Tournage conique en plusieurs étapes :questions

insane
Apprenti
16 Janvier 2015
154
Moselle
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous, voilà d'ici peu de temps et pour faire plaisir au paternel d'un copain je vais avoir a usiner deux cônes sur mon tour traditionnel. J'entends par cône ,des vrais cônes complet, donc de la base jusqu'à la pointe.
Au départ j'avais refusé de lui faire car je ne voyais pas trop comment m' y prendre pour plusieurs raisons. D'abord les dimensions souhaitées... les cônes vont faire 118mm de diamètre à la base pour une longueur totale de 150mm.
Mon chariot porte outil n'ayant une course de seulement 70mm, il me semblait quelques peu chiant la mise en œuvre de cet usinage.
La précision des pièce n'étant pas un facteur crucial puisqu'elle ne vont avoir qu'une fonction décorative ,les cônes seront placé à la cime d 'un Torii via une tige fileté de diamètre M16 déjà en place, j'ai réfléchi à cette affaire et je pense m' y prendre de la façon suivante.
Si quelque chose vous semble pas correct ( sécurité, phase d'usinage ou autre n'hésitez pas à le dire)

Matière utilisée: Alu , brut au dimensions diamètre 120 , longueur 155 (donc pas de gros effort niveau coupe)

Mise en mors dur,
réglage du brut pour faire tourner rond un minimum,
dressage face
centrage , perçage , taraudage M16 sur une longueur de 60mm

utilisation d ' un tige filetée usinée dans du XC48 ( car j'ai une chute de dispo à la maison)
mise en mors de la tige, et montage de l'ébauche dessus, le sens de rotation d 'usinage étant le sens trigo, je n'ai normalement pas de risque de desserrage de la pièce sur la tige, mais je peux sécurisé avec du frein filet bleu.
Ébauche en plusieurs passes afin de m'approcher a 2mm partout de la forme du cône ( en escalier)

Orientation de mon chariot à l'angle calculé ( soit 21.5 dans ce cas environ)
commencer mon cône sur une longueur de 70mm (soit le max de déplacement de mon CPO)
Avancer mon longitudinal et reculer mon transversal afin d 'effectuer une reprise plus loin et continuer l'usinage du cône. Ceci trois fois en tout comme la longueur est de 150 mm ( 161mm de surface a usiner en tout)
Faire donc deux reprise le plus discrètes possibles, ensuite les pièces seront toilées puis polies lustrées chacune.

Que pensez vous de cette façon d 'opérer?

Merci par avance de vos réponses.
 
philippe2
Compagnon
20 Février 2016
989
A côté d'Orléans
Bonjour,

OK pour la gamme d'usinage en plusieurs fois. En revanche pour la prise de pièce "en l'air" uniquement sur du M16 je suis sceptique. Au mieux ça risque de vibrer pas mal, au pire tu risque de tout prendre dans le nez si cela commence à fléchir avec un engagement non contrôlé de l'outil.
Option 1 : tu sécurises avec la contrepointe en gardant le montage M16.
Option 2 : si c'est acceptable sur la pièce finie, tu usines un bon chambrage pièce prise en mords durs extérieurs. Par exemple D100, profondeur environ 20 pour ensuite retourner la pièce, prise en mords intérieurs dans l'alésage, butée sur les épaulements des mords. Usinage d'un trou de centre. Puis usinage du reste avec la contrepointe (montage mixte) pour éviter tout risque.

Bien cordialement,
 
Dernière édition:
francis75
Ouvrier
19 Septembre 2013
397
Paris 10e
Bonjour,

J'ai des doutes sur le montage en l'air qui, si l'outil se bloque dans l'alu, risque de faire des dégâts.
Une idée :
Prise du cylindre en mors durs, usinage de la pointe avec une lunette fixe, puis réalisation d'un cône inversé fixe. en bronze ou laiton à fixer à la place de la contre-pointe. Même imprécis, il évitera les vibrations et sécurisera le montage.
 
philippe2
Compagnon
20 Février 2016
989
A côté d'Orléans
Re,

Nous sommes tous d'accord pour dire que le montage en l'air sur du M16 est plus que très risqué. Pour l'option 2 que j'ai exposée, j'ai fait une gamme en diagonale, je développe un peu.
Prise de pièce en mords dur et en l'air.
Eventuellement si la machine ou le mandrin sont un peu justes :
Usinage d'un trou de centre pour sécuriser le montage avec la contrepointe.
Dressage autant que tu peux de la face (si l'ébauche est brute de sciage il est probable que les faces ne soient pas d'équerre).
Chambrage en y allant doucement de façon à ne pas sortir la pièce des mords car plus de contrepointe. A moins de se limiter à un carottage de façon à laisser juste la place pour le passage des mords intérieurs du mandrin, ce qui serait le mieux.
Retournement de la pièce pour prise du mandrin sur l'alésage, pièce en butée sur les mords intérieurs.
Usinage d'un nouveau trou de centre.
Mise en place de la contrepointe.
Et usinage du cône extérieur suivant ta gamme.

En espérant avoir été clair.

:wink:
 
Dernière édition:
insane
Apprenti
16 Janvier 2015
154
Moselle
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour à tous et merci pour vos conseils, donc l vous semble pas sécurisant de vouloir tourner ça via une tige fileté qui vus semble trop faible pour un usinage en l'air.
j'avais un doute et j'ai donc bien fait de poser la question
Je vais donc suivre vos conseils.
Cependant comment faire pour obtenir du coup un cône complet c 'est à dire pointu en bout?
 
rvbob
Compagnon
12 Novembre 2009
4 016
FR-80300
Bonjour,
Je pense que lorsque tu auras fait la plus grosse partie de ton cône, sur la fin tu pourras enlever la contre pointe pour finir en l'air en prenant une ou des petites passes.
 
insane
Apprenti
16 Janvier 2015
154
Moselle
  • Auteur de la discussion
  • #8
Ouais c 'est bien ce que j'avais en tête.
Les passes par sécurité n'auraient pas excédé le mm au rayon lors de la phase d 'ébauche.
Je vait faire en sorte de faire un montage mixte et de prévoir un chambrage pour avoir un meilleur maintient.
Merci pour vos infos et conseils ,je vous ferai un retour dès que la matière arrive et que je commencerai les pièces
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 828
F-69400 villefranche sur saone
Pour l'ébauche , pour éviter de faire un trou de centre , tu peux mettre un " pousse au cul" c'est simplement une rondelle avec un trou de centre que tu intercalles entre la piece et la pointe tournante . Une rondelle ou bien un écrou du commerce convient egalement. Il faut simplement s'assurer que la pointe reste en retrait de la face de la piece
Normalement avec des passes de 1 mm ( c'est presque de la finition) il ne devrait pas y avoir de problème.
Une suggestion de gamme
Dresser la face
ebauche diametre exter
Usinage de l'alesage pour la reprise par les mors inter ( le plus gros possible )
On retourne la pièces serrée sur le diametre exter
Ebauche du cône par plusieurs diamètres de plus en plus petit ( il faudra faire des calculs en prévoyant les surépaisseur de finition
Serrer la piece par les mors inter , éventuellement avec le pousse au cul ebauche du cône
Puis finition
 
insane
Apprenti
16 Janvier 2015
154
Moselle
Pour l'ébauche , pour éviter de faire un trou de centre , tu peux mettre un " pousse au cul" c'est simplement une rondelle avec un trou de centre que tu intercalles entre la piece et la pointe tournante . Une rondelle ou bien un écrou du commerce convient egalement. Il faut simplement s'assurer que la pointe reste en retrait de la face de la piece
Normalement avec des passes de 1 mm ( c'est presque de la finition) il ne devrait pas y avoir de problème.
Une suggestion de gamme
Dresser la face
ebauche diametre exter
Usinage de l'alesage pour la reprise par les mors inter ( le plus gros possible )
On retourne la pièces serrée sur le diametre exter
Ebauche du cône par plusieurs diamètres de plus en plus petit ( il faudra faire des calculs en prévoyant les surépaisseur de finition
Serrer la piece par les mors inter , éventuellement avec le pousse au cul ebauche du cône
Puis finition

Ok c 'est bien comme cela que je voulais procéder. Donc ça me conforte dans le fait d 'avoir bien fait de poser la question!
Merci pour votre coup de main.
 
JPierre62
Compagnon
Bonjour
Moi , je m'y prendrais comme ça :
Faire une pièce de référence d'appuis , percée à 16 mm , qui restera sur le mandrin.
Un tirant qui est vissé sur l'ébauche du cône et qui bloquera le cône contre ma pièce de référence , et le tour est joué ,
Un petit schéma .....
Dans de l'alu , ca ne risque rien !
J.pierre
Tournage piece tour.JPG
[div=none][arrow][/arrow][/div]
 
insane
Apprenti
16 Janvier 2015
154
Moselle
Merci pour cette autre solution que je n'ai pas pensé à explorer.
Mais au final le père de mon pote a décidé de fixer les cônes autrement et pas le bien de tige en diamètre M10... et là pour le coup ça serait vraiment faiblard je pense.
 
philippe2
Compagnon
20 Février 2016
989
A côté d'Orléans
Merci pour cette autre solution que je n'ai pas pensé à explorer.
Mais au final le père de mon pote a décidé de fixer les cônes autrement et pas le bien de tige en diamètre M10... et là pour le coup ça serait vraiment faiblard je pense.
Re,

La solution du tirant de Jpierre62 est une autre bonne idée. Si fixation par M10 de ce cône, il devrait y avoir une partie plane d'environ 13mm pour servir de butée au serrage. Donc pas de soucis pour terminer un cône tronqué, comme déjà exposé et proposé précédemment comme méthodes de prise de pièce.

Bien cordialement,
 
insane
Apprenti
16 Janvier 2015
154
Moselle
De toute façon je vais suivre vos conseils, et quand je reçois les bruts, je vous ferez suivre l'affaire en photos.
Merci encore à vous tous
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut