur-numéraire ?
 
1

15bd621

Nouveau
Non pas de mouvement perpétuel , puisque que mon moteur primaire en v sera mue part une alimentation thermique (hydrogène) par exemple . je cherche juste les moyens réalisables pour tirer le meilleur de mon moteur stirling imaginaire pour le moment .

l'imaginaire amène à la réflexion qui elle nous emmène à la recherche qui nous ramène à l'imaginaire........C'est le seul mouvement perpétuel qui s'opère chez moi , lol .
 
Dernière édition par un modérateur:
M

MARECHE

Compagnon
Bonjour,
Dans un moteur à combustion interne, comme son nom l'indique les gaz sont comprimés et chauffés directement à très haute température, environ 1800°. Donc on a une certaine puissance au litre de cylindrée et un certain rendement. Le duo infernal est en réalité un trio infernal: il faut rajouter les transferts thermiques. Il faut que le gaz puisse chauffer et refroidir vite, autrement vitesse de rotation minable. Revisite un peu les Phillips et les essais ultérieurs, tu comprendras mieux les géométries bizarres des cylindres chauffants et refroidissants, et du récupérateur. Il faut que le gaz échange très vite sa température avec les parois, moins de 1/100 de seconde, donc il faut qu'il passe très près, et donc qu'il soit peu visqueux pour pas perdre toute l'énergie dans ce va et vient. Tu peux mettre de l'hélium à ballons, déjà sous pression dans toutes les boutiques d'articles de fêtes. La pressurisation est obligatoire si tu veux sortir quelque chose, la puissance est directement fonction de la pression du gaz. Les petits moteurs que tu vois sur le forum, on est déjà supercontents quand ils veulent bien tourner à vide. Ils sont beaucoup trop petits, les frottements divers prennent toute l'énergie produite.
Salutations
 
1

15bd621

Nouveau
Merci pour ta réponse , il faudrai presque pouvoir modéliser tout ça en incluants les formules et observer les résultats virtuels , je ne sais pas si un programme est capable de réaliser ce genre de simulation ?

Je viens de retourner sur les photos du Philips , et pour le coup la configuration en v avec un cylindre plus haut que l'autre est une très bonne piste , je vais m'y intéresser de plus près . Sinon consternant un logiciel de modélisation une idée ?
 
Dernière édition par un modérateur:
1

15bd621

Nouveau
Merci au Modos , pour le déplacement du sujet , vu qu'à la base je ne savais pas trop où le placer . Sinon toujours pas d'idées d'un logiciel de modélisation dans lequel ont peut également entrés des formules et effectué une simul ....?
 
E

Elvin

Apprenti
Les petits moteurs que tu vois sur le forum, on est déjà supercontents quand ils veulent bien tourner à vide. Ils sont beaucoup trop petits, les frottements divers prennent toute l'énergie produite.
Salutations

Oui, je viens de terminer un Stirling, pourtant pas trop petit et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est pas violent !
Il accepte enfin de tourner mais après avoir éliminé tous les frottements parasites et étanché parfaitement tout le circuit, c'est celui-là :

http://www.bengs-modellbau.de/materialbausaetze/stirlingmotoren/stirlingmotor-die-grosse-laura
 
E

Elvin

Apprenti
Le kit est fourni avec deux joints papier circulaires pour les pièces de grande dimension et un joint torique pour le robinet de réglage, mais ce n'est pas suffisant et j'ai mis du mastic silicone un peu partout !
L'étanchéité du piston moteur est assurée par un film d'huile renouvelé par un godet huileur en bout de cylindre.
Il en est de même pour l'axe du piston déplaceur.

Une longue période de rodage est nécessaire pour obtenir le minimum de frottements et un démarrage pas trop laborieux ...
 
1

15bd621

Nouveau
ok , merci pour l'explication cela servira sûrement à moi ou à d'autres .
 
P

philippe2

Compagnon
Bonjour,
Dans un moteur à combustion interne, comme son nom l'indique les gaz sont comprimés et chauffés directement à très haute température, environ 1800°. Donc on a une certaine puissance au litre de cylindrée et un certain rendement. Le duo infernal est en réalité un trio infernal: il faut rajouter les transferts thermiques. Il faut que le gaz puisse chauffer et refroidir vite, autrement vitesse de rotation minable. Revisite un peu les Phillips et les essais ultérieurs, tu comprendras mieux les géométries bizarres des cylindres chauffants et refroidissants, et du récupérateur. Il faut que le gaz échange très vite sa température avec les parois, moins de 1/100 de seconde, donc il faut qu'il passe très près, et donc qu'il soit peu visqueux pour pas perdre toute l'énergie dans ce va et vient. Tu peux mettre de l'hélium à ballons, déjà sous pression dans toutes les boutiques d'articles de fêtes. La pressurisation est obligatoire si tu veux sortir quelque chose, la puissance est directement fonction de la pression du gaz. Les petits moteurs que tu vois sur le forum, on est déjà supercontents quand ils veulent bien tourner à vide. Ils sont beaucoup trop petits, les frottements divers prennent toute l'énergie produite.
Salutations

Bonjour,

Tout est dit dans cette intervention. En particulier pour la pressurisation qui est de facteur d'ordre un et qui à ma connaissance n'est pas plus évoquée ni exploitée dans les constructions d'amateurs. Au mieux, ces moteurs construits par des amateurs (en tout respect) sont des démonstrateurs.

Pour la recherche de feuille de calcul, il en existe un tas, en anglais...

Sinon, cela fait encore l'objet régulière de propositions commerciales, toujours en anglais ...

A+,

Philippe.
 
1

15bd621

Nouveau
Merci pour les pistes feuilles de calculs , sinon des logiciels comme autocad , catia , ..... peuvent servir de logiciels de modélisation d'éléments finis et peut ont y incorporer des des formules et ...... pour effectuer des simulations avant construction si oui quelle logiciel serait capable de le faire ?
 
M

MOTORIX

Compagnon
Bonjour
Ce n est peut être pas une mauvaise idée de transformer un tel compresseur ,mais avant de te lancer je te conseille l excellent site de Pierre Gras ( avec beaucoup d explications dans un langage très abordable pour le profane:supz: ,d autre part je m inscris en faux concernant la faible puissance des moteurs Stirling ,bien sur je ne parle pas des des tous petits moteurs (maquettes) avec un piston moteur de 10 à 20 mm mais des constructions du début du 20 e siècle qui ont fait tourner quelques machines et ou on ne parlait pas encore de pressurisation
Si cela doit te rassurer (ou pas:wink:) j ai imaginé et réalisé certains moteurs sur la base Stirling qui n ont jamais fonctionné:smt017:confused: Bonne lecture et à bientôt .@+++.Henry.
 
Dernière édition par un modérateur:
1

15bd621

Nouveau
Merci à toi , de toute façon je vais essayer ne serais ce que pour m'occuper les doigts et l'esprit , effectivement à l'époque il ne parlais pas de pressurisation (ce qui ne veut pas dire qu'il n'en y avait pas) , le peut de ceux qui possèdent des moteurs de l'époque promettent toujours de livré les côtes et plans , et l'orsque l'ont cherche ont s'aperçoit que wallou :) , donc voilà , sinon bon courage à toi pour le fonctionnement de tes réalisations passé ou future .

Mon prof de Math comme beaucoup d'autres nous disait souvent , à tous problème çà solution il suffit de ce poser les bonnes questions :wink: .
 
Dernière édition par un modérateur:
M

moissan

Compagnon
en thermodynamique tout se calcule ... mais il faut savoir le faire et avoir le temps de remplir des page et des pages de calcul ... un tableur ou un logiciel ce n'est que la version informatique du même travail ... mais ça ne sert pas a grand chose de recuperer un tableur faisant un calcul valable uniquement dans certaine condition sans avoir la competance en thermodynamique pour comprendre si le truc qu'on veut fabriquer est dans les bonne condition

sans faire de calcul detaillé , il y a la formule du rendement de carnot qui donne le meilleur rendement possible en fonction des temperature ... ça ne donne pas le rendement reel avec toutes les perte mais ça donne le maximum possible donc evite de se faire des illusion

pratiquement le type alpha est le plus difficile car il a 2 piston qui doivent etre etanche et un va et vien de puissance entre ces 2 piston ... si la realisation n'est pas assez bonne la puissance perdue peut etre superieure a la puissance utile ... donc ne fonctionne pas

les type beta et gamma ont un gros avantage : seul le piston moteur doit etre etanche : le deplaceur n'a pas a etre etanche donc deplace avec un faible frottement

la formule de carnot montre qu'il faut une temperature la plus forte possible pour un bon rendement : l'avantage du moteur a explosion c'est que la forte temperature n'existe que pendant un temps très court : les materiaux n'ont pas a suporter cette temperature : on fait donc facilement un bon rendement : avec le stirling la partie chaude doit supporter la temperature en permanence ... sauf materiaux extraordinaire il faut se limiter a une temperature modeste donc rendement minable

c'est aussi un inconvenient du type alpha : le piston chaud peut soufrir , a moins de faire un piston très haut et mauvais conducteur de la chaleur , avec uniquement le haut qui est chaud et le bas qui est froid , pour faire l'etancheité la ou c'est froid

reduire le passage de chaleur par conduction entre partie chaude et partie froide et la chose principale a obtenir : ça demande une conception completement differente d'un compresseur
 
M

MOTORIX

Compagnon
:wavey:tout le monde
de toute façon je vais essayer ne serais ce que pour m'occuper les doigts et l'esprit
voila une bonne résolution:wink: je conçois qu un Alpha n est pas le plus évident a concevoir et a mettre au point ,mais pour te donner une idée ,c est ce que je suis arriver a réaliser a partir d une vidéo et de quelques photos
Alors je t encourage a continuer :smt115.Bon Dimanche .@+++.Henry.
 
Dernière édition par un modérateur:
1

15bd621

Nouveau
Mon but n'est pas de concevoir un type particulier de moteur stirling (alpha , .... ) , je ne suis pas pour le moment fixé , en ce qui concerne les logiciels de modélisation je ne suis pas sûr de ce que tu avance concernant leurs performances (des réalisations très pointues existe , aéronautique) , bien sur des phases de tests sont n'essaies aires via des prototypes , je pense notamment au logiciel de d'assauts système (simulia) , maintenant vue le prix il est évident qu'il n'est pas utilisé pour la conception de moteur Stirling , qu'en pensez-vous ?

Pardon le logiciel dont je parle plus haut est Abaqus Simulia de DS ...

très belle réalisation MOTORIX !!!
 
Dernière édition par un modérateur:

Sujets similaires

P
Réponses
50
Affichages
9 829
duredetrouverunpseudo
D
F
Réponses
29
Affichages
7 537
xenobus
xenobus
C
Réponses
20
Affichages
12 627
neo6951
N
Y
Réponses
13
Affichages
3 164
ZAPJACK
ZAPJACK
M
Réponses
23
Affichages
24 789
cobbra85
C
K
Réponses
9
Affichages
7 069
j..pierre
j..pierre
Haut