panneau photo voltaique + support au sol en auto-installation

  • Auteur de la discussion ramses
  • Date de début
ramses

ramses

Compagnon
Salut,

Piqure de rappel !!!

Je me tue a répéter qu'il est important de bien fixer ses panneaux PV, qu'ils soient au sol, sur terrasse ou en sur-exposition. Et en sur-exposition, faites ca avec des pattes de qualité en inox ou en acier galva et laisser tomber le reste comme les pattes alu, les fines tôles, ...

Voici une photo prise cet après-midi juste après la tempête qui a traversé notre beau Royaume ... c'est en Flandre et c'est l'habitation de la soeur de mon beau-fils ! maison de qlqs années, toute nouvelle voiture et installation PV de l'année dernière ... ! La moitié des PV se sont envolés et l'autre moitié est restée "pendue" au toit !

received_633427361226724.jpeg


Alors ... si vous vous lancez, assurez-vous que le pro qui vient faire le taf chez vous soit un gars sérieux, pro en toiture et surtout bien assuré en décennale ! Et même quand tout ca est OK, c'est le genre de truc qui "pue" et qui va prendre 4 ou 5 ans dans les tribunaux entre l'assurance habitation et le pro ...

Je suis bien heureux d'avoir mis mes panneaux au sol, d'avoir dimensionné l'ensemble pour des vents a 160km/h et qu'au final, après réalisation, la masse complète de chaque support soit 20% supérieure à ce que le calcul m'imposait ! Rien n'a bougé chez moi mais chez mon voisin situé à 50m de chez nous, une partie de sa grande rangée de sapins de 30m de haut s'est "cassée" au vent ! Je dis bien cassé hein, pas déraciné !

Bien à vous tous
 
fertun

fertun

Compagnon
Bonjour,
Je viens de lire ton reportage et je te remercie pour ce partage. Juste une petite question: pourquoi n'avoir pas insérer la tige filetée directement dans le plots lors de son coulage. Cela t'aurais éviter l'achat de cheville chimique et tu aurais eu une fixation au top?
Encore merci, j'aime bien les gens qui font différemment et qui se pose plein de questions, çà peut parfois déranger, en tout cas bravo pour ta réalisation.
 
Roland DENIS

Roland DENIS

Compagnon
Coucou Merci pource reportage on apprend a tout âge Très bonne suite .
 
ramses

ramses

Compagnon
Bonjour,
Je viens de lire ton reportage et je te remercie pour ce partage. Juste une petite question: pourquoi n'avoir pas insérer la tige filetée directement dans le plots lors de son coulage. Cela t'aurais éviter l'achat de cheville chimique et tu aurais eu une fixation au top?
Encore merci, j'aime bien les gens qui font différemment et qui se pose plein de questions, çà peut parfois déranger, en tout cas bravo pour ta réalisation.
Bonjour à tous,

merci pour vos commentaires;

Le positionnement exacte de la tige filetée dans le béton lors de la coulée est "vachement" compliqué et impose un tas de brol pour qu'il ne bouge pas ! D'autant que le coup de plâtresse pour "bomber" légèrement le dessus des plots n'est déjà pas triste sans tige filetée dans le chemin et tout en sachant que je réglais la hauteur de béton dans le moule pour avoir le dessus de chaque plot +/- même hauteur.

De plus, je ne voulais pas "m'emmerder" à chipoter et me faire les bras à la lime pour corriger les trous de fixation dans les cornières. J'ai donc passer le temps qu'il fallait pour tracer les forages "pilpoil". Et très honnêtement, quand j'ai posé l'armature sur les tiges filetées, c'était nickel, comme papa dans maman :mrgreen: et je n'ai pas regretté d'avoir pratiqué ainsi. Et ce n'est certainement pas le prix des qlqs cartouches qui pèsent dans la balance !!! Côté "résistance", aucune inquiétude à avoir, c'est increvable et pas moins résistant !

Bien à vous tous
 
coquillette

coquillette

Compagnon
Bonjour
Un ancien me disait ."travail bien fait est cher.. travail mal fait est a recommencer"....
Coté Cote d'Opale.. on a ete "soignés"... 176 Kms au Cap gris nez !!!
Jean Paul :drinkers:
 
Dernière édition:
Fred69

Fred69

Compagnon
Le positionnement exacte de la tige filetée dans le béton lors de la coulée est "vachement" compliqué
J'ai moi aussi utilisé des tiges filetées (assez grosses) noyées dans le béton. Ça me semble beaucoup plus facile pour régler la hauteur de chaque support avec écrou et contre-écrou. Je ne me rappelle pas avoir galéré pour le positionnement.
 
lion10

lion10

Compagnon
Bonsoir

Votre installation a tenu avec un test grandeur nature ok. Vous aviez parlé de vent arrière pour calculer la résistance de la structure.
Mais compte tenu de la tempête et de l'environnement de votre installation n'avez vous pas bénéficié d' une moindre tempête, vent affaibli par certains murs , arbres ou autre choses ? En d'autres termes votre structure ou les plaques des panneaux n'ont peut être pas été autant sollicités et heureusement pour vous.
cdlt lion10
 
ramses

ramses

Compagnon
Tu penses ce que tu veux de mon installation et du retour que j'en ai fait , pas de problème pour moi !

Bien à vous tous
 
Dernière édition:
ramses

ramses

Compagnon
J'ai moi aussi utilisé des tiges filetées (assez grosses) noyées dans le béton. Ça me semble beaucoup plus facile pour régler la hauteur de chaque support avec écrou et contre-écrou. Je ne me rappelle pas avoir galéré pour le positionnement.
Bonsoir a tous,

Fred, ce ne sont pas des boutonnières que j'ai fait dans mes cornières mais de simples trous de 2mm de plus que le diamètre des tiges (M16), donc autant dire pas de jeu possible !
5 plots sur chaque longueur de 6 mètres tant en alignement qu'en écartement et tout ça sur des plots de hauteurs différentes, je ne me sentais pas d'attaque pour le jouer autrement qu'un traçage nickel et fixation chimique, ca je le sentais et ca a marché nickel ... bien mieux que de me faire les bras avec la lime pour faire d'éventuelles corrections dans des cornières de 5mm d'épaisseur !
Et pour le réglage, ben écrou et contre-écrou aussi, comme on le voit sur les photos !

1645305923889.png
 
Fred69

Fred69

Compagnon
Je pense que ta méthode est valable.
Personnellement je préfère monter les supports, les mettre en place et les caler au bon niveau,
fixer les tiges filetées (Ø 20mm),
puis couler le béton en réservant 10cm sous les supports pour pouvoir ajuster le réglage si besoin.
 
ramses

ramses

Compagnon
Bonjour à tous,

merci pour la précision ! Effectivement, en construisant d'abord la structure et en réalisant ton bêtonage au sol par la suite, je comprends que tu coules les tiges filetées dans le béton. C'est clairement plus facile dans cette configuration !

Bien à vous
 
lion10

lion10

Compagnon
Bonsoir
Tu penses ce que tu veux de mon installation et du retour que j'en ai fait , pas de problème pour moi !
Je ne pense rien de mal de votre conception, elle a le mérite d'être diy et à coût raisonnable !
Je voulais en particulier souligner que si votre structure a été savamment dimensionnée vous êtes tributaire de la résistance des panneaux, ils pourraient peut être se plier ou se déchirer telle une feuille de papier s'il y a du vent arrière même s'ils sont solidement maintenus sur les bords.
Mais vous avez sans doute eu une confirmation de leurs résistances mécaniques qui vous a permis de faire une conception cohérente sans maillon faible. Apparemment sur la photo que vous avez mis , qui n'est pas chez vous, ils sont tombés sans se casser, mais un au premier plan semble déformé et sans doute inutilisable maintenant.
cdlt lion10
 
pailpoe

pailpoe

Compagnon
un panneau même tombe d’un mètre est un panneau mort ! Micro crack dans les cellules et ça ne se voit pas à l’œil nu.
 
G

gerard crochon

Compagnon
salut ; j'avais vu ton installation, rien a dire , ça me semble bien pensé et réalisé ..
question , tu sorts donc 3 fois 3kW ,
tu raccordes sur une ligne mono , ou tri ...
perso j'ai 2 installations de 21 kW une de 12ans et onduleur central raccordé en tri , ' vente en totalité de la production, rapport 18000€ par ans .. production 33000 KW annuel sur contract de 20 ans .. sur toiture on a enlevé les tuiles et mis des bac aciers
il y a donc un compteur de production un compteur de non consomation et le compteur edf de consomation,
une autre installation plus récente 3 ans de 21kw onduleur central en tri .. sur toiture aussi mais la c'est des panneaux isolant ,, tout en auto consomation , le tarif de rachat n'est plus interressant .. sortie en tri sur le réseau intérieur conteur edf ... ce qui est produit en plus n'est pas comptabilisé cadeau a l'edf .. ce qui serait a comptabiliser couterait pour la gestion peut etre plus cher que ça ne rapporte .. ...
voila tu es producteur en tri ou tu est en mono .. ?
cdt gerard
 
ramses

ramses

Compagnon
salut,

je suis en réseau tri mais en tri 230V comme 40% des belges, c-a-d pas de neutre mais 230v entre phases!
Comme il n'existe pas d'onduleur tri pour ce type de réseau, j'ai donc 3 onduleurs mono de 3KVA répartis sur les 3 phases.
Point important aussi sur ce type de réseau, il est fortement recommandé d'utiliser des onduleurs avec tfo intégré, mais ca c'est une autre histoire ...

Bien à vous
 

Sujets similaires

Jacques T.
Réponses
32
Affichages
1 227
Jacques T.
Jacques T.
L
Réponses
17
Affichages
718
dubois
dubois
B
Réponses
5
Affichages
667
daniel g
D
L
Réponses
32
Affichages
968
osiver
osiver
MegaHertz
Réponses
2
Affichages
485
Bertitou
B
F
Réponses
80
Affichages
2 048
franckapik
F
B
Réponses
3
Affichages
559
hozut
hozut
electroremy
Réponses
12
Affichages
756
Fred69
Haut