Probleme temperature four

Toun
Nouveau
22 Octobre 2016
14
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous, je suis nouveau sur le forum et je viens vers vous car j'ai un problème. En effet j'ai réalisé un four de fusion a gaz ( qui n'est pas terminé) , c'est une âme en brique refractaire, entourée de laine céramique 1430*C, puis d'un fût en inox, et creuset inox Je suis débutant dans le monde de la fonderie, et le problème c'est que mon four ne monte pas assez en température. L'alu fond très bien mais pas le bronze. Pouvez vous m'aider Svp?
 
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
Bonsoir,
il ya une marge entre la fusion de l'alu général et le bronze,
Le bronze d'ornement doit avoir 1250°C pour être coulé, sinon il se fige de suite et il ya des "manques" de détail,,,
Le bronze aimant beaucoup la chaleur avant de fondre, il faut être à la chasse des pertes de calories,,
Voir aussi si ton régulateur et ta sonde peuvent supporter cette température ,,,
Ton creuset doit être recouvert de matière réfractaire, pour éviter les pertes pendant son transport vers le moule, aussi pour avoir une inertie thermique importante qui limite la chute de température ,,,,
Un moule très sec et passer celui çi au four quelques heures, sinon tu auras de la casse ou le jet de métal en inverse vers la figure, l'humidité devenant vapeur ( surchauffée en plus ,,,)pour une idée la vapeur à 200°C a une force de poussée de plus de 500 KG / cm² alors à 1250 °C ???? A ++
 
Toun
Nouveau
22 Octobre 2016
14
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci pour tes conseils, je l'ai dit je suis débutant et je n'ai malheureusement pas encore de sonde pour la température. J'ai fait juste un test avec différent métaux pour voir a peu près je pensé aussi au creuset en inox, peut être qu'il ne conduit pas assez la chaleur. J'ai l'intention d'en prendre un en graphite.
 
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
bonsoir,
l'inox ne conviendra pas pour le bronze, la température aura vite raison de ton creuset,,,
Conduire la chaleur est une chose, mais la garder est bien plus difficile, avec un creuset en graphite tu auras une réserve de température pour pouvoir couler le temps nécessaire,, A ++
 
Toun
Nouveau
22 Octobre 2016
14
  • Auteur de la discussion
  • #5
Voici une photo du four sans l'isolation, lors des premières mises en chauffe après 4 semaines de séchage naturel.
20161015_180600.jpg
 
Toun
Nouveau
22 Octobre 2016
14
  • Auteur de la discussion
  • #7
Oui je suis au courant, j'ai commencé la chauffe avec une bougie puis deux et seulement après avec une belle flamme dite molle sans apport d'oxygène et ainsi de suite pendant une semaine. Et donc selon toi après une bonne chasse au perdition et un creuset en graphite je devrai pouvoir fondre du bronze voir du cuivre ?
 
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
à 200°C c'est déjà 15 bars, la courbe est logarithmique,,, je ne dois pas être loin, je vérifierais quand même par acquis de conscience!!! A ++
 
Toun
Nouveau
22 Octobre 2016
14
Je ne m' aventure pas dans vos calculs trop technique pour moi, mais par contre je connais les effets d'un métal en fusion sur de l'humidité. J'ai déjà vu des rigolos faire des moules dans du béton cellulaire mouillé. Au moins il fonds marché le commerce de la chirurgie plastique. Non sérieux faut pas déconner.
 
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
à la fonderie, où l'on faisait du bronze ornemental, un moule de 1500Kgs a "vomi" son bronze , bien heureux ceux qui étaient sous les tôles de protection des boucliers,,,
On emploie toujours la force de la vapeur ,,, cette force augmente que par la température à 100°C c'est 1 bar, à 200°C c'est 15 bars,,, elle est énorme cette force!!! A ++
 
cr3m
Apprenti
9 Janvier 2009
69
nantes
Bonjour et :bienven:

comme dit plus haut, 2 problèmes différents sont à prendre en compte. 1) La chaleur doit être suffisamment élevée pour fondre le métal. 2) la quantité de chaleur (l'énergie) doit également être suffisante. Un simple briquet devrait pouvoir faire fondre du fer, si la (minuscule) particule de fer est bien positionnée dans la flamme. En revanche, aucune chance de pouvoir faire fondre un marteau avec un briquet. Le problème ne vient pas de la température mais de la quantité d'énergie disponible. Je pense que votre problème est de cet ordre. Quel type de brûleur utilisez vous ? Air induit ? Air forcé ? Butane ? Propane ? Quelle est la taille du creuset par rapport à votre four ? Comment est-il positionné dans le four ? J'ai récemment fait une constatation marrante en fondant de l'alu. J'étais pressé de couler mon moule, et j'ai décidé de me passer de fromage pour poser mon creuset directement au fond du four :nawak:. Mon métal est sous forme de morceaux de forme irrégulière. Ils ont commencé à fondre comme d'habitude et ont coulé au fond du creuset. Une fois là, l'aluminium s'est re-solidifié, et rien à faire pour le rendre liquide :maiscebien:. J'ai du sortir le creuset, mettre un fromage, et recommencer la fusion.

Sinon un creuset en inox vous donnera la meilleure conductivité thermique. Les creusets en graphite (argile-graphite, plus précisément) conduisent moins bien la chaleur que n'importe quel métal. Hélas, peu de métaux résistent correctement a l'oxydation aux températures atteintes dans un four de fonderie. Même l'inox va se corroder (à surveiller pour ne pas se prendre le contenu du creuset sur les pieds).

Cordialement
 
Toun
Nouveau
22 Octobre 2016
14
Merci pour ton aide, j'utilise un bruleur très spécial dont je ne peux posté de photos. En revanche je peux te dire que l'air entre par aspiration naturelle, avec un gicleur de 1.1, du gaz propane, et un mano réglable jusqu'a 3 bar. Pour info a 3 bar la bouteille de 13kg est vide en +\- 3 heures autant dire que ca dépote. Par contre c' est vrai que je n'utilise pas de fromage, car la flamme est a raz de la sole du four. Et je ne suis pas tout a fait d' accord avec toi sur la conductivité de l'inox. Je pense que le graphite est le meilleurs conducteur thermique ( je parle biensur pour un creuset). Fait un petit test avec un briquet et un fil en inox puis avec une mine de crayon de meme longueur que le fil et voit le quel te chauffe plus vite les doigts.
 
phil135
Compagnon
15 Septembre 2012
1 414
france, essonne, nord
il ne faut pas prendre la vapeur à la légère, ok
par contre prétendre convertir la température du métal en éventuelle pression de vapeur je pense que ça relève du "abracadabra"
le moule n'a pas d’évent ?
à haute température le graphite aurait une conductivité de l'ordre de 60 W/m/K à 93, mais c'est un matériaux un peu bizarre et on trouve aussi 1500 selon les documents qui veulent le comparer au diamant
l'inox lui est à 16 ou 17 W/m/K
 
Dernière édition:
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut